Partagez|

Espionnage incontrôlé. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Espionnage incontrôlé. [PV] Sam 28 Mai - 10:58





Ce matin là était un matin des plus banal. Comme d'habitude, Ambre s'était levée de bonne humeur. C'est le sourire au visage qu'elle avait prit sa douche et son petit déjeuné. Il était relativement tôt. Mais elle savait déjà qu'elle pouvait commencer son travail. Généralement, certains perturbateurs prenaient un malin plaisir à faire leur coup quand tout le monde dormait encore. Surtout ces Waiter... C'était donc une habitude qu'elle avait prise. Néanmoins, cela ne lui déplaisait pas. Elle pensait, sans savoir vraiment pourquoi, qu'aujourd'hui serait une journée agréable. Intuition féminine ? S'étirant doucement, elle quittait son dortoir pour regagner le wagon à couchette. Propre et le ventre plein, elle avait décidé de faire une petite ballade, histoire de contrôler ici et là. C'était son job après tout. Par la suite, dans l'après midi, elle pourrait toujours se distraire en regardant un conflit par exemple, du moins, s'il y en aurait un. Mais il était bien rare qu'elle s'occupe de cette manière. Généralement, c'était elle qui les arrêtait. Elle n'aimait pas le désordre après tout.

Pour le moment, elle marchait là où son envie la guidait. Il y avait peu de monde et le silence régnait en maître absolu. Divers personnes tiraient leur porte, à moitié endormie, comme si elles attendaient que leur petit déjeuné soit livré. Quand ces personnes voyaient Ambre, elles plissaient leur yeux afin de tenter de la reconnaître. Et quand se fut le cas, deux différentes réactions se présentaient. La plus courante, c'était l'effroi. Elles savaient que la Controller représentait la loi dans le train et qu'il ne faillait pas la chercher ni même omettre une infraction. Un frisson traversait donc leur corps et elles disaient un simple bonjour histoire de rester polie pour ensuite claquer la porte et retourner se coucher. La seconde était tout simplement les amis de Ambre. Eux la saluait chaleureusement, avec leur voix endormi. La demoiselle leur répondait d'un sourire suivit d'un signe de main affectif. Mais très vite, elle reprenait toujours son sérieux.

Au bout de quelques minutes, son avancement l'amena là où elle ne pensait pas mettre les pieds aujourd'hui : l'infirmerie. Depuis quelques temps maintenant, elle évitait scrupuleusement cet endroit. Pourquoi me demanderez-vous ? La raison était simple, c'était à cause de lui. Lui, c'était l'infirmier, Jesper. Un homme que Ambre trouvait … mignon. Un homme qui, a chaque fois quand elle le croisait, la mettait dans tous ses états. Cela veut dire qu'elle perdait tout crédibilité en vu de sa droiture. Si une personne qui la déteste la voyait de cet autre jour, elle pouvait donner chère de sa peau : toute sa réputation serait tout bonnement anéantie. Un désastre pour elle alors qu'elle avait mis tellement de temps avant de pouvoir enfin se faire respecter ! Elle ne devait donc jamais faire un faux pas. S'arrêtant brusquement, elle regarda furtivement à droite et à gauche. Personne. Essuyant son front, elle commençait à faire demi-tour. Mais elle n'y parvenait pas. Sa personne lui ordonnait de rester ici. Pire. Son désir et son envie la forçaient à aller le voir. Cela faisait bien deux semaines qu'elle n'avait pas revu son visage. Et il lui manquait horriblement. Un pincement au cœur la fit poser sa main sur sa poitrine. Comment avait-elle pu se faire souffrir ainsi ? Une punition injuste.

Respirant d'un coup, elle osa l'impossible : s'avancer vers l'infirmerie. Un pas, puis deux. Elle s'arrêtait par instant, hésitante. Et s'il n'était pas là ? Et s'il la voyait avant ? Voilà maintenant qu'elle se trouvait à côté de la porte d'entrée. Celle-ci était grande ouverte. Il y avait donc forcément quelqu'un. Inspirant, elle retenait sa respiration pour ensuite passer rapidement sa tête afin d'espérer de le voir. Et il était là. Posé sur une chaise, regardant par la fenêtre, il fumait une clope. Aussitôt, Ambre se redressa contre le mur. Le visage crispé, elle n'aimait pas le voir avec une cigarette entre les doigts. Et inévitablement, son pouvoir s'activa. La température baissa alors progressivement. Et lorsqu'elle l'entendit grogner dans son coin, elle serra le poing, ferma les yeux et commença à rougir tout en priant qu'il ne sorte pas. Car à cet instant, sa cigarette devait s'être éteinte. Il faisait alors un froid de canard.


Dernière édition par Ambre Patterson le Lun 13 Juin - 13:45, édité 5 fois
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Sam 28 Mai - 15:46

  • Dur dur le réveil. La veille, Jesper avait peut être bu un verre de trop alors le sommeil avait été très lourd. C'est avec un peu de retard qu'il était arrivé à l'infirmerie. Mais pas de stress, Eléna est absente aujourd'hui, c'est lui qui gère. Avec un petit sourire satisfait, il mis en route la musique, un peu reggae pour l'ambiance et se servit un café. Un patient était dans un lit. Il avait passé la nuit ici mais son cas n'est pas grave, sur pied dans la journée probablement. Encore une victime des First Class'. Ce n'était qu'un enfant... Sales bêtes. Vivement le prochain assaut, pour se dégourdir un peu. Jetant un coup d’œil à ses gants, il sourit... Première gorgée de café. C'est fou comme l'alcool assèche la bouche, même le lendemain. Il ne manque qu'un chose à son bonheur. Qui a deviné ?

    * L'heure d'en griller une est arrivée... *

    Entrebâillant la fenêtre, l'Infirmier alluma sa cigarette. Première bouffée. Quel bien être, quelle sensation délicate, de sentir ses poumons brûler. Faut vraiment être con, faut vraiment être drogué pour aimer ça. Ses pensées se perdaient une nouvelle fois dans son passé. Deuxième gorgée de café. Lourd est le poids de la culpabilité, douloureuse est la plaie béante qu'il camoufle. Deuxième bouffée. Ah non, rien ne vient. C'est quoi ce bordel ? Sortant de sa rêverie, il jeta un œil sur son mégot, il était éteint. Un frisson lui traversa le corps, les poils hérissèrent sur ses bras. Jes' avait un mauvais pressentiment. Cela fait maintenant deux ou trois fois que cette atmosphère s'installe autour de lui. Devenant trop fréquent, il fallait que ça cesse. Jetant sa cigarette par la fenêtre, le jeune homme jeta un coup d'oeil vers l'entrée de l'infirmerie mais rien. Personne. Pas dupe, il sourit. La seconde d'après, il avait quitté la pièce et pourtant, il n'avait pas passé la porte.

    - Normalement, ce sont les passagers qui se cachent en voyant les Controller's, et pas l'inverse.

    Comme par magie, Jesper était apparut de l'autre côté du couloir. Maintenant, il était près de la contrôleuse, très proche pour la surprendre. Sa voix n'était pas tranchante mais douce. Par contre, très irrité d'avoir perdu une clope, elle lui devait une explication. Son œil fixa son badge. Ambre Patterson. Encore une charmante femme dans ce train, décidément. Ses pupilles devaient en envoûter plus d'un, très jolies. La température n'avait pas l'air d'augmenter... Étrange. Dehors, il y avait un soleil tapant pourtant. La détaillant dans son intégralité, Jes' ne comprenait pas comment la demoiselle pouvait avoir chaud, vu ses joues rouge alors qu'il commençait vraiment à cailler là.

    - Vous avez chaud ? Vous vous sentez mal ? Parce que vu votre tête... A moins que ça ne soit naturelle mademoiselle... Patterson ?

    Patterson... Patterson... Le nom trottait dans sa tête, il avait déjà entendu quelque part. Mais oui ! C'est elle, la contrôleuse un peu pète-sec, qui contrôle à tout va. Des Second Class' en parlaient l'autre fois et pas en bien. Pourtant, là, elle n'avait pas l'air très menaçante, voir le contraire. Peut être s'était-il emporté et qu'elle était simplement malade, c'est possible aussi. Après tout, c'est l'infirmerie ici. Et de temps à autre, une boucherie... Un plaisir de vous servir une steak de jaguar. M'enfin, l'Infirmier s'adossa au mur près de la dame et sortit une cigarette qu'il plaça entre ses lèvres mais impossible de l'allumer... Tant pis. La gardant entre ses lèvres, il attendait une réponse si elle venait un jour.

    - Une cigarette, pour vous détendre ?

    Peut être que ça fume, un Controller après tout.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Sam 28 Mai - 17:18

La température baissait de plus en plus jusqu'à atteindre une certaine limite. En effet, Ambre n'arrivait pas à aller au delà des dix degrés -ce qui était déjà pas mal. Ayant plus ou moins l'habitude, elle résistait avec facilité à cette vague de fraicheur qui s'installait progressivement. Elle qui pensait en avait une maitrise total, elle s'était trompée. Pourtant, ce n'était que quand elle le voyait fumer que son pouvoir s'activait sans qu'elle l'ai vraiment ordonné. Disons simplement que c'était son 'inconscient' qui avait prit le pouvoir quelque instants. Car au fond d'elle même, elle voulait que l'infirmier arrête de fumer. Et pour que son désir se réalise, elle usait inconsciemment de son pouvoir de glaciation. Cela ne devait faire qu'à peine la troisième fois que cette situation se produisait. Et habituellement, Ambre prenait immédiatement la fuite pour que l'homme ne le voit pas. Hors, cette fois ci, ce n'était pas le cas. Elle restait là, postée contre le mur jusqu'à côté de la porte. Aller savoir pourquoi. Elle était comme paralysé. En réalité,s son envie de le rencontrer enfin devenait de plus en plus pesant. Mais peut-être qu'il n'allait pas sortir. Ce qui serrait étrange car normalement, il devrait chercher d'où pourrait provenir cette grande fraicheur. La curiosité de l'être humain était indomptable.

Ambre s'attendait donc à le voir apparaître juste à côté d'elle. Mais s'en était tout autre. La tête légèrement sur le côté, elle avait entre ouvert un oeil. Et lorsqu'elle l'entendait enfin, elle sursautait d'un coup. Il n'était pas à côté d'elle, non. Mais en face. Le coeur battant à la chamade, elle tournait lentement son visage pour l'observer. Elle n'était pas calme et pourtant, elle ne bougeait pas d'un poil. Il était trop proche. A tel point qu'elle n'avait même pas relever sa phrase. Ses yeux scrutaient immédiatement l'oeil unique de son interlocuteur. Vert, tel un disque de jade. L'autre était caché d'un bandage comme les pirate pouvait le porter. Elle ne savait pas pourquoi et le saurait certainement jamais. Ne trouvant plus sa respiration, ses joues commençaient à changer de couleur. Mais se rendant compte qu'elle pouvait paraitre ridicule, elle ouvrait rapidement la bouche pour y prendre une grand bouffé d'air. Et à cet instant, elle avait pu respirer son odeur. Odeur à la fois délicate et nauséabonde. Délicate car elle sentait ce qu'il était, son odeur particulière. Malheureusement, elle était mélangée à la fumée de la cigarette ce qui la faisait toussoter. Une main devant sa bouche, elle tentait de se ressaisir. Que cette situation était délicate !

« C-Ca... Va... Enfin, je crois. » arrivait-elle à articuler.

L'infirmer s'inquiétait pour elle ce qui la touchait. Se décalant de son mur, elle reprenait une posture droite. Ses mains glissèrent derrière son dos, jonchant au niveau de son fessier. Ici, elles pouvaient s'entremêler à leur guise sans que Jesper puisse analyser avec facilité sa gêne. Elle jetait futilement un regard à l'horizon. Toujours personne. Et quand elle reposait ses yeux sur l'homme, celui-ci reprenait une cigarette. Alors que la température venait tout juste de remonter de quelques degrés, voilà qu'elle rebaissait aussitôt. Là... Maintenant, il ne pouvait plus l'allumer. Le léger vent l'en empêchait. Un sourire de satisfaction aux lèvres, Ambre reprenait de plus en plus d'assurance, s'habituant à cette proximité. Mais diable, voilà qu'il lui proposait une clope. Levant sa main devant elle pour faire barrage, elle secouait la tête de façon négative.

« Non merci, je veux pas de ces saloperies. »

C'était sorti tout seul. Elle n'avait pas prit le temps de réfléchir pour trouver une phrase correcte pour refuser sa proposition. Oui, Ambre manquait de tact. Un défaut chez elle parmi d'autre. La situation était vraiment délicate et rien ne semblait s'arranger. Ambre se contentait d'observer son interlocuteur dans le plus grand des silences. Lui faisait de même bien qu'il se montrait encore perturbé par cette chute. Soudain, des bruits de pas se faisaient entendre au loin : quelqu'un arrivait. Aussitôt, la main qu'elle avait levé précédemment se posait au niveau de son ventre. Le visage de Ambre se crispait à nouveau. Elle était en train de stimuler un mal aise. Rusée ? Certes. Faillait-il encore que sa marche. Cette manœuvre possédait deux but. La première était d'échapper au regard des autres. La seconde était de passer plus de temps avec l'infirmer. Mais de façon subtile car si elle stimulait quelque chose, c'était aussi pour qu'il l'ausculte. La saleté. Une vrai maligne. Faisant mine de perdre l'équilibre, elle s'accrochait à l'épaule de Jesper.

« En fait... Je crois que ça ne va pas trop... »
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Dim 29 Mai - 5:12

  • Sans déconner, la tête qu'elle tire, énorme. Fier de son coup, Jesper adorait l'existence de porte dérobée présente dans l'infirmerie. Comme quoi, les Second Class' prêt à combattre, dans n'importe quel lieu. Alors que la demoiselle était au bord de l'évanouissement, stresser par la situation, lui était complètement détendu bien qu'un peu irrité. Finalement, elle lui cracha deux trois mots, étouffé par l'odeur de tabac. Apparemment tout va bien, restes à savoir pourquoi elle l'espionnait ? Jes' n'était qu'infirmier, c'est pas comme s'il était une tête pensante élaborant des plans dans son antre. Mais qui sait ? Peut être qu'il fabrique des faux tickets ? Pas bête comme idée, il pourrait se faire pas mal de tunes !

    - Hum... Et bien que voulez-vous alors ?

    Son ton était plus sérieux, il voulait vraiment une réponse. Ses gestes étaient étrange, légèrement incohérent à vrai dire. Comme une enfant, elle mit ses mains dans son dos et resta planté là. Ennuyant. Pour passer le temps, il sortit une clope mais un coup de vent balaya le couloir quand il voulu l'allumer. Rah ! Deux doigts de péter un câble. La cigarette du matin quoi ! C'est quoi cette fille ? C'est quoi son problème ? Histoire d’enquiquiner son monde, il lui proposa un peu de nicotine. La réaction fut sans appel. Sa main devant son visage comme si elle voulait se protéger de la mort, elle refusa catégoriquement. Un sourire sur les lèvres, la cigarette finit sur son oreille.

    - Soit. Pourquoi n'iriez vous pas contrôler par là bas – dit-il en pointant la porte au loin – et me laisser travaillé ?

    Soupirant, le jeune homme décida de rentrer voir son patient. Beaucoup plus intéressant que cette étrangeté dans le couloir. Un inconnu pénétra dans le couloir, apparemment le Cinderella était en éveil. Alors qu'il passait devant elle, Patterson eut un mouvement rappelant le vertige et s'accrocha à lui tout en se tenant le ventre. Oh toi, tu commences à me gonfler. A peine l'avait-elle touché qu'il s'était dégagé de son contact d'une geste rapide et sec. Passant son bras derrière son dos, il l'attrapa par le col et la souleva tout en gardant une distance. Et bah oui, elle hait tellement la clope qu'il est pas question qu'il lui impose son contact et son odeur.

    - Merci de garder vos distances... Je ne veux pas vous gêner avec mon odeur de tabac.

    Jesper, rancunier, sourit un peu moins et insista lourdement sur le dernier mot. C'était une patiente avant tout, il ne devait pas faire de discrimination. Soufflant, il prit son tabouret et se mit à deux mètres de la demoiselle sur le lit. Avant de s'asseoir, il prit la tension de la jeune femme avec un appareil en prenant soin de ne pas l'approcher de trop. Tension correct. Fréquence cardiaque de même quoique un peu rapide -n'est-ce pas le cas quand on ment ? - et fréquence respiratoire normale. Son œil la scrutait. Non pas pour la déchiffrer ou bien admirer son corps, pas du tout. Son analyse avait débuté. Il recherchait des signes, des symptômes si vous préférez. L'examen clinique était en cours... Sérieux, il lui posa quelques questions.

    - Bouffée de chaleur ? Mal à l'estomac ? Vertige ? Angoisse ? Montrez-moi l'endroit où vous avez mal si c'est le cas.

    Une nouvelle facette de Jesper ? Son côté professionnel avait prit le dessus. Autant dire qu'il était concentré et à l'écoute de la demoiselle. A l'écoute de ses paroles mais de son corps. Et si par le plus grand des hasards, Ambre avait simulé ce malaise. Il ne le pensait pas le moins du monde car pour lui, c'est inimaginable. Mais si c'est le cas, imaginez sa réaction... Ambre Patterson, développe une maladie rapidement. Ses lèvres s'étirant en un discret sourire. Maintenant qu'il avait épargné les signes de gravité, il était plus détendu.

    - Le manque de contrôle ?
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Dim 29 Mai - 10:22

Pour le refus immédiat de la proposition de Jesper, Ambre aurait du y réfléchir à deux fois. Elle s'était montrée un peu trop cru. Pour elle, la cigarette était un poison. Respirer l'odeur du tabac trop longtemps la faisait tousser. Comment un infirmier se permettait-il d'en fumer ? Lui devrait savoir que c'était un mal pour son être. Quand son pouvoir s'activait, c'était comme pour le réprimander, sauf que lui ne savait pas d'où pouvait provenir ce froid inhabituel. Tôt où tard, il le devinerait peut-être. Pour l'instant, elle ne se contentait de ne rien lui dire. Pour quelle raison ? Si elle le lui avouait, il la fuirait inévitablement. Ainsi, il serait en paix pour deux choses : fumer tranquillement sa cigarette et ne plus être espionné par cette dernière. Hors, ce n'était pas le désir de notre chère Controller. Jesper créait en elle un sentiment incontrôlable. Un sentiment qui la poussait à être vue sous un autre jour. Elle était complètement obsédée par l'infirmier. Intéressée par son métier tout d'abord mais aussi par son cache oeil. Elle voulait connaître son passé. Sans oublier son physique qui ne la laissait pas indifférente. Les cheveux long, roux et flamboyant... Une couleur peu habituelle qui forçait les personnes qui le croisait à le regarder. Une prunelle verdâtre entrant dans un contraste parfait avec sa chevelure. Sa façon de s'habiller, sa tenue vestimentaire. Peut-être était-ce des choses simples, mais celles-ci plaisaient fortement à Ambre qui, quand elle voyait l'homme pas très loin d'elle -assez pour l'observer et l'admirer, fondait littéralement. Passion amoureuse qu'elle n'osait encore se l'avouer. En tout cas, actuellement, ce sentiment n'était pas partagé. Vu qu'elle l'avait envoyé chier, il en faisait de même. Il lui demandait d'aller contrôler plus loin histoire de pouvoir travailler tranquillement. Arquant un sourcil, elle s'offusquait. Ainsi, il désirait se débarrasser d'elle ? Pourtant, elle ne trouvait rien à en dire. Fermant la bouche, ses joues se gonflaient légèrement d'air. Bon, elle l'avait cherché.

« … »

Voyant qu'il voulait la quitter, elle cherchait une parade. Et elle était rapidement trouvé ! Commençant à s'en aller et voyant qu'un passager arrivait vers eux, elle fit un mouvement en avant comme s'il perdait l'équilibre. S'accrochant à l'épaule de son interlocuteur, elle faisait mine d'avoir mal au ventre. Ce qui était faux, bien entendu. Mais mentir face à un infirmier se révélait être une tâche difficile. Son job était de déceler le mal être et de le soigner après tout. Il devait donc avoir beaucoup de connaissances. Néanmoins, il n'était pas dans le corps de ses patients. Qui disait qu'elle ne développait pas un nouveau cas ? Mais très vite, elle était maitrisée. Avait-il comprit son petit manège. D'un geste vif, il retirait la main de la demoiselle sur son épaule pour ensuite l'éloigner de lui en la tenant par le col. La main toujours vers son ventre, elle tentait de ne pas laisser ses émotions la trahir. Elle restait stoïque. Ses yeux rivaient sur le sol afin d'éviter de croiser son regard. Il reprenait l'excuse du tabac. Soupirant, elle le regardait un instant.

« Ce n'est pas parce que j'ai refusé votre cigarette que je n'en supporte pas l'odeur. »

Faux. Totalement faux. En tout cas, elle jouait gros. Jesper pouvait très bien la laisser ici s'il voyait clair dans son jeu. Pourtant, s'il était vraiment un bon infirmier, il l'emmènerait pour l'ausculter. Et à son plus grand soulagement, c'est ce qu'il faisait. Il l'installait sur un lit tendis que lui se procurait le matériel qu'il jugeait nécessaire. Un tabouret sur ses fesses, il semblait garder une bonne distance. Distance que Ambre ne pouvait accepter. Se laissant faire, elle tendait calmement l'un de ses bras à Jesper qui prenait sa tension et l'analysait. Tout cela dans le plus grand des silences. S'en devenait effrayant. La température ne semblait pas vouloir remonter d'un poil. Du moins, pour l'instant. Jusqu'au moment où le silence se brisait. Il demandait des précisions de son malaise. Dur dur. Peu douée, elle pensait immédiatement à la température ambiante. Tourner à son avantage son pouvoir, n'est-il pas une excellente idée ? Surtout qu'il ne savait pas d'où venait exactement ce froid. Soulevant timidement son haut, elle pointait du doigt le bas de son ventre telle une enfant l'aurait fait.

« Je crois que c'est à cause de... de ce froid. »

Cherchant la lumière des yeux, elle finissait par enfin éternuer ! Eh bah, dur de faire croire à un rhume. La main devant sa bouche, elle se demandait si son stratagème allait marcher.
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Dim 29 Mai - 14:25

  • Ouais, c'est ça. Et quand tu as toussé quand je me suis rapproché de toi ? C'était pas à cause du tabac. De mauvaise fois en plus... Les Controllers étaient réputés pour ça. La traînant sur le premier lit venu, il la posa dessus. Prenant le cas au sérieux, l'infirmier avait relevé les paramètres important à ses yeux et attendait un explication de la demoiselle. La température était toujours aussi basse dans l'infirmerie avec une légère brise qui laissait un méchante morsure sur la peau. Il trouverait bien son secret un jour ou l'autre. Les Waiters et Controller sont connus pour être des personnes étranges et possédant certaines capacités... Hors du commun si l'on peut dire. Cette fille au yeux violet devait en fait partie. Comme une enfant – elle devait en avoir l'âge mental selon Jesper – Ambre lui montra le bas de son ventre avec son doigt tout en remontant son haut. Soit. Les intestins. Le froid hein... N'en était-elle pas l'auteur ? M'enfin.

    - Je vois...

    Faisant rouler son tabouret vers une armoire, il l'ouvrit et attrapa une boîte pour en sortir un comprimé. Connaissant par cœur ses rangements, il l'avait prit naturellement. D'un autre coup de jambe, il se projeta avec son tabouret vers un autre placard. A l'intérieur, c'était la lingerie si vous voulez. Les draps, taie d'oreillers et d'autres choses utiles. Son attention fut détourner par un gémissement de l'autre malade présent dans la pièce. Son œil vif se posa instantanément sur l'homme mais fausse alerte. Sûrement un mauvais rêve de sa part. Il attrape une couverture dans le rangement. Coup de jambe à nouveau, il se retrouva au point de départ, devant sa patiente un peu trop angoissée et bizarre.

    - Alors. Mal de ventre, je suppose que ce sont des spasmes ? Prends ça et normalement, dans quelques minutes, c'est réglé. Sous la langue, ça fond comme un bonbon.

    Agilement, il lui lança le comprimé qui tomba sur ses genoux. Elle n'avait plus qu'à le mettre dans la bouche, pas trop dur ?

    - Quand on a froid, on porte une veste ou un manteau en général... Mais j'en ai pas. Donc voici une couverture, mets la sur toi et attends un peu pour te réchauffer ou emmènes la avec toi et reviens quand tu as le temps pour me la rendre.

    Mais pourquoi son regard était insistant. Elle avait soit un vrai problème ou bien une idée en tête. Son attitude était étrange. Peut être voulait-elle contrôler sa façon de travailler ? Une inspection ? Rien à faire. Une fois qu'elle aura quitté la pièce, Jesper avait bien envie de faire un petit tour dans les dossiers d'Eléna pour voir celui concernant Patterson. Peut être qu'un déséquilibre mental avait été détecté. Cependant, il voulait comprendre pourquoi son mal de ventre et donc pourquoi son angoisse si s'en était une.

    - Ça t'arrive souvent ? Tu es du genre à angoisser facilement ? Une idée de ce qui déclenche ça ?

    Tutoyer les gens ne le gêne pas le moins du monde, bien au contraire. C'était un peu naturel chez lui, tant pis pour les coincés. Son œil continuait de déshabillé la demoiselle assise sur le lit. Essayant de lire dans ses mouvements, ses manies, voulant connaître ses pensées à cet instant même. Drôle de cas.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Dim 29 Mai - 15:14

Ambre se mordillait la lèvre inférieure discrètement. Elle commençait à culpabiliser en le voyant glisser partout sur son tabouret roulant. Il cherchait de quoi la soigner alors qu'elle n'était pas à proprement malade. Ca ne se passait que dans sa tête. A croire que c'était une débile. Mais ce n'était pas le cas. C'était juste l'infirmier qui la mettait dans cet état de béatitude qui la faisait faire et dire tout et n'importe quoi. Elle avait 27 ans ? Non, là, elle en paraissait en avoir 16. Il lui lançait un médicament sur ses genoux. Le regard vide, elle baissait la tête pour l'observer et posait sa main dessus sans pour autant le prendre. Il lui tendait ensuite une couverture qu'elle plaçait autour de son corps. La température restait fraiche. Son regard perçait maintenant celui de Jesper. Un échange silencieux. Voilà qu'il la tutoyait maintenant. Depuis quand prenait-il cette liberté ? Coincée ? Pas vraiment. Juste qu'elle aimait le respect. Finalement, Jesper n'était peut-être pas son idéal. Néanmoins, elle ne pouvait pas s'empêcher de le regarder avec cette même lueur dans ses yeux : celle d'une femme amoureuse. Là, ça changeait un peu. Elle ne bougeait plus, restant de marbre. Lui la questionnait. Il déduisait que son mal de ventre venait d'une angoisse. Respirant un bon coup, elle se sentait vraiment coupable de jouer avec son temps libre. Surtout qu'il ne semblait pas comprendre.

« Non, aucune idée. » répondait-elle dans une faible souffle.

Se levant d'un coup, elle laissait la serviette tomber le long de ses jambes pour ensuite terminer sa course sur le sol de l'infirmerie. Elle n'avait plus rien à y faire. Elle s'était comportée de façon ridicule. Et plus elle y pensait, plus elle s'insultait intérieurement. Quelle conne. Attrapant le médicament qu'il lui avait donné précédemment avant que ce dernier ne finisse comme la serviette, elle s'avançait vers la table pour le poser sur le rebord. Puis, regagnant la sortie, elle adressait un dernier signe de tête à l'infirmier pour lui dire au revoir et s'éclipsait. Elle voulait effacer ce moment puérile de sa mémoire. Elle savait depuis le début qu'elle n'aurait jamais du mettre les pieds ici. L'atmosphère regagnait sa température première. Les dix degrés volé lui étaient rendu. Ce qui devrait normalement troubler son dernier interlocuteur. L'avait-elle voulu ? En quelque sorte. Mais elle risquait de se faire engueuler.

Alors qu'elle regagnait le couloir d'un pas pressé, elle distinguait deux Waiter en train de chahuter un peu plus loin. Reprenant rapidement son sérieux, elle avait déjà oublié la visite qu'elle venait d'effectuer. Jesper n'occupait plus ses pensées. Le retard dur, elle s'éclaircissait la voix pour prendre la parole.

«SILENCE ! Arrêtez, maintenant ! »

Une fois à leur hauteur, elle se mettait droite comme un I, les pieds collés. Les poumons bombés d'air, montrant fièrement sa plaque. Oui, elle était Controller, et pas n'importe laquelle.

« J'ai dis arrêtez... Sinon, je vous gèle. Compris ?! » menaçait-elle en faisant baisser une fois la température progressivement afin de leur montrer qu'elle ne plaisantait pas.

Menace, certes. Mais menace qu'elle ne pouvait opérer comme elle le disait. De toute façon, personne le savais car personne ne l'avait réellement poussé au delà de la limite de son pouvoir. Car oui, ce dernier ne s'étendait pas à volonté. Pour l'instant, elle ne pouvait baisser la température ambiante que d'une dizaine de degré. Croyez là ou non, c'était bien assez pour calmer les ardeurs de chacun. Tout le monde avait peur de finir gelé alors que cela n'arriverait jamais. Un vil sourire au coin, les deux Waiter s'arrêtaient. Le visage effrayé, ils ne bougeaient plus d'un poil et n'osaient dire un mot. Le silence s'installait donc. Ils l'avaient aussi reconnu. Oui, Ambre avait une sacré réputation. Elle n'avait même pas conscience que l'infirmerie était juste à côté et que Jesper pouvait 'entendre. Pire encore : comprendre d'avantage que c'était elle qui faisait baisser la température ambiante ce qui la mettrait dans une position plus que délicate. Mais après tout, vu comment elle avait quitté la pièce -en laissant la couverture plus le bonbon et laisser remonter la température pile quand elle avait franchit le seuil de la porte- n'était-ce de son gré ? Lentement, Ambre tendait son bras en avant.

« Billets. »
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Mar 31 Mai - 12:51

  • Euh, qu'est-ce qu'il se passe ? Jesper était un peu sur le cul, comme qui dirait. Le Controller dont il s'occupait, qui était censé être malade, se barrait de l'infirmerie. Aucune explication, aucun remerciement – même s'il n'en attendait pas – et pas un regard. Ambre Patterson, personne devenue détestable. Elle se croyait où ? Son infirmerie n'est pas un moulin et on ne lui fait pas perdre son temps. La regardant partir, il soupira mais un autre phénomène se passa. A peine avait-elle passé le seuil que la température de la pièce remonta. Le changement était bluffant. Attrapant la clope qu'il avait mis sur son oreille, il l'alluma et la porta à ses lèvres. Enfin. Patterson... L'infirmier finirait bien par percer son secret un jour ou l'autre mais il avait déjà une petite idée sur la nature de son pouvoir.

    A peine une minute de passée que du boucan se fit entendre du couloir. Oh, un combat ? Un chasseur aurait-il eu une proie ? Un coup de jambe propulsa Jesper sur son tabouret dans le couloir, au niveau de l'infirmerie. Ah non, c'était encore l'autre. Le Controller qui était presque agonisant, en le croisant il y a quelques minutes, était en train de martyriser deux Waiter. C'est pas possible, ils ne savent pas faire autre chose que contrôler ? Fronçant son œil pour mieux voir les victimes d'Ambre, il reconnu alors une de ses connaissances. Et lors d'une conversation, il lui avait confié que son billet était expiré depuis un moment. Oups. Vite, une idée. Se levant de son tabouret, il se dirigea d'un pas décidé vers la scène. Arrivé à deux mètre, il dit d'une voix se voulant sévère.

    - Mademoiselle Patterson ! J'en ai pas fini avec vous, je crois. Enfin, j'en suis sûr.

    Sans même la prévenir, il se baissa et lui attrapa les jambes pour l'envoyer sur son épaule tel un sac de pommes de terre. Jesper lança alors un clin d’œil aux Waiter qui partirent aussitôt. Prenant une dernière bouffée de tabac, il jeta son mégot par la fenêtre et se retourna en direction de l'infirmerie. Ne s'occupant pas de la demoiselle sur son épaule, un peu lourde d'ailleurs, il prit son temps. Dans son repère, il la reposa sur le lit qu'elle avait fuit. Plus de distance, terminé. Il allait la faire parler un peu. Elle assise, lui debout devant elle. Il n'y avait que quelques centimètres qui les séparait.

    - Remontres moi où tu as mal Ambre, que je regarde mieux.

    L'infirmier avait prononcé pour la première fois, son prénom. Avec une voix douce. C'était son mode infirmier empathique, ouvert au patient pour qu'il confie ce dont il a envie. Que ça fonctionne ou pas, il n'allait pas la lâcher si rapidement. Puis en l’auscultant de plus près, il avait sûrement plus de chance de comprendre le mystère entre sa présence et la température de la pièce. Son œil vert était planté dans les prunelles de la demoiselle près de lui. Qu'allait-elle faire ou bien répondre ? En espérant qu'elle ne veuille pas son billet car il n'en a pas non plus. Mais bon, on se débarrasserait pas de l'infirmier pour un petit oubli, non ? Une mèche de cheveux d'Ambre tombait sur son visage, il lui remit en place tel qu'il aurait fait pour une petite fille – c'est d'ailleurs l'impression qu'il avait d'elle – puis attendit.

    - Tu ne penses pas que j'ai le droit à quelques explication ? C'est pas des manières de partir comme ça. Et encore moins de contrôler la température de mon infirmerie.

    Il scrutait sa réaction. Le moindre de ses gestes et paroles qui allaient suivre seraient analysés. Patterson, ton secret sera bientôt partagé.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Mer 1 Juin - 5:59

Quelle imbécile. Quelle idiote... C'était ces paroles qu'elle ne cessait de se dire alors qu'elle contrôlait deux Waiter. Énervée, ces deux là, elle n'allait pas les rater. Après sa vile menace, elle avait tendu son bras en avant pour recevoir leur billet et voir si tout était en ordre. Mais l'un d'entre eux semblait hésiter. Arquant un sourcil, elle les observait s'échanger un regard. Ambre était vraiment sans scrupule avec les personnes qui n'avait pas de billet. C'était contre les règles. Et pour elle, les règles étaient en quelque sorte divines et tous le monde se devait de les respecter. Pourquoi ? Sinon, se serait l'anarchie total. Entrer comme ça dans un train, sans payer. Formidable. Comme si tout était gratuit. Vraiment n'importe quoi. Tout le monde subissait le même traitement. Il n'y avait aucun jugement de faveur de la part de la demoiselle. Même pour ses amis. C'était peut-être pour cela qu'elle en avait que très peu. Mais peu importe : elle vivait pour son travail. Cela faisait 10 ans qu'elle fonctionnait ainsi. Ce n'était pas demain qu'elle allait changer. Certains collègues lui faisaient même des remarques, lui demandant d'être plus laxiste. Mais elle ne l'entendait pas de cette oreille. Elle voulait atteindre les sommets et elle y arriverait. Rien ne l'en empêcherait... Ou presque. Alors qu'elle allait prendre la parole, une voix au loin intervenait. Faisant volte face, elle se retrouvait nez à nez avec Jesper qui l'engueulait. Mais par pour la raison qu'elle aurait pensé. Non. Juste parce qu'il n'en avait « pas finit avec [elle] » Immédiatement et inévitablement, elle se mettait à rougir. Pourquoi revenait-il ici ? Et surtout, pourquoi il disait cela. N'avait-il pas compris qu'elle n'avait rien ? Qu'elle s'était carrément foutu de lui ? Qu'elle lui avait fait perdre du temps ?

« J-je... »

Mais Ambre n'avait même pas eu le temps de terminer sa phrase que l'homme se baissait pour l'attraper. D'un mouvement brusque et fort, la voilà qu'elle se retrouvait sur son épaule. Elle n'avait rien vu venir à tel point qu'elle en avait eu le souffle coupé. M-mais... Il faisait quoi au juste là ? Elle avait mit un moment à s'en remettre. Les Waiter en avait profité pour s'éclipser. Relevant la tête, elle les fixait et se mettait à crier, pointant du doigt ses victimes. « Ne croyez pas que j'en ai terminé, j'ai retenu vos visages bande de... RAH ! » Le pire dans tout ça, c'est qu'il fumait. Argh, quelle odeur désagréable. Le sang lui montait à la tête. Elle commençait à gigoter et à frapper l'infirmier dans le dos. Sans force bien entendu : elle en était incapable. Simplement pour lui faire comprendre qu'il devait la poser à terre.

« Lâche moi ! » disait-elle dans un ultime effort. Mais elle subissait son déplacement, impuissante. Il n'y avait plus de vouvoiement maintenant, en vu comment la situation changeait.

Finalement, ils arrivaient à l'infirmerie. Point de départ donc. Elle qui voulait quitter cet endroit... La voilà qu'elle y était revenue. Contre son gré bien entendu. Quand Jesper la plaçait sur le lit, elle soupirait tout en croisant les bras, une mine boudeuse sur le visage. La tête tournée, elle regardait la sortie sans même oser regarder l'infirmier alors qu'il se tenait très proche d'elle. Il lui faisait de l'effet, cela va de soi. Mais quand il prononçait son prénom, elle se retourna vivement pour le fixer. Un frisson venait de traverser son corps. Il l'avait prononcé avec tellement de... douceur. Ambre en était chamboulée. Son visage était en décomposition. La bouche légèrement entre ouverte, elle essayait de dire quelque chose mais aucun son ne sortait de sa bouche. Puis le voilà qu'il replaçait une mèche de ses cheveux. Ce n'était plus un frisson qui traversait son corps mais une décharge électrique. Si bien qu'un vent glacial traversait la pièce. Et, elle attrapait son bras vivement pour le stopper dans son élan. A quoi il jouait là ? Avait-il au moins la moindre idée de ce qu'elle pouvait ressentir pour lui pour oser faire ce geste ? Geste qui pour lui, pouvait paraître anodin alors qu'il en était tout autre pour notre Controller dont le cœur battait à la chamade. Elle ne voyait pas clair dans son jeu mais se n'était que bien plus tard qu'elle allait comprendre qu'il avait fait ça uniquement dans le but de l'occuper afin de permettre aux Waiter de s'échapper et que donc, elle avait été manipulé. Qu'il n'y avait rien de vrai dans ce geste.

Ah oui ? Il voulait comprendre. Tseuh, comme si elle allait lui dire les quatre vérités. Comme si elle allait lui avouer ce qu'elle ressentait pour lui, comme ça, dans la seconde qui suit. Idiot. Et son pouvoir ? Il n'avait rien compris non plus ? Pourtant, il semblait que si. Ses dernières paroles étaient claires pourtant : son pouvoir était de « contrôler la température ». Bon, qu'allait-elle faire maintenant ? La situation était plus que délicate... De plus, elle était prise au piège. Jesper ne comptait pas la laisser partir tant qu'il n'aurait pas d'explication valable. Croisant les jambes, elle prenait le soin d'éviter de le toucher. Tout d'abord, elle devait se mettre à l'aise et reprendre son calme.

« Je suis désolée d'avoir abuser de ta patience, Jesper. » Voilà, au moins des excuses. C'était le plus important pour l'instant. Elle avait elle aussi dit son prénom. Sauf que elle, elle n'était pas censée le connaître vu que l'infirmier ne portait pas de badge comme elle. « Je n'ai pas vraiment d'explication à te donner... Disons que, je voulais apprendre à te connaître d'avantage ? » Ce qui n'était pas totalement faux. « Et que si je suis partie comme ça, c'est parce que je culpabilisais... De mon comportement puérile bien entendu. » Ce qu'elle cherchait à faire ? Rien, elle disait juste la vérité. Enfin, en partie. « Voilà. »

Elle n'avait plus rien à ajouter. Elle regagnait le silence, restant immobile et stoïque, se contentant juste de le fixer tout comme lui. Jusqu'à ce qu'elle se mette à rougir au bout de quelques instants. Pourquoi il la regardait comme ça d'ailleurs ?

« Et arrête de me fixer. Si tu crois trouver quelque chose, c'est perdu d'avance. » répliquait-elle en tournant vivement la tête sur le côté tout en mordillant sa lèvre de façon nerveuse.

Les jambes croisées, elle en tendait une dans le but de l'éloigner d'elle bien que son désir était bien évidement d'épouser son corps. Mais pourquoi s'être ainsi rapproché d'elle alors que précédemment, il avait prit le soin de bien garder ses distances ? Cette question trottait dans son esprit pendant un long moment. Mais la réflexion arrivait à son terme. Et lorsqu'elle comprenait maintenant son petit manège, ce n'était plus un rouge de gêne qui trônait sur ses joues mais le rouge d'une colère vive. Et oui, elle n'était pas idiote notre chère Ambre. Alors qu'elle l'avait repoussé avec son pied, elle sautait du lit pour se mettre juste devant lui. Ses yeux fixaient son regard. Mauvaise, elle lui attrapait le col et la tirait vers elle tout en se mettant sur la pointes des pieds. En effet, elle était petite comparée à lui. Jesper était donc obligé de se pencher vers elle. Force justement dosée, ou presque : leurs têtes avaient failli rentrer en collision.

 « Tu t'es bien foutu de moi... »


Dernière édition par Ambre Patterson le Lun 6 Juin - 17:17, édité 1 fois
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Dim 5 Juin - 16:13

  • L'effet de surprise avait fait réussit. Encore un peu et il se félicitait de son coup. La Controller sur son épaule, il avait effectué le chemin vers son infirmerie lentement en l'ignorant. L'infirmier avait bien sentit une ou deux caresses dans son dos mais rien de bien méchant. C'était une vrai teigne cette fille ! Elle était en train de jurer sur les Waiter qui fuyaient son contrôle. Il avait bien raison ces chanceux. Avec un peu de chance, il aurait un verre gratuit pour le service rendu. C'était la moindre des choses. C'est avec un sourire non dissimulée qu'il posa la jeune fille sur un lit. S'asseyant devant elle, il lui demanda plusieurs choses. Histoire d'avoir une ou deux explications et surtout, d'y voir un peu plus clair au niveau de son pouvoir. Même s'il venait de lui jouer un petit tour, il s'intéressait vraiment à elle. Après avoir tergiverser pendant plusieurs minutes, la demoiselle finit par lui répondre... En saccade. Il soupira alors doucement.

    Alors comme ça, Ambre avait simulé son malaise pour simplement le rencontrer ? Pour faire connaissance ? Et, ce n'est pas plus facile d'inviter quelqu'un à boire un verre pour ça ? Et puis, si jamais cela l'ennuyait, il aurait pu boire quoi. M'enfin, chacun ses techniques pour apprendre à rencontrer ses paires. Alors que son discours était terminé, il continuait de la fixer. Elle ne disait rien par rapport à sa remarque sur la température et son pouvoir, pourquoi ? Finalement, elle se mit à rougir et lui dire qu'il n'apprendrait rien en la fixant. Haha ! Amusant. Voilà une jeune femme sensible à son regard persistant et qui finit par trahir ses cachotteries.

    - T'énerves pas, d'accord ? Je crois que c'est à moi de m'énerver. Mais ce n'est pas genre. Je t'en veux pas pour tout à l'heure. Mais je ne comprend pas une chose... Tu n'as pas répondu quand j'ai posé ma question sur ton pouvoir ? Tu ne l'assumes pas ? Tu ne le maîtrise pas ? Tu en as peur ? Tu sembles vouloir tout maîtriser... Peut être qu'il t'échappes et que t’essaie de le dissimuler ?

    Et bah ouais. Quand une information ne vient pas, il faut la faire sortir ! Peu importe le moyen, en provoquant la personne ou bien mettant le point sur ses faiblesses. Son comportement était paradoxal. La première fois qu'Ambre était sur son lit, elle mettait tout en œuvre pour qu'il se rapproche. Alors que le jeune homme était maintenant près d'elle, son but était de l'éloigner. Mais elle le surprit. Alors qu'il n'avait même pas terminé son petit discours, elle se leva d'un bond et le chopa au niveau du col de son t-shirt et rapprocha violemment sa tête vers la sienne.

    - Hey !

    Mais elle croyait quoi ? Patterson à la prétention de pouvoir maîtriser un Second Class' ? Les spécialistes du Cinderella en ce qui concerne le combat avec les First. Alors qu'ils pourraient terrasser des animaux sauvages, elle pense lui faire peur. Soit. Elle avait voulu jouer, elle va voir ce dont il est capable. En une demi seconde, le jeune homme retourna la situation. D'un geste vif et rapide, il attrapa le col d'Ambre sans ménagement. Telle une plume, il la souleva et l'éloigna de lui pour qu'elle le lâche. Prenant de l'amplitude, d'un mouvement sec, il m'amena contre le mur et stoppa tout à quelques centimètres. Un peu plus et sa tête aurait percuté l'acier de la paroi. Doucement, il la colla à ce mur et la mit à sa hauteur. Son visage vint très proche du sien et son œil pénétra les siens avec beaucoup de sérieux.

    - Controller ou pas, je m'en fous. Ici, tu es chez moi et tu fais pas ce que tu veux. Tu as des règles, bien. J'en ai aussi. Et je ne pense pas que tu es dans ton droit en me traitant comme ça. Tu penses vraiment contrôler un Second Class' au corps à corps ? Et tu as de la chance d'être tombé sur moi... D'autres t'auraient trancher la gorge pour les avoir touché. Soit tu te calmes et je te repose et on oublie tout. Soit tu insistes et je te calme. Crois moi, j'ai ce qu'il faut ici. Je suis gentille, trop peut être. Mais je déteste qu'on me prenne pour un con.

    Il lui avait laissé sa chance. Le jeune homme était prêt à tout lui pardonner. Mais là, elle venait de dépasser les bornes. C'est vrai quoi, pourquoi toujours lui ? On abusé de sa naïveté, toujours la même rengaine... C'est dégueulasse. Et elle, elle n'était pas mieux que les autres au final. Complètement dégoûté, il la posa de nouveau au sol et soupira en la lâchant. Il s'approcha de la fenêtre puis l'ouvrit en sortant un cigarette. Avant de l'allumer, il regarda une dernière fois la demoiselle.

    - Je sais pas pourquoi je m'obstine avec toi de toute façon, t'es comme les autres. Tu sais, quand on veut connaître quelqu'un, il faut savoir s'offrir un peu. C'est donnant-donnant, tu comprends. Mais tu perds ton temps car je ne donne rien, moi. Tu peux partir maintenant.

    A moins qu'elle ne veuille se faire pardonner ? Il sourit pour lui même à cette pensée puis alluma sa clope et se pencha à la fenêtre pour retourner dans son monde. Avec Jesper, il faut avoir du caractère. Il faut se dresser contre lui. Lui répondre du tac au tac. Peut être qu'il réagira...
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Lun 6 Juin - 13:43

Il était vrai que ce que Ambre avait stimulé n'était pas une très bonne solution pour faire connaissance avec quelqu'un. Mais elle était incapable d'approcher Jesper, ni même de lui parler. Alors l'inviter ? Elle ne s'imaginait même pas le faire, la pauvre... D'ailleurs, en ce moment, elle était à plaindre d'avantage. La demoiselle avait subi une tromperie qu'elle n'arrivait pas à digérer. Pour elle, il était indéniable que Jesper ne se soit pas rendu compte de l'effet qu'il lui faisait et que de ce fait, il faisait exprès de se rapprocher d'elle et d'user de ses charmes dans l'unique but de la distraire et de laisser les Waiter fuir. Pourtant, dans son comportement anodin, il ne semblait pas comprendre les réels sentiments de la Controller. Ambre avait des sentiments vrais. Si elle s'était rapprochée de lui, c'était uniquement parce qu'elle était attirée par l'homme. Il devait s'en rendre compte, non ? Apparemment, ce n'était pas le cas. Ou alors, l'infirmier était quelqu'un de malsain qui aimait jouer avec les sentiments des autres. Cette pensée la répugnait. Finalement, Jesper pouvait-il être vraiment son idéal masculin ? Elle commençait à en douter. En fait, plus elle se posait des questions, plus elle hésitait. C'est quand il commençait à la regarder intensément qu'elle ne pouvait en supporter d'avantage, son cœur se déchirant peu à peu. Ambre l'avait donc repoussée, ce qui lui avait permis d'entrer dans une réflexion intense. Chose qu'elle commençait à regretter car elle aurait pu profiter de cette situation pour jouer aussi à son petit jeu et rentrer directement dans ses bras. Mais le doute était plus fort que tout. Elle s'était relevée d'un coup en tirant l'homme vers elle par le col.

Lui voulait encore et toujours en savoir plus sur son pouvoir. Mais elle, elle ne voulait rien dire. Son pouvoir avait toujours été vu comme le mal absolu et ce depuis son enfance. Elle n'était pas comme les autres, elle avait cette 'réaction' en plus qui effrayait son entourage à tel point que sa mère avait fait appel à des exorciste. Si ce phénomène n'avait jamais existé, elle ne serait pas là à l'heure actuelle. Mais au fil du temps, elle avait apprécié son pouvoir qui maintenant, lui était très utile. Elle pouvait faire plusieurs choses avec : user de son autorité. En tant que Controller, son pouvoir lui permettait d'effrayer les autres installant avec ce dernier une atmosphère fraiche qui les effrayait. Elle pouvait non seulement stopper un conflit mais aussi l'intensifier. Ambre n'avait jamais rien dit sur sa particularité. Même à ses amis. Tout le monde la croyait capable de geler ce quelle voulait alors que c'était faux. Fière d'avoir installer cette crainte, elle ne pouvait pas se permettre de dire la vérité, sinon, toute sa notoriété serait fichue. Alors, serait-elle aussi capable de mentir à Jesper ? Certainement. Mais pour le moment, elle ne pas parler histoire de maintenir un certain mystère qui, peut-être, pourrait attirer d'avantage l'infirmier sur elle.

Ambre tenait donc son interlocuteur par le col. Là, elle se voulait menaçante. Elle n'aimait pas qu'on profite de ses sentiments. Mais après tout, peut-être que Jesper n'avait pas pensé à tout cela ? Malheureusement, cette question ne traversa pas l'esprit de la jeune femme. En rogne, elle lui disait clairement qu'elle avait comprit son manège. Mais très vite, la situation se retournait. En une fraction de seconde, voilà que leur position avait permuté. Cette fois si, c'était Ambre qui était maintenue par le col. Mais contrairement au jeune homme, ses pieds décollaient du sol : il l'a soulevait avec force ce qui la forçait à le lâcher. La Controller ne s'y était vraiment pas attendue. Le souffle coupé, elle sentait ses jambes pendre dans le vide. Il n'avait vraiment pas aimé son comportement. Mais il faillait qu'il se l'avoue : c'était entièrement de sa faute. Le fait qu'il réagisse ainsi lui faisait monter les larmes aux yeux. Elle s'imaginait être obliger de se battre contre lui. Ses mains regagnaient celle de l'infirmier, le maintenant sur son poignet histoire d'essayer de le faire lâcher prise. En vain, bien évidemment. Et, suite à ses paroles, elle le giflait. Et cette fois si, elle n'y allait pas de main morte. Le geste avait été violent, il en garderait surement une marque. Selon elle, son acte de violence était plus que mérité et essentiellement pour une chose : celle de se foutre de ses sentiments. Il s'était vraiment foutu d'elle. Et cela sans l'once d'un regret. S'il avait un tant soi peu de jugeote, il aurait compris que son petit manège l'avait profondément blessée. Non pas qu'elle était touchée en plein dans sa fierté. Bien au contraire, cela se relevait d'un tout autre domaine : l'amour. Sur le coup, il l'avait posé à terre.

« Il n'empêche que c'est moi qui représente la loi dans ce train. Que se soit ton -et elle insistait sur ce mot- infirmerie ou non, j'ai le droit d'exercer mon autorité où bon me semble. Ce n'est pas totalement ton terrain ici. J'ai toujours des droits. »

Ce n'était que des paroles mais Ambre avait un bon moyen de pression. Bien entendu, cette réplique ne justifiait en rien son acte. Car ce n'était pas réellement ce qu'elle pensait. Mais jamais, oh non jamais elle oserait lui avouer. Les larmes aux yeux, elle continuait dans sa riposte tout en les essayant.

« Et à ce que je sache, j'ai parfaitement le droit de te demander à toi aussi ton billet. Alors, présente-le. »

Et s'il ne l'avait pas... ? A vrai dire, elle ne se l'imaginait pas. En tout cas, serait-elle capable de ... l'expulser ? Comme elle l'avait fait avec tant d'autres et ce sans aucun remords ?
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Lun 6 Juin - 14:59

  • Jesper venait de recevoir une gifle, bien placé. Sa joue garderait sûrement une petit trace. Pas mal pour une petite fille comme elle. Au moins, son attitude avait eu l'effet attendu. Ambre avait les larmes aux yeux. C'est peut être la peur ? Ou bien la tristesse ? Sur le moment, le jeune homme ne su pas trop l'identifier sur le moment. Une fois à terre, Patterson ne bougea pas d'un poil. Alors qu'il allait fumer à la fenêtre pour se détendre, il lui demanda de partir si elle le voulait. Malheureusement, celle-ci ne l'entendait pas de cette façon. Décidément, elle était bien partit pour le saouler. Quand les paroles de la demoiselle arrivèrent à ses oreilles, il su de suite ce qui allait en suivre. Et merde, il aurait du faire plus attention avant de la provoquer. En effet, les Controller avait bien plus de pouvoir... Et en tout lieu. Puis, il était seul là, pas un de ses amis près de lui. La teigne que c'était cette fille. Son ton était vraiment méprisable. Elle devait être vexée pour réagir ainsi.

    - Je vois...

    Rentrant la tête dans le compartiment, il finit la dernière bouffée de sa cigarette. Le mégot se retrouva projeter par la fenêtre. Comment allait-il se défendre maintenant ? Si vous ne le saviez pas, Jesper n'a jamais renouveler son billet pour rester à bord du Cinderella. Pourquoi ? Parce qu'à chaque arrête du train, il est occupé avec son boulot ou bien, il a la flemme. Et cela fait maintenant trois ans qu'il n'a plus de titre de transport. Un sourire discret étira ses lèvres, puis il enfouit ses mains dans les poches et s'approcha de la Controller. Arrivé à sa hauteur, il se pencha, rapprochant son visage très près du sien. Son œil fixant ses prunelles.

    - Je suis dans le regret de vous annoncer que je suis un passager clandestin. Enfin, tu dois être satisfaite, c'est une belle prise pour toi. Tu auras les compliments de ton chef.

    Sa colonne vertébrale reprit une position correct puis il s'assit sur le lit. Face à la jeune femme, il attendait sa sentence. Il était vraiment dans le merde mais il n'en prenait pas vraiment conscience. Pour lui, personne n'oserait virer l'infirmier du train quoi. Mais elle, Patterson, son regard montrait qu'elle en était capable. En attendant, il ne su rien de plus sur son pouvoir. C'est alors que son œil regarda la fenêtre. Et s'il fuyait ? C'était possible mais après, il aurait la bande de Controller à ses fesses. Et le trouvait était tellement facile, à l'infirmerie. Soupirant une dernière fois, il espérait avoir la chance d'acheter un billet à la prochaine escale et ne pas se faire jeter comme un chien.

    - Alors, tu ne fais rien ? On a le droit de ne pas avoir de billet ?

    Non, Jesper n'était pas pressé de se faire éjecté du train. Mais il voulait savoir ce qu'il se passait quand cela arrivait. Ce n'était pas probablement le premier à se faire choper. Ses jambes se balancer d'avant en arrière. Son œil passa un regard tendre sur l'infirmerie. Il n'y avait jamais pensé mais s'il devait quitter tout ça ? Autant mourir de la main d'un First. C'était devenu sa raison de vivre, sa chasse. S'il ne pouvait plus tuer de First, il n'avait plus besoin de vivre. Doucement, il mordilla sa lèvre inférieure. Son œil émeraude revint sur la demoiselle puis il la sonda. Avait-elle une raison valable de vouloir sans cesse sanctionner des gens à l'intérieur du train ? Ses doigts pianotèrent sur le rebord de la literie.

    - Pourquoi es-tu devenu Controller ?

    Sa question était vraiment sincère, il était intéressé.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Lun 6 Juin - 17:15

Elle était énervée, lui était en train de fumer. Comme si tout ce qui s'était passé était quelque chose de normal pour Jesper. Ambre perdait patience et n'arrivait presque plus à son contrôler. Maintenant, elle serrait le poing. Elle aurait aimé frapper contre quelque chose histoire de se calmer un peu. Mais c'est en prenant une grande respiration qu'elle arrivait à s'apaiser. La jeune femme n'était pas prête à se laisser marcher dessus. Et pour le moment, Jesper n'avait marqué aucun point contrairement à elle qui en possédait déjà deux. Le premier était la baffe qu'elle lui avait remit gracieusement. Gifle entièrement mérité pour le manège dont il avait usé. Pourtant, il ne semblait pas comprendre que son acte précédent, celui d'attirer l'attention de Ambre sur lui, n'avait été qu'une infâme insulte à ses sentiments. Lui pardonnerait-elle ? Très certainement. Néanmoins, pour l'instant, elle n'était pas prête d'oublier le mal qu'il lui avait fait bien qu'il semblait innocent. Le second point était ce qu'elle était en train de dire actuellement. Il ne faillait pas oublier une chose : Ambre était Controller et elle avait -pratiquement- les pleins pouvoirs. Qu'importe le lieu, c'était elle la loi, l'ordre et l'autorité. Son rôle était de faire respecter les règles, qu'importe la personne : ami ou ennemi. Ambre n'avait jamais fait la différence pour cela, à cheval sur ses principes. Donc, mine de rien, Jesper était sous ses ordres. L'instant d'une seconde, elle pensait que son interlocuteur pouvait ne pas ou plus avoir de billet. Mais cela lui paressait tellement impossible qu'elle ne prenait même pas le temps d'y réfléchir. Alors qu'elle lui avait quémandé son billet, histoire de ne pas rester sur ses belles paroles, l'infirmier revenait sur elle, la fixant droit dans les yeux. Elle soutenait son regard, cette fois si ne le fuyant pas. Ah, la pauvre Ambre. Elle s'en vouait de réagir ainsi avec l'être qu'elle adulait. Disons qu'elle n'avait pas tellement le choix : elle ne voulait trahir son secret.

« Je... Heu... Dans ce cas, tu vas être dans l'obligation de... de me suivre. » arrivait-elle à dire en balbutiant.

Mince, que faire. La voilà dans une vrai dilemme. Il n'avait justement pas de billet. Situation délicate, situation dont elle perdait -une fois de plus- le contrôle. Lequel lui tenait le plus à coeur, son boulot ou son amour ? Que devait-elle faire ? Respecter la loi, comme elle se le devait et donc de virer Jesper un coup de pied dans les fesses ? Mais si elle le faisait, elle ne le verrait plus jamais. Elle n'aurait donc plus aucune chance de le voir ni même l'espoir de se retrouver un jour dans ses bras dans une relation amoureuse consentit de chaque côté. Quel choix difficile. Sa tête bouillonnait, elle ne savait quelle décision prendre. Elle allait craquer. Que faire ? Elle avait imaginé quitter encore une fois la pièce de façon précipitée, sans explication. Mais elle ne pouvait se le permettre une seconde fois, sachant pertinemment que ce genre de comportement ne lui était pas propre et qu'elle regrettait fortement le précédent. Autant donc, ne pas recommencer. Pourtant, elle en mourrait d'envie. Elle s'approchait alors du jeune homme pour lui attraper le bras et l'entrainer avec elle. Lorsque son doigt frôlait son T-shirt noir, elle s'arrêtait, fixant son unique oeil d'un air indécis. Puis, mordillant sa lèvre inférieure, elle se rétractait. Cherchant rapidement une excuse, peut-être que Jesper ne connaissait pas les rumeurs sur elle : celles qui disaient que Ambre ne laissait aucun pitié, même à ses connaissances. En tout cas, le jeune homme semblait vouloir détourner la conversation. Il demandait à Ambre pourquoi elle était devenue Controller. De quoi il se mêlait là ? Comme s'il était intéressé par elle maintenant. Idiot. Soupirant, elle répondait tout autre chose pour le moment.

« Bon, ça va pour une fois. Mais la prochaine, je ne ferai pas de cadeau... »
Et là, ce n'était pas s'offrir à l'autre ? Elle lui faisait une fleur, si ça ce n'était pas sympathique comme cadeau. « En ce qui concerne mon histoire, je ne suis pas certaine qu'elle soit intéressante. Je suis devenues Controller parce que je n'avais pas tellement de choix qui s'offrait à moi il y a déjà dix ans de cela... J'ai voulu me construire un avenir et un but mais j'ai beaucoup de mal à mettre mon empreinte au sein de ma famille et au monde qui s'offrait à moi. Le Cinderella est mon refuge. » Et là encore ? Voilà qu'elle lui confiait ses sentiments et un brin de se passé. Tss, Jesper était fort. Mais Ambre aussi. Répondre à sa question lui aurait certainement permis d'esquiver son contrôle foireux. « Et toi ? » demandait-elle d'un air innocent. Elle lui avait révéler des brides de son passé, c'était à son tour. « Donnant, donnant » comme il l'avait dit.

Et bien entendu, alors que Ambre s'attendait à avoir une réponse, s'en était tout autre. Soudain, dans l'infirmerie, quelqu'un entrait en trombe. Choquée par cette arrivée brusque, la jeune femme se retournait vivement. Il se tenait là un blessé grave. La main sur son bras ensanglanté, il avait l'air mal en point. La Controller jugeait même que son bras était... déchiqueté. C'était très certainement un Second Class qui s'était battu avec un First. Car seul un membre des First aurait pu avoir la capacité et la force de mettre dans un état pareil le membre d'une personne. Dégoutée, Ambre n'osait faire un mouvement. Eh oui, elle était dans une infirmerie et il arrivait que ce genre d'imprévu pouvait se produire. Pas que la vu du sang la répugnait, non. Elle avait juste mal pour le jeune homme qui se présentait à eux. Vacillant, il ne tenait plus debout. La première réaction de Ambre était de regarder à l'extérieur, dans le wagon. Mais il n'y avait personne d'autre. Elle se demandait alors comment cela avait-il bien pu arrivé. Par la suite, elle observait Jesper pour voir sa réaction. Celui-ci se levait immédiatement de son lit pour aller voir la victime. Quant à Ambre, elle ne savait plus quoi faire. Mais par crainte de devenir une gêne plus qu'autre chose, elle décidait d'intervenir à son tour. Elle ne voulait pas être inutile non plus. Et puis, prise par le vif du sujet, elle ne savait même pas pourquoi elle restait ici. Surement son instinct ? Elle n'avait pas l'âme d'une infirmière pourtant. Elle attrapait des linges blancs pour les donner à Jesper qui avait déjà la main sur l’hémorragie.
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Mar 7 Juin - 12:57

  • Alors qu'il continuait de l'observer en attendant son verdict, Jesper se perdit dans ses pensées. C'était étrange. Jusqu'à maintenant, il ne s'était pas rendu compte, à quel point, il appréciait ce train et ses occupants. Et au final, le quitter serait très dur voir impossible. Ici, c'était la liberté, c'était ce qu'il aimait faire. Simplement, il se sentait bien. C'est alors que la Controller changea d'expression lorsqu'il lui annonça qu'il était clandestin. Sans billet. Et oui, qui aurait cru que lui, aussi sérieux dans ce qu'il entreprenait, qu'il n'avait pas son titre. Finalement, elle lui dit avec un peu de difficulté qu'il devait la suivre. Bien sûr, il n'allait pas bafouer l'autorité d'Ambre. Pour le moment va-t-on dire. Le jeune homme se leva du lit pour s'approcher d'elle. Prêt à la suivre.

    - C'est partit ?

    Alors que la demoiselle venait lui attraper le bras, elle s'arrêta d'un coup. Que se passe-t-il ? Encore un malaise ? Décidément, c'est pas sa journée. Elle le regardait pendant un moment, puis elle se mit à hésiter on dirait. C'était une blague ? Patterson, un des Controller le plus redouté était en train de faire un drôle de numéro dans son infirmerie. Elle soupira et lui dit que c'était pas grave pour cette fois, s'il n'a pas de billet. Étonné, il souleva les sourcils. Elle précisa alors que la prochaine fois, ça ne se passera pas de la même façon. Mais le jeune homme n'avait pas eu le temps de lui répondre qu'elle enchaîna en lui répondant à sa question en ce qui concerne son passé. Attentivement, même s'il n'en avait pas l'air, il l'écoutait. C'était une jeune femme torturée, peu sûre d'elle qui se donne une image d'autorité. Intéressant. Peut être que maintenant, il comprenait un peu mieux son comportement. Finalement, le Cinderella est bon toit pour la plupart de ses passagers. Elle lui retourna la question. Il sourit doucement. Pourquoi était-il devenu Controller ?

    - Moi ? Je ne souhaite pas devenir Controller.

    Et oui mademoiselle, il faut préciser les questions que l'on pose. Surtout si l'on veut avoir la réponse qu'on attend. Son œil vert toisait Ambre mais un boucan vint le déranger. A l'entrée de l'infirmerie, un Second Class' qu'il connaissait bien. Le pauvre homme était en train de s'appuyer contre le mur, essoufflé et en sueur. Son second bras pendant dans le vide, en lambeaux et en sang. Jle sang de Jesper ne fit qu'un tour et voilà qu'il attrapait l'homme pour le soutenir et le poser sur le lit. Sans dire un mot, il enfila ses gants coagulant et les plaça sur le bras de son collègue. Petit à petit, en quelques secondes, les plaies se refermèrent, laissant des croûtes. Le sang cessa de couler, enfin. L'infirmier soupira et prit les linges blanc que venait de ramener Ambre en la remerciant d'un signe de tête. Il ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas lui donner les bons instruments mais c'était sympa.

    - Les plaies sont pas très profondes, les muscles sont intact mais il y a peut être une fracture. Passes moi des compresses dans le second tiroir du meuble derrière toi, beaucoup. Ensuite, je veux bien plusieurs bandes qui se trouve juste au dessus. Et enfin, il me faut la bouteille de désinfectant qui se trouve sur la paillasse, près de l'évier. Je te jure que les First vont le payer.

    Lâchant d'une main la plaie, il ouvrit la table de chevet près du lit et en sortit une seringue avec un produit. C'était un antalgique très puissant. Enfin, c'était surtout une drogue. S'aidant de son autre main, il mit quelques secondes à tirer une dose du produit et l'injecta instantanément à son patient qui gesticulait par la douleur. Au moins, il serait soulagé. Comment était cet animal qui l'avait attaqué ? Avec sa mâchoire ? Ses griffes ? Peut être bien un ours ou un félins... Jesper était impatient que les soins se terminent et d'apprendre qui était la cause de cet abomination. Une fois l'hémorragie terminée, il ôta ses gants puis entreprit le pansement.

    - Voilà, il devrait dormir pendant un petit moment, il ne sent plus rien. On va lui faire sa fête à ce First.

    Relevant son œil vers Ambre, il lui sourit.

    - Je te remercie pour ton aide. Mais après le pansement, il faudra appeler Elena pour qu'elle s'occupe du reste.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Mar 7 Juin - 14:44

La réaction de Jesper n'avait pas été étonnante. Surpris, il arquait les sourcil, ne semblant pas comprendre pourquoi Ambre ne se précipitait pas pour l'expédier hors du train. Pour elle, une chose était certaine : elle ne pouvait pas se permettre de le perdre. Et pour une fois -et certainement l'unique- elle avait fermé les yeux et tourné le dos à sa réputation ainsi qu'à son travail. Cela avait été un choix difficile à prendre mais finalement, elle était sûre d'avoir opter pour le bon. Après tout, les deux protagonistes avaient démarrer sur de mauvaises bases. Cela de la faute de la Controller, avouons-le. Mais à l'instant même, elle tentait de rattraper le coup. Elle discutait rapidement de son passé, lui avouait le pourquoi du comment, ainsi donc, son choix de devenir Controller. Bien entendu, elle attendait que son interlocuteur fasse de même, mais il détournait la question avec subtilité, répondant simplement qu'il n'était pas Controller. Ambre soupirait. Ce n'est pas une mauvaise relation qu'elle voulait avec l'infirmier, bien au contraire. Malgré tout, elle se demandait si se rapprocher de lui était la bonne solution. Bien qu'elle l'avait observer un nombre incalculable de fois, Ambre savait que Jesper se cachait sous quelque chose. Pourquoi quelqu'un comme lui, qui avait choisit la vocation des soigner les autres pouvait-il tant haïr les First ? Normalement, un infirmier ne devait-il pas être neutre ? Cette question là, Ambre n'y avait toujours pas réponse. Elle voyait pourtant la détermination qu'il mettait dans certains combats qu'elle avait pu assister. Jesper n'y allait pas de main morte contre ces bêtes sauvages. Il était courageux et déterminé. Pourtant, Ambre n'avait jamais réussit à mettre la main sur cette détermination bien ces nombreux espionnages. C'est pour cela qu'elle était certaine d'une chose : Jesper possédait une carapace épaisse dans laquelle il se refermait. Et pour sourire tout le tant sans jamais rien dévoiler, c'est que c'était vraiment important.

« ... »

Ambre ne préférait pas répondre à sa remarque, jugeant que pour l'instant, elle ne devait pas essayée d'en savoir plus. Néanmoins, elle se rappellerait toujours de ses paroles : « Tu sais, quand on veut connaître quelqu'un, il faut savoir s'offrir un peu. C'est donnant-donnant, tu comprends. » Et il ne pourra plus la fuir très longtemps, elle était déterminée à lui remémorer ceci. De toute façon, elle ne comptait pas non plus éplucher sa vie personnelle. Ce qui relève du privé doit resté privé. La demoiselle n'était pas encore réellement ami avec l'infirmier au point de lui raconter ce qu'il portait sur son coeur comme si elle jouait le rôle de la confidente. Et puis, elle respectait le fait que les personnes voulaient garder en silence certains instants passés. Elle même en possédait après tout. Un léger sourire se dessinait sur ses lèvres. Un sourire qui disparaissait bien vite du à cette nouvelle arrivée quelque peu troublante voir même effrayante. Contre le mur, un homme venait de rentrer en scène. Abasourdie, la jeune femme ne savait comment réagir sur le coup. L'intrus semblait mal en point, tenant à peine debout. Il avait sûrement user de ses dernières forces pour arriver ici. Et heureusement, celui qui l'avait attaqué ne s'était pas lancé à sa poursuite. La riposte de Jesper était l'inverse de la Controller. Après tout, il était infirmier, non ? En une fraction de seconde, il s'était retrouvé près de son blessé pour ensuite le transporter sur le lit où il était assis précédemment. Reculant d'un pas, la demoiselle se faisait la moins encombrante possible. Et histoire d'y apporter un peu de son aide mais aussi pour montrer qu'elle n'était pas non plus inutile, elle apportait quelques serviettes à Jesper. Mais ce dernier était en train de faire tout autre chose. Alors que Ambre pensait qu'il était tout simplement en train d'appuyer sa main pour stopper l'hémorragie, c'était tout autre. Les mains du jeune homme étaient dotés de gant qu'elle n'avait encore jamais vu.

« Woah... »

C'est le commentaire qu'elle n'avait pu retenir. Sous ses yeux, les plaies du blessé était en train de se refermer progressivement. Écarquillant les yeux, Ambre n'en revenait pas. Elle comprenait mieux maintenant comment Jesper combattait. Avant, elle avait eu du mal à caractériser ses armes. Maintenant, elle en savait un peu plus. Pas assez pour autant mais elle aurait l'occasion de lui poser plus de question plus tard. Pour le moment, elle ne pouvait se le permettre. Et, sans vraiment qu'elle s'y attendant, Jesper lui demandait deux trois choses. Il prenait le soin de préciser où ces objets se trouvaient. En premier lieu, il désirait beaucoup de compresses ainsi que des bandes. Se retournant vivement, elle tirait le premier tiroir qu'elle avait a porté de main. Bonne pioche. Les mains tremblantes, elle sortait un peu plus d'une dizaine de compresses. Respirant un bon coup, elle essayait de maitriser ses émotions dû au bouleversement de la situation. Elle posait ces dernières sur la commode avant maintenant de se saisir de trois quatre bandes. Rassemblant le tous, elle posait ses outils juste à côté de Jesper avant de se retourner de nouveau et partir cette fois si en direction de l'évier. Se mettant sur la pointe des pieds, elle, elle regardait sur l'étagère. Mais non voyons, pas ici ! Il a dit la paillasse, la paillasse ! Se frappant doucement le front, elle attrapait la bouteille d'un geste sec. Voilà maintenant qu'il jurait sur les Firts. Le raisonnement précédent de la demoiselle n'était pas faux. Il les haïssait terriblement. Tendant la bouteille, Ambre reprenait une autre inspiration. Jesper avait déjà posé les compresses et enroulé quelques bandes. Bonne dextérité. Essayant son front, elle l'écoutait, silencieuse. Toujours en train de jurer... Et finalement, il se redressait pour regarder ce qui se révélait être un bras droit. Et là, il lui souriait. C'était un sourire sincère qui faisait chaud au coeur de la demoiselle qui commençait déjà à s'emballer. Oulah, du calme. Par la suite, il la remerciait.

« De rien, c'était la moindre des choses... Je ne voulais pas non plus être une gêne. En tout cas, c'est la première fois de ma vie que je vis cette situation. »

Elle en était encore toute retournée. Elle cherchait alors une chaise pour qu'elle puisse s'assoir et se remettre tranquillement de ce dont elle venait de vivre. Elle aurait pu comparer cela à l'enfer. Dire que Jesper subissait ce genre de chose fréquemment. Passant une main dans ses cheveux, elle contemplait son interlocuteur. Elle avait néanmoins aimé l'observer. Ah, quel homme. Rêveuse, elle ne se rendait même pas compte qu'elle divaguait. Et pour se ressaisir, elle lançait de nouveau la discussion.

« Tes gants sont incroyables ! Je n'ai jamais vu ça. A quoi ils servent exactement ? Je t'ai vu te battre pas mal de fois, je suppose donc qu'ils n'existent pas que pour soigner. » Bonne déduction, non ? « Ah ouais, aussi. T'as une dent contre les First ? Vu comment tu les insultes... Je croyais qu'en tant qu'infirmer tu devais te montrer neutre ? »
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Mer 8 Juin - 10:55

  • Jesper attendit que son patient s'endorme sous le coup des thérapeutiques. Suite à cela, il attrapa la bouteille d'antiseptique et sans en mettre sur les compresses, il la renversa sur le bras de l'homme. Malgré la sédation, le bras eu un mouvement de contraction à cause de la douleur. N'y prenant pas garde, l'infirmier attrapa les compresses et les posa sur tout le long du bras. Avec dextérité, il chopa une bande et enroula le membre du Second Class'. A la fin de son pansement, il lui mit un bout de sparadrap pour que cela tienne. Son œil se posa enfin sur Ambre qui semblait dépassé par les événements. La pauvre s'assit sur la première chaise venue, sûrement que le sang devait lui tourner la tête. Le jeune homme s'avança directement vers le lavabo et activa le jet d'eau. Prenant deux doses de savon, il adressa la parole à la Controller tout en frottant ses mains.

    - Désolé que tu es assisté à ça... Je ne me rend plus compte maintenant mais ça ne doit pas être facile.

    Ses extrémités moussantes se rincèrent sous l'eau chaude. Finissant pas les essuyer, il attrapa une barre de céréales dans un placard et la lança à Ambre. Il faut manger quand on est dans cette état, c'est ce qu'il y a de mieux à faire. La demoiselle lui confirma que c'était la première fois qu'elle vivait ce genre d'expérience. Jesper était tellement vieux maintenant qu'il ne se rappelait plus de sa première blessure. C'est alors que la brune enchaîna en lui parlant de ses gants. C'est bien vrai. L'infirmier avait utilisé ses gants sans imaginé que quelqu'un le voyait, cela avait été naturel en quelque sorte. Se mordant la lèvre inférieure, il se dit qu'il pouvait lui en dire quelques mots en espérant en savoir plus sur son pouvoir en échange bien sûr. Avant de répondre, il bipa le médecin pour qu'elle vienne dés qu'elle peut.

    - Mes gants ont été créés dans le but d'arrêter les hémorragies. Ce sont des gants coagulants si tu veux. Mais en arrivant ici, j'ai utilisé leur force pour attaquer. Si je veux, avec, je peux tuer n'importe qui. Le seul soucis, c'est qu'il faut que je garde ma prise longtemps et j'y arrive presque jamais. Mais quelques secondes me suffisent pour handicaper un adversaire, en effet. Et toi, ton pouvoir ?

    Au moins, il avait réussit à placer sa question en espérant avoir une réponse. Patterson enchaîna directement avec une question très étrange. Pourquoi en avait-il après les First. Parce qu'il était Second non ? C'est un peu comme une lutte perpétuelle dans ce train. Mais soit, ce n'est sûrement pas la réponse qu'elle attendait la petite. Réfléchissant quelques seconde, il alla chercher son tabouret pour s'y asseoir et venir près de la jeune femme. Pourquoi fallait-il toujours se justifier ? On ne peut plus vouloir tuer des gens si on le voulait ? Où va le monde, je vous le demande. Se grattant la tête, il finit par lui fournir une explication, si seulement ça pouvait la satisfaire.

    - Je suis parmi les Second Class'. Mon but est d'éradiquer les First, c'est pour ça que je les rejoins. Infirmier, oui, mais des Second Class'. Je n'ai jamais juré allégeance aux autres passagers. D'ailleurs, je soigne rarement les Controller et Waiter. La plupart m'irrite avec leur comportement. Ceux que je soigne, je les choisis en fonction de leurs valeurs. Neutre, je ne le serai jamais ici. Mais je l'ai été, dans une autre vie et ça ne m'a pas réussi.

    Il y avait encore une dizaine d'année, le jeune homme soignait les humains atteint de mutisme animal. Personnes n'étaient au courant sur le train et il ne comptait pas le dévoiler de si tôt. Mais sa naïveté l'avait perdu et le perd encore quelque fois parmi les Second Class. Soupirant, il se leva et regarda la jeune fille en face de lui, avec son œil émeraude.

    - Je t'invite à boire un verre pour te remercier de m'avoir aidé ? Et aussi pour le billet, c'était plutôt sympa de ta part. Mais sache que je ne me sens en rien redevable, tu ne me feras pas chanter.

    Souriant, il attendait sa réponse en se dirigeant vers l'entrée de l'infirmerie.

    [TERMINE]
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Espionnage incontrôlé. [PV] Aujourd'hui à 5:28




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

Espionnage incontrôlé. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Le Cinderella ;
c'est toute ma vie !
 :: Les wagons couchettes :: Infirmerie
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit