Partagez|

Rencontre sportive ! [PV Sean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Rencontre sportive ! [PV Sean] Sam 7 Mai - 17:32

Hella poussa la porte du wagon école. Elle avait le visage froid, comme toujours lorsqu'elle était perdue dans ses pensées, non pas qu'elle soit dans une humeur maussade ou morose. C'était la troisième fois cette semaine qu'elle allait venait travailler sa technique dans un coin du gymnase. Elle ne voulait pas perdre tout ce niveau en danse, celui pour qui elle avait travaillé pendant de nombreuses années, sacrifié des sorties entres amis, devoirs et petits amis. Celui pour qui elle avait bossé heure sur heure, toute son enfance. Celui qui l'avait rendue plus heureuse que n'importe qui -ou presque. Oh, depuis, elle s'était bien rattrapée, ça c'était sûr. Sauf pour les devoirs, peut-être. Elle avait eu tout le temps de profiter de ce qu'elle avait raté, puisqu'elle n'avait plus aucun avenir dans ce qui était sa passion, son sport favori. Ce qui avait été sa vie, et qui n'était maintenant qu'un vague rêve, un espoir déchu. Le milieu de la danse s'était fermé à elle au même instant où sa vie d'avant s'était effondrée. Il fallait accepter l'évidence, elle n'avait plus assez de sous pour intégrer les grandes écoles. Le temps qu'elle réunisse assez d'argent pour rentrer dans l'une d'elle, sa carrière serait presque finie. Malgré tout cela, jamais elle ne relâcherait ne serait-ce qu'une once de tout ce travail et ce niveau qu'elle avait acquis. Car, oui, dans sa volonté d'avoir toujours voulu être la meilleure, elle avait finit par être une danseuse de qualité. Mais, à quoi cela pourrait lui servir à présent ? Personne n'en savait rien. Pourtant, Hella s'obstinait. Il n'était pas dans sa nature d'abandonner si vite, sinon elle l'aurait fait depuis déjà longtemps. Et, pour tout vous dire, ce n'est pas pour déplaire aux yeux de ce qui se plaisent à la regarder danser, ces derniers la décriraient comme... hypnotisante... En effet, le mot ne correspond que trop bien.

Son regard s'anima lorsqu'elle rentra dans le gymnase, où il régnait une étrange et inhabituelle agitation, qui la laissa perplexe. D'habitude, elle avait toute la place qu'elle voulait pour s'entrainer, mais aujourd'hui, elle aurait eut à peine la place d'effectuer un saut de chat. Oui, elle exagérait, mais il était dans sa nature de le faire. Pleine de mauvaise foi, elle considéra avec dédain les personnes qui occupaient l'espace qu'elle avait l'habitude d'investir, puis chercha des yeux un endroit où elle pourrait s'étirer correctement. Elle mit une main sur sa hanche puis soupira lentement, elle fit quelques pas légers vers une salle dont la porte était ouverte, puis passa la tête dans l'entrebâillement de cette dernière. Un peu moins occupée, mais toujours trop à son goût, elle lui offrirait plus d'espace. Elle était envahie par la gente masculine, pour la plupart. Dans un coin, certains faisaient de la musculation, d'autres de la boxe ou divers autres sports de combat. C'est dans celle ci qu'elle décida d'élire domicile pour d'une heure ou deux. Elle se glissa dans le vestiaire féminin et posa ses affaires, le temps de se changer. Hell enfila un short, un débardeur, puis prit des pointes de classique et des chaussettes, car elle ne faisait pas que du classique. Loin de là. S'installant devant le miroir, elle dompta ses longs cheveux aux belles boucles brunes en un chignon au dessus de son crane, révélant un faciès aux traits harmonieux et de beaux yeux intenses d'un émeraude puissant. Se jetant à peine un regard, elle s'empara de son sac et rejoignit la pièce.

La jeune femme fit glisser un tapis sur le sol trop dur à son goût puis elle investit son carré d'espace. Commençant par s'échauffer, Hella fit marcher ses muscles fins avec aisance. Tout ce travail avait au moins eut le mérite de lui laisser un corps souple, musclé mais pourtant fin. Elle n'avait cependant pas le mérite de s'en vanter, ne lui trouvant rien de plus exceptionnel qu'à celui d'une autre danseuse. Un quart d'heure passa, elle ne faisait pas attention à l'agitation autour d'elle, bien qu'il y avait un raffut assez important. Elle se positionna pour effectuer un pivot, puis un autre. Hell les enchaîna, et dans la concentration, elle n'avait pas estimé le risque que son pied dérape sur la bordure du tapis.

Son talon glissa brusquement et, coupée dans son élan, elle s'écroula sans crier garde sur l'homme qui s'entrainait à côté d'elle. Un cri traversa ses lèvres et elle se retrouva fesses contre terre, à ses pieds. Son regard étonné se ficha dans celui qu'elle avait bousculé, et elle se redressa en massant son talon douloureux.


Excuse moi, c'est ce foutu tapis.

Hella fronça les sourcils puis se recula un peu pour l'observer de haut en bas. De carrure plutôt agréable, les cheveux roux, un regard brun qui l'observait autant qu'elle même l'observait. Il était pas mal, se fit elle remarquer sans pour autant devenir hystérique. Reposant son talon au sol, elle croisa les bras :

-ils devraient faire des salles un peu plus grandes, ça m'aurait évité de squatter parmi les mecs... Bref, moi c'est Hell. Enfin, Hella. Désolée de t'avoir dérangé.

Et, sur ces paroles qui, pour une fois n'étaient pas empreintes de venin -elle devait être de bonne humeur, elle lui octroya un sourire qui illumina son visage aux traits si souvent soucieux.
Waiters
 Waiters


« Hella Luskovtich »

Messages : 37

Boarding Pass
Nationalité: Russe.
Age du personnage: 19 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Dim 8 Mai - 12:47

Une poigne ferme se referma brusquement sur elle-même, piégeant une feuille de papier recouverte d'encre et de mot irlandais. Sans attendre, la victime se retrouva bien vite éjectée contre les murs de la pièce étroite qui entourait Sean. D'un geste violant, plein de hargne et de force. Sa mâchoire crispait ne laissait qu'échapper une souffle saccadé. Ce qu'il venait de lire était une énième lettre de son père, le suppliant ironiquement de revenir à la maison, dans cette vaste et majestueuse maison. Il eut un moment d'hésitation, encore une fois avant que la rage lui mette la réalité en face des yeux. Jamais il ne retournerait dans cette horrible lieu d'où le vice et débauche s'écoule des murs. Et pourtant, il lui arrivait encore d'être incertain de son départ. Cela faisait maintenant trois ans qu'il avait prit sa vie en main, des millions de Cind en poche. mais ça restait tout de même ses origines, ses horribles origines. Tandis que la boule de papier roula jusqu'à ses pieds, il tendit ses mains, les pliants, dépliant, agitant ses jambes. Sa vue se brouillait, ses os lui faisaient terriblement mal, l’adrénaline s'emparait peu à peu de son esprit. Il cédait à la panique. D'un bon, il sortit de sa cabine sans même faire attention à ses habit et à la température du train. On aurait presque dit qu'il fuyait la pièce à cause d'une bombe. Il traversa en courant les étroits couloirs pour arrivés aux quartiers principales. Direction le gymnase, lieu de défouloirs préféré de Sean. Il fallait qu'il y arrive au plus vite avant d'avoir à faire à sa transformation tant repousser. Il bousculait les passants, se retrouvant même à grimper sur les obstacles pour esquiver les gens. Depuis l'apparition de son don, il avait dévoilé une incroyable capacité d'agilité et ça d'une telle facilité.

La raison de tout ce raffut ? Il fallait qu'il évacue, qu'il se défoule et pour ça, il ne voyait qu'une solution : taper la tête de deux trois gars bien costaud. Il pourrait faire appel à quelques amis qui arrivent à l’apaiser, à le calmer. Mais il ne voulait pas faire appel toujours à quelqu'un pour qu'on l'aide. Il était très bien capable de faire les choses de lui même. Pour le moment il ne voulait juste pas succomber à ses gènes animales devant tout le monde juste à cause d'une petite crise provoquer par quelques mots. Après une course acharner, il prit en main les poignets des portes qui le séparait du gymnase et les ouvrit. Si brutalement qu'il en laissant même une trace de griffe. Par réflexe et par peur il retira bien vite sa main et franchit les portes pour ne pas se faire plus remarqué. Discrètement mais d'un pas ferme, il longea les murs de la principale salle pour parvenir à sa salle préféré. Celle on l'ont trouvera surement plus de dur à cuire arrogant que de mauviette juste venu perdu du poids. La salle de combat. Ring, tapis, miroirs, punching-ball et tout ce qu'il faut pour s’entraîne à ce genre de sport. Il le connaissait plutôt bien là-bas, du moins, les plus anciens et combatifs. C'est pourquoi quand il arriva dans la pièce, des visages se concentrèrent sur lui.
Sean gueula et ils s’exécutèrent.
Un premier bonhomme se mit sur le ring, le rouquin enfila des gangs de box et retira son t-shirt avant de filer le rejoindre. Le jeune homme arrivait de mieux en mieux à garder ses émotions pour lui pour ne pas se transformer. Néanmoins, à cause de ça il devenait de plus en plus distant et froid. Tel en était les conséquences. Il avait beau être énervé, il savait tout de même se battre sans être submerger par ses émotions. À la loyal, correctement et dans les règles. Jusqu'à la troisième personne. Il en avait déjà fait tomber deux. Puis trois. Mais cette fois-ci il ne voulu pas passer à quelqu'un d'autre. C'était lui sa proie, c'est lui qu'il mangerait. Une fois l'homme à terre, il s'assit sur lui, continuant ses coups de poings.
Sean ! Sean ! Ils criaient son nom encore et encore jusqu'à ce qu'ils interviennent sur le ring.
Mais il réagit avant. Alors qu'il s'apprêter à envoyer son poing dans le visage de ce pauvre homme, il s'arrêta net, en face de son nez. Revenant à la réalité. Un silence de mort régna. Puis il se leva, crachant ce foutu truc en plastic qui lui protégeait les dents, retirant ses gants. Il tendit sa main vers l'homme à terre, l'aidant à se relever. « Ça va les gars ! J'avais juste besoin de me défouler ! » Sean esquissa un sourire crisper mais certain ne le prit pas ainsi. On le jeta comme une vulgaire bête, en dehors du ring. C'est bien ce qu'il était après tout. Il soupira. L’entraîneur vint le voir car il savait ce qu'il avait, il avait l'habitude. Le rouquin écoutait à peine mais il obéit. S'il avait envie de se défouler y'avait un excellent punching-ball juste au fond. Il soupira, rabaissant ses épaules avant de se diriger vers ce dernier.

Le temps s'écoula et les coups fusèrent sur ce pauvre boudin accrocher au mur. Il en avait même oublier la raison pour laquelle il était venu ici. Il savait juste qu'il avait le besoin de pratiquer son sport favori, s'améliorer encore et encore et ça depuis tout petit. Sean ne se battait pour taper la gueule de tout le monde ou encore se montrer plus fort que tout le monde. Non. Juste parce qu'il avait que dans ce domaine dans lequel il était libre de tout avec des règles égaux à tout le monde. Puis une secousse vint le sortir ses pensés. Il ne broncha même pas tellement il s'était entraîner à rester debout sur ses deux pieds mais ça devait surtout être gênant pour le mec qui l'avait bousculer. Le mec... Même pas. Une femme. Et elle avait loin de là le physique de fille qui font du body-building pour ressembler à Hulk. Il haussa un sourcils, étonné, en faisant même attention à son excuse. « -ils devraient faire des salles un peu plus grandes, ça m'aurait évité de squatter parmi les mecs... Bref, moi c'est Hell. Enfin, Hella. Désolée de t'avoir dérangé. » Ah oui tout s'expliquait maintenant et vu sa tenue c'était surtout de la danse qu'elle faisait. Plutôt grande, de long cheveux noir malgré qu'ils soient attaché en chignon et de magnifiques yeux verts qu'il le fit enfin sourire. Elle était fine mais ne ressemblait pas à ces horribles filles anorexiques. « Je trouve ça plutôt original de danser parmi une bande de dur et avoir comme musique des râle de rage. » C'était assez facile de devinez ce qu'elle faisait. Il retourna à son souffre-douleur, l’assommant de coup de poing avant de s'arrêter. Elle avait prit la peine de sourire et de se présenter et lui n'avait su faire qu’une remarque. Il laissa échapper un petit rire avant de s'arrêter, retenant le punching-ball pour éviter qu'il ne parte dans la tête d'un innocent. « Sean et pas de souci pour le dérangement, j'aimerais moi même avoir une pièce plus grande. » Puis un tilt le réveilla. Bien sûr qu'il y avait une pièce sans dérangement. Ça paraissait tellement évidant. Il se mit à marcher, abandonnant la jeune femme qu'il venait de rencontrer pour se diriger vers une porte ne fer au fond de la salle. En faite, il voulait tout simplement qu'elle le suivre même si on ne fait jamais confiance aux inconnues. Mais là ce n'était pas la même chose. Ils avaient un petit points commun. Il venait de pénétrer dans la salle de rangement où se trouvait tout le matériel de sport. Elle semblait même plus grande que les autres pièces. « Moi aussi j'ai fais de la danse... Un peu. » Puis il esquissa un sourire, tournant sa tête pour voir si elle l'avait suivit.

__________________________________________

Sean « Joice » CURSACK
« Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. »


Modérateur RP

Modérateur RP


« Sean J. Cursack »

Messages : 54

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 26 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Lun 9 Mai - 15:56

Hella s'était remise au boulot. Elle n'avait rien d'autre à faire, après tout, vu que l'autre homme était parti. Après lui avoir entre autre dit qu'il s'appelait Sean, qu'il se demandait ce qu'elle faisait dans un coin comme celui des boxeurs, il avait, lui semblait-elle, eu un éclair de génie, et s'en était allé à grands pas. Elle ne l'avait pas suivit. Pourquoi l'aurait-elle fait, tiens ? Il ne lui avait pas demandé, d'ailleurs. Et, du coup, elle avait bien plus de place, ce qui ne lui déplaisait pas. La jeune femme reprit ses pivots avec grâce, sans demander plus que la place qu'il lui avait octroyé en s'éclipsant de cette façon. Hell finit par se retourner, au bout d'une petite minute, pour s'emparer de ses pointes. Elle eut le jeune homme directement dans son angle de vue, elle redressa la tête vers lui. Il semblait lui faire signe de venir de son côté.

Elle regarda à droite, puis à gauche, sans apercevoir une autre personne à qui il aurait pu s'adresser. Prenant son sac, ses pointes à la main, elle le rejoignit, attisée par la curiosité. Elle lui lança un regard, puis passa sa tête dans l'entrebâillement de la salle qu'il venait d'investir. Une grande réserve, à peine remplie. Son regard s'anima, et elle contempla Sean avec un sourire plein de bonne humeur :


- Oh, mais c'est grand ici. Tu m'invites à ce que j'ai compris ?

Sans attendre sa réponse, elle se faufila dans la pièce et posa son sac. Elle fit quelques pas, observant l'environnement. Le sol était totalement nu, et il faisait plus froid que dans la salle de boxe. Mais, au fond, il y avait une grande glace avec une barre. Elle eut un tressautement exalté. Pourquoi la salle de la réserve sportive était-elle équipée d'une barre de danse ? Son regard chercha une explication, mais elle n'en trouva pas. Hella se retourna vers l'homme qui se tenait derrière elle. Elle l'observa, puis se dirigea pour tirer des tapis durs de grands bacs grillagés :

- Merci, en tout cas. Tu as trouvé l'endroit parfait, je n'aurais jamais été fouillé ici sans que tu m'y emmènes... je t'ai entendu marmonner un truc tout à l'heure. Je me demande si j'ai rêvé mais... Tu as bien dit que tu dansais ? Parce que... Si oui, j't'imagines mal avec des collants ! Les gants de boxe te vont bien, mais, qui sait, tu as peut-être un talent caché...

Hella eut un mystérieux sourire puis se dirigea à la barre de danse. Elle se tint à cette dernière pour enfiler ses pointes, puis monta sur ses orteils avec aisance, habituée. La jeune femme fit quelques exercices, pour elle se mit à travailler ses battements. La grâce la suivait jusque dans le bout de ses doigts, sans qu'elle sans rende même compte. Ses mouvements étaient captivants, assez impressionnants aussi. Elle montait avec facilité sa jambe à la verticale, ce qui démontrait une souplesse assez développée. Souplesse tout à fait naturelle et normale pour la fervente danseuse qu'elle était. La jeune femme tourna son regard vers Sean, qu'elle avait lâché des yeux depuis quelques minutes :

- Tu me montres un peu comment tu t'entraines ? On m'a souvent dit que j'avais aucune force dans les bras, voyons un peu si tu es à la hauteur de celle des boxeurs !

Un sourire mutin éclaira son visage qui gardait tout de même un rictus concentré. Hella lui lança un regard dans lequel il y avait un certain air de défi. Elle se dit qu'il ne pourrait résister au défit de le relever et de lui montrer un peu de quoi il était capable. En plus d'être mignon, il avait l'air sympathique. Cependant, elle patienta un peu avant de le juger trop vite, favorablement ou négativement. Peut-être n'était il pas l'homme qu'elle pensait ? Elle n'avait pas peur. Hell savait qu'elle aurait pu l'immobiliser le temps qu'elle prenne le large, aussi musclé et fort qu'il soit. Il n'était pas dans sa nature d'avoir peur, ni d'être impressionnée. Elle ne montrait pas les sentiments qui auraient pu trahir de la faiblesse. Elle préférait être une peste, une orgueilleuse, plutôt qu'une lâche ou une faible. Pour elle, c'était les pires défauts qu'il pouvait exister. Reprenant le pas que la bonne humeur avait prit sur son attitude, elle donna à son visage un rictus plus calme et plus posé. La jeune femme préférait maîtriser ses émotions, elle n'aimait pas révéler qui elle était ou qui elle aurait pu être. Elle même ne savait pas quel genre de personnage elle pouvait bien être.... L'impassibilité prit bientôt le pas sur les autres expressions, bien qu'elle se sente plus ou moins curieuse de le voir s'exercer. Ça ne pouvait qu'être intéressant...
Waiters
 Waiters


« Hella Luskovtich »

Messages : 37

Boarding Pass
Nationalité: Russe.
Age du personnage: 19 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Mar 10 Mai - 13:01

Après avoir murmurer ces quelques mots à propos de la danse, je détournais la tête à m'en donner un torticolis pour que mon regard pâle atteigne la jeune femme qui était sans doute repartie, croyant surement que je m'étais enfuit. Bien vite, elle avait reprit son activité. Et malgré le vacarme d'animal qui régnait à côté d'elle, je réussi à faire faire abstraction, un instant, de tout ces grognements pour me concentrer sur ses pas gracieux. J'eu un sourire. Elle me remarqua. Son regard parcouru les alentours pour vérifié si c'était bien à elle que je m'adressais. Oui, toi. Je n'ai pas vraiment une tête à faire ce genre de sourire aux Musclors qui t'entoure. Le temps qu'elle arrive dans la salle dans laquelle je me trouvais, j'examinais d'un air méprisant la salle que je venais de découvrir. Les ingénieurs et architectes font vraiment un très mauvais duo. Dire que cette salle pourrait servir. Un sourire discret vint se loger sur mes lèvres. De toute façon, maintenant que je venais de la découvrir, je ne vois pas pour qu'elle raison je l'indiquerais aux autres. On était déjà deux... C'était bien assez.
Son sourire plein de gaieté me laissa perplexe un moment, le temps qu'elle vagabonde dans la pièce. J'avais voulu partager quelque chose. Pour une fois, je n'avais pas fais mon renfermer solitaire. Et elle-même ne semblait pas être dans ce genre là. Joyeuse, épanouie à qui la vie a tout donner. Son regard se planta de nouveau sur moi, me sortant finalement de mes pensés. J’élargissais mon sourire presque mort pour répondre à sa première question puis commença enfin à bouger. « Merci, en tout cas. Tu as trouvé l'endroit parfait, je n'aurais jamais été fouillé ici sans que tu m'y emmènes... je t'ai entendu marmonner un truc tout à l'heure. Je me demande si j'ai rêvé mais... Tu as bien dit que tu dansais ? Parce que... Si oui, j't'imagines mal avec des collants ! Les gants de boxe te vont bien, mais, qui sait, tu as peut-être un talent caché... » Tandis qu'elle faisait connaissance avec son nouveau lieu de plaisir, moi, j'arpentais lentement le long des murs, jusqu'à ce qu'un détail attire mon attention. « Un talent caché ? commençais-je, laissant échapper un fin rire. Non, non. J'en ai fais mais avec les collants en moins et le costume en plus. Quelques bases, sans plus. » J'hochais la tête en arrière pour apercevoir un crochet disposé au plafond. Second sourire.

La courte inspection faite, je rabaissais ma tête quand je me rendis enfin compte que j'avais encore mes lunettes sur mon nez. Tout c'était passer si rapidement. Une émotion implacable ne voulant quitté mon esprit jusqu'à ce qu'elle me bouscule avec son corps si fin. Comme un claque. J'avais tout mit de côté, bizarrement. Je soupirais, remontant ses foutu lunettes sur le haut de mon nez pour ne pas qu'elles glissent. Je n'avais aucun endroit où les poser, sauf là même si c'était gênant. La gêne fut vite partie, captivant mon attention sur Hella qui se mit à danser devant les miroirs contre le mur. Sans la quitter des yeux, observant chaque geste jusqu'au bout, sans plier. Alors que j'avançais une nouvelle fois le long du mur froid en béton, mes bras se croisèrent, appuyer contre moi et moi appuyer contre le mur proche d'elle. Je ne nierais pas là-dessus, c'était plus que charmant. Et lorsqu'elle s'arrêta, mon sourire mourut. « Tu me montres un peu comment tu t'entraines ? On m'a souvent dit que j'avais aucune force dans les bras, voyons un peu si tu es à la hauteur de celle des boxeurs ! » Son défi me traversa l'épiderme, son regard la chaire, son sourire... Je n'eut même pas le temps de m'attarder sur son sourire. J'étais sortit de la salle à la recherche d'un quelconque souffre douleur à crocher au plafond. Une fois revenue, les bras chargés d'un punching-ball qui semblait plutôt lourd, je pris mon temps pour l'accrocher avant de revenir vers la jeune fille. Je me posta derrière elle, face aux miroirs. « Vu la façon dont tu exécutes tes mouvements, je miserais sur le faite que tu n'as pas pu en faire ton métier. C'est tellement libre et non mécanique... Hell ? » Je n'avais pas retenue ce petit -a qui venait à la fin de son prénom. Sans être brusquement mais sans non plus être indiscret, je pris en main ses poignets pour qu'elle lève les bras. Relevés, je descendit mes mains sur le haut de ses bras. « C'est joli comme prénom mais j'ai du mal à voir un démon en face de moi. » J'esquissais un sourire taquin sur les lèvres mais qui fut couper par la chute de mes lunettes sur le bout de mon nez. Heureusement que je les portais que pour lire.

« T'as de la force dans les bras. Encore une fois l'ignorance humaine à frapper. Je suis sûr que si je bouge pas tu peux facilement me mettre à terre. » À mon tour défier, plantant son regard dans le sien vert émeraude. Un sourire rendu un peu idiot à cause de cette monture mais si vrai. « Par contre... Je suis moins sûr que tu réussisses à me traîner quelque part pour cacher ce vilain acte. » Pousser était à la porter de tous, tirer c'était une autre histoire.

__________________________________________

Sean « Joice » CURSACK
« Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. »


Modérateur RP

Modérateur RP


« Sean J. Cursack »

Messages : 54

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 26 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Jeu 12 Mai - 16:35

Il avait réagit au quart de tour au défi qu'elle lui avait subtilement lancé. Il était à peine parti qu'elle le voyait revenir, les bras chargés d'un punching-ball qui semblait lourd. Hella avait déjà noté qu'il le portait sans effort.

« Vu la façon dont tu exécutes tes mouvements, je miserais sur le faite que tu n'as pas pu en faire ton métier. C'est tellement libre et non mécanique... Hell ? »

Soudainement, il lui prit les bras, les releva, et se mit à mesurer sa force. Futile geste, effectivement, mais son regard se mit à briller. Qui lui avait dit de la toucher ? Son visage prit une expression tout à fait singulière, mystérieuse, sombre tout en gardant sa lumière habituelle.

« C'est joli comme prénom mais j'ai du mal à voir un démon en face de moi. »

Sa bouche s'entrouvrit. Son regard se plissa. Elle se mordit l'intérieur des joues, le laissant continuer. Il la relança sur le défi qu'elle lui avait précédemment soumis. La sulfureuse danseuse redressa le menton pour le contempler sans broncher, absolument pas gênée de le fixer au beau milieu des orbites.

« Tu ne sais pas qui je suis, ni de quoi je suis capable, n'avance rien quant à mon caractère... Mon prénom a peut-être été mieux choisi que tu ne le penses. Concernant la danse, si j'avais pu en faire mon métier, réfléchis, je ne serais pas ici, dans ce gymnase en train de m'exercer entre deux boxeurs. »


Son ton s'était fait légèrement sec, sans qu'elle le contrôle réellement. Les souvenirs du passé la rendaient toujours amère, il en était ici question. Elle planta franchement son regard dans celui de Sean, avec assurance. Elle aurait pu être déstabilisante si elle l'avait voulu, Hell savait faire baisser un regard. Elle l'avait fait, avec une impétuosité qu'elle se reprochait à présent, pendant de longues années, auparavant. On lui avait parfois dit qu'elle dégageait une aura malsaine, pour l'insulter. Elle ne s'en était jamais blessée, la jeune fille s'en était au contraire plutôt beaucoup servit. Il lui arrivait encore d'en user, mais pas pour Sean. Il lui était sympathique, malgré le ton qu'elle avait employé plus haut. Le jeune homme avait simplement frôlé une corde sensible, il avait évité son énervement de peu. Mais elle s'était contenue.
Un nouveau sourire vint trôter sur ses lèvres, plus doux, montrant qu'elle n'était pas fâchée, comme un sourire d'excuse pour ses paroles cassantes.

« Montre moi d'abord de quoi tu es capable, Sean, ensuite on verra si je peux te pousser, ou te trainer. Comme tu veux. Tu m'as vue danser, enfin, m'échauffer, c'est ton tour ! Fais ce que tu veux, tape, je ne sais pas. Mais montre donc un peu ta force. » Sa voix était douce, elle ne laissait paraître en rien que, quelques instants plus tôt, elle avait été persiflante.

Elle fit deux pas vers lui, enleva la paire de lunettes qui trônait sur son nez en lui frôlant la joue, puis la plia. Lui faisant signe qu'elle lui gardait pendant qu'il lui montrait, Hell croisa les bras et s'appuya contre un pan de mur. Un petit signe du menton de sa part lui fit signe qu'il pouvait s'exécuter, bien qu'elle sache plus ou moins de quoi il était capable. Elle avait senti de la puissance dans ses bras, dans ses mains lorsqu'il l'avait touchée. Pourquoi faisait-elle ça alors ? Pour l'embêter peut-être. La jeune femme aimait beaucoup embêter les gens, plus de manière sympathique que méchante. Il était dans sa nature de pimenter les choses, car elle aimait le danger. Dans le cas contraire, elle ne serait pas rentrée dans cette réserve avec ce Sean qu'elle ne connaissait même pas, même contre tous les plus beaux sourires qu'il aurait pu lui faire. Un petit sourire en coin vint se peindre sur ses lèvres, et elle se demanda ce qu'il allait bien pouvoir lui montrer. Dans tous les cas, qu'il soit bon ou mauvais, elle ne jouerait pas l'impressionnée, car, même si elle l'était, elle ne voulait rien montrer. Puis, concernant la boxe ou les sport de combat elle était calée. Elle avait déjà son boxeur favori. Et il n'avait pas un niveau des plus moindres. Nous laisserons cependant ce point là dans l'ombrage de ses souvenirs les plus enfouis.
La jeune fille décolla de son mur et vint tourner autour de lui, son pas gracieux donnant l'illusion qu'elle se mouvait au son d'une musique imaginaire. Hella finit par détacher ses cheveux qui s'étendirent en une cascade mouvante dans la cambrure de son dos fin. Une main vint remettre négligemment les quelques mèches folles, éparses sur son front, qui lui donnaient un charme un peu sauvage. Elle sourit.
Waiters
 Waiters


« Hella Luskovtich »

Messages : 37

Boarding Pass
Nationalité: Russe.
Age du personnage: 19 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Lun 16 Mai - 11:25

C'étai trop facile, bien trop facile. Bientôt, un subtil sourire se glissera au coin de mes lèvres et pourtant marquant car il ne me quitterait plus. Une fille banale, sans importance, comme toute celle que j'avais rencontré se serait contenter de rougir et d'esquisser un sourire d'ange à ma personne indiscrète. Du moins, presque toutes. Vu sa réponse, j'aurais parier qu'une corde sensible avait été touchée. Sèche et forte. Et pourtant, il fut à son tour d'afficher un sourire, me perturbant quelque peu. Celle qui venait de faire claquer sa langue se radoucie soudainement. Un sourcils haussé, je l'imitais dans son regard qu'elle avait planter dans le mien. Après quelques secondes de réflexion, cela pouvait paraître plus logique. Ce n'était pas comme si elle s'était contenter d'essayer de me faire du mal, loin de là. Juste un automatisme qui aurait surement agit de la même manière sur moi. Puis elle reprit ; « Montre moi d'abord de quoi tu es capable, Sean, ensuite on verra si je peux te pousser, ou te trainer. Comme tu veux. Tu m'as vue danser, enfin, m'échauffer, c'est ton tour ! Fais ce que tu veux, tape, je ne sais pas. Mais montre donc un peu ta force. » Ça ne sonnait plus du tout comme un défi. Simplement comme une demande. Voir une obligation. Mes lunettes en sa possession, je me retrouvais bien vite en situation défavorable. J'avais l'impression d'être un lion qu'on jetait dans l'arène et qu'elle était sa majesté dans les gradins attendant que l'animal fasse acte de puissance pour amuser la foule. Et alors que la demoiselle commençait à s'impatienter, elle se mit à tourner autour du « lion », détachant sa crinière. Je suivais du regard, sans bouger ni même hocher la tête, chacun de ses pas qui se déroulait harmonieusement. Ça en était presque envoûtant.

Je n'avais pas envie de m’exécuter. Pourquoi devrais-je soudainement montrer ma soit disant force devant elle. Je n'avais rien demander concernant son échauffement de danse. Car elle se trompait sur un gros détail. « Je ne suis pas boxeur. » Elle attirait de plus en plus mon attention tandis que d'habitude je ne faisais que passer mon chemin même si j'adressais un sourire. Si c'est un gars remplis de muscle qu'elle cherche, elle s'adresse à la mauvaise personne. Je n'étais pas vexé, ni même énervé. Rien de cela. Mon sourire du début ne m'avais pas pour autant quitté après tout ça. Peut-être déstabilisé ? J'avais toujours été très discret concernant ce passe-temps qui m'avait mainte fois sauvé la vie. Pourquoi tout d'un coup quelqu'un voudrait s'intéressé à un rouquin qui frappe ? Il suffisait de traverser cette double porte pour en voir des mecs en train de se battre. Je soupirais lentement, me retournant vers Hell. « Je peux faire plein de truc : karaté, judo, boxe, kick boxing en passant part le kendo ou l'escrime et même le catch pour les amateurs d'animation. Mais en aucun cas je me spécialiserais dans l'un de ces sports. C'est juste pour... évacuer, c'est surement la seule catégorie de sport qui me correspond. Mais ça reste un sport. Des gugusses qui veulent se la péter avec leur gros muscles il y en a plein derrière cette porte. » Je m'étais doucement approché d'elle ou cours de ce petit monologue, pointant du pouce à la fin la fameuse porte par dessus mon épaule. Puis je me mis à reculer, sans lui tourner le dos, avant d'arriver contre le mur. « Désolé je préfère tenir un appareil photo. » J'élargissais mon sourire, ne quittant pas Hell du regard. Sauf qu'en j'aperçu que le punching-ball que j'avais ramener tout à l'heure à côté de moi. En bonne tête de mule, je me permis tout de même d'y mettre un coup de poing dedans. Une jolie gauche tendu qui fit plier le sac en deux puis tangué. Cela avait été si rude et pourtant si bien calculer, qu'une chaîne qui le retenait au plafond ne manqua pas de se détacher. D'un geste rapide, je le pris entre mes deux mains pour le stopper avant de le prendre en pleine poire. J'avais agit brusquement, sans me positionner, contre le mur sans regarder ma cible.

Même après avoir sortis tout mon petit cinéma pour ne, soit disant, pas faire la bête de foire qui doit montrer sa force, j'avais fait ce qu'elle désirait voir. Pas de façon très classe, certes. Néanmoins je l'avais fait, mon caractère de gamin ayant reprit le dessus. Après avoir remit le punching-ball en place, je me décollais du mur pour me remettre près d'elle, la détournant presque pour arrivé à ses côtés plutôt qu'en face d'elle. Lentement, je dirigeais ma main vers la sienne, frôlant, entremêlant mes doigts au sien pour récupéré mes lunettes que je remis sur le haut de mon front. Pour la seconde fois, j'haussais les sourcils, croisant les bras. « Alors, j'ai le droit à quoi après ça ? » Parce que j'avais cet horrible défaut de devoir toujours faire quelque chose en échange d'autre chose. Je n'arrivais pas à avoir cette notions de service. Cependant, il n'y avait que comme ça que j'arrivais à faire avancer les choses. Sinon on en serait resté là, j'aurais prit mon sac et la jeune femme aurait continué certainement son entrainement. Alors que j'avais barrement, pas envie de partir. C'était animé avec elle pour une fois.

__________________________________________

Sean « Joice » CURSACK
« Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. »


Modérateur RP

Modérateur RP


« Sean J. Cursack »

Messages : 54

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 26 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Mer 18 Mai - 6:58

Si je ne peux pas voir, personne ne le pourra.

Noir. Noir absolu, noir d'ébène ou d'encre. Noir. L'obscurité s'était abattue de la même façon qu'un subit rideau de pluie sur une campagne ensoleillée. Hella n'avait pas eu le temps de répondre à Sean, le courant s'était coupé.
La jeune femme ferma lentement les yeux, posant une main sur le mur le plus proche. Pour ne pas se laisser aller à une peur du noir qu'elle avait toujours vivement refoulée, son astuce était de garder les paupières closes. Quoi de plus normal que l'obscurité des yeux fermés, synonyme du sommeil réparateur ? Pour les quelques minutes qui allaient suivre, ils seraient aveugles.


« Je ne sais pas exactement ce qu'il se passe... »

Hella mit une main devant elle, cherchant les tapis qui, pensait-elle, auraient du se tenir là. Mais elle n'y trouva que le torse de Sean. Sa paume, douce sans le vouloir, glissa sur le buste de l'homme pour retrouver sa place, le long du corps de la danseuse. Le contact l'avait faite frémir, aussi inattendu qu'il était.

« Tu as bougé. Désolée. » Il y eut un silence. « Et maintenant, avec ces yeux de photographe que tu prétends avoir, que vois tu ? Le noir t'inspire-t-il autant qu'à moi ? Pour ma part il décuples mes sens. Je sens tout multiplié par mille. C'est plaisant, mais troublant. Nous ne nous connaissons pas, et pourtant nous sommes prisonniers du noir ensembles. Je pense qu'il est inutile de chercher la sortie, aucun rai de lumière ne filtre à travers la porte. »

Habituellement, elle n'aurait pas parlé de cette façon. Elle avait prit l'habitude de se montrer superficielle lors des premières rencontres, peut-être pour se protéger. C'était ce qu'elle avait commencé à faire avec le rouquin. Elle ne pourrait citer que quelques personnes si on lui demandait qui connaissait la Hell véritable. Si tout le monde la prenait pour une peste dédaigneuse, et hautaine, alors tant mieux. Elle contrôlait de cette façon l'image que les gens avaient d'elle, et personne ne pouvait alors réellement l'atteindre, puisque personne ne la connaissait. Hors, le noir avait eu un effet étrange sur sa personne. Sean ne la voyait pas, il n'entendait que le son de sa voix, et, étrangement, elle se sentait en confiance.

Ses doigts frôlèrent le mur, elle fit quelques pas pour se rapprocher de lui. La coupure ne devrait pas durer longtemps encore, et elle ressentait une sorte d'appréhension à la pensée du retour de la lumière. Il pourrait la voir et analyser son visage, ses expressions. Il ne se laisserait plus bercer par le seul fil de sa voix. Hella serait obligée de rentrer de nouveau dans sa peau de Hella. Oui, contre toute attente, elle aimait l'obscurité. Mais elle eut pitié de son camarade qui, lui, souhaitait peut-être revoir le jour au plus vite. L'autre sensation qui tiraillait son corps entier était plutôt une tentions, en réalité. Entre elle et lui, oui. Qui aurait été laissé indifférent à ce genre de situation ? La danseuse était plus qu'accoutumée à la présence d'homme à ses côtés, cependant, ici, dans cet univers sombre, tout était différent. Pourquoi, elle n'en avait absolument aucune idée, mais elle ne trouvait pas cela si déplaisant. Qui aurait crû que le noir l'aurait plongée dans une si intense réflexion ? Ne rien savoir, ne rien contrôler. Ni son image, ni ses paroles. Juste être soi, pour soi même. Tout cela lui plaisait. Ne pas se sentir observée, jugée, jaugée. Classée, puis rangée dans un coin d'esprit. Rangée dans une catégorie qui ne la définissait au final pas vraiment. Les yeux fermés, le corps entier enfoncé dans le noir le plus intense et prenant, elle était un peu plus proche de lui qu'elle ne le pensait.


« Si tu me parlais de la photographie ? Puisqu'en tant que boxeur tu ne m'impressionnera surement pas, essaye en tant que photographe... »

On pouvait remarquer que le timbre de sa voix était doux. Son visage était d'un calme placide, bien qu'il n'exprime toujours rien. Cependant, personne ne pouvait le relever. Personne ne la voyait. Dieu ce qu'elle aimait ça.
Waiters
 Waiters


« Hella Luskovtich »

Messages : 37

Boarding Pass
Nationalité: Russe.
Age du personnage: 19 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Dim 22 Mai - 9:58

Et rapidement, ce sourire qui ne m'avait pas quitté durant ces dernières minutes, s’éteignit brusquement tout comme la lumière qui nous entourait. Il y a encore quelques années de cela, je me serais senti comme mit à nue subitement jusqu'à ce que mes yeux s'habitue quelque peu à l'obscurité. Mais maintenant, et ça depuis sept ans, je n'arrive plus à apercevoir le noir comme autrefois. En tant que félin, il m'était désormais possible d'entrevoir tout ce qui m'entouraient. Pas aussi parfaitement que si la lumière était présente mais j'arrive néanmoins à distingué ce qui m'entour. Rien de m'échappe. Et le pire, c'est que je trouve ça horrible. L'une de mes raisons d'insomnie était dû à ça. La seule chose qui me séparait de la lumière et de l'obscurité était cette fine couche de peau était mes paupières. En faite, c'est même encore plus compliqué ça.

Alors que mes pupilles laissait place à des yeux de chat que la jeune femme ne pourra pas voir, je la suivait du regard. Elle fermait les yeux tandis que les miens étaient bien ouverts. C'était de la triche. Car je ne l'avais même pas prévenu. Un sourire malicieux vint se perdre sur le coin de mes lèvres avant qu'Hell ne me frôle de sa main. J'aurais plus qualifié ce contacte comme une caresse que par un incident. « Tu as bougé. Désolée. » A peine, je ne fais que t'observer mademoiselle. La jolie bourde qui eut raison d'un silence. Et pourtant, c'est plutôt prenant, doux et non gênant. Puis elle reprit. D'une voix accompagné inhabituelle depuis que je la connaissais. C'est-à-dire, que depuis une petite heure. J'aurais voulu lui dire... Si tu savais que je n'avais pas que des yeux de soit disant photographe, qu'il ne m'inspire plus rien ce foutu noir car je n'arrive même plus à le voir. Quelle ironie. Je n'arrive pas à distingué l'obscurité. Je ne vois que cette obscurité artificielle grâce à mes paupières. Je ne fais que décuplé des sens que je déteste. Et trois fois plus que toi en plus. Nous sommes tous prisonnier de ce monde.
Mais ça, je ne l'aurais pas dit. Même si ces paroles aurait été prononcer par le vrai Sean.

Ces doigts reprirent leur course aveugle et moi je répondit l'inverse, d'une voix rauque ; « Avec des yeux de photographe je te répondrais qu'il m'est tout à fait indifférent. Le noir est la base de tout. La lumière n'est rien si les ténèbres ne se manifeste pas. Elle n'a aucun rôle. Foutaise des sens qui se décuple. Ce n'est pas en touchant que l'air que notre nez dira à notre place ce qui se trouve en face de nous. Ouais enfin... Là on parle de vu je sais. La prison n'est pas quelque chose qui me trouble. Sauf aujourd'hui parce que t'es là. » Au finale, c'était plutôt plaisant de voir dans le noir pour une fois. Elle qui ne croyait qu'on était deux à ne rien distingué, était la seule à être totalement démunit de sa visibilité. Cependant, il fallait resté sérieux et continuer le jeu. Continuer le jeu du impressionne-moi devait cesser. Du moins, mon tour devait laissé sa place au sien.

« Si tu me parlais de la photographie ? Puisqu'en tant que boxeur tu ne m'impressionnera surement pas, essaye en tant que photographe... » Fermant lentement mes yeux, je laissais un soupir s'échappé d'entre mes lèvres, rouvrant par la suite ces derniers. Je tombais tout de suite sur le corps de la jeune danseuse, se dirigeant cependant vers la porte de sortie. Je restais statique un cours instant avant de me ruer devant elle. Fermement et pourtant comme si c'était une habitude, je m'emparai de son corps. Un bras autour de sa hanche, la main un peu plus loin dans le dos et mon autre poigne, entremêlé avec la sienne. Une parfaite position de valse sans le vouloir. Sans même qu'elle n'eut le temps de réagir, ni moi de penser à ce que je faisais, je fis un pas en avant pour la faire reculé. Puis deux. Se retrouvant au plus proche d'elle au milieu de cette salle plongée dans l'obscurité.
Et soudain, je me retrouva bien vite dans le noir à mon tour. Qu'est ce que j'avais foutu ? Du moins, pourquoi ainsi puisque la raison je la savais parfaitement. La jeune femme au cheveux noirs allait pile en direction de la porte, mettant alors fin à tout ceci. Alors non je ne voulais pas. Une ou deux sueurs froides dégoulina de mon cou avant que je ne me ressaisis. Soufflant un coup, lentement. J'avais fais ça, j'assumais. Même à quelque centimètre de son corps si fin près du mien. Je me remis à faire un pas, n'étant pas décidé à lâché celle-ci. « Moi, moi et toujours moi. A ton tour maintenant mademoiselle. Impressionne-moi comme toi tu voudrais que je t'impressionne. Parce que bon, parler de moi ce n'est pas mon fort. C'est plus marrant quand l'on découvre les choses de soit-même. »

__________________________________________

Sean « Joice » CURSACK
« Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. »


Modérateur RP

Modérateur RP


« Sean J. Cursack »

Messages : 54

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 26 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Lun 20 Juin - 14:27

« Redresse toi, tes pas sont maladroits, garde ton rythme. »

Les paroles étaient sorties de sa bouche sans qu'Hella y aie réfléchit. Elle avait tellement l'habitude de danser qu'elle connaissait par cœur les postures du partenaire qui se mouvait avec elle. L'obscurité ne changeait rien, tout n'était qu'intuition en cet instant. Avec douceur, elle replaça correctement son corps, lui redressant le menton du bout des doigts, de même que les épaules. Sa paume, douce dans celle du jeune homme, se faisait assurée.

« Détend toi un peu, je te sens tout crispé. C'est parce que je te trouble ? »

Sa voix semblait sourire, elle faisait écho aux paroles qu'il avait prononcé plus tôt. La jeune femme, elle, n'était aucunement dérangée par la présence de ce Sean. Peut-être que si la scène s'était produite quelques années auparavant, elle aurait été embarrassée par cette soudaine proximité. Or aujourd'hui elle connaissait si bien les hommes que leurs corps si proches ne la troublait pas. Qu'il se soit brusquement mit à entamer une valse dans cette si pleine obscurité non plus, par ailleurs. Seul un détail la frappa alors qu'elle prenait les commandes de cette valse, le temps qu'il se fasse au rythme et qu'il reprenne le fil de ce qu'il avait entamé. Si le noir ne lui inspirait rien, si ses sens restaient fermés aux ténèbres comme il l'avait assuré il y avait de cela quelques minutes, comment avait-il pu la retrouver dans l'obscurité ? Lorsqu'elle avait fait quelques pas au hasard dans la pièce, comment avait il pu la distinguer pour venir l'attraper de cette façon ? Avec ses qualités de danseuse, Hella avait apprit à se déplacer dans la plus grande légèreté, ne produisait ainsi que peu de bruit.

Ses sourcils se froncèrent sensiblement. Soit il avait eu de la chance en la trouvant ainsi, soit il lui cachait quelque chose. Le silence régnait sur la pièce, alors qu'ils dansaient. Elle l'avait laissé reprendre les commandes, et se laissait porter dans une grâce troublante, si naturelle qu'elle ne semblait même plus penser à ses mouvements. Et en effet, elle n'y pensait plus du tout, perdue dans ses pensées. Il faisait un bon partenaire en fin de compte. Leur posture était peu professionnelle, il était vrai, car ils étaient un peu trop proches, mais ils offraient un joli spectacle à regarder – Si seulement il y avait eu de la lumière. Mais sans musique, la jeune fille se lassa vite. Le silence ne la portait jamais très loin, elle aimait sentir les vibrations de la musique jusqu'au tréfonds de son être. Alors que la danse était sa compagne de vie, la musique était sa plus chère amie. Elle aimait combiner les deux. Dans cette pièce au silence le plus complet, il manquait du son. Hella stoppa doucement leur danse pour ne pas qu'elle devienne trop monotone :


« Arrêtons nous ici. Sans musique la danse n'a plus de saveur. Même si le silence est parfois un très bon allié. »

Elle ne bougeait plus, s'étant arrêtée sans pour autant se décoller de lui. Elle attendrait qu'il le fasse. La danseuse décida de ne rien faire remarquer quant à ses réflexions à propos de ses facultés à l'avoir retrouvée dans le noir. Après tout elle n'aurait pas apprécié d'être harcelée de cette manière, Hella aimait poser les questions. Pas qu'on lui en pose. Et elle s'arrangeait toujours pour détourner le sujet vers autre chose, la jeune femme était d'ailleurs experte pour répondre aux questions par... Des questions. Et elle justifiait cela par l'argument de sa curiosité intarissable, inépuisable. Elle ne se fatiguait jamais d'entendre des histoires, de lire des livres. Elle ne se lassait jamais non plus de la vie des gens, quand leur épopée était quelque peu intéressante, elle ne se privait pas pour décortiquer leur vie à sa manière.


« Je ne sais pas ce que tu veux que je te montre. Mais je peux le faire. Je t'ai suivi dans la valse, je peux te suivre dans bien d'autres choses, mais pas si tu ne me dis pas ce que tu veux. »
Waiters
 Waiters


« Hella Luskovtich »

Messages : 37

Boarding Pass
Nationalité: Russe.
Age du personnage: 19 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Mer 6 Juil - 8:51

Aussitôt dit, aussitôt fait. Sans même broncher ou hésiter à ma proposition elle s'exécuta. À croire que cela devait de plus en plus rare de trouver une personne qui se braque pas dès que vous l'approchez de trop près. Enfin bref. Je m'exécutais à mon tour suite à toutes ses remarques. Le buste de droit, faire attention où mettre ses pieds même en voyant dans le noir, s'inviter un rythme... J'en devais tout tendu à force de bien vouloir faire. La lumière en plus et elle aurait surement aperçu un clown en face d'elle. Cependant plus le temps passait, plus les pas s'enchaînaient et plus cela devenait naturel. L'hypothèse qu'elle avait faite concernant ma soit disant gêne s'évapora très vite. Je ne pris même pas le temps d'y répondre, reprenant les raine de cette valse improvisée. On aurait pu croire que nous étions deux partenaires habitués à danser ensemble, même sans musique car elle était dans notre tête. Néanmoins, si on comparait son expérience à la mienne, tout s’effondrait. Ironique.

Alors que le naturel se transformait en mécanique, j'avais pu entrevoir sur les traits du visage de la jeune femme une soudaine incertitude. Sur le moment, l'idée de me comporter différemment avec tout le monde, m'avait échapper. Elle ne portait pas en elle la haine des 2nd classe contre leurs "cousins" animaux. Du moins, je l'espérais plus ou moins. « Arrêtons nous ici. Sans musique la danse n'a plus de saveur. Même si le silence est parfois un très bon allié. » Ce fut plutôt brusque, surtout une fois plongé dans ses pensés. Le temps que je réagisse, je ne l'avais toujours pas lâcher, restant ainsi dans cette position de valse figé. Puis sa dernière réplique me rappela à l’ordre, se détachant alors lentement d'elle, reculant d'un pas en arrière. Cette foutu lumière n'étant toujours pas revenu, je décidais de me dirigé vers la porte pour voir si cela provenait que de la salle où nous étions présent.

« Pose ta question. Ton silence en dit aussi plus qu'autre chose. » J'avais prit la parole subitement alors que je n'avais même pas prit la peine de répondre à ses précédents mot. Ce n'était pas dit sur un ton méchant ni même froid. Simple voir même encourageant. J'esquissais un sourire depuis longtemps pas apparu avant de pousser les deux portes de la salle. La lumière pénétra instantanément dans la pièce, nous éclairant de nouveau. Par réflexe, je mis une main devant mon visage à cause de cette soudaine entrer de lumière puis la rebaissa le long de mon corps. Mes pupilles se dilatèrent juste après, revenant à une vue normal. Je releva mon poignet, attira mon regard vers ma montre puis reprit sans la laissé me répondre. « Finalement tu me la posera une autre fois. Autour d'un café par exemple. Et t'as pas le droit de dire non, tu viens de dire que tu me suivrais dans bien d'autre chose, Hell. »
Récupérant mon sac, je lui accorda un dernière regard pétillant de malice avant de faire un signe de la main, engageant le pas dehors.



__________________________________________

Sean « Joice » CURSACK
« Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. »


Modérateur RP

Modérateur RP


« Sean J. Cursack »

Messages : 54

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 26 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sportive ! [PV Sean] Aujourd'hui à 13:23




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

Rencontre sportive ! [PV Sean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Le Cinderella ;
c'est toute ma vie !
 :: Le wagon école :: Le gymnase
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit