Partagez|

Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Jeu 2 Juin - 13:12

۩ ENOLA BAILEY LUXURIO ۩



avatar © copyright
"Le moment viendra où vous pourrez enfin agir avec honneur.
- Je les adore ces moments... Je les salue de la main quand je les vois passer. "

Fiche d'identité

Né(e) : 25 décembre.
Age : 17 ans.
Sexe : Féminin.
Nationalité : Franco-anglaise
Groupe voulu : Controller
Poste : (réservé aux scénarii)
Talent : Escalade De Murs
Situation amoureuse : Célibataire et dragueuse active.
Surnoms : Nola, Nono, No', La Morfale ! 8D
Chanson thème : One Summer's Day ~ Joe Hisaishi

On a tous besoin de croire que quelque chose existe au delà de la banalité du quotidien. Être capable de se transformer en quelque chose de mieux, même si personne ne croit en vous.


A l'extrême, on peut considérer cela comme de la schizophrénie. Mais elle n'est pas schizophrène. On pourrait considérer la chose comme un dédoublement de la personnalité, ce qui n'est pas du tout comme la schizophrénie, mais ce n'est toujours pas ça. Non, c'est beaucoup moins compliqué. Enfin, tout est relatif selon les points de vues. Enola surnomme ça son mode "on" et son mode "off".

"Hé, t'as vu la meuf ?
- Laquelle ?
- La blonde, là, à côté de la p'tite brune !
- Ah ouai... Elle est pas mal du tout..."

Enola Bailey Luxurio, Mode "on". Le thé est-il prêt ? Parfait, avec un peu de lait de préférence. Car l'heure du thé, c'est important. En bonne petite anglaise, à dix-sept heures, suivant son petit quotidien qu'elle ne quitterait pour rien au monde, elle prépare la tasse, occasionnellement avec un biscuit, et s'installe confortablement dans son canapé pour profiter au maximum de ces moments de bonheur. Très pointilleuse, Enola déteste ce qui ne va pas de travers. Tout doit être bien cadré, bien organisé et si jamais quelque chose n'est pas comme elle le souhaite, le risque d'une crise colérique grimpe en flèche bien que de manière globale, elle fait tout pour ne pas montrer son agacement en public. Elle fait très attention à l'image qu'elle peut renvoyer et malgré tout, bien qu'elle tente de le cacher, est plutôt ancrée dans un monde superficiel où tous les masques sont utiles. Sa devise ? La vie est un théâtre. Si jamais quelque chose la contrarie, son arcade sourcilière va frémir et son oreille droite, allez savoir comment, bouge légèrement. Mais pas plus. Elle a un caractère bien trempé et ne se laisse pas démonter face aux critiques. Son sens de la justice fait qu'elle préfère être neutre dans les combats mais avec un appât, il est possible de la soudoyer.

La demoiselle paraît mature et simple tout en étant compliquée et enfantine. Elle a cette faculté couramment appelée la patience, notamment grâce à la présence de ses frères qui, à force de leurs disputes, lui apprirent à résister et à attendre que les choses se tassent pour continuer. Son esprit vif et sa manière d'être, parfois telle une bourgeoise, tantôt comme une fille comme les autres, lui permettent de comprendre rapidement la situation et ainsi de la tourner à son avantage. Observer, observer, être observée. Sourire, s'amuser, donner l'impression de. Oui, Mademoiselle est égocentrique. Tout est à elle. Tout est pour elle. C'est ce qu'elle veut faire croire. Elle veut être amie avec tout le monde. Tout le monde doit l'admirer. Elle s'entend bien avec les plus jeunes, elle n'a aucun problème pour discuter avec les adultes. Il lui suffit de peu pour rire joyeusement et s'amuser comme une folle tout en restant dans les limites du mode "on". Lentement mais surement, elle peut vous avalez des quantités de nourritures, du moment que celles-ci éveillent les sensations de ses papilles qui préfèrent nettement la qualité au reste.
Dû fait de son éducation, n'allons pas dire que le bel esprit lui manque. Très cultivée dans le domaine littéraire, ses romans favoris restent néanmoins les bons policiers/thrillers bien sanglants où plus il y a de morts, plus la demoiselle est ravie. Mais ce qui la comble bien plus est la cinématographie dont elle peut se vanter d'avoir un grand nombre de référence tant sur les noms d'acteurs que sur ses répliques préférées. En revanche, elle déteste la poésie qui est selon elle un ramassis de mots alignés pour faire jolis et pour la plupart pour exprimer les sentiments du poète. Car exprimer ses sentiments, Enola sait le faire sans pour autant. Elle est sans se forcer très expressive et a du mal à comprendre comment certains peuvent se consacrer à écrire juste ce qu'ils ont au fond d'eux même alors qu'il est si simple de le montrer.

Sous ses airs de petites princesse que tout le monde admire, Enola entretient son activité favorite. Une quête certes peu digne d'elle mais tellement passionnante. Rencontrer, admirer, s'amuser, faire espérer, manipuler, puis abandonner. La vie n'est q'une jeu dont il faut profiter au maximum et elle suit au pied de la lettre ces quelques mots. Un regard de braise par-ci, un petit sourire timide par-là, un poil de répartie et d'humour, tout devient une sorte de potion qu'il faut savoir minutieusement préparer avec des ingrédients choisis avec attention. Mais elle ne tombera pas dans l'excès. Elle n'a pas été élevé dans cet optique et ne pousse pas trop loin ses relations, ne s'engageant que très peu en fait.

~

"Heu... A ton avis, c'est la tarée qui se balade en pyjama là bas avec un balais à la main ?
- Aucune idée. Elle vit ici ? Haaan... Si ça se trouve, elle s'est échappée de l'asile !"

Enola Bailey Luxurio, Mode "off". C'est un cas. Maintenir une vision parfaite de la fille sympa, mature, jolie, et tout le blabla, c'est parfois plus que crevant. Vous voyez ce qui au dessus ? Un grande partie de son énergie y est consacrée. Car ça demande du temps de se maquiller parfaitement, de faire attention à ses propos, de mettre les bons vêtements, bref, vous voyez. Etre la petite princesse du monde. Mais il est vrai qu'elle n'a pas a se forcer concernant certaines caractéristiques comme la chasse aux garçons, ou encore son côté doux et joyeux. Son ambition secrète ? Devenir femme de ménage professionnelle. Car Enola, c'est une vrai commère qui n'a pas la langue dans sa poche. Un petit potin qui traînaille, elle se rue pour l'entendre avec ses discrets "De quoi vous parlez ?". Elle joue habilement avec ses modes on et off pour recueillir un maximum d'informations sur les autres. C'est une vraie pancarte publicitaire qui devient complètement gaga lorsque le scoop du mois tombe dans le journal.
Mais pourquoi se cache-t-elle ainsi, me demanderez-vous. Simplement car ses parents l'ont forcé à devenir ainsi, l'utilisant tel de la pâte à modeler où elle devait mettre dans un placard ce qu'elle est pour entrer dans un monde beaucoup plus sérieux. Elle est parfaitement consciente de ce qu'elle est et maintenant qu'elle s'est habituée à son image, perfectionniste dans l'âme, elle se maintient dans cette situation car être populaire, jolie, sans complexe, n'est ce pas merveilleux ?
Rares sont les personnes qui l'ont vu ainsi. Ses frères certes, mais aussi les enfants car devant leur bouille d'ange, elle craque complètement. Impossible de rester insensible à leur visage si adorable. Lorsqu'elle sent qu'elle craque, pouf, une perruque, des lunettes, elle change de style vestimentaire et la voilà prête à affronter des montagnes en pyjama avec un balai à la main ! En général, elle sait alterner ses modes. Mais il suffit qu'elle voit tout le kit d'une femme de ménage pour que son image de fille calme cesse. Enola mode off, c'est une pile électrique. Elle bondit partout, retombe en enfance. L'âme d'enfant de chacun reste toujours en nous et la ressortir n'est pas très compliqué. Grimper aux arbres, manger des bonbons, tout redevient aussi simple que l'état d'âme d'un enfant de 3 ans.



Belle histoire, histoire ancienne. Votre passé.


Je m'appelle Enola, ce qui veut dire "seule" à l'envers. Alone. Pourtant, je n'ai pas le souvenir de l'avoir été. Enfin si, mais pas tout à fait. On ne choisit pas qui on est, ni qui on sera. On ne peut pas prédire on l'on va naître, et si on avait le choix, croyez-vous que l'on choisirait de naître dans ce que l'on déteste ? Non, on prendrait plutôt l'option "Un monde sans problème, papa et maman en vie, des frères et soeurs en bonus, une petite utopie". Enfin, de mon point de vue. J'aurai bien aimé choisir la case "Tragédie", juste pour voir quelle était la différence entre mon monde et celui qui en fait, est tout autour de nous. Mon père, Mr Luxurio, un anglais typique, adorant la pluie et les nuages et l'heure du thé, était une sorte de Monsieur je dirige tout. Un chef d'entreprise, qu'il aimait dire. Quelqu'un d'important d'après ce qu'il a daigné m'expliquer un jour. Il était presque toujours en voyage. Moi, tant qu'il me rapportait des souvenirs et des cadeaux, tout m'allait. Mère était une française responsable d'une organisation dont le nom m'échappe encore et toujours. Elle passait son temps dans les aéroports, dans les gares, bref, dans tous les endroits où se trouvent les moyens de transport internationaux. Ils se sont rencontrés dans l'avion bien que je doute encore de cette version si floue et tellement peu racontée à leurs enfants. Leurs enfants. Parlons en tiens. Deux garçons, une fille. Moi. La représentation du "sexe faible" parmi cette joyeuse fratrie. La cadette. Tous des fous dans cette famille, qu'il vous diront les voisins si jamais il vous prend l'envie d'aller les interroger à notre sujet. L'aîné Nathan, moi Enola, puis Adam. Sincèrement, si j'avais su où j'allai naître, où j'allai vivre, peut-être aurai-je choisis un autre endroit. Même si les Luxurio ne manquent jamais de rien, voir leurs parents un peu plus souvent ne leur ferait pas de mal. Mais moi, vivre sans eux ne me dérageait pas plus que ça. Car moi, je même pas eu besoin de belle-mère pour être envoyée en pension. Mais revenons un peu en arrière. Je suis née le 25 Décembre. Le jour de Noël. C'est bête, j'ai moins de cadeaux pour mon anniversaire. M'enfin, c'est déjà mieux que le premier Avril, car ce jour là, je n'aurai vraiment pas supporté tous les commentaires qui m'auraient suivis à chaque instant. Je plains mon frère dans ce sens.

Je m'appelle Enola, ce qui veut dire "seule" à l'envers. Alone. Pourtant, je ne le suis pas tant que ça. Enfin si, quand même un peu, mais pas vraiment. Je suis donc une fille de bonne famille. Papa, maman, frères, nourrice... Ils voulaient une fille, ils en ont eu une. Le truc, c'est qu'avec mes deux frères, ils n'avaient pas vraiment prévus que je me mettrai à grimper aux arbres, à mettre des pantalons troués, à courir dans la boue, toutes ces choses qui ne sont pas dignes d'une "demoiselle" à leurs yeux. Alors ils m'ont envoyé à perpette-les-oies, en pension, avec un tas d'adorables petites poupées comme moi dont le seul objectif était de devenir une dame dans le monde actuel. Belle ambition. Mais ça, c'était quand j'avais douze ans. Avant, je vivais à la maison. Adam, mon petit frère, est né un an après moi. Nous étions régulièrement fourrés ensemble lors de notre enfance, jusqu'à ce que la voisine, une certaine Katerina que je ne supportais pas, à la grande déception du reste de ma famille et de Mme Menault, une anglaise rousse, adorable mais qui hurlait tout le temps, dont les robes excentriques venaient surement d'une boutique de déguisement. J'avais 8 ans lorsque je rencontrai Katerina. Elle préférait être avec mon frère et moi, ben je restais toute seule en les entendant courir dans le manoir. La même année, je commençai le piano qui, d'après mes parents, correspondait à l'image d'une enfant docile et appliquée qui deviendrait alors une parfaite demoiselle. Mais moi, je préférais lire. M'évader du manoir si triste que je connaissais et me plonger dans des romans de pirates, d'aventure, de magie et inventer un tout autre univers parallèle au mien, un univers que j'explorerai plus tard. On me laissait mes livres, tant que j'étudiais avec sérieux, que ma diction était bonne, et que mes manières n'en étaient pas modifiées.
L'année de mes neuf ans, je rencontrai Evan et sa soeur Leen, dans ma classe. Ils étaient jumeaux et outre ce titre, rien n'indiquait qu'ils pouvaient avoir un quelconque lien de parenté. Ou leurs tics peut-être. Lui était petit avec des cheveux corbeau et des yeux clairs. Elle était grande aux cheveux bruns avec des yeux aussi noirs que du charbon. Dans leur comportement, ils se complétaient. Mais ils avaient tous les deux le même tic, c'est à dire de se frotter les sourcils avec de se mordre le doigt, ce qui signifiait qu'ils étaient stressés. Je passais beaucoup de temps avec eux. Adam était toujours avec sa Katerina et Nathan avait quitté la maison dès qu'il avait pu et on ne le voyait jamais. Alors moi, je prenais mon vélo et j'allai chez les jumeaux. Ah ça, pour faire des bêtises, on était des pros ! Leurs parents n'en pouvaient plus. Mais eux au moins, faisaient attention à leurs enfants.
Dans ma dixième année, Leen n'était plus dans notre classe. Je me détachai peu à peu d'elle pour me rapprocher de son frère. Nous étions régulièrement ensemble et il passait parfois à la maison pour jouer avec Adam. Mais sans plus. Je sentais que mon amitié avec Leen se faisait fragile, alors Evan m'aidait à rétablir nos liens mais franchement, il ne m'aidait pas beaucoup car ils finissaient toujours par se disputer et au final, je retournais chez moi toute seule. Mais au collège, ce fut la situation inverse et je me retrouvai avec Leen et quittai Evan. Pour mon plus grand bonheur, nous redevînmes amies et je pouvais librement retourner chez eux sans craindre les rumeurs du genre "Enola et Evan sortent ensemble".
Après la primaire, puis après deux ans de collège, c'est là qu'on m'envoya à perpette. Leen allait dans le même pensionnat que moi. C'était la classe. Mais elle changea radicalement de comportement dès son arrivée là bas. Je ne pus l'expliquer. Moi aussi, je changeai. Nous dûmes devenir les petites femmes modèles, à savoir cuisiner, faire le ménage, avoir de la discussion, tous ces petits détails. C'est là que je décidai de créer mon mode "off" et "on". En primaire comme au collège, les amis n'affluaient pas à ma porte. Tout à coup, je devint charismatique, jolie, une fille populaire avec qui il était agréable d'être amie. Leen savait que je me cachais mais ne disait rien. Les garçons nous abordaient facilement dans la rue au départ. Puis, les filles des années supérieures nous inclurent dans leur clan. Une passion se développa entre nous et les autres filles. La chasse aux garçons. D'amatrices, nous passâmes à moyennes, puis à professionnelles. Mais je n'oubliai pas Evan. Il était le premier et l'unique. Dès que Leen rentrait chez elle, je l'accompagnais histoire d'épier un peu plus mon ami de primaire.
Il y eu un jour, un seul, où j'ai versé une larme pour Katerina. Et pour Adam. J'étais dans ma chambre et je les voyais rire par la fenêtre. Ils étaient beaux, je dois l'avouer. Ils s'amusaient, puis s'embrassaient. J'enviais leur relation. Et je pleurai le lendemain en voyant mon frère courir après elle alors qu'elle était déjà partie depuis un moment. C'était triste. Le même jour, Adam disparu. Mes parents engagèrent de nombreux policiers mais ne trouvant aucune trace, tout fut mis de côté. Je me doutai qu'il était parti à la recherche de Katerina, mais il aurait au moins pu m'en parler ! M'aider à quitter ce monde de fous en m'emmenant avec lui quoi !
Lorsque je fus enfin autoriser à quitter la pension, Leen l'ayant quitté l'année passée, je me précipitai chez les jumeaux. Leur maison avait été vendu. Le jardin était en friche. Personne. C'était comme si je revoyais la scène d'Adam et Katerina, l'un partant et l'autre lui courant après. Devais-je courir après eux et savoir où ils étaient passés ? Mon frère aîné ne mettait jamais les pieds à la maison. Mon frère cadet avait disparu. Autant que je fasse la même chose.

Je m'appelle Enola, ce qui veut dire "seule" en anglais. Alone. Pourtant, je n'avais pas l'impression de l'être. Enfin, si, maintenant, je le sais. Je fis ma valise et laissai pour seul mot à mes parents "Les personnes qui nous sont chères ne disparaissent que si on ne prend pas la peine de les chercher. A vous de nous retrouver..."

Train Station ▼ A bord du Cinderella


Nous avons tous des rêves que nous voulons accomplir. La valise à roulette rose bonbon à la main, je quittai la maison familiale. Un train s'arrêta. Je regardai une dernière fois derrière moi. Mme Meunault courait sur le gravier en hurlant mon nom. Comme si j'allai faire demi-tour alors que j'avais franchi le portail, ce qui signifiait que les barrières de la liberté s'étaient ouvertes. Le train m'apparut comme génialissime. Il y avait tout dedans. Surtout des garçons. Ils finiraient par tous être à mes pieds. Il s'avéra que faire respecter la loi devint mon travail. J'ai le respect des 1st Class et les 2nd Class, j'aime les martyriser. Ils sont chous à traquer les 1st ♥. Je trouve qu'ils me ressemblent assez lorsque je déboule, par accident, dans un wagon remplis par la gente masculine. La réserve de mâââle ici est incroyable !!! Je me sens étrangement bien dans ce train. C'est vaste et je peux trouver des endroits où je peux quitter mon mode on et faire le ménage tranquillement. Les potins, y en a plein. C'est le bonheur... Mais je ne perd pas de vue mon objectif qui est de retrouver Evan et Leen. Il paraît même que Adam est à bord du train. Qui sait, peut-être Nathan et Katerina y sont aussi ? Si je croise cette dernière, je la traîne de force devant Adam car ils étaient si mignons !
Au sujet de la guerre entre les 1st Class et les 2nd Class, j'essaye de faire mon possible pour stopper les combats dès que j'en vois un. Tout cela est parfaitement ridicule et je bataille dur pour le faire comprendre aux garçons que j'ai pour proies.

Apparence

Couleur des yeux :Quelque part entre bleu et vert
Couleur des cheveux :Blonds en général mais parfois, il arrive à Enola de les teindre en bruns. Ou en noir.
Taille : 1m60 tout au plus.
Poids :47, 4 kg.
Style vestimentaire : Vêtements de marque, plutôt dans les tons bleus/verts.
Maitrise

Animal/Arme/Talent : Escalade De Murs
Quoi qu'est-ce ? Tous les enfants ont un super-héros, certains rêvent de devenir spider-man. Escalader au mur, c'est à peu près ça. Faire spider-man, mais sans les fils d'araignées. Elle peut se balader sur tout les types de murs, de la brique au plastiques, en passant par la glace et le caoutchouc. Sympa, non ? Mais diablement efficace pour un controller, car si jamais vous vous cachez dans une pièce et qu'elle se trouve au dessus de vous sans pour autant être suspendue au plafond, et supposons que vous n'êtes pas en règles, vous risquez de vous faire prendre...
Maitrise : Enola contrôle en général son don. Elle n'est pas encore très habile avec car elle l'utilise depuis peu mais arrive néanmoins à se déplacer sur les murs sans créer trop d'accidents. Il arrive parfois qu'on entende un "PAM" suivit d'un "Ailleuuuh", ce qui signifie qu'elle vient de tomber lamentablement au sol.




Dernière édition par Enola B. Luxurio le Mar 14 Juin - 6:12, édité 6 fois



« Enola B. Luxurio »

Messages : 7

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Ven 3 Juin - 5:06

Un Controller! Ça faisait longtemps! ^^

Bienvenue parmi nous, Enola! =)
Dis moi, as-tu un quelconque lien avec Adam qui répond au même nom de famille que toi? Parce que je ne me souviens pas qu'il t'ait mentionné dans sa fiche ~
Quoiqu'il en soit, je te souhaite bon courage pour ta fiche et je te proposerai des talents dès que la rédaction de ton caractère sera terminée. Wink

Code validé.
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Ven 3 Juin - 13:05

Merci, mais je déteste faire des fiches de présentation alors il ne faut pas s'attendre à quelque chose de bien ><"

Oui, alors, que j'explique la situation. Adam et Enola sont frère et soeur. Mais, lorsque Adam a rédigé sa fiche, il n'en avait pas. Nous sommes sur le même forum et l'idée d'une fratrie et arrivée par la suite d'où le fait que sur sa fiche Adam soit fils unique et ne mentionne nullement la trace d'Enola. J'espère que ce n'est pas trop compliqué à comprendre é_è




« Enola B. Luxurio »

Messages : 7

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Sam 4 Juin - 10:08

Bienvenue à toi Enola!

Bonne chance pour ta fiche Smile
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Dim 5 Juin - 15:09

    Bienvenue sur le forum et bonne chance pour la suite ^^
    Je me demande quel pouvoir tu auras.

    YEAH, une fan de Joe Hisaishi. ♥♥
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Lun 6 Juin - 11:15

Bienvenue, bienvenue, bienvenue !
Bon, comme le caractère m'a l'air finit - j'ai trouvé une multitude de choses lui correspondant-, je viens apposer ma marque. Euh... Bon, bah en fait il faudra que tu redimensionnes ton bel avatar en 200*320, ça se voit qu'il n'est pas de bonne taille ! What a Face C'est un beau personnage, simple et tordu à la fois, ça m'a l'air sympa, alors j'ai trouvé plusieurs dons pour ce controller en herbe ;
  • D'une ; Bulle De Savon. Pour la classe et le dynamisme, pour la propreté bourgeoise, pour les jeux enfantins.
  • De deux ; Diffuseur De Parfum. Pour parfaire la parfaite jeune fille.
  • De trois ; Escalade De Murs. Le mode « off » m'en a donné l'envie.
  • De quatre ; Voix Parfaite. Encore pour parfaire.

Ce sera tout. (:

__________________________________________
Spoiler:
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Lun 6 Juin - 12:08

Bienvenue parmi nous !

Ton personnage est amusant, j'espère à très vite en RP =)
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Mer 8 Juin - 8:11

Alors, j'hésite entre Bulle de savon et Escalader aux murs... Les bulles, elles ont quelque chose de particulier ? Et escalader aux murs, plafond compris ? =D

Au passage, je risque de mettre du temps à boucler ma fiche vu que j'ai posté dans ma période d'exams sans y penser //pan..

Voili voilou ! =)



« Enola B. Luxurio »

Messages : 7

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Ven 10 Juin - 14:40

FISHTRE ! Je n'avais pas vue cette réponse ! D8 Je suis indigne, pardonnes moi !
Les bulles... Non. Ce sont de simples bubulles de savons que tu fais dans ton bain, ou avec le petit jeu qu'on a tous eu... Bon, avec ce don, t'as plus besoin des instruments. :3 Quant à l'escalade des murs, ben la plafond je ne pense pas ; ce serait plutôt comme les fourmis, tu vois ?
Et pour ce qui est du temps, tu pourras demander une rallonge pour la fiche, si jamais tu n'y arrives vraiment pas. (:
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Sam 11 Juin - 6:19

Bienvenue parmi nous ! o/

__________________________________________
--- ---
• Allan L. Hawkins; Né pour tuer •
Je suis fan de tout ça ! o/

Spoiler:
 
Modérateur CB

Modérateur CB


« Allan L. Hawkins »

Messages : 251

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 14 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Mar 14 Juin - 6:13

Je vais prendre Escalade de murs ♥ Ça à l'air classe =)

Fiche finie je crois ^w^. Et excusez moi pour l'histoire peu approfondie ><



« Enola B. Luxurio »

Messages : 7

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Mer 15 Juin - 8:03

J'aime beaucoup l'histoire, vraiment ! Tu nous feras des petits prédéfinis ? **
Quoi qu'il en soit ;
JE TE VALIDE !
Avatar : Original, quedal à fiche. Cool
EDIT' by Kiwi >> Navré pour le rabâchage mais... Ton Avatar n'est toujours pas aux normes du forum ! La taille réglementaire, c'est 200*320px, aussi pourrais-tu régler ce détail avant toute chose ? Merci d'avance
C'est OK ^v^

Talent ; Escalade des murs pris.
Tu peux à présent remplir le Boarding Pass et le Trip Diary, ainsi que commencer le RP ! ô/
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio Aujourd'hui à 5:32




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

Coucou toi, t'es célib' ? ♥ ~ Enola Bailey Luxurio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
En attendant le train,
découvre notre monde.
 :: → TICKET RESERVATION :: → OUR PASSENGERS
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit