Partagez|

Good morning baby ~ ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Good morning baby ~ ♥ Sam 7 Mai - 19:01


Good morning baby ~ ♥

(clic & listen)

L’Océan. Une étendue d’eau, belle, effrayante. Où suis-je ? J’ai de l’eau jusqu’à la taille. Au milieu de l’Océan. Mais je ne suis pas mouillé. Solitude.
Le ciel est tout à fait bleu. Pas un nuage, pas un oiseau. Comme si j’étais la seule forme de vie aux alentours. Je n’ai pas bougé, le corps à moitié immergé. Tout est pour le mieux. Solitude.
Je n’entends plus le bruit des vagues, ni le clapotis de l’eau. Je ne m’étonne plus. Tout est très lumineux. Je ferme les yeux, je respire. Il me semble sentir l’odeur de la mer. Est-ce que ça devrait me rappeler des souvenirs ? Non, je n’ai jamais vu la mer avant d’embarquer dans le train. Solitude.
Ce silence n’est pas réel. Nouka est là tout à coup. La Solitude est partie. Mais soudain je suis sous l’eau et je la voie. Elle nage vers moi. Je n’ose pas respirer, de peur d’avaler une gorgée salée. Tout s’obscurcit devant mes yeux ; la lumière n’est plus. Je n’ai pas eu le temps de sentir ses lèvres se poser sur les miennes...


♔♔♔

C’était une odeur d’aube à présent. La lumière était naturellement tamisée. Il allait sans doute faire beau aujourd’hui. J’ouvrais les yeux et regardais le plafond. Je me souvenais vaguement avoir rêvé mais déjà mes souvenirs semblaient devenir flous. Plus j’essayais de les ramener à ma mémoire, plus ils m’échappaient, jusqu’à oublier tout à faire de quoi il s’agissait. Et voilà. C’était trop tard. Comme la fumée d’un soupir, le songe avait glissé entre mes doigts et s’était évaporé...
Je me redressai lentement. J’étais dans un lit, un assez grand lit. Celui que j’utilisais depuis plusieurs mois à bord de ce train qui était devenu mon chez-moi. Torse nu. Bien que le train se dirige vers des contrées froides, l’intérieur était bien chauffé pour un mois de mai, trop chauffé pour moi. Et puis je n’aimais pas les pyjamas. Ça collait, ce n’était absolument pas agréable pour dormir. Ni pour sentir la chaleur et la douceur de la peau. Ceci expliquant cela, je dormais en caleçon, n’en déplaise à ces messieurs et n’en plaise à ces dames.
Justement en pensant à la chaleur et la douceur de la peau... Je tournai la tête. A côté de moi, Nouka. Elle dormait encore, la mignonne. J’entendais sa respiration régulière et je la regardais. Dans ces moments-là j’étais beaucoup plus enclin aux sentiments et à la tendresse je crois.

Allongée sur le flanc, la jeune femme avait repoussé le drap. Ses épaules et ses jambes étaient nues. Sa légère nuisette dessinait ses formes. Sa taille mince, sa poitrine... Les courbes délicates et la peau claire tout exposées aux regards et aux fantasmes. Et elle, inconsciente de ce qu’elle montrait à tous. Mon regard se posa ses chevilles. Je remontais le long de ses jambes, sur son bassin, son ventre. Je ne me lassais pas de son corps que je connaissais pourtant par cœur.
J’avançai mes doigts vers elle et j’effleurai sa hanche dénudée. Mais je ne voulais pas la réveiller. Non, pas tout de suite. Je me penchai prudemment sur elle pour respirer sa peau. Elle était belle. Mon visage descendit dans son cou et mes lèvres effleurèrent sa mâchoire. Je me redressai alors pour admirer son visage, paisible et endormi.

Je n’hésitai pas longtemps avant de me mettre au-dessus d’elle et de mordre indécemment le lobe d’une de ses oreilles pour la réveiller. J’ignorai quelle heure il était. Sans doute assez tôt puisque le soleil se levait à peine. Mais peu m’importait. Nouka n’aurait pas du me tenter. Même si ce n’était pas pleinement volontaire de sa part. Quoique, à mettre un morceau de tissu si petit et si fin pour dormir, elle cherchait un peu quand même...non ?
Admin qui gère du boudin

Admin qui gère du boudin


« Klaus Dimitri Novak »

Messages : 109

Boarding Pass
Nationalité: Tchèque
Age du personnage: 26 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good morning baby ~ ♥ Mar 10 Mai - 14:33


    Le ciel bleu qui s'étire, qui ni fin ni commencement, infini et éternel. La chaleur du soleil qui réchauffe sa peau nue, ses joues. L'odeur de l'herbe. Les brindilles vertes qui lui chatouillent les jambes. Il semble logique qu'elle soit ici bien qu'elle serait incapable d'expliquer pourquoi ou comment. Elle n'a aucune idée d'où elle peut-être mais elle y est, ce lieu lui semble familier. Des rires. A ses côtés se trouvent deux garçons blonds. Ils lui caressent affectueusement la tête en la taquinant. Elle finit par se lever. Ses petites jambes lui apparaissent dans une large robe bleue légère. C'est une enfant. L'esprit arrive à lui mentir, à lui faire croire que c'est logique, que c'est normal alors qu'il n'y a aucune cohérence. Mais elle est bien ici. Bientôt leur mère les appellera pour le goûter. Un large gâteau au chocolat trônant sur la table de la cuisine libérant sa douce odeur sucrée. Douce journée d'été, paisible souvenir de son enfance.
    Un sentiment de plénitude l'envahit, qui s'évaporera comme un chimère. Elle se plonger dans un monde fabriqué par son esprit, ses souvenirs assez puissant pour construire quelque chose, des sons, des scènes qui s'enchaînent sans logique. Dans le vide, dans les ténèbres de l'inconscience germe un rêve, revit de vieux souvenirs profondément enfouis de son esprit qui lui fait même revivre des sentiments. Elle le sait, elle en aura conscience dés son réveil mais son esprit raye cette vérité pour que l'imaginaire continue d'opérer.
    Elle ressent une sensation nouvelle mais ce n'est pas le soleil ou l'herbe. Quelque chose de lointain qui devient de plus en plus proche sur son oreille. L'image se brise, le rêve se termine.

    Elle replonge dans le noir, elle est tirée trop vite de son inconscience. Elle prend doucement conscience de ce qui l'entoure. Elle sent le matelas où est posé un drap froissé, un oreiller où elle s'est installée avant de dormir. Elle sent le train qui file sur les rails à une vitesse qui semble vertigineuse vue de l'extérieur, légèrement secouée. Rien ne semble arrêter la machine qui parcoure chaque jour le continent Américain, s'arrêtant de villes en villes. Elle sent sa chaleur. Mordillant son oreille, le contact de sa peau chaude et douce, son souffle chaud qui partout son corps jusqu'à la faire frissonner de plaisir, sa délicieuse présence. Klaus. Un mince sourire étire ses lèvres sans qu'elle ne s'en rende compte, oubliant momentanément qu'il était la source de son soudain réveil, perdue dans des inventions de son esprit mélangeant quantité de souvenirs, fabricant de nouveaux éléments.
    Nouka ouvrit finalement les yeux, progressivement. Les mêmes murs aux tons neutres s'offraient à elle, les mêmes murs qu'elle voyait à chacun de ses réveils et qu'elle quittait chaque soir avant de sombrer. Une année. 365 jours. Elle avait vu environ 730 fois ces murs en se réveillant ou en se couchant. Elle les connaissait par cœur mais elle appréciait de les voir jour après jour comme un étrange sentiment d'affection, la sensation que cette pièce était devenue sa nouvelle maison. La pièce baignait dans une apaisante lueur ambrée où se soulevait une multitudes de particules comme des lucioles dans la nuit noire.
    Le blond ne semblait pas avoir remarqué qu'elle s'était réveillée, elle avait à peine bougée lui semblait-il. Un peu au hasard, elle glissa l'une de ses mains dans ses cheveux avec tendresse, descendant jusqu'à sa tempe, effleurant sa joue pour lui signaler son réveil. Se sentant un peu plus libre, la jeune Tchèque se positionna sur le dos de façon à voir son visage. Découvrant ses traits dans la lumière de l'aube comme s'il était un inconnu, s'émerveillant une nouvelle fois sur chacun de ses traits, s'arrêtant sur chaque détail comme si elle craignait de tout oublier. Il était beau. Plus beau chaque jour, plus indispensable chaque jour. Sournoisement, se tapissant dans les coins les plus reculés de sa personne, la dépendance se creuse une place pour devenir insaisissable, pour s'ancrer. Elle avait besoin de lui.
    « Bonjour... » souffla-t-elle dans un sourire qui créa deux petites fossettes au niveau de son joues. Passant ses deux mains dans son cou nu, elle s'y accrocha pour déposer ses lèvres contre les siennes, y déposant un tendre baiser.

2nd Class
2nd Class


« Nouka Gabrielle Stanislav »

Messages : 42

Boarding Pass
Nationalité:
Age du personnage:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Good morning baby ~ ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Le Cinderella ;
c'est toute ma vie !
 :: Les wagons couchettes
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit