Partagez|

RAVEL - « Sous toutes ses facettes »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Jeu 21 Avr - 11:26

« - Il y a la vie et la mort. Bah toi, tu vois, tu serais bien la mort. » © Ravel.
« - Je ne suis pas une putain. Je suis libertine. » © Cassy.
« - Je suis une folle, j'aime les hommes, je vis sans hormones... » © Ravy.


Et voici notre toute dernière marque, avec la super-attitude, la trois en un, j’ai nommé SIIIVIIIIILOOOOTTIIIIII ! Cette jeune anorexique est bien malade, malade de tout. Elle est en partie schizophrène, mais c’est un secret. Tout le monde connait Sivilotti à bord du train, mais sous de divers noms et de diverses facettes. Le chic de Ravel est incontestable, tant Cassy est charmante et Ravy si dérangée. Peu de personnes peuvent affirmer réellement connaitre Sivilotti, sous toutes ses facettes. En effet il est dur d’apprendre à connaitre quelqu’un d’aussi renfermé que Ravel, si intimidant que Cassy ou si désinvolte que Ravy. C’est pour ça, pour cette unique cause que Sivilotti, la vraie, la contrôlée, fait tenir le secret. Mais il y a toujours des choses qui reviennent chez chacune de ces personnalités ; elle est trouillarde. Bon, plus ou moins, tout dépend. Et puis, elle aime manger. Oh ça oui ! Des bonbons, des sucreries, des choses salées, piquantes, amères… Tout ! Un ventre sur pattes anorexique. M’en direz tant !


PERSO - RP - S.C.R


MONDIEU. RAVEL ;
Il y a des jours, alors qu'on se trouve face au rien, où l'on rencontre des gens. Des gens sans histoire, sans intérêt, et pourtant, on les croise, les recroise, encore et encore, jusqu'à se tomber complètement dessus. Tu en fais partie. Je ne t'ai jamais parlé à proprement dire, mais tu m'es si familier que je croirais presque te connaitre. C'est ça d'être inconscient, c'est comme si nous nous connaissions depuis toujours, que je savais tout mes secrets, que tu savais les miens, qu'aucune limite physique ne se pointait entre nous. Mais en fait, non. Je ne sais même pas ton nom.

MAVIE. CASSY ;
Ooooh. On s'aime, nous. Toujours, encore, c'est comme ça. Physiquement parlant, car parler avec toi... Ce n'est pas pareil. Ce n’est pas drôle. Je préfère m'endormir après avoir eu mon plaisir, plutôt que de chercher à te retenir. Si parfois l'envie me prend de discuter, c'est pour mieux t'avoir dans mon lit. Je ne vis que pour ça, tu es sexy, je te drague, je t'appâte puis te dévore cru. Comme si je péchais. Mais parfois, je n'ai pas la patience, alors je fonce, et ça ne te plait pas. Toi qui croyais que je voyais en toi quelqu'un de différent... Je voudrais bien, c'est vrai, mais mon devoir est de te baiser. Rien de plus. C'est ma façon d'aimer. Comme dans cette chanson, où le chanteur répète sans cesse « Et tu tape, tape, tape, c'est ta façon d'aimer... » J'aime bien cette chanson.

MONOEUVRE. RAVY ;
Nous nous connaissons. Ou pas, je n'en sais rien. Mais peut être que si je regardais plus ton visage, je retrouverais mon ami. C'est comme ça, entre nous. Je te vois, puis je me trompe, je me trompe de personne. Tu n'as pas à m'en vouloir, tu dis que je suis malade. « Une folle », comme tu dis. Je n'en serais pas si sûr, à ta place, mais à quoi bon dire le contraire ? Un seul mot de ta part... Et j'ai envie de tout de rien. Un silence de ta part, et ce sera pareil. Au final, tu es mon ami. Je le crois, du moins. Qui est le fou ? Moi qui gambade, ou toi, si stone, qui manque terriblement de vitalité ? La question est dure. Et la réponse introuvable. J'ai ma philosophie, j'ai ma raison, j'ai raison.



__________________________________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Sivilotti C. Ravel le Ven 29 Avr - 15:19, édité 1 fois
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Jeu 21 Avr - 11:26

« Ah. Mon cœur, mon amour, ma vie, ma raison... Que de mots débiles pour la décrire. Et pourtant, aucun ne suffit à prouver l'amour que je lui porte. Je l'avoue, je ne sais comment lui montrer ou lui prouver mes sentiments, mais je sais qu'elle m'aime en retour. Je ne peux pas lui rendre, je le trompe sans cesse, mais elle me supporte, encore et toujours. J'admire Natasha. En fait, je sais que je vais toujours voir ailleurs, mais je ne peux m'empêcher de revenir vers elle. Je sais, par ma faute elle est souvent dans tous ses états, mais qu'y puis-je ? Et puis... Quand on ne s'engueule pas, les moments que nous passons ensembles sont inoubliables, et, bien sûr, très réussis. C'est ça, l'amour, ça vous tient entre ses griffes, ça vous ballade, ça vous manipule... Mais vous êtes contents ! »
Natasha Tallulah Dabo
« Mon coeur. »

« Auster est un bon souvenir. Avec lui, j'avais passé une bonne nuit, juste une. Quoi que, peut être deux. Je le vois toujours, cet homme. Il est délicieux, mais, parfois, un peu douteux. Peut être s'est-il rendu compte de ma maladie. Je n'en sais vraiment rien, il est juste réellement attirant. Entre nous, le sexe règne. Il y a un soupçon d'amertume à cette relation, une pincée de haine, mais une telle couche d'adrénaline et de désir que je me laisse aller. Il n'est pas dur de se laisser faire, et pour preuve, il se laisse faire, lui aussi. Alors, pourquoi nous ? C'est une relation purement créée à partir du sex-appeal, on y peut rien. C'est vrai, une nuit passée au côté d'Auster en vaut dix avec n’importe quel homme. »
Auster Griffin Griggs
« Oeuvre perdue. »

« Certes, c'est un pekno, mais pas n'importe lequel ; c'est mon pekno ! Je l'ai trouvé tout perdu quand il est monté dans le train, il était craquant. Au premier abord, je l'avoue, j'ai voulu le draguer, mais son comportement m'a fait changer d'avis. C'est Ravy qui a prit le dessus, et elle lui a plut. J'en fut surprise, de plus, il ne m'a pas lâchée par la suite. J'ai apprit à le connaitre et, à force de le voir, je l'ai apprécié. A sa juste valeur, comme il m'apprécie. Vince c'est mon mien, mon petit homme, le seul que je n'ai pas touché après m'être tant approchée. Je ne sais pas si, au fond de moi, j’attends de pouvoir lui sauter dessus, ou si je l'aime vraiment comme ça. Il le dit toujours, je ne l'ai jamais vraiment approuvé, mais je suis sa meilleure amie, comme il est le mien. »
Vince Pince Dan Ponte
« Un pekno. »

« Ce garçon est un drôle de type. Pour être franche, il me fait parfois froid dans le dos. Il a une espèce de manie, toujours là à me regarder. Je trouve ça louche. Bizarre, très bizarre. Et puis, dès que j'ai un moment libre, il me saute dessus, comme ça, comme si j'étais un quelconque animal d'une rareté connue qui risque de s'en aller d'une minute à l'autre. Bon, je ne le vois pas si souvent que ça, et quand j’exécute mon boulot à proprement parler, j'ai le bon sens de l'éviter. Il ne fait pas si peur, non, c'est juste qu'il est surprenant, et qu'à chaque fois que je le vois, je me trouve dans un état second. Mes personnalités sont en cause, je suppose. Pourtant, il est mignon, très mignon... Puis c'est comme s'il me vouait une certaine fascination... Plaisant plaisir. »
William Grant
« Louche. Ou canon. »

« Aaaah... Le patron. 'fin bon, pour moi, c'est autre chose qu'un patron. A vrai dire, je l'ai rencontré alors qu'il venait d'embarquer, et je ne m'en plains pas. Bon, d'accord, je l'ai envoyé paître (je ne sais, d'ailleurs, toujours pas ce qui m'a prit), mais je l'ai retrouvé par la suite. Il me lançait des regards douteux, alors je lui ai demandé ce qu'il avait. Ou alors je l'ai prit pour un passager. A moins que... J'ai peut être tenté de le draguer, peut être. Quoi qu'il en soit, je me suis mieux entendue avec lui par la suite. D'ailleurs, je suis fière de mon coup. Devinez qui l'a envoyé se présenter en tant que chef des Waiters ! C'est Bibi ! Et, je dois le dire, il fait un excellant boss, même s'il est parfois un peu trop sérieux, derrière ses lunettes. »
Lucas Raphaël Drummer
« Hey Boss ! »

« Ah. Môsieur est coriace, et vous ne pouvez pas savoir à quel point. Notre « histoire » a commencé il y a deux ans, et ça n'en finit pas. J'avais soif, très soif, mais pas un rond en poche, alors je me suis rendue au bar, où un certain « Kiwi » est réputé pour ses boissons/cocktail au kiwi. J'ai alors fait usage de mon talent pour obtenir une boisson. Pas mon talent véritable, pas mon pouvoir, mon autre talent très développé, que j'appelle la Drague. Ouais, beaucoup de personnes l'ont. Ou pas. En tous cas, je l'ai dragué pour avoir ma boisson. Au début, il paraissait interloqué, puis il a « poliment » refusé. Pas de boisson, pas de mec. Ensuite, ce fut son tour de venir me voir. J'sais pas pourquoi, peu être pour me venger, mais je l'ai rembarré. Puis j'y suis retournée ! Et ainsi de suite. Ça fait deux ans que ça dure, et je ne m'en lasse pas. Ce kiwi est un bel homme, après tout. »
Aaron Olivier
« Sex-Kiwi. »

« Fascinant. Oh oui, ce gars l'est. Il a un je ne sais quoi dans sa façon d'être que je trouve... Wouah ! Cela fait quelques jours déjà que je le suis, je ne sais même pas pourquoi. Il doit m'avoir vue, car il se sauve dès que je suis dans les parages. Je dois lui faire peur, mais c'est drôle, je m'amuse à le suivre, à me cacher dans un endroit où je sais qu'il va passer. C'est comme ça, il m'intrigue vraiment. Je pense qu'à force de filatures, je saurais bon nombre de chose à son propos. Et puis, regardez ses mains, mesdames, messieurs ! Je n'en ai pas vue de telles depuis longtemps, il doit avoir un passé passionnant à écouter, enfin... Pour ça, il faudrait que je l'aborde. Il est compliqué de l’attraper, je suis en connaissance de cause. »
Kanvaël Maëwan
« Une intrigue. »

« Ah ! Cette fille, je l'ai sauvée d'un passager coriace. Enfin, je l'ai aidée pour le rembarrer. Mais elle était tellement reconnaissante par la suite que j'ai cru l'avoir sauvée de la mort. D'ailleurs, depuis ce temps, dès qu'elle me voit elle vient me parler. Mais elle ne sait jamais comment m'appeler. Je sais pas, moi, comment lui expliquer qu'un jour c'est ça et qu'un autre c'est ça. Alors je le reprend à chaque coup. Ensuite, on se met toute deux à parler de tout et de rien, je l'aime bien, Gaïa, c'est une gentille fille. Puis elle a un certain style et, croyez moi ou non, entre cheveux noirs, tout passe ! Bon, les siens ne sont pas vraiment noirs... Mais parfois on y croit. Je la taquine souvent sur ce point. Puis elle a de beaux yeux et... D'accord. Elle est canon. »
Gaïa Elwynn Beresford
« Drôlement. »

BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH
Addison Stevens
« ? »

« Trou du kul, ouais ! Ce type n'est pas normal. Puis il lance des regards horribles, quand il s'y met. Comment j'en suis arrivée à penser ça ? C'est vrai, ça avait bien commencé entre nous. Le courant paissait, et tout, on avait passé une bonne soirée, puis une bonne nuit. Puis je suis partie au petit matin, normal, non ? Après une nuit comme ça, on préfère s'éloigner. Puis, d'humeur vagabonde, je suis allée flirter un peu. Quand il m'a retrouvée, j'étais au bras d'une charmante demoiselle, à peine plus jeune que moi. Bah il a disjoncté. Je le vois encore s'énerver, péter une table sur son passage, en bref, il a fait fuir ma nouvelle proie et m'a presque fait peur. Je l'ai recroisé quelques jours plus tard. En cette rare occasion, Ravy avait prit place en tête de troupe et je dansais sur une table. Je sais, c'est classe. On a re-discuté, mais apparemment je ne lui ai pas plu, il a recommencé à s'énerver. Pauvre moi, ou pauvre lui ? 'énerve, maintenant. Ksssh. »
Lesli E. Skúli Leifsson
« Skùl'. »

« Klaus est beau. Klaus a tout pour lui. Klaus gère. Klaus drague bien. Klaus est bavard. Ou, du moins, avec moi. C'est vrai, cette situation est étonnante, je ne l'ai pas vu si bavard pas ailleurs. Mais quand il vient me voir, il parle, longtemps, beaucoup. Peut être est-ce parce que Ravel est glaçante ? Au début, je l'ai senti, Cassy a même relevé la tête, il voulait me draguer, mais elle n'a pas répondu, à ma propre surprise. Ravel est restée là, et, apparemment, il ne s'en plaint pas. Il prendrait presque du plaisir à parler, si je puis dire. Et c'est étonnant, tout autant que Cassy n'ai pas répondu. Il y a des choses, comme ça... Je cois que j'ai à peu près compris, je connais son épouse, donc... Non. Ce n'est pas Cassy. Mais il parle parce que Ravel ne parle pas. Il ne devrait pas être bavard, normalement. C'est juste que Ravel et son air de dénouement... Bah voilà. Ça donne envie de parler. On dirait bien qu'elle supporte tout. »
Klaus Dimitri Novak
« Parlant. »

« Nouka est une femme charmante. Que dis-je ? Divine en matière de batifolage ! Entre nous, il n'y a que du flirt. Je ne suis pas modeste, c'est bien vrai. On jour à chat, on tourne en rond, on se touche, mais jamais, Ô grand jamais, nous n'allons plus loin. A vrai dire, pour Cassy cette relation est simple, même si elle nécessite parfois un peu de retenue, c'est la meilleure chose qui soit. On peut sentir le plaisir, la joie dans ses paroles comme dans les miennes. Nous sommes toutes deux uniques pour ce jeu, je crois même que nous sommes parfaites dans notre rôle, mais tout s'arrête toujours. La frontière qui se trouve établie entre nous en sûrement Klaus. Je le sais, je l'ai trouvé, ils sont tous deux mariés. Leur relation est différente de celle que j’entretiens avec Natasha, je n'ai pas de frontière, que l'on m'en voit bien attristée. Nouka est parfois un équilibre pour moi, je l'en félicite. »
Nouka Gabrielle Stanislav
« Belle femme. »

« Il y a quelque chose entre nous. Quelque chose que je n'ai pas vu ailleurs. De la confiance, certainement. Je n'aime pas savoir qu'il sait, mais j'aime savoir ce que je ne dois pas savoir. Sean connait ma maladie, moi je le connais lui. Je pourrais me vanter, il ne m'envoie pas bouler à tout bout de chant comme il le ferait avec beaucoup d'autres, il me supporte et même, m'apprécie. Je pense. Je l'ai rencontré sous forme animale, c'était un magnifique puma aux poils roux, tout comme sa chevelure humaine, qui en imposait. Mais je n'ai curieusement pas eu peur. Au contraire, je me suis approchée de lui, je l'ai calmé. Il semblant en rogne, au début, mais ce que j'ai vu par la suite m'a époustouflée. Quand il a enfin reprit apparence humaine, je me suis trouvée face à face avec un charmant jeune homme, séduisant et tralala. Je pense qu'il a eu peur que j'aille crier sa forme sur tous les toits, alors il ne m'a pas vraiment lâchée. Je ne m'en suis pas plainte, jusqu'au moment où il a finit par comprendre le tout pour le tout. Ce type n'est pas débile, loin de là. Mais il n'a rien dit, alors je me suis moi aussi tue. C'est une confiance qui règne entre nous, pas une menace. Je le tanne un peu, au cas où, mais il ne me repousse pas, il comprend. Il m'a raconté beaucoup de choses, et moi aussi. Nous nous connaissons bien, au fond, la confiance règne, vous dis-je ! »
Sean Joice Cursack
« Mon fauve. »

« Noah. Douce Noah. Je peux le dire, je ne sais rien d'elle, si ce n'est quelques ragots. Et pourtant, je peux dire qu'elle est mon amie. C'est une relation spéciale que nous avons toutes deux ; elle ne parle pas, ou très peu, et je fais de même. Le spectacle que nous offrons aux autres quand nous sommes ensembles est sûrement étonnant, mais je m'en fiche. Noah vient me voir fréquemment, lorsqu'elle a quelqu'un d'ennuyeux dans les pattes, surtout. Elle s'assoit à mon côté, et je continue mon occupation alors qu'elle m'observe, entretenant une conversation muette. De folles discutions, je dois dire ! Et Noah choisit toujours divinement bien son moment. Elle tombe toujours sur Ravel, qui ne lui cause aucun ennui, ni ne l'embête. C'est sûrement pour ça que je la considère comme une amie, elle sait quand il faut venir pour être bien, elle sait quand il ne le faut pas. Peut être que je la connais plus que ça, au fond, peut être qu'on se connait mutuellement très bien. Noah. Douce Noah. »
Noah Rose Wersinger
« Muette. »

BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH
Scarlett Pix Evans
« Ceupineuh ? »

BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH
Aox White
« Beau reptile. »

BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH
Elena Diana Mihlecovitch
« ? »

BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH BLAH
Who is it ?
«What is it ?»


__________________________________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Sivilotti Cassoli Ravel le Sam 21 Mai - 8:18, édité 18 fois
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Jeu 21 Avr - 11:27

    Et deux. Sait-on jamais.

__________________________________________
Spoiler:
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Mar 26 Avr - 8:36

Lucas connaît bien Sivilotti. D'ailleurs, il connaît bien les trois. Il apprécie parler à l'une le matin, à l'autre l'après-midi et à la dernière le soir comme à trois personnes différentes se partageant le même corps.
La première fois qu'ils ont échangé quelques mots, Lucas venait de rentrer chez les Waiters. Sachant que Sivi était dans le train depuis un bon moment et qu'elle connaissait toutes les responsabilités du métier, il lui avait demandé quelques coups de pouce. L'une des personnalités de Sivi l'a renvoyé paître. Un peu plus tard, alors que Lucas lui lançait de drôles de regards, elle s'était approché et lui avait demandé s'il avait besoin d'aide. Il ne comprit pas tout à fait ce changement d'attitude. Pendant longtemps, il a pensé que Sivi était simplement sujette à d'étranges sautes d'humeur.
C'est elle qui l'a poussé à devenir le responsable des Waiters. Lucas lui en est reconnaissant et le lui montre bien.

Si cet ébauche de lien te plaît, ajoutes-y tout ce que tu veux pour le compléter !

__________________________________________

Waiter à votre service.


Waiters
 Waiters


« Lucas Drummer »

Messages : 174

Boarding Pass
Nationalité: Franco-allemande.
Age du personnage: Inconnu.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Mar 3 Mai - 4:38

DEVINEZ QUOI ! 8D
Toutes mes relations sont à jour, ou presque, je vous invite donc à venir m'en proposer d'autre, je n'en aurait jamais assez ! 83

__________________________________________
Spoiler:
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Ven 6 Mai - 11:43

Moi! Moi! Moi!

Mais je cherche encore ^^
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Sam 21 Mai - 8:17

Bon. Je remonte encore une fois cette gnagnan de fiche.
J'ai ajouté un p'tit nombre de personnes. Il a sûrement eu des oublis, c'est nooormal, je ne vous ai pas oublié, j'ai juste pas... 8D || PAW ||
Vous avez tout comprit. Si quelqu'un veut un lien avec la schizophrène du Cinde', qu'il se présente, je suis toute ouïe. et puis les réclamations sont ouvertes, j'ai peut être fait du mauvais travail, quoi. What a Face
EDIT ; Elena, on doit travailler ce lien !

__________________________________________
Spoiler:
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Sam 21 Mai - 8:43

J'oublie tout les liens ces temps ci --'

Bon alors, j'avais pensait à un truc assez bizarre, dans le genre je t'observe parce que t'es une schizophrène et que je suis un médecin curieux et toi, ça te soule. Comme si je t'étudiais tu vois?
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAVEL - « Sous toutes ses facettes » Aujourd'hui à 22:51




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

RAVEL - « Sous toutes ses facettes »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Dans votre valise,
des livres et des vêtements
 :: → BOARDING PASS
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com