Partagez|

Nouka Gabrielle Stanislav

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Nouka Gabrielle Stanislav Ven 29 Avr - 15:24

۩ NOUKA GABRIELLE STANISLAV ۩



Prussia ♀ © Axis Powers: Hetalia
I'd take another chance, take a fall, take a shot for you and I need you like a heart needs a beat but that's nothing new.

Fiche d'identité

Né(e) : le 10 juillet
Age : 23 ans
Sexe : Aux dernières nouvelles féminin.
Nationalité : Tchèque
Groupe voulu : 2nd classe
Poste : Aucun
Animal/ Talent/Arme : Arbalète de verre
Situation amoureuse : En couple
Surnoms : Nouka, elle apprécie peu les surnoms de vulgaires inconnus et réserve ceci à des gens qui lui sont proches.

Votre caractère

« Nouka. Ah Nouka...Belle Nouka. Il serait hypocrite de dire que la nature n'a pas dotée la jeune Nouka de quelques atouts, de belles formes avec lesquelles elle joue et abuse, des yeux grenats où on se perd, une longue chevelure laiteuse qui tombe en cascade sur ses épaules, de fines jambes de nymphe. Nouka est une belle fille. Cela ne serait-il pas du gâchis de ne pas jouer avec ? Réveiller le désir avec de courtes jupes qui dévoilent ses cuisses au moindre coup de vent, éveiller les sens avec une épaule dénudée. Choquer. Déranger. Attirer. Dérouter. Quel jeu amusant n'est-ce pas ? Nouka est une de ces personnes qu'on pourrait qualifier d'aguicheuse et lascive, sans jamais tomber dans l'excès, sans jamais tomber dans le vulgaire. Elle aime jouer avec le feu, emprunter des chemins interdits mais rien n'ira jamais plus loin que des baisers volés, des caresses discrètes. Parce que Nouka ce n'est pas une fille facile vous savez, elle n'ira pas coucher avec le premier venu. Il n'y a rien de plus flatteur que de sentir les regards désireux s'attarder sur son corps qui se dessine sous un vêtement assez près du corps, que de se sentir désirée, admirée, enviée. C'est si agréable, si amusant, si excitant.
« Sentir l'adrénaline parcourir son corps, son cœur tambouriner dans sa poitrine, son sang battant dans ses veines, ses doigts frémirent sous l'excitation de l'instant, de l'interdit. Une drogue. Elle en a besoin. Elle aime sentir qu'elle frôle la mort à chaque instant, qu'elle croque dans ce qui est défendu. Jamais Nouka ne tremble devant le danger, elle aime trop se frotter à lui. Il serait presque possible de dire que rien ne lui fait peur, que rien ne la fait frémir jusqu'au plus profond de son être. Il lui semble que rien ne peut lui faire peur mais la vie est pleine de surprise et seul l'avenir nous dévoilera si elle ressentira la peur oppressante, étouffante, qui ronge, qui comprime un jour car sa seule crainte inavouée est de perdre Klaus. Même si un jour la peur sournoise atteignait son cœur qui peut dire qu'elle ne sera pas balayé par son éternel courage ? Intrépide, valeureuse, courageuse, brave, vaillante ou tout simplement inconsciente. Il a bien des mots et des expressions pour définir ce trait de la jeune Tchèque. Elle affronte la vie sans la fuir, elle tombe et se relève au lieu de se complaire dans son désespoir. Nouka c'est une battante.
« Elle possède un étonnant sens de la justice et de la droiture malgré ses actes que beaucoup qualifierait d'infidélité. Poussée par son courage, elle n'hésitera pas à s'interposer pour défendre les plus faibles. Elle protège la veuve et l'orphelin contre tout, les plus démunis, les plus faibles. A part avoir suivi son amant et ses rêves d'aventures, c'est peut-être aussi cette droiture qui l'a poussé à accepter ce poste, protéger le monde et les passagers de ces bêtes qu'on lui a décrite comme sanguinaires et sauvages n'était-ce pas un but qui rejoignait ses convictions ? Une douce coïncidence qui rejoignait les circonstances à ses aspirations et principes. D'une pierre deux coups comme on dit.
« Nouka a été engagé dans l'armée ce qui lui a laissé une certaine rigueur et a développé en elle un côté perfectionniste qui de découvre dés qu'elle est en chasse, arme en main. La jeune Stanislav manie assez bien l'épée comme la lance ainsi que ses poings bien qu'elle soit une femme et aime être d'une extrême précision et exactitude dans chacun de ses coups. Consciente de ses faiblesses, le moindre petit hasard peut l'handicaper comme la favoriser. Elle ne préfère donc rien lui laisser bien que cela soit impossible, elle ne peut pas prévoir ni son adversaire, ni les conditions du combat. Son arme de prédiction étant l'arbalète, elle chérit celle qu'elle possède en verre et se montre particulièrement appliquée au niveau de son entretien. C'est une arme qui lui demande une grande maîtrise d'elle-même dont elle a du mal à faire preuve habituellement, derrière son arme elle devient comme imperturbable, comme transportée. Nouka sait aussi faire preuve de discrétion et d'agilité pour se cacher, grimper, esquiver puisqu'il lui faut une certaine distance pour tirer vu la masse de l'engin et de la concentration la rendant vulnérable le temps du tir plus lent que celui d'un arc mais plus puissant et précis. Mais ceci est un aspect que seuls lui connaissent ses adversaires.
« Vous l'aurez certainement deviné mais la jeune Tchèque n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Là où elle a peu apprécié son expérience dans l'armée c'était bien obéir aux ordres, ce ne sont pas les ordres en eux-même qui étaient parfois très justes mais le fait d'obéir. Nouka aime se sentir seule maîtresse d'elle-même, décider d'elle-même au lieu de suivre comme un petit chien docile. Si elle a suivi Klaus c'est parce qu'elle le voulait bien, elle ne lui appartient pas et reste avec lui selon son bon vouloir. Il y a effectivement quelque chose de rassurant à savoir qu'on décide pour nous-même au lieu de se laisser commander, peut-être est-ce pour ça qu'elle va souvent voir ailleurs ? Pour lui montrer qu'elle ne lui appartient pas bien qu'elle soit toute à lui, qu'elle ne se voit plus sans lui. Certainement son unique mensonge, à elle-même. Elle suit ses impulsions du moments, elle fonce sans réfléchir aux conséquences et n'a pas vraiment un esprit stratégique, les jeux comme les échecs où il faut réfléchir avant d'agir, essayer de piéger l'adversaire l'insupporte. Elle laisse la réflexion à Klaus. Elle est difficile à tenir et presque à fleur de peau, pouvant réagir pour presque rien. Elle cingle et aboie sans retenue, n'hésitant pas à user des poings ou des armes. La jeune Stanislav a foi en ses idéaux, ses principes et n'hésitera pas à crier et râler quand on s'oppose à ses principes ou qu'on fonce selon elle dans un mur. Il est vrai qu'elle est peut-être un brin têtue et qu'elle a un peu de mal à écouter les autres mais c'est ce qui fait son charme non ?
« Que vous soyez un simple passager ou une de ces victimes, vous l'aurez certainement déjà vu en train d'embrasser à pleine bouche un jeune blond en tenue militaire ou en chemise, toujours le même d'ailleurs, sans la moindre pudeur ou gêne affichant leur bonheur aux yeux de tous. Nouka se montre assez exubérante, expansive sur ses ressentis sur une ou plusieurs personnes, ce qui peut être relativement agaçant avouons-le. Elle est très démonstrative de son affection avec son amant par exemple, débordante de passion et ses sentiments se traduisent assez facilement sur ses traits, très expressive et communicative. On connaît facilement ce qu'elle pense de son interlocuteur, trop impulsive pour se maîtriser très certainement ce qui en fait une piètre menteuse. Ce n'est donc pas une de ces personnes hypocrites ou remplies de bon sentiments ne voulant pas blesser, son corps ne lui permettrait pas, elle est quelqu'un d'assez franche qui laisse clairement voir ce qu'elle ressent sans essayer de la cacher d'aucune manière ce qui rejoint et complète en un sens sa droiture déplacée.
« Autant elle peut se montrer débordante d'affection avec son Klaus, autant ça peut vite monter entre eux et devenir assez spectaculaire à voir. Pourquoi ? Parce que justement c'est SON Klaus. Autant elle s'autorise à aller flirter à droite et à gauche, autant elle ne supporte tout simplement pas qu'il murmure des mots doux à d'autres filles. Elle est particulièrement possessive avec lui, elle a besoin de lui, il la complète. Elle n'a jamais apprécier prêter les jouets qu'il lui tenait à cœur plus jeune comme elle ne partagerait jamais ses armes pas plus qu'elle n'a envie aujourd'hui de partager son homme avec d'autres nunuches qu'elle aime traiter de tous les noms possibles et imaginables. Elles ont donc tout intérêt à lâcher l'affaire avant que Nouka les prennent entre quatre murs pour les menacer avec une arme à la main, elle fait son affaire des plus coriaces qui n'ont pas été assez refroidies par sa soudaine venue pour protéger son territoire. Comme elle sait qu'elle lui appartient bien qu'elle se refuse à l'admettre de la même manière il lui appartient aussi. D'une jalousie que plus d'un a qualifié d'excessive, elle est capable de lui faire une remarque cinglante quand elle estime qu'il passe trop de temps coller à une jeune fille en fleur ou qu'il collectionne les cadeaux qu'elle se fera une joie de brûler. Peut-être un brin démesuré n'est-ce pas ? Mais cela prouve à Klaus à quel point elle tien à lui bien qu'elle nie cet attachement profond à sa personne.

Belle histoire, histoire ancienne. Votre passé.

Le 9 juillet 1988, Annika Stanislav fut réveillée dans la nuit à 22h06 par des contractions annonçant le début du travail et la découverte d'un nouveau petit être qui s'était formé en son ventre durant neuf longs mois. Elle secoua son mari avec hâte, celui-ci étant déjà à moitié éveillé par les soudains mouvements de sa compagne. C'est donc un peu hébété qu'il se leva, enfila un tee-shirt et un pantalon posés sur une chaise et se dirigea vers la chambre de son aînée. La jeune Lenka, âgée de quatorze hivers fut réveillée un peu brutalement par son père qui commençait à prendre conscience de la situation et à paniquer, elle fut chargée de la garde de ses cadets : Samuel et Léopold, âgés tous deux de trois printemps. A peine une quinzaine de minutes plus tard, le bruit de moteur de leur vieille voiture noire retentit, grondant et gémissement. Jetant un dernier regard sir la silhouette de sa fille sur le seuil de la porte bientôt rejointe par deux plus petites, Annika s'enfonça dans la voiture. Celle-ci s'engagea doucement sur la route, crachotant bruyamment.
Deux heures plus tard Annika se trouvait dans une chambre impersonnelle dans les tons blancs sur un lit en compagnie de son mari qui lui tenait nerveusement la main. Elle était plutôt détendue, cela allait être sa troisième fois mais son compagnon, lui, était à chaque fois aussi nerveux. Régulièrement elle recevait la visite d'une sage-femme ou d'un médecin pour vérifier l'avancement du travail qui semblait assez lent. Le pauvre Miloš faisait les cent pas et semblait sur le point de défaillir à chaque pas, on lui proposa de sortir s'aérer et de boire un peu d'eau ou quelque chose de chaud pour se calmer, on faillit le traîner dehors mais il se résigna à sortir quelques minutes. Comprenez bien que l'attachement et l'amour qu'il portait à sa femme était si fort qu'il craignait à chaque fois les plus grands malheurs et préférait quand l'enfant était là, sa femme hors de danger. Il dû attendre encore deux heures avant que sa compagne ne commence à pousser sous les encouragement de l'équipe médicale. A 5h23, le 10 juillet 1988 la jeune Nouka Gabrielle Stanislav venait de voir le jour, 4eme enfant du couple Stanislav.

Annika avait rencontré Miloš pendant leurs années au lycée, il était son aîné d'une année. La jeune adolescente en fleur avait glissé dans les escaliers et le jeune brun se trouvait juste derrière pour la rattraper. Ils sympathisèrent assez rapidement et après de multiples taquineries affectueuse destinée à sa cadette, il finit par réaliser qu'il n'était pas insensible à la demoiselle qui battait des cils innocemment depuis belle lurette accompagné de sourires pour que Monsieur se rende compte de quelque chose. Peu importe le temps qu'il mit à comprendre, il arriva rapidement ce qu'il devait arriver : les deux adolescents en émois finirent ensemble. Histoire mielleuse remplie de hauts et de bas digne d'une série américaine parfois, je vous épargnerais les détails. A l'aube de sa vingt-et-unième année, alors qu'elle entamait sa première année en tant que secrétaire après l'obtention de son diplôme elle fêta ça avec son Miloš. Ce n'était pas la première fois mais cette fois-ci, ils avaient oublié toutes protections et Madame oublia sa précieuse pilule. Leur fille aînée était en route. Ils décidèrent donc de se marier bien qu'ils voulaient atteindre la fin des études de médecine de Miloš. Celui-ci les abandonna au profit d'un petit travail de boucher pas très loin et qui permettrait de payer les choses essentielles à leur bébé. Avec un peu d'aide de la part de leur famille respective, ils réussirent à s'acheter une petite maison dans leur coin natale : dans un petit village perdu dans un vallon verdure et à la meubler suffisamment pour l'arrivée du bébé. Il voulait que celui-ci profite de l'air frais de la campagne bien que la ville la plus proche se trouvait à une heure de là, il y avait fort heureusement un hôpital, quelques écoles et des magasins dans les villages avoisinants. Lenka Chrystel naquit dont le 13 novembre 1974 à 15h12 de l'après-midi. Pendant ses quatorze années, ce fut une enfant consciencieuse et appliquée qui cumulait les bonnes notes à force de travail et de persévérance au comportement irréprochable : polie, aimable et pacifiste, elle ne cherchait pas les bagarres. Très mature pour son âge, elle aida plus d'une fois ses parents et se prit rapidement en charge elle-même. Arriva au cours de sa onzième année ses deux petits frères qui la firent crier et être hors d'elle plus d'une fois, qui l'agaçait et troublait le calme auquel elle s'était accoutumée mais qu'elle affectionnait quand même beaucoup. Samuel Lukáš et Arthur Léopold qu'on surnomma bien vite Sam et Léo ( il préférait son deuxième prénom ) naquirent le 29 mai 1985 à 18h45 dans un foyer construit pour les accueillir pendant près d'une décennie. Ils furent pendant leurs quatre premières années, et bien après d'ailleurs, très particulièrement complices unis par leur lien de jumeau, très turbulents, enchaînant bêtises sur bêtises et menant inconsciemment la vie dure à leurs parents qui s'acharnaient à essayer de les calmer. Tandis que Lenka prit la nouvelle d'un nouveau bébé avec un sourire ravi de circonstance pour ses géniteurs, les jumeaux furent moins ravis qu'un intrus prenne l'attention de leurs parents. Nouka fut conçue lors d'une soirée en amoureux malgré les années qui filent, elle n'est pas le fruit de l'union de sa mère avec un vulgaire amant et destinée à rejoindre une famille banale dont la seule particularité était peut-être ses quatre enfants.

Nouka grandit dans une certaine routine, une stabilité monotone. Son père partait assez tôt le matin pour travailler dans la boucherie dont il était devenu le propriétaire après tant d'années, maîtrisant ses employés d'une main de fer tout en sachant se montrer amical. Sa mère réveillait sa sœur à 6h30, laissant les plus jeunes dormir un peu plus longtemps jusqu'à son entrée en CE2 où elle cessa de les accompagner en voiture tous les trois. La maison était particulièrement agitée entre les cris se disputant la salle de bain, les céréales et les toasts revenant au plus rapide, les courses poursuites. A 7h40, les enfants quittaient la demeure familiale pour remonter la côte les menant à l'arrêt de bus qui arrivait à 7h50. Il fallait une demie heure pour se rendre à l'école ce qui laissait une dizaine de minutes entre l'heure d'arrivée et l'heure où l'école commençait. La petite fille n'avait pas beaucoup d'amis à cause de son fort caractère, pouvant répondre très sèchement quand un de ses camarades tentait de se frotter à elle pour diverses choses comme la contredire. Ses frères commencèrent dont à s'intéresser à cette intruse peu attrayante, devant plus d'une fois la défendre. Ils découvrirent qu'elle était tout le contraire de leur aînée et qu'elle était peu attirée par les babries comme ils l'avaient toujours pensés et l'entraînèrent avec eux dans leurs bêtises. Elle garda un niveau assez moyen, loin d'être très douée elle n'était pas non plus parmi les dernier. Annika elle s'occupait de son dernier né, le benjamin de la famille qu'elle avait voulu appelé Radek Eduard en hommage à son grand-père mort l'année de sa naissance et qui était le cadet de Nouka de trois années, qu'elle emmenait dans une crèche qui venait d'ouvrir avant de le laisser suivre sa fratrie. Lenka quand à elle avait décroché une bourse pour une université américaine, continuant à travailler avec autant d'assiduité, où elle rencontra son futur époux.

Malgré les nouvelles perspectives de distraction que laissait imaginer les bêtises avec ses frères qui l'avaient jusqu'à là complètement exclue de tous leurs coups, Nouka commençait à rêver de voyages. Elle aimait prendre les gros livres rangés sur les étagères de leur chaleureux salon et les poser sur le sol pour les feuilleter dos à la cheminée où les flammes crépitaient. Se perdre dans des paysages inconnus, s'imaginer un jour frôler le sol de tous ces pays qui lui semblait bien lointain à elle petite tchèque perdue dans son trou paumé était une douce euphorie. La jeune enfant se sentait transporté à des milliers de kilomètres de son simple salon où elle vivait des milliers d'aventures toutes plus palpitantes les unes que les autres. Elle rêvait de longues expéditions dans le Pôle Nord, le vissage brûlait par le froid et les pieds gelé par la neige. Elle rêvait d'aventures dans une jungle remplie de dangers à la recherches de milles trésors perdus. Elle ne le savait pas encore mais toute sa fratrie allait l'imiter en quittant tôt ou tard leur région natale pour des pays étrangers. Aucuns d'eux ne trouvait très enviable la perspective de rester ici en tant qu'enfants d'un petit boucher local d'un coin perdu, condamné à rester loin de toute la technologie et l'attraction de la vie urbaine. Chacun les uns après les autres franchissait le seuil du cocon familiale le cœur remplit de rêves et d'ambitions. Sa sœur tout d'abord qui s'installa finalement à New York avec son fiancé, leur envoyant régulièrement quelques clichés de la ville qu'elle aimait contempler pendant des heures. Naquit ainsi son premier désir concret : elle voulait aller à New York, voir la Statue de la Liberté, Central Parc, ces immenses grattes-ciels, toutes ces voitures, ces taxis jaunes, les lumières éclairant la ville de nuit. Inconsciemment, sa sœur l'inspira énormément, elle voulait quitter cet endroit ! L'enfant commença même une liste de tous les endroits qu'elle irait visiter un jour pour calmer le sentiment que ce n'était sa place une routine monotone dans un village si peu attractif que les choses les plus intéressantes étaient les derniers potins qui n'étaient pas très folichons. Elle ne voulait pas finir comme ses parents qui se plaisaient dans cette vie avec un esprit trop fermé pour aller voir ailleurs, rassurés par ce qu'ils connaissaient, trop peu enclins aux changements et trop protecteurs. Elle ne voulait pas de cette vie là, elle attendait avec impatience sa majorité pour échapper à ce destin en suivant les pas de ses aînés.

Vers la fin du mois d'Août, majeurs depuis quelques mois et leur bac fraîchement en poche ( de justesse ), les jumeaux quittèrent le cocon familiale avec une guitare et un micro à la main, le cœur rempli de rêves et d'espoirs de conquérir le cruel monde musicale. Bien qu'ils étaient loin d'exceller dans la plupart des matières scolaires, ayant même des résultes plutôt médiocres à cause de leurs divers bêtises et de leur fainéantise, ils étaient particulièrement bons en anglais. C'est donc tout naturellement qu'ils rejoignirent leur sœur à New York le temps d'agrandir leur groupe de deux membres supplémentaires avant de sillonner le continent américain à la recherche de gloire. Innocents rêveurs qui ne connaissaient que leur coin perdu bien loin de se douter de toutes les difficultés qui pouvaient les guetter. Finalement après un an et demi à vagabonder dans la misère alors qu'ils venaient d'atteindre le Canada, ils s'inscriront dans une petite fac avec l'aide financière de leurs parents enfin heureux de voir leurs fils prendre leur avenir en mains. Ils ne remettaient que leurs avenirs de gloire à plus tard...Nouka se retrouva face à un nouvel obstacle : elle ne pouvait pas voyager dans le monde sans un sous en poche pourtant aucuns métiers ne l'intéressaient.

La jeune Stanislav arriva donc au Bac sans la moindre idée de ce qu'elle voulait faire, réussissant comme ses frères à l'avoir de justesse. Elle avait voulu travailler...mais elle n'avait pas assez patience ou de volonté pour ouvrir ses livres et étudier convenablement au grand désespoir de ses parents qui tentaient de la motiver ceux à quoi elle répondait avec irritation. La jeune fille s'était tourné vers son petit frère puisqu'il n'y avait rien à faire ici ou de personnes très intéressantes, tout était si banal. Il se révéla qu'il avait quelques facilités ce qui redonna un peu d'espoir à leurs parents qui avaient dépassé la cinquantaine et s'inquiétaient fortement de l'avenir de leur progéniture qui semblaient si pressés de quitter le nid. Radek était plus posé que sa sœur et savait la calmer lors de ses nombreux moments de fureur, elle avait le sang chaud la petite disait-on à son sujet dans le village. Comptant chaque jour la séparant de sa majorité tant espérée, laissant une pièce ou temps de temps à autre dans un bocal qui lui servirait d'économie pour partir auquel son frère rajoutait aussi quelques pièces en secret pour ne pas la vexer : elle voulait se débrouiller par elle-même. Au bout de trois longues années elle avait amassé une certaine somme. Le bac en poche, un peu d'argent et quelques affaires, il ne lui en fallut pas plus pour embrasser sa fille avant d'embarquer vers la capitale la tête remplie d'aventures futures.

Le voyage jusqu'à Prague fut épuisant et bien trop long à son goût, son énergie minée par son excitation. Mais quelle belle que Prague de nuit ! Illuminée de toutes parts, les lumières se reflétant sur l'eau claire tandis le train filait sur les rails jusqu'à la gare. Son émerveillement du moment lui fit oublier toutes les douleurs qui parcouraient son corps engourdi. Elle faillit presque oublier ses maigres affaires tant elle était pressée de se balader dans la ville. Les milles odeurs de la ville, les bruits des klaxons, tout ce monde sur les trottoirs, les immenses magasins aux vêtement luxueux, les grandes surfaces, l'architecture parfois singulière, ici c'était un autre monde bien différent de celui dans lequel elle avait grandi. Rapidement Nouka fut obligée de prendre un petit boulot de serveuse pour payer le loyer de son minable appartement, peu importe elle son état elle y restait presque que pour dormir. La jeune fille aimait flâner de boutiques en boutiques, visiter les ruelles chargées d'histoire, admirer ses hauts bâtiments, ses églises et cathédrales, sa tour gothique à l'entré du pont Charles ou se laisser porter par la foule. C'était si excitant, si différent ! Mais son métier de serveuse l'agaçait au plus haut point, se retenant plus d'une fois de frapper les clients ou le patron qui semblaient prendre un malin plaisir à la titiller pourtant elle ne pouvait lâcher, elle avait besoin d'argent.

C'est alors qu'elle découvrit que l'armée recrutait, par pur hasard. Quel heureux hasard n'est-ce pas ? L'armée...c'était la guerre certes mais surtout l'aventure, l'inconnu, cela semblait déjà plus excitant que sa petite vie ici. Elle démissionna sans plus attendre, allant postuler pour un poste peu importe lequel du moment qu'elle pouvait vivre de folles épopées. Ce fut non sans difficulté qu'elle réussit quand même à se faire engager, il n'y avait presque pas de femmes. Mais cet univers très masculin ne la dérangeait pas, habitué au chahut de ses deux aînés et elle réussissait à se faire respecter grâce à son fort caractère. Jamais elle ne remerciera assez ses frères de lui avoir appris à se battre. Bien qu'elle n'était pas très grande, on la laissait tranquille et on taquinait ceux qu'elle remballait. Elle a eu des aventures d'un soir avec quelques hommes mais elle les jetait bien vite, lasse de leur comportement. Elle usa de ses charmes pour parfois obtenir quelques faveurs qu'on lui refusait moins difficilement qu'aux autres filles, elle était si jolie qu'ils ne pouvait pas lui refuser, espérant qu'un jour elle pose son attention sur eux. Elle les utilisait comme de simples marionnettes pour obtenir un peu plus de liberté, rien de plus. Nouka apprit le maniement de l'épée et de la lance où elle se débrouille plutôt bien mais là où elle excelle c'est avec l'arbalète, elle adora immédiatement cette arme, sa puissance, sa précision. Son seul inconvénient était peut-être sa taille et sa lenteur mais cela ne rendait que l'expérience plus grisante, elle devait être toujours aux aguets prête à bondir.

La jeune tchèque s'est montrée très douée avec son arme, elle a donc changé plus d'une fois de régiments. Ayant donc fait ses preuves en tant que tireuse, on finit par la transférer dans la division d'un certain Klaus Novak qui était bien plus importante que ses précédentes divisions. Comme à chaque fois, la jeune fille attirait le regard de ses compagnons masculins puisque la majorité des filles étaient plutôt garçons manqués, beaucoup moins féminines que Nouka. Elle ne prouva qu'à nouveau qu'elle n'était pas du genre à se laisser faire aussi jolie soit-elle ce qui sembla bien vite faire le tour de la division.
La jeune fille s'était rendu dans un bar branché ont on ne tarissait pas d'éloges à la recherche d'une proie, portant une tenue assez affriolante qui ne manquait pas d'attirer l'attention de ces messieurs et les foudres de ces dames. Prenant un verre au bar, elle se fit accoster par plus d'un avec qui elle jouait un moment avant de s'intéresser à un autre. Une soirée banale. La porte s'ouvrit laissant apparaître un bel homme qui la dévisageait, elle comprit comme les autres ce qu'elle voulait. Il l'aurait presque fait rougir avec ses cheveux châtains en bataille et ses magnifiques yeux rouges si elle n'avait pas l'habitude du regard des hommes. Nouka ne l'avait pas reconnu sous toutes ses lumières dans cette tenue qui le changeait de son habit militaire si formel. Elle lui sourit, le laissant lui souffler de doux mots. Elle aimait cette attention, ces mots qui caressaient son ego, ces sourires. C'était si excitant, enfin une proie intéressante. Ce à quoi elle ne s'attendit malheureusement pas fut sa main sur sa cuisse. Le coup ne se fit pas attendre, sa main s'écrasa sur sa gifle tandis qu'elle se levait brusquement, les sourcils froncés. Il allait un peu trop vite en besogne celui-là ! Evidemment elle le trouvait beau et n'était pas insensible à son charme, elle aurait été une adolescente ses joues se seraient depuis longtemps colorées de plaisir. Le foudroyant du regard, elle faillit lui envoyer quelques piques, lui crier dessus mais fit un effort surhumain pour contenir ses mots acerbes et ne pas gâcher sa soirée pour...pour un idiot pareil.
Le lendemain lui apparut le Général qu'elle reconnut. Elle ne pût s'empêcher d'esquiver un sourire, en plus d'être un grand maître de la séductions de femmes il pouvait se montrer un peu trop entreprenant. Quelle amusante coïncidence n'est-ce pas ?

Le plus étrange fut quand elle le découvrit baladant ses mains sur une jeune femme rougissant comme une adolescente. Elle aurait bien voulu le gifler une seconde fois tiens. Pourquoi ressentait-elle un désagréable sentiment en les voyant ainsi enlacés ? Elle pouvait se trouver un cavalier très rapidement mais...elle se sentait profondément dérangée par la présence de cette fille. Nouka débarqua comme un ouragan entre eux lançant quelques piques acides, se collant presque au Général, juste de quoi faire fuire cette...innocente jeune fille qui ne se doutait pas qu'il l'abandonnerait bien vite. Elle lui rendait simplement service. La jeune Stanislav s'éloigna très vite de cet homme qui aurait dû être banal, elle l'avait même repoussé. Et pourtant...Il revient à la charge. Puis ce fut elle. Et encore lui. Jouant à un jeu qui dura des semaines. Nouka hurlait presque au scandale quand elle le surprenait un peu trop proche d'une autre fille mais parallèlement elle pouvait se montrer particulièrement inaccessible avec lui.
Un soir comme presque tous les autres, la jeune tchèque venait le cingler sur sa nouvelle conquête. La pauvre fille était plutôt jolie mais elle n'avait pas assez de caractère pour tenir tête à la jeune fille qui faisait du Général une propriété personnelle. Il s'est éclipsé avant même qu'elle ne puisse faire fuir la pauvre brune dans un sourire triomphant. Un peu surprise de son attitude, elle le suivit en se désintéressant complètement de sa victime sur laquelle elle était prête à bondir à peine une minute plus tôt. Avant qu'elle n'est le temps de réaliser, elle se retrouvait plaquée contre la vitre de la devanture tandis que...Klaus ? Il l'embrassait. Elle ne réussit pourtant pas à le repousser.
« Sors avec moi ».
« D'accord. » avait-elle répondu, s'étonnant elle-même réalisant à quel point elle tenait à lui.

Train Station ▼ A bord du Cinderella

Que fait Nouka à bord du Cinderella ? Elle ne le sait pas elle-même. Ils ont quitté l'armée d'un commun accord, ils ont déserté. Lui fuyant son poste qu'il avait obtenu avec tant de difficultés fuyant des responsabilités. Elle...L'armée lui avait suffi un moment c'est vrai mais Pragues, la République Tchèque...Elle voulait plus, elle voulait voir autre chose, elle voulait d'autres aventures plus palpitantes encore. Alors quand cet étrange train du nom de Cinderella s'est arrêté dans la petite ville de Pragues, des milliers de prospectus ont été jetés dans le vent. Cela parlait de voyage autour du monde, d'aventures. Nouka sentit presque son cœur exploser de joie tant elle était enthousiaste. Ils sont montés à bord, les yeux pleins d'espoirs.
Cela va faire bientôt une année qu'ils voyagent dans ce train, ils ont évidemment entendu parler du conflit opposant les 1st class et les 2nd class. La jeune Stanislav faisant partie des 2nd class est en plein cœur de celui-ci. Son besoin de protéger les innocents et les plus faibles l'ayant en partie poussé à les rejoindre pour combattre ces montres qui s'attaquent à de pauvres passagers. Elle n'a pas d'avis précis sur eux sauf qu'elle ne leur permet pas de blesser des innocents, c'est tout ce qu'elle leur reproche. Elle combat souvent avec Klaus qui la complète, il est plus doué au corps à corps et elle se charge de tirer.
Pourquoi la jeune tchèque y a passé tant de temps ? Elle apprécie la vie sur le Cinderella. Les combats avec Klaus sont tellement excitants. Les divers pays qu'ils parcourent apaisent ses rêves de folles aventures. Il y a toujours de quoi s'amuser sur ce train. Ce qu'elle aime un peu moins c'est toutes ce donzelles qui collent un peu trop son Klaus mais elle sait rapidement les faire déguerpir.


Apparence

Couleur des yeux : Tirant entre le grenat et un rose bleuté, cela dépend certainement de l'éclairage.
Couleur des cheveux : Blonds presque laiteux.
Taille : 1 m 63
Poids : 50 kg.
Style vestimentaire :Nouka aime les vêtements qui laisse entrevoir ses formes, qui attire l'œil mais qui lui permettent en même temps de se mouvoir avec aisance. Elle a souvent l'habitude de porter son uniforme puisqu'elle n'a pas une garde-robe extrêmement garnie : une veste à épaulette bleue recouvrant une chemise blanche, une jupe courte noire qui lui laisse une liberté de mouvement suffisante et de longues bottes blanches. La jeune Tchèque apprécie par temps plus chaud quelques robes légères, quelques jupes frivoles ou quelques shorts en jean variant les hauts entre un tee-shirt, une chemise ou quelques hauts un peu décolleté sans tomber dans le vulgaire, juste ce qu'il faut. Sans raison particulière, Nouka aime parfois s'enrouler dans un gros sweat bien chaud notamment en hiver et fourrer ses mains dans ses poches de temps en temps quand elle prend « l'air ». Quand aux chaussures à part ses bottes, elle a bien un paire de bottines et une paire d'escarpins qui lui permettant de gagner quelques centimètres sinon elle évite les talons. Comprenez qu'en pleine traque des chaussures à talons ne sont pas très confortables. Elle privilège les chaussures plates comme les tennis ou les ballerines, ayant souvent tendance aussi à porter des collants ou de longues chaussettes.
Maitrise

Animal/Arme/Talent : Arbalète de verre
Quoi qu'est-ce ? Une arbalète, je dirais qu'elle a la forme d'un pistolet particulièrement allongée combinée avec un arc. L'arme est un peu plus petite que celle qu'elle a utilisé par le passé ( environ 44 cm ), la rendant un peu plus facile à transporter. La particularité de celle de Nouka est qu'elle est en verre ce qui la rend par conséquent plus fragile mais il est facile de la réparer. Cette matière singulière augmente la vitesse du tir habituellement assez lente et lui confère une plus grande puissance.
Maitrise : Nouka maîtrise son arme, elle a déjà fait ses preuves à l'armée. Elle la transporte très souvent sur elle en bandoulière pour l'avoir à portée de main. Sa matière assez spéciale est loin d'être un gros désavantage, elle nécessite juste un entretien plus spécifique. La jeune tchèque a un peu plus de mal avec lui puissance du tir qui a tendance à la déséquilibrer quelque secondes, elle doit aussi compter le temps de remettre une flèche et de viser, ce qui la rend assez vulnérable.





Dernière édition par Nouka Gabrielle Stanislav le Mar 3 Mai - 5:11, édité 8 fois
2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Ven 29 Avr - 15:35

Bienvenue parmi nous Nouka !
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Ven 29 Avr - 15:38

Bonsoir et bienvenue sur Train Station !
Merci à Mavie de t'avoir conduit jusqu'ici et...OMG je te bénie *ç* ! Merci d'avoir pris mon prédéfini ♥. Je ne l'attendais pas si tôt, je suis enchantée. Concernant l'image, change à ta guise, j'aime toutes les image de Prussia. Je lirai tout ça quand tu auras fini ^^. A moins que tu veuilles déjà mon avis sur le caractère ?

Merci de ton inscription et si tu as des questions, n'hésite pas ♥ !
PS : J'en oublie de me présenter ! Je suis le DC de Luce A. Harter, admin. Je valide ton code.
Admin qui gère du boudin

Admin qui gère du boudin


« Klaus Dimitri Novak »

Messages : 109

Boarding Pass
Nationalité: Tchèque
Age du personnage: 26 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Ven 29 Avr - 15:52

    Gaïa : Merci ♥
    Klaus / Luce : Merci ♥ Et moi je te bénis d'avoir fait ce prédéfini, ça fait plusieurs jours que je me creuse la tête pour me trouver un personnage et je suis tombée dessus, pour voir j'ai fais le caractère ( j'ai pas l'habitude des PP comme je l'ai dit ) sur word et c'est allé tout seul. Je cours de ce pas choisir parmi toutes les images que j'ai trouvé alors. Et oui j'aimerais bien ton avis sur le caractère parce que j'ai rajoutés quelques trucks par-ci par-là et j'ai un peu peur de pas avoir bien respecté l'idée de départ ( merci de prendre le temps de lire ce pavé ♥ ).
2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Ven 29 Avr - 16:11

*construit un temple*

Franchement... C'est juste superbe, magnifique **. La lecture est un vrai plaisir. Et le personnage est exactement comme je me l'imaginais, à quelques points près. J'adore ta façon de te l'approprier, c'est parfaitement l'esprit due Nouka. Hâte de lire la suite ♥.

PS : Comme je ne t'attendais pas si tôt, je n'ai pas encore rédigé ma fiche. Mais si tu veux discuter de certains points de l'histoire (notamment leur rencontre et la jolie baffe), n'hésite pas à me MP !
Admin qui gère du boudin

Admin qui gère du boudin


« Klaus Dimitri Novak »

Messages : 109

Boarding Pass
Nationalité: Tchèque
Age du personnage: 26 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Ven 29 Avr - 16:47

    Sérieusement ? Je suis contente si ça colle presque ( j'imagine que c'impossible de convenir parfaitement à moins d'avoir un esprit identique mais ça serait un peu space quand même. ). J'espére réussir à en faire de même dans le RP. Merci ♥
    Je viens de changer les images ( ou comment mettre 30 minutes pour se décider ).

    Et ça m'arrangerait, j'un peu commencé son histoire mais je me demandais comment ça allait se passer avec Klaus. Mais prends ton temps, ça se trouve demain j'aurais pas fait la moitié ( Flemmarde ? moi ? pas le moins du monde What a Face )

2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 6:50

    Woohw... Quelle lecture ! Nouka a l'air impressionnante, vue d'un certain point !
    Quoi qu'il en soit,
    BIENVENUE !

    - même si le fait qu'elle soit déjà en couple me dégoute quelque peu. è.ê'

__________________________________________
Spoiler:
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 7:09

Bienvenue à bord du Cinderella !

Je ne peux que rejoindre Klaus et m'agenouiller devant cette excellence. .o.

__________________________________________

Waiter à votre service.


Waiters
 Waiters


« Lucas Drummer »

Messages : 174

Boarding Pass
Nationalité: Franco-allemande.
Age du personnage: Inconnu.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 8:01

    Sivillotti ( C'mignon comme tout ce prénom ) : Merci ♥
    Elle est disons un peu spéciale et doit être assez invivable à la longue.
    Être en couple ne l'empêche d'aller voir à droite ou à gauche tu sais ¬¬

    Lucas : Merci ♥
    J'espère faire aussi bien dans le jeu. ^^
2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 9:24

*s'incline à en faire tomber son chapeau*

Bienvenue à bord, miss Stanislav~

En espérant que vous vous plairez parmi nous **

PS: Si l'ennui vous démange, un de ces jours, vous trouverez en ma personne un serviteur tout disposé à vous satisfaire :crazy:
Waiters
 Waiters


« Amazon Fulfil »

Messages : 169

Boarding Pass
Nationalité: Amerloc~
Age du personnage: 19 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 9:33

Bienvenue sur le Cinderella ! =D

Oh, une Tchèque ! Le tchèque est une langue fabuleuse <3 Zrmrzlina ? Strc prst skrz krk !

Bonne chance pour ta fiche =)
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 10:12

    Amazon : Merci ♥
    Et cela me ferait très plaisir que l'ennui me démange qui, je pense, pourrait me pousser à te demander un topic **

    Calixte : Merci ♥
    Tu connais réellement le tchèque ( déjà entendu ou le parler ) ? Je l'ai jamais entendu personnellement mais j'ai ce point en commun avec Nouka : j'adorerais voyager et connaitre pleins de choses What a Face
2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Sam 30 Avr - 14:37

Huuuuu ma petite femme a du succès ♥. Tu le mérites, j'aime beaucoup ta façon d'écrire. Hâte de lire la suite ^^.

PS : je ne sais pas si tu as vu que tu avais un petit cadeau de la fonda ici...
What a Face
Admin qui gère du boudin

Admin qui gère du boudin


« Klaus Dimitri Novak »

Messages : 109

Boarding Pass
Nationalité: Tchèque
Age du personnage: 26 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Mar 3 Mai - 9:56

    J'AI ( ENFIN ) FIIIINI ♥
2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Mar 3 Mai - 12:24

J'avais déjà lu un grande partie de ta fiche et c'est toujours un plaisir ♥.

JE TE VALIDE !
Scénario : Nouka prise
Arme : Arbalète en verre prise
Avatar : Prussia prise

Bon bah direction le RP, le Boarding Pass et le Trip Diary. Amuse-toi bien parmi nous ~
Administrateur

Administrateur


« Luce A. Harter »

Messages : 402

Boarding Pass
Nationalité: Française
Age du personnage: 17 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Mar 3 Mai - 14:18

Kiwi en mode *on love 2* Kiwi veut aussi absolument un lien :crazy:
Mais restons polis... BIENVENUE à toi belle Nouka !


On va faire comme si j'étais pas en retard, ok ? ^^" Et tâchons de pas faire un récit, non plus, donc en quelques mots :
J'ADOOOOORE !
Je t'adore toi, derrière ton clavier, qui écrit de manière fluide, qui joue une demoiselle aussi classe, au caractère bien trempé...

En fait je VOUS aime, votre petit couple a tout simplement du génie.
Et l'interprétation que vous faites de Nouka & Klaus semble juste parfaite *o*

Bref BRAVO miss pour cette superbe Fiche ♥
Je te dis à très vite et surtout, amuse-toi bien parmi nous !

__________________________________________

J'en suis FAN :
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Aaron Olivier »

Messages : 223

Boarding Pass
Nationalité: Franco-Canadienne
Age du personnage: 22 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nouka Gabrielle Stanislav Aujourd'hui à 5:31




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

Nouka Gabrielle Stanislav

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
En attendant le train,
découvre notre monde.
 :: → TICKET RESERVATION :: → OUR PASSENGERS
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com