Partagez|

◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Jeu 9 Juin - 14:16

    “ Ouaaah, la cicatrice de ouf ! Tu t’es fais ça comment ? ”
    “ C’est une tentative ratée de suicide. Pas facile de se planter des coups de couteaux dans le dos.”
    “ T’es sérieuse ? ”
    “ Nan.”


    Elle les détestait. Elle les haïssait.
    En vérité il n’y avait pas de mots suffisamment forts pour dire à quel point elle ne supportait pas ces sales bêtes, ces saloperies de monstre qui n’avaient – aux yeux de la belle – rien d’humain en eux. On pensait, à tort, que les chasseurs étaient les seuls à attaquer et que leurs adversaires se contentaient de se défendre. Mais il y a des exceptions à tour et la jeune femme en a fait l’expérience en ce jour, quand on l’a attaqué par surprise. Elle était peinarde, vêtue d’un leggins et d’un débardeur noir en train de s’entraîner dans le gymnase jusqu’à ce que quelqu’un débarque. Bordel, plus moyen d’être tranquille ? Surtout qu’elle détestait faire son échauffement et ses exercices devant des spectateurs, ça la mettait de mauvaise humeur et ne parvenait jamais à se concentrer correctement. Or, dans un combat, la concentration est souvent la clé de la réussite. Du moins c’est ce qu’elle pensait. Se retournant dans un mouvement vif mais agacé, elle s’apprêtait à questionner celui qui osait la déranger, pour ensuite lui conseiller de dégager. Elle n’en eu pas le temps. Elle n’eu pas non plus le temps de se demander dans quel camp il était que la réponse s’imposa aussitôt à elle quand un aigle royal fit son apparition.

    Elle soupira, tentant ainsi de faire croire qu’elle n’était qu’une sale prétentieuse qui était condamnée à mourir à cause de son sur plein de confiance en elle. Evidemment c’était un peu le cas, mais elle se servait aussi de sa tête, et se faisait toujours passer pour un adversaire. Malheureusement les réputations se faisaient assez vite à bord du train, et ses techniques ne fonctionnaient pas toujours. Mais peu importe, revenons donc à ce combat. Ayant bien sûr enfilé ces gants pour son entraînement, elle était donc prête à se défendre. Sérieuse au possible, concentré, elle fumait intérieurement. Elle détestait les oiseaux. Pour la simple et bonne raison que ses poings obsidiennes étaient des armes de corps à corps et qu’il était bien plus dur de frapper un oiseau lorsqu’il volait au dessus d’elle, la narguant. Fort heureusement elle se sentait à son aise dans le gymnase, un lieu qu’elle connaissait désormais dans ses moindres recoins, lui donnant ainsi l’avantage du terrain. Maintenant il fallait voir si cela suffirait.

    Ce fut son adversaire qui attaqua le premier, plongeant en sa direction. Une attaque qu’elle esquiva en se jetant au sol, exécutant une pirouette tout en décochant un coup de poing au passage. Vu le cri, elle l’avait probablement touché, et une fois redressée elle constata qu’elle lui avait bien défoncé le bec. Bon. Mais voila que ce piaf devenait plus prudent, esquivant les assauts que lui portait la belle. Ce qui commençait sérieusement à agacer cette dernière, impatiente qu’elle était, la blonde voulait en finir au plus vite afin d’avoir la paix. Une bonne fois pour toute. Finalement, ce fut son adversaire qui porta en premier un coup efficace. Lui tournant autour, il avait finalement plongé mais avait prévu l’esquive de la belle, il parvint donc à la griffer tout le long de son dos, lui arrachant un grognement de rage, mêlé à de la douleur. Saloperie de piaf. Malgré sa blessure, elle se redressa bien vite. Rester inactif dans un moment pareil reviendrait à mourir. Serrant les dents, elle décida que s’en était trop. Elle allait l’achever ce monstre. Mais il ne semblait pas prêt à renouveler un assaut. Bien, puisqu’il ne voulait pas venir à elle, ce serait elle qui irait à lui.

    En quelques mouvements souples et efficaces – ce qui témoignait qu’elle avait l’habitude de ce genre d’exercices et ce malgré son actuelle blessure – elle se hissa sur les barres asymétriques, tout d’abord sur la plus basse, mais bien vite sur celle en hauteur. Une fois debout elle se jeta en avant, sans hésiter. Elle était enfin à la hauteur de l’aigle. D’une main elle lui choppa le cou, l’étranglant à moitié, avant de retomber souplement au sol, grimaçant à nouveau sous la douleur que lui procurait son dos. Il ne lui fallut que quelques secondes supplémentaires pour tuer son adversaire, à l’aide de coups de poings dévastateurs. Et enfin, elle se redressa. Le regard brillant de haine. Elle les haïssait. Tous autant qu’ils étaient. Elle fila bien vite dans les vestiaires, préférant remettre son jean plutôt que de conserver ces vêtements prévus pour le sport puis elle retira son débardeur, tentant de s’observer dans la glace. Elle pissait le sang, les serres du rapace étaient décidément puissantes et avaient profondément pénétré la chair. Elle ne se faisait pas d’illusions, elle conserverait de belles marques de cet affrontement. Mais elle espérait de tout cœur, que cette blessure n’entraverait pas ses mouvements prochains. Si elle venait à avoir le dos en compote, elle ne savait vraiment pas ce qu’elle pourrait faire. A part tuer d’autres animaux pour passer sa colère. Mais pour le moment elle était occupée par un autre constat, tout aussi désagréable. Il fallait qu’elle aille voir Jesper pour soigner ça… Génial. La journée pouvait pas être plus pourrie.

    Renfilant son débardeur, la jeune femme fila donc en direction de l’infirmerie, ignorant les regards qu’on pouvait lui jeter. Oui, elle avait le dos en sang, son haut prenant désormais une teinte rouge sombre. Bonne chance pour nettoyer ça, la tâche l’emmerdait à l’avance. Fait chier. Une fois dans le wagon correspondant, Drathir se dirigea donc vers la porte devant elle, l’ouvrant à la volée, sans prendre la peine de prévenir. Elle était dans un sale état… et je ne parlais pas de la blessure non – certes elle avait prit cher, mais vous savez parfaitement qu’elle préférait mourir plutôt que de le crier sur tout les toits. ça faisait un mal de chien. – mais plutôt du fait qu’elle était dans une colère noire. Si elle en avait le pouvoir, elle aurait volontiers ramené à la vie le rapace, pour le tuer encore et encore, inlassablement. Juste pour lui faire payer le fait d’avoir osé la toucher. Dans un mouvement brusque et colérique, elle retira son haut sans vraiment se poser de question, se retrouvant ainsi en soutien-gorge, avant de s’asseoir sur un des lits, tournant le dos au rouquin. La voix tremblante de colère, elle siffla.


    « Pitié dis moi que je resterais aussi souple et que les saloperies de cicatrices que je conserverais ne me feront pas chier durant mes prochaines chasses. »

    Bon dieu. Elle haïssait ces animaux, mais elle détestait plus encore que ces derniers parviennent à la blesser. Son égo en prenait un sacré coup, et elle avait l’impression de revenir en arrière, quand Jesper lui avait sauvé la vie. Ce qui ne faisait qu’accentuer la très très mauvaise humeur de la blonde.
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Ven 10 Juin - 14:50

  • C'est pas possible. La journée commençait sous pression. La nuit avait été très courte, Eléna était venu le réveiller vers trois heures pour une urgence. Un combat avait éclaté dans un bar et vu le nombre de blessés, l'infirmier était sollicité. Malgré ses grognements, il était content d'avoir une occupation. Cela venait le tirer de ses cauchemars. C'est donc ainsi, pendant plusieurs heures qu'il soignait ses compères en félicitant certains d'avoir tué un First. L'ambiance était amical et bonne. Eléna était partit du côté des First. Soigner des animaux, plutôt crever. C'est seulement vers huit heures qu'il pu prendre une pause, enfin. C'était bien mérité. Le jeune homme en profita pour prendre un café et une petite clope au bord de la fenêtre. Le paysage était magnifique. Les belles forêts du continent asiatique l'entouraient. Au bout d'une demi heure, il entra la tête dans le wagon puis se dirigea dans une pièce en communication avec l'infirmerie. Elle était petite mais il y avait le nécessaire pour l'hygiène. Autant dire des toilettes et une douche. Verrouillant la porte, il se déshabilla et prit une bonne douche. Histoire d'enlever les odeurs de sang et autre produits biologiques. Rapidement, il sortit et se sécha en quelques secondes. Prenant des vêtement de rechange, un pantalon noir, assez large et un t-shirt léger, bleu. Sachant qu'il allait passer la journée ici, il mis sa blouse, au cas où il avait froid.

    - Bon... Et bien, ils dorment un peu, ça fait du bien ce calme.

    Son œil passait sur les appareils mesurant les constantes de chaque patient. Tout allait bien pour le moment. Les blessés dormaient comme des loirs. Tranquillement, il rejoint son tabouret fétiche et s'y assis. Puis tout à coup, il entendit quelqu'un jurer dans le couloirs. Avant qu'il n'aille lui dire de se taire, à ce con, il reconnut cette voix. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il y avait maintenant quelques temps qu'il ne l'avait pas vu celle là. C'est donc une furie à tête blonde qui pénétra dans son infirmerie. C'est avec un certain amusement qu'il la retrouvait. Mais rapidement, son œil se posa sur son dos, ensanglanté. La blonde ne s'était pas raté, je te jure. Direct, elle lui demanda sèchement si elle aurait des séquelles suite à cette blessure. Suite à cela, elle enlève son débardeur, se retrouvant en sous vêtement et s'installa sur le lit le plus proche. Complètement tarée celle-là. D'un coup de pied, il élança son tabouret vers le lit de Drathir tout en lui répondant.

    - Laisses moi le temps de regarder ça avant de gueuler comme un First. Racontes moi ce qui s'est passé déjà, ça me sera plus utile que d'écouter tes conneries.

    Jesper ne prenait pas du tout à la légère ce qui arrivait la demoiselle, tout comme ses autres patients. Et puis sincèrement, ce n'était pas beau comme blessure, à première vue. Prenant ses gants coagulant à sa ceinture, il les enfila. Puis doucement, il posa ses mains à plat sur le dos de Drathir. Une légère compression et les saignements stoppèrent au bout de quelques secondes. Mais ce n'était que la première étape. Enlevant ses accessoires, il les remit à leur place. Son œil se plissa doucement pour inspecter les lésions, profondes pour certaines. Son doigts passaient dessus pour évaluer la profondeur. Doucement, il soupira. Se grattant la tête, il se demandait ce qu'il allait faire. Tirant un tiroir, il prit deux cachets à l'intérieur puis alla se positionné devant la belle. Non sans un regard sur son buste. Un sourire sur les lèvres. L'infirmier lança une boutade puis redevint très vite sérieux.

    - Pas mal... Je les imaginais pas aussi bien. Bon. C'est pas très peu ce qui t'es arrivé, je vais pas te le cacher. J'ai stoppé les saignements mais il faut que je désinfecte et panse tes blessures. Prends ces cachets, laisses les fondre sous ta langue. Ça va soulager ta douleur mais surtout celle qui va arriver quand je vais m'occuper de te soigner. J'ai un doute, je pense qu'une des lacérations a touché ton muscle. C'est embêtant car si c'est le cas, tu vas mettre du temps à t'en remettre et avoir mal de temps en temps, tu vois ? Puis je vais devoir faire un point de suture si c'est le cas. J'attends que les médicaments agissent et je m'y met. Tu me fais confiance Drathir ?

    Le jeune homme était très sérieux. Ça change de son comportement habituel avec la blonde. Sa dernière question n'était pas pour flatter son ego. Il la posait très souvent à ses patients, ça le rassure de savoir qu'ils n'ont pas peur pendant le soin. Son œil émeraude resta planté dans celui de la belle blonde pendant un petit moment, il voulait sa réponse, et ouais. Il fallait à peu près, deix minutes pour que les médicaments commencent à montrer leur efficacité. Pour être plus à l'aise, il enleva sa blouse. Tout en pensant à son futur soin, il alla prendre une serviette dans un placard. Revenant vers Drathir, il la tendit et lui déposa sur sa poitrine.

    - Tiens, c'est pas le moment que tu prennes froid, ton état est assez mauvais. Mais j'ai une bonne nouvelle pour toi, tu vas resté la journée ici pour observation. Et tu reviendras tous les jours pour que je refasses ton pansement. Jusqu'à cicatrisation. Si tu viens pas, c'est moi qui me déplace, c'est clair ?

    Bon d'accord, c'était un peu pour l'emmerder qu'il lui annonça tout ça. Mais d'un autre côté, il était très sérieux. Le rouquin préparait ses instruments, anticipant sur ce qu'il allait devoir utiliser. Lorsqu'il vit le dos de Drathir, il frissonna. Il se mettait à sa place. Il faudra prévenir Elena ensuite car il lui fallait un antibiotique. C'est la porte ouverte aux infections son corps, là. Mordillant sa lèvre, il se mettait la pression. Le soignant voulait faire de son mieux pour qu'elle ne souffre pas et ne garde pas de marque. Pas facile de soigner ses connaissances. Il revient devant la blonde puis il adressa un sourire pour essayé de se détendre.

    - C'est quand que tu avoues que tu t'es blessée seule, juste pour avoir un prétexte de me retrouver ? Et de te dévêtir devant moi ?

    Lui tapotant l'épaule, il ajouta.

    - Tu sens que la douleur est moins forte ? Je peux y aller ?
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Ven 10 Juin - 16:33

    Il y a des jours elle se demandait sincèrement s’il faisait exprès de l’emmerder, même quand il voyait qu’elle avait des envies de meurtres. A peine avait-elle prit place sur le lit que l’infirmier se mettait déjà à lui gueuler dessus, en osant la comparer à un first. Non mais il était cinglé ou quoi ? La blonde ne se gêna pas pour lui jeter un regard assassin, se retenant sincèrement de le frapper. Oh elle le ferait probablement, mais préférait attendre qu’il ait finit de la soigner, ensuite elle aurait alors tout le loisir de se déchainer sur lui. Et en plus il osait l’accuser de débiter des conneries, mais est ce qu’il s’entendait parler ? Parce que ces questions à lui étaient toute aussi idiote, il pensait quoi ? Qu’elle était tombée à la renverse et s’était pris un couteau dans le dos ? Qui, à part un de ces animaux, aurait pu lui faire un truc pareil hein ? Quoi qu’il en soit ce fut la voix toujours tremblante de colère qu’elle répliqua, tentant au passage de se montrer aussi narquoise que possible.

    « J’avais tellement peur de te croiser dans les couloirs que j’ai tenté de me suicider, tu me faisais trop chier. Nan mais sérieusement t’as pas d’autres questions à la con ? Comment veux tu que je me fasse ça ? C’est à cause de ces stupides piafs. Aigle royal en plus, bordel si j’en croise un autre je l’extermine avec deux fois plus d’ardeur. »

    Les derniers mots furent prononcés dans un sifflement rageur. La jeune femme finit par se taire, plus particulièrement quand elle sentit des mains se poser sur son dos. Les saignements s’arrêtèrent aussitôt, décidément les gants du rouquin étaient vachement efficaces, autant pour blesser que pour soigner. Ce fut cependant moins agréable quand les doigts de l’infirmier glissèrent le long de son dos, afin d’évaluer la profondeur des blessures. Par moment elles étaient bénignes, et la blonde ne bougeait pas d’un pouce. A d’autres moments elles étaient bien plus profondes et la demoiselle se crispait aussitôt, se mordant la lèvre tout en retenant un grognement qui témoignerait du fait qu’elle avait franchement mal. Mon dieu, comment pourrait-elle conserver un minimum de fierté après un évènement pareil ? La honte. Et alors qu’elle avait largement montré qu’elle était d’une humeur de merde, voilà que le chasseur en rajoutait une couche, revenant se poster devant elle avec deux cachets dans la main. Et il ne se gêna pas pour s’attarder sur sa poitrine. De nouveau en lui jetant un regard assassin, elle lâcha, agacée et impatiente d’en finir.

    « T’es un vrai voyeur toi, je n’ose même pas imaginer ce que ça pouvait donner quand t’avais tes deux yeux opérationnels. Et arrête de me parler de confiance, on s’en fout là, je te demande juste de faire ton job. De toute manière si tu te loupes, je te tue aussitôt. »

    Secouant la tête, toujours énervée, elle avala alors les cachets, les faisant fondre sous sa langue comme il le lui avait demandé. Elle ne put cependant s’empêcher de grimacer. Pourquoi les médocs que tu devais garder plusieurs minutes en bouche avaient un goût aussi répugnant ? Elle n’avait qu’une envie c’était de les recracher, de préférence au visage de son interlocuteur, juste pour faire bonne mesure. Cependant elle fut bien vite préoccupée par ce qu’il lui avait annoncé. Ça avait peut être touché un muscle. La misère. La douleur quotidienne qui s’en suivrait n’était pas vraiment un problème en soi, c’était surtout le fait d’avoir besoin de repos pour récupérer pleinement. Vous la voyez allongée dans son plumard pendant des jours ? Elle avait constamment besoin de bouger, d’être en activité, le fait de devoir rester clouée au lit ne l’enchantait vraiment pas. Dans un soupir, la blonde plongea sa tête dans ses mains, dans le but de se calmer. Et ce fut dans un nouveau soupir qu’elle s’empara de la serviette qu’on lui donnait, s’emmitouflant à moitié dedans. Elle ne prit pas la peine de lui annoncer que se serait à lui de venir la voir, c’était évident non ? Même blessée, elle comptait bien le faire chier, et quoi de mieux que de le forcer à se déplacer sous prétexte qu’elle « n’aurait pas la force de se déplacer elle même. »

    Le médicament commençait à agir. Si elle ne le connaissait pas, lui et son dégoût quand elle le traitait de pervers, elle l’aurait probablement accusé d’avoir utilisé la drogue du violeur. Elle avait juste envie de pioncer là, sa fatigue était probablement due à la quantité de sang perdu durant le trajet, et cela ajouté aux cachets, ça le faisait pas trop. Il lui restait cependant suffisamment de force pour se moquer un peu plus de l’infirmier, qui lui tendait vraiment la perche, sans même le savoir. Tout d’abord il avait été incroyablement silencieux une fois dans son dos, puis maintenant le voila en train de lui sourire, mais c’était un sourire forcé. Rapprochant son visage du sien, la blonde murmura dans un souffle ironique. Amusée et satisfaite.


    « Le plus drôle c’est que tu n’arriveras même pas à profiter entièrement du spectacle, tu t’inquiètes trop pour moi pour te soucier de mes seins. Et c’est quand tu veux mon grand, après tout… de nous deux, c’est toi qui est le moins préparé. »

    Son sourire s’élargit imperceptiblement alors qu’elle reculait de nouveau la tête, se massant le front. Elle ajouta cependant.

    « Et hésite pas à utiliser les grands moyens, tant que ce soit efficace. Après tout rien ne peut être pire que de supporter tes blagues à longueur de journée. »
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Sam 11 Juin - 6:57

  • Jesper n'avait pas spécialement envie de se faire prendre pour un con. A peine arrivée, elle le saoulait déjà pour le coup. Une petite injection d'hypnotique l'aurait soulagé de ses commentaires débiles durant le soin. Mais bon, malgré ses sarcasmes, c'était très important de connaître les circonstances de l'accident. Cela aurait pu être des griffes et non des serres. Quoiqu'il en soit, son dos était lacéré et dans un mauvais état. Les apparences sont trompeuses. L'infirmier avait du mal à avoir les idées claires. A la fois, il avait envie de faire son soin parfaitement mais il s'inquiétait pour Drathir, la voir souffrir n'était pas agréable. Il soupira.

    - L'enflure, il t'a pas loupé quand même... Et puis je te connais, au lieu de venir me voir direct, tu as voulu le finir. Peut être que les lacérations ne se seraient pas ouvertes plus si tu étais venue directement.

    Quand est-ce qu'elle allait penser à elle, un peu ? C'est bien beau de vouloir jouer l’héroïne mais il y a des limites que le corps imposent et il faut savoir les entendre. Si c'est la mort qu'elle recherche, elle la trouvera bien tôt à cette allure. En temps normal, le jeune homme lui aurait balancé plein de truc à la tronche, se moquant d'elle. S'être fait avoir par un First, elle. Bizarrement, il avait lui aussi, envie de la frapper, elle était énervante. Alors qu'il n'avait jeter qu'un petit coup d’œil à son décolleté, elle l'insulta de voyeur. Et puis histoire d’en rajouter un peu, elle lui dit que s'il loupait, elle le tuait.

    - Je te rappelle que c'est toi qui te déshabille pour moi. Je regarde ce que tu m'offres. Deuxièmement, je ne suis pas chirurgien. Si ça te plaît pas, tu vas voir ailleurs. Je te préviens que si tu me fais chié pendant le soin, je t'endors.

    Et voilà, elle venait de le mettre en colère. C'était prévisible. Elle venait l'attaqué sur son terrain, le lieu où il n'aimait pas qu'on le dérange, qu'on l'emmerde. Alors qu'il préparait ses gestes mentalement, son matériel physiquement, les cachets pour calmer la douleur faisaient leur effet. C'est avec un table adaptable, qu'il s'approcha du lit. Il plaça son tabouret comme il le voulait puis descendit le lit à sa hauteur. Oui, il était très maniaque. Tout devait se dérouler comme il le souhaitait. S'étirant les bras et le dos, il revient devant Drathir pour voir comment ça allait. Elle était vraiment conne. Elle se foutait vraiment de sa gueule. Instinctivement, il lui décocha une tape sèche sur la tête.

    - Je m'en fous de tes seins. Puis c'est bon, je les connais. Et en effet, ce qui m'importe en ce moment, c'est de te soigner. Et arrêtes, ça me gêne tant de reconnaissance. Essais de ne pas bouger et oses me dire si ça te fait mal.

    Seconde remarque sur ses blagues, seconde tape sur la tête. Jesper soupira lentement puis alla se laver les mains. S'installant derrière la blonde, il prit l'antiseptique et en imbiba quelques compresses. La prévenant qu'il commençait, il désinfecta chacune des plaies. Il y avait cinq lacérations sur le dos de la belle. Deux s'étaient refermées à l'aide de ses gants, très peu profondes donc. Deux autres étaient déjà plus récurrente mais aucun tissus n'étaient atteint. Il allait juste placés de petits bout de pansements pour joindre les deux côté de la plaie pour que la cicatrisation soit plus rapide. Mais ce qui l'ennuyait plus que tout, c'était la plus grande des lacérations. En désinfectant, il y voyait un peu mieux. Deux points de sutures étaient nécessaires. Soupirant, il prit le matériel qu'il avait sortit pour effectuer ce geste.

    - Bon, faut que je suture ici, je vais t'endormir un peu et ça devrait aller...

    Bon d'accord, il se parlait plus à lui même qu'autre chose. Mais comme sa patiente était loin de le rassuré, il le faisait seul. Avec un spray, il endormit la zone. Prenant le fil avec dextérité, il referma la plaie en deux minutes, pas plus. Une fois tout bien mis en place, il nettoya le sang séché sur le dos de la belle. Tout était propre, il n'avait plus qu'à fermer tout ça avec de gros pansements. Cinq minutes plus tard, c'était terminé. Le front légèrement en sueur, il se releva et rangea son matériel. Lavant ses mains, il finit par retourner devant la jeune femme. Son regard était légèrement inquiet.

    - Ça va ? Tu te sens bien ? Dis moi si tu as besoin de quelques choses. Mais tu ne peux pas partir maintenant, il faut que tu restes pour que je te surveille un peu. Je pense que ça ira tes blessures mais prends ton temps pour reprendre tes activités quand tout sera cicatrisé. Sinon, ça fera encore plus de dégât. Et je dis pas ça pour t'emmerder.

    Jesper avait besoin de décompressé. S'approchant de la fenêtre, il l'ouvrit puis alluma une clope. Ah, ça fait du bien. C'est alors qu'il se rappelait avoir laissé Drathir le buste à l'air, le con. Posant sa cigarette sur le rebord, il alla cherché un t-shirt dans le placard. Ce n'était sûrement pas sa taille mais tant pis, elle fera avec. Il le lui lança alors avec un léger sourire. Il était déjà plus détendu. S’approchant près d'elle.

    - Tu veux que je t'aide à l'enfiler ? Ce serait avec un immense plaisir... D'ailleurs, la prochaine fois, si tu pouvais te blesser à des endroits plus intéressant... Penses un peu à moi quoi.

    Il lui tapota la tête amicalement. L'infirmier était soulagé. Soulagé que tout se soit bien passé et que Drathir ne soit pas si mal en point que ça finalement. Son regard restait poser sur la belle blonde, puis au bout de quelques secondes, il lui dit tout doucement.

    - Tu te rend compte ? Je te sauve la vie et maintenant, je te soigne. Tu y prends goût hein ?
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Sam 11 Juin - 7:42

    En effet, il la connaissait bien. Mais bon ce n’est pas comme si elle avait vraiment eu le choix, ça aurait été étonnant que l’aigle la laisse partir sous prétexte que ses blessures seraient plus graves si elle patientait. Alors oui elle l’avait finit. Même si elle ne se voyait pas agir autrement, laisser cet enfoiré vivre aurait été un témoignage de pitié. Or la pitié était pour les faibles, ce qu’elle n’était pas. Et, il ne fallait pas en douter, la blonde tenait à sa vie. Quoi qu’on en dise. Et puis il fallait avouer qu’elle n’était pas la plus bourrine des chasseurs présents dans ce train, après tout en neuf ans de tuerie, elle n’avait faillit mourir qu’une seule fois et aujourd’hui il s’agissait de ses premières vraies blessures. Bref. La jeune femme ne daigna pas répondre, et elle ne le fit pas non plus quand il la menaça de l’endormir à la moindre remarque. Elle était vraiment dans les vapes, et ne parvenait pas à réfléchir suffisamment vite pour trouver une réplique digne de ce nom. La honte. Cependant elle n’hésita pas à réagir quand il lui donna une tape sur la tête. Connard va. Se retournant brutalement elle s’apprêtait à le frapper à son tour quand son dos la lança avec violence, lui rappelant d’une manière brutale mais efficace qu’elle était blessée. Dans un grognement elle se remit aussitôt droite, faisant glisser sa main le long de son dos, s’arrêtant sous les blessures. Oui, ce stupide first ne l’avait vraiment pas loupé. Fort heureusement, elle ne l’avait pas loupé non plus.

    « Essaie de ne pas bouger. » Ahah, sans blague. Promis, elle prenait désormais note de ce sage conseil. Et lorsqu’elle avait critiqué ces blagues, il lui avait de nouveau donné une tape. Elle voulu intercepter sa main, mais n’en eu pas le temps. Saloperie de médocs. Ce fut donc en se promettant de se venger de cet infirmier, qu’elle se tint tranquille, son regard brillant de haine fixant désormais le mur d’en face. Lorsque le rouquin revint vers elle, il commença par désinfecter les plaies. Aussi bizarre que cela puisse paraître, c’est ce qui faisait le plus mal. Drathir réagissait en se crispant, se cramponnant au lit comme une folle et un sifflement lui échappa quand il désinfecta la plaie la plus profonde. Oui, elle n’allait pas se mettre à gueuler dans tout le bâtiment non plus. Mais ça faisait tout de même un mal de chien. Et voila qu’il devait lui faire non pas un, mais deux points de sutures. Génial.

    Le spray était glacial, mais il fonctionnait plutôt bien étant donné qu’elle ne sentit absolument pas les points de suture. Cependant, ce qui la fit légèrement sourire, ce fut quand il nettoya le sang séché de son dos. Elle avait vu pas mal de médecins et d’infirmiers dans sa vie, et elle en était bien vite arrivée à la conclusion que, oui, les hommes étaient plus doux que les femmes dans ce domaine. Et là encore, ça se vérifiait, ça se sentait quand Jesper se montrait méticuleux, ces gestes étaient lents mais assurés, doux mais experts. Elle en frissonna presque et déclara aussitôt, ironique.


    « Mais ça va très bien, tellement que j’en frissonne. »

    Elle capta son regard inquiet et son sourire moqueur s’élargit imperceptiblement. Elle se foutait de sa gueule, sans même se donner la peine de prononcer le moindre mot. Elle se contenta d’hocher la tête quand le rouquin lui affirma qu’elle devrait attendre un peu avant de refaire des conneries, sans quoi ça ira de pire en pire. Oui, elle était peut être blonde mais pas idiote. Et, considérant son corps comme une arme à part entière, elle n’était pas encore suffisamment folle pour le foutre en l’air de son plein gré. Cependant elle se promit de faire des exercices d’assouplissements dès qu’elle irait un peu mieux. Laissant l’infirmier fumer sa clope, elle passa ses doigts le long des pansements et grimaça en découvrant à quel point ils étaient longs. Elle n’osait pas imaginer les cicatrices qu’elle conserverait de ce combat. Bah, tant pis. Ça prouve qu’elle a vécu. Habilement, elle récupéra alors le t-shirt qu’on lui envoyait, alors qu’il lui proposait également de l’aider à l’enfiler. Elle aurait pu dire non et l’envoyer chier mais… c’est ce qu’il voulait. Ce fut pour cela que, prenant le risque de satisfaire quand même son interlocuteur, elle lui rendit le t-shirt avant de répliquer, l’ombre d’un sourire provocateur aux lèvres.

    « Mais je t’en prie, aide moi donc. Laisse-moi deviner, une fois que tu l’auras récupéré, tu t’en serviras de doudou. Juste pour avoir mon odeur. »

    Attendant qu’il s’exécute, ce fut cependant les derniers mots qu’il prononça, qui la mirent en colère. Lui jetant un regard assassin elle se remit debout, donnant l’impression qu’elle allait lui en coller une. Elle se montra finalement bien plus subtile. Elle joua la comédie, d’une manière remarquable, faisant mine de chuter à cause des médicaments qui continuaient de faire un peu effet. Comptant que le fait que Jesper la retiendrait, elle s’agrippa à ses épaules pour finalement lui faire un croche-pied, le balançant à terre sans la moindre délicatesse. Sans prendre la peine de le retenir un peu pour lui éviter une mauvaise chute. Le regardant de haut, elle répliqua.

    « Tu te rends compte ? Tu continues de me provoquer en espérant que je te frappe. Tu y prends goût hein ? »

    Dans un soupir elle repoussa ses cheveux en arrière avant de jeter un coup d’œil derrière elle, elle tomba tout de même sur de nombreux cotons imbibés de sang. Prenant conscience qu’elle en avait perdu une sacré quantité, elle se rendit compte qu’elle était franchement naze là. S’étirant légèrement, elle se stoppa lorsque son dos tirait un peu trop, la demoiselle s’éloigna un peu, de nouveau entièrement vêtue, pour s’allonger sur un des lits, se plaçant sur le côté avant de jeter un nouveau coup d’œil à l’infirmier. Moqueuse, elle lui lança.

    « Je vais rester ici et te regarder soigner d’autres personnes. Je parie que t’es sexy une fois au travail. »

    Elle insinuait presque qu’elle ne le trouvait un minimum séduisant que lorsqu’il bossait.
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Sam 11 Juin - 13:37

  • - Je sais que je te fais de l'effet, depuis un moment.

    La blonde était en train de frissonner sous ses doigts. Pourtant, ce n'était pas ses intentions de lui procurer du plaisir, il était bien trop occupé à la soigner. Tout s'était bien déroulé et le jeune homme pouvait souffler un peu. C'est vraiment difficile de soigner quelqu'un d'aussi chiant que Drathir. Si seulement, elle avait pu perdre conscience, il aurait eu beaucoup moins de pression. Alors qu'il fumait sa clope, il se rendit compte qu'il avait abandonné sa patiente, à moitié dénudé. Erreur. Rapidement, il lui fila un t-shirt qui traînait, en lui demandant si elle avait besoin d'aide pour l'enfiler. Quand sa réponse arriva à ses oreilles, il se retint de lui mettre une baffe. C'est tout ce qu'elle méritait. Dîtes-vous qu'elle ne lui avait même pas dit un mot gentil, depuis le début. Plutôt frustrant, oui. D'abord, sans rien dire, il l'aida à enfiler le vêtement pour ne pas qu'elle se fasse mal au dos.

    - Pourquoi je récupérerai ça ? Je suis sûr que je finirai par avoir celle qui le porte.

    Et tiens, qu'allait-elle répondre à ça hein ? Elle le provoque, lui aussi fait de même. Bienveillant, Jesper lui rappela qu'il lui avait sauvé la vie et que maintenant, il la soignait d'un mal. Son sang ne fit qu'un tour et elle se leva brusquement. Alors qu'elle semblait prise d'un vertige, ce qui était tout à fait possible, l'infirmier s'approcha d'elle pour la rattraper et lui dire qu'elle aurait mieux fait de l'écouter. Il sentit simplement les deux mains de la blonde se poser sur ses épaules. Ensuite, un violent coup sur le dos, le plafond tournait au dessus de sa tête. Putain, ce qu'elle est énervante ! Le jour où il sera de mauvaise humeur, il lui fera mal. Mais frapper une patiente, c'était pas son genre. Surtout que c'est trop facile, vu son état. Malgré ses croyances, elle était bien faible. Agilement, il se releva puis s'approcha très près de Drathir.

    - C'est vrai que les contacts physique avec toi...

    Il pouffa de rire puis rejoint sa fenêtre pour finir sa cigarette, gardant un œil sur l'autre. Apparemment, Drathir se rendait compte qu'elle devait l'écouter, qu'il était de bon conseil. Puisque naturellement, elle prit possession d'un lit pour se reposer. C'est ce qu'il croyait mais au final, à peine allonger, elle l'emmerdait. Imaginez le restant de la journée. Soupirant, il jeta son mégot puis ferma la fenêtre. Plutôt sexy en travaillant. Tout à l'heure, il va lui faire une injection en intramusculaire, elle va voir si c'est sexy. Alors qu'il se lavait les mains, il lui répondit calmement mais toujours amusé.

    - Mates autant que tu veux. Et si tu besoin de compagnie dans ton lit, hésites pas à demander.

    Sans un regard, il prit un nécessaire à pansement puis se dirigea vers le fond de l'infirmerie pour refaire un pansement à une jambe. L'homme était encore sous sédation, il ne s'en rendait même pas compte. Lorsqu'il ouvrit le pansement, l'odeur de la plaie l'agressait. C'était vraiment pas beau. Un First lui avait carrément déchiqueté le membre. Ce serait bien un requin selon Jesper mais aucunes informations. Tout se fit très rapidement. Comme quoi, avec un patient endormi, c'est bien mieux. De temps à autres, son œil se posé sur Drathir, pour voir comme elle évoluait. Apparemment, ça allait. En y repensant, la faire souffrir un peu plus ne lui aurait pas de mal. Il est vraiment trop con de laisser passer des occasions pareilles. Se relevant, il rangea tout et se lava une énième fois les mains. D'un pas lent et silencieux, il se dirigea vers le lit où la blonde était allongée. Tourné de l'autre côté, elle ne le voyait pas. Souriant, il lui envoya une bonne tape sur les fesses avant d'ajouter.

    - Hey, tu te souviens du restaurant que tu me dois ? J'ai faim, on y va ? Je pourrai gardé un œil sur toi tout en mangeant comme ça.

    Plutôt content de son coup. Bon, après, il peut s'en prendre une sévère. Le jeune homme avait vraiment faim par contre. Il devait être presque midi. Mais on s'en fous, il est levé depuis trois heures et il crève la dalle maintenant que la tension était tombé. Le soucis, c'est que si Drathir ne vient pas avec lui, il est obligé de rester. C'était la seule patiente à devoir subir une surveillance étroite. Et c'est bien son genre de vouloir rester pour l'emmerder. Mais elle n'avait pas cette information alors il avait encore une chance de pouvoir aller manger. La regardant attentivement allongée sur son lit, il réfléchit un moment puis sourit, une constatation était apparue dans son esprit.

    - Je crois que tu te fais vieille, tu es de plus en plus souvent ici depuis un moment. Les jeunes First te mènent la vie dur non ? T'approches des quarante ans non ? Oh j'exagère, trente cinq ?

    Jesper était un vrai enfoiré. Parce qu'il connaît bien le dossier médical de Drathir. Il ait qu'elle a son âge, pas plus et pas moins. Mais la voir s'énerver, tenter de le frapper et souffrir à cause de son dos était magnifique. La blonde indomptable, impuissante. Il ne revivrait sûrement jamais un moment si plaisant en compagnie de la belle. Le jeune homme se délectait de ce moment, un sourire amusé sur ses lèvres, un œil vert brillant plongeant dans le regard émeraude de la jeune femme. Bien sûr, depuis la frappe sur les fesses, il se tenait un peu éloigné du lit. Histoire de voir arrivé les coups.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Sam 11 Juin - 14:40

    Oui, oui, elle n’était qu’une peste ingrate, et elle le savait parfaitement. Mais n’est ce pas là ce qui faisait son charme ? Il fallait bien des femmes de caractères dans la vie, sinon les hommes se feraient bien chier, ou du moins ils se prendraient bien vite pour les maîtres. Elle se laissa donc tranquillement faire quand il l’aide à enfiler le t-shirt, et ce fut un sourire amusé aux lèvres qu’elle accueillit sa remarque. Il la provoquait également, mais sincèrement, elle demandait à voir ! Il ne mettrait jamais une telle menace à exécution, il ne la toucherait jamais, du moins pas de cette façon là. Ce fut donc à ce moment là qu’elle le fit tomber, l’observant se relever, fière d’elle. Lorsqu’il se rapprocha d’elle, assez près d’ailleurs, la blonde inclina la tête sur le côté, un sourire innocent aux lèvres. Avec une tête pareil, on avait presque envie de lui faire un gros câlin. Presque. Et c’est à ce moment qu’elle daigna s’allonger sur un lit, tout en continuant d’emmerder son compagnon, ce dernier resta cependant calme, lui donnant l’autorisation de mater et allant même jusqu’à proposer de la rejoindre dans le lit. Elle répliqua aussitôt, amusée.

    « Hum intéressant. Je n’y manquerais pas. »

    Et elle se retourna dans son lit, un de ses bras lui servant presque d’oreiller. Grimaçant quand l’odeur d’une plaie lui parvint aux narines, elle finit par fermer les yeux. En toute franchise, elle aurait finit par s’endormir si une main ne s’était pas abattue sur son postérieur. Sachant parfaitement qu’il s’agissait de l’autre abruti – il était le seul suicidaire qui oserait faire un truc pareil – elle se retourna dans un mouvement brusque pour lui en coller une. Mais la main qu’elle envoya en avant changea finalement de direction, se retrouvant sous le dos de la jeune femme, contre les blessures. Drathir venait de grogner, avant de se mettre à jurer. Sexy, vraiment..

    « Toi je vais te… argh putain de merde ! T’appelle ça « soigner » toi ? Espèce de charlatan, je me sens encore plus mal qu’à mon arrivé. Allez avoue t’as juste utilisé la drogue du violeur mais t’as pas eu le courage de tirer ton coup. »

    Se crispant, la jeune femme se massa délicatement le dos avant de jeter un regard assassin à l’infirmier, ce dernier osait même lui rappeler qu’elle lui devait le restaurant. Il pensait sincèrement qu’elle accepterait après ça ? Même pas en rêve. Et le voila qui en rajoutait une couche en l’accusant de se faire veille, incapable de vaincre correctement les firsts. Ouais, bah elle revenait peut être blessée, mais au moins elle était vivante. Elle. Contrairement au piaf qui avait prit cher. Non mais quelle idée de la provoquer en plus, et il était seul cet idiot de first. Autant organiser une attaque en groupe non ? M’enfin… elle n’était pas mieux, ne voulant jamais bosser en équipe. Oui, une vraie peste. Ce fut dans un sifflement rageur qu’elle répliqua, lui jetant un regard noir.

    « Je rêve, c’est le mec qui a perdu son œil il y a des années qui me dit ça ? T’as du passé un bout de temps dans un lit toi aussi. Ah et bien sûr pour le restaurant tu peux aller te faire voir, je préfère de loin me reposer tout en sachant que vas te faire chier à me surveiller. »

    Elle l’observa alors, il venait de reculer légèrement, de peur de se prendre un coup. Arf, elle aurait bien voulu tiens, mais étant donné que c’était la deuxième fois qu’elle se loupait, la blonde préférait ne pas retenter l’expérience. Et tout aurait du se dérouler à merveille, elle aurait finit par se recoucher, satisfaite de savoir que le rouquin passerait une journée de merde, et ce à cause d’elle. Surtout qu’il la regardait d’une manière… déplaisante. Il était fier de lui, fier de la voir dans un moment de faiblesse absolue, et surtout fier de pouvoir en abuser. Il avait raison : c’était un enfoiré de première. Mais bon, elle ne pouvait pas lui jeter la pierre. Si la situation avait été inversée, elle en aurait fait de même, sans hésiter une seule seconde. Mais finalement un autre facteur devait être pris en compte… quand le ventre de la blonde se mit à gargouiller. Evidemment, ça donnait faim tout ça. Et la jeune femme eu une réaction totalement stupide et inutile, celle de passer ses bras autour de sa taille, comme si cela rendrait inaudible les cris de son ventre affamé. Et là, c’était THE grand dilemme de sa vie : remballer sa fierté et aller manger un morceau, ou crever de faim dans son plumard juste pour emmerder le rouquin. Rah, la vie était vraiment injuste par moment. Dans un soupir la jeune femme finit par se relever.

    « Ok on y va… Mais d’abord je passe dans ma chambre me changer, hors de question que je garde ton t-shirt. Il me met pas en valeur… après je pourrais juste rester en soutien-gorge mais ça te ferait trop plaisir. »

    Dans un soupir la jeune femme se rendit alors compte qu’elle avait conservé ses gants. Ouah. Heureusement qu’elle n’ait pas réussit à le frapper jusque ici, sinon il aurait prit bien plus cher que prévu. Retirant ainsi ce qui lui servait d’arme, elle rangea les gantelets dans la poche de son jean avant de s’approcher de la porte de l’infirmerie, prête à se tirer. Alors qu’elle se trouvait à l’encadrement de la porte, elle fit volte face, fixant de nouveau le rouquin. Un sourire provocateur aux lèvres et le regard brillant.

    « Je t’ai déjà dit que mon lit était très confortable ? Et il est grand en plus. »

    La grosse allusion… je vous jure.

    Un conseil mon grand, ne t’engage pas sur ce terrain.
    Pas cette fois, ou je te prendrais au mot.
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Dim 12 Juin - 14:22

  • - T'es encore plus conne quand t'es malade, toi. Tu me fais chié Drathir.

    Jesper n'était pas vexé mais presque. Lui dire qu'elle était plus mal maintenant qu'avant lui avait pincé le cœur. C'est loin d'être gratifiant, une telle remarque, pour un soignant. Et puis, comme s'il était du genre à profiter d'une femme, il aurait tout entendu avec elle. L'avantage de l'avoir dans cet état, c'est qu'il la dominé vraiment. Pour une fois qu'il avait le dessus physiquement sur elle, ce n'était pas désagréable. Toujours est-il que la jeune femme l'avait bien mouché avec son commentaire. Il trouvera bien un moyen de lui rendre la monnaie de sa pièce. L'heure du déjeuner approchait et le ventre de Jesper lui réclamait une énorme quantité de nourriture. Trouvant une bonne excuse pour emmener Drathir, il lui rappela le restaurant qu'elle lui devait. Pour avoir manger tout ses pop-corn, l'autre fois, au cinéma. La demoiselle refusa en lui balançant à la tronche qu'il devait être mal en point, lui aussi, quand il avait perdu son œil. Elle ne savait même pas de quoi elle parlait, contrairement à lui.

    - Tu ne sais même pas comment c'est arrivé alors évites d'en parler. Je n'ai même pas passer un jour dans un lit. Je suis bien plus solide que toi, on dirait. Tu pourrais faire un effort pour ton sauveur. J'ai vraiment la dalle.

    Soupirant, pensant que la blonde ne changerait pas d'avis, il se laissa tomber sur son tabouret et resta l’œil fixe sur elle. Si Dieu existait – ce dont, il doutait vraiment -, il avait créé et envoyé Drathir pour le faire chier. Cette fille représentait tout ce qui l'énervait en somme et pourtant, ils s'entendaient plutôt bien. Malgré les multiples provocations qui ne finissaient pas d'enrichir l'une sur l'autre. Un jour, il y aurait un blessé parmi eux, c'est certain. C'est alors que la jeune femme se plia légèrement dans son lit pour enserrer son ventre dans ses bras. Oh... Parler de bouffe avait éveillé son estomac ? Un léger sourire apparut sur les lèvres de l'infirmier. Il lui laissait dix minutes pour accepter l'offre du restaurant. En plus, c'est elle qui paye, il allait pouvoir prendre ce qu'il y a de plus cher. Une minute passa et Drathir lui annonçait qu'ils y allaient mais qu'elle devait se changer avant.

    - Je savais qu'un tête à tête avec moi, c'était ton rêve. Moi qui pensait que tu étais différente des autres femmes qui ne pensent qu'à leur apparence... Toutes les mêmes.

    La comparer aux autres, peut être qu'elle n'aimerait pas. Il espérait fortement. Drathir s'était donc relevé, apparemment très enthousiaste à l'idée de manger. Décidément, cette fille était surprenante. Un peu lunatique sur les bords mais bon. A son tour, Jesper se leva de son tabouret et donna un coup de pied dedans pour qu'il aille se ranger seul sous la table un peu plus loin. Alors que son regard passait sur l'infirmerie et les patients restant, la blonde s'arrêta à l'encadrement de la porte. S'étonnant, il la regarda et aperçut un sourire sur son visage qui n'annonçait rien de bon. C'est alors qu'elle lui parla de son lit. Non mais vraiment, on croit rêver. Plutôt que d'entrer dans son jeu, ce qu'il trouvait dangereux, connaissant la demoiselle, il préférait jouer la moquerie. S'approchant d'elle, sortant de la pièce en la frôlant, soutenant son regard.

    - Quel manque d'imagination et d'originalité. Un lit. Et puis dans ton état, c'est contre indiqué, tu ne serais capable de rien faire avec ton dos. Tu peux toujours demander à d'autres, ils seront ravit de te rendre service. Car tu as l'air un peu en manque là.

    Son sourire moqueur sur le visage, il finit par sortir complètement de l'infirmerie pour se retrouver dans le couloir du wagon. Dans un premier temps, il suivait Drathir en direction de sa couchette pour qu'elle se change. Alors qu'ils y arrivaient, il sortit un clope et l'alluma. Histoire de patienter en attendant qu'elle se change car elle allait mettre du temps. Si c'est comme à la piscine. Son estomac devenait de plus en plus grognon. Le jeune homme aurait mangé n'importe quoi, pour rassasier sa panse. Des Second Class' passaient devant eux, il les salua amicalement pour certains et un peu moins pour d'autres. Drathir semblait n'avoir rien à faire des autres. Son nombril occupait la totalité de son esprit, c'est vrai. Avant qu'elle n'entre dans sa piaule, il sourit.

    - Te fais pas trop moche, histoire que tu sois sortable, d'accord ? Je veux bien être avec toi mais il y a des limites. Et surtout, n'oublies pas ton argent. C'est toi qui m'invite.

    Il pouffa de rire puis s'adossa à la vitre, face à la couchette de Drathir. Jes' ouvrit un peu la vitre dans son dos puis croisa les pieds. Il fumait tranquillement, regardant passer les habitants de ce train... C'est fou comme certains ont des têtes de tueurs. L'air frais de la Russie lui donna des frissons dans le dos, ce n'était pas désagréable. Baissant la tête, il se perdit petit à petit dans ses pensées, attendant l'heure où il pourra se sustenter avec impatience.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Dim 12 Juin - 14:23

    Il n’aurait pas pu lui faire plus plaisir… Alors ainsi elle l’emmerdait hein ? Formidable. Elle ne vivait que pour ça, c’était bien connu. Elle ne croyait pas en dieu non plus mais ne cessait de penser que si ce dernier avait fait l’être humain à son image, alors il devait être un sacré salopard. Surtout en la voyant. Mais peu importe, la blonde s’était donc redressée dans son lit quand le rouquin lui annonça qu’elle ignorait tout de l’accident qui lui avait fait perdre son œil. C’est vrai. D’ailleurs elle s’apprêtait à lui demander, moqueuse, ce qui s’était vraiment passé mais elle se ravisa devant la mine sérieuse de l’infirmier. Il était énervé. Et elle décida, dans son intérêt en fait, de se taire. Son ventre finit par crier famine et la blonde revint donc sur sa décision, commençant déjà à s’éloigner, jusqu’à ce qu’elle entende la réplique du rouquin. Elle était comme les autres hein ? tsss. Ce n’était même pas vrai. Certes elle faisait attention à ce qu’elle mettait, mais pas pour les mêmes raisons que la plupart des femmes. Il osait la comparer à ces cruches qui veulent juste être à la mode, exposer leurs dernières chaussures, ou même s’habiller suffisamment court pour allumer une dizaine de mecs dans une soirée. Elle si elle le faisait c’était… Par précaution, oui. On va dire ça. Parce que c’est vrai, pour avoir un mec, il suffit d’être belle et le voila à vos pieds. Cela lui permettait d’assurer sa suprématie.
    La garce.


    « Mon corps est une arme mon grand. Il s’entretient ET il se met en valeur. »

    Répliqua-t-elle, l’ombre d’un sourire aux lèvres, même si l’on sentait que les mots du rouquin l’avaient touché. Elle n’aimait pas qu’on la compare aux autres abrutis présents dans ce train. Surtout quand on la comparait à d’autres femmes. L’horreur. La honte. Et alors que la jeune femme s’arrêta à l’encadrement de la porte, elle observa son compagnon se rapprocher. Ce dernier quitta alors l’infirmerie, prenant soin de la frôler au passage. Elle, en manque ? Mais non. Ce n’était pas son genre. Et si ça devait arriver, alors il serait assez aisé de combler ce manque. Et ça ce n’était pas elle qui le disait, mais bien lui. Ce fut donc, fière, qu’elle répondit.

    « Evidemment qu’ils seront ravis. Ravis de prendre leur pied pour ensuite raconter à tout le monde que ce sont eux qui m’ont fait passer une nuit de rêve. Ah… La fierté masculine, que c’est amusant. »

    Levant les yeux au ciel, elle prit donc le chemin de sa couchette. Au passage ils croisèrent d’autres chasseurs, Jesper prit le temps de les saluer mais la blonde ne se donna pas cette peine. Elle s’en contrefoutait. Après tout c’est pas comme si elle voulait faire ami-ami avec eux. Certes c’étaient des 2nd class, et de ce fait elle n’irait pas leur tabasser la gueule sans prétexte suffisant, mais il était hors de question qu’elle entame la causette de son plein gré. On mélange par les torchons et les serviettes, comme on dit. Quoi qu’il en soit, nos deux chieurs arrivèrent bien vite à destination et le rouquin ne put s’empêcher de lui demander d’être un minimum sortable. Tsss. C’était idiot de dire ça. Surtout qu’il n’était pas du tout crédible, à force de l’entendre dire qu’elle était belle, et à force de le voir la dévorer des yeux, la blonde avait largement eu le temps de flatter son égo, en constatant qu’elle était belle au naturelle. Dire que certaines devaient se tartiner la gueule de maquillage pour être présentable… les pauvres. Drathir se changea donc, enfilant un débardeur blanc puis une veste noire par dessus, après avoir jeté un coup d’œil à la glace pour voir son dos. Pas beau à voir, et encore, elle ne voyait pas ce qui se cachait sous les pansements. Dans un soupir elle rejoignit donc Jesper, pour finalement s’emparer de sa cigarette, jouant avec en la faisant tourner entre ses doigts.

    « Finalement tu ne vas pas mourir au combat, tu vas crever d’un cancer du poumon à l’âge de 40 ans… La classe. Bon et sinon monsieur est satisfait de mon apparence ? Alors on peut y aller. »

    Lui rendant sa clope, la blonde s’éloignait déjà, sans attendre de réponse. Après tout qu’elle lui plaise ou pas, elle s’en contrefoutait. Car elle avait une arme – non non je ne parle pas des gantelets, qui sont toujours dans la poche de son jean d’ailleurs – mais bien de son argent. Et ouais, s’il voulait bouffer, il faudra qu’il se montre extrêmement gentil. Ou elle lui expédie son plat en pleine tête, et elle en serait bien capable. Ce fut donc en compagnie de l’infirmier, que la belle prit la direction du restaurant du train. Ils y arrivèrent d’ailleurs assez vite et la jeune femme ricana en découvrant que toutes les personnes à table, ou presque, étaient bien habillés. Autrement dit, robes pour toutes les femmes présentes. Elle devait probablement faire tâche dans le décor, mais sincèrement elle s’en moquait. Le premier qui le ferait une remarque se prendrait une baffe alors bon… Un serveur arriva alors vers eux, demandant ainsi combien ils étaient. La jeune femme sauta sur l’occasion, s’emparant du bras de son compagnon pour se plaquer ensuite contre lui, avant de répondre d’une voix douce et malicieuse.

    « Une table pour deux s’il vous plaît. Et… un endroit assez intime, enfin je n’aimerais pas être dérangée par les conversations des autres. »

    Opération réussie, vu la tête angélique de Drathir, et son sourire faussement béat, le serveur était déjà en train de croire que nos deux chieurs étaient ensemble. Le parfait petit couple. L’homme s’éloigna donc dans un sourire et leur indiqua une table assez tranquille, comme l’avait réclamé la blonde. Celle-ci resta d’ailleurs à côté de son siège, jetant un coup d’œil à l’infirmier.

    « Galant que tu es, tu vas tirer ma chaise puis la ravancer pendant que je poserais mes fesses dessus. Non ? »

    Au pire elle s’assiérait toute seule, tout en conservant un sourire moqueur aux lèvres.
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Dim 12 Juin - 18:00

  • Jesper avait réussit à sortir Drathir de l'infirmerie pour manger un morceau. Un exploit, surtout que c'était mal partit. Finalement, la blonde avait aussi faim que lui, ce qui la fit sortir du lit. Bien sûr, elle souhaitait passer par sa cabine pour se changer et se mettre en valeur comme elle le disait si bien. Le jeune homme trouvait ça vraiment, inutile quoi. A quoi bon. C'est pas comme si elle se rendait à un bal ou à un défilé de mode. Mais bon, c'était sûrement pour satisfaire son ego énorme avec les regards que l'on pose sur elle. S'il était une femme comme elle, il passerait inaperçu. Et se dévoilerait qu'au dernier moment comme remerciement à celui qui s'est intéressé à lui jusqu'au bout. Drathir était loin d'être une femme comme cela. Le soignant patientait devant la cabine de la belle, il fumait. La blonde finit par sortir avec un nouveau débardeur et une veste noir. Toujours le même jean avec sûrement ses gants à l'intérieur. Et oui, il l'avait remarqué. Quand elle lui piqua sa cigarette, il soupira.

    - Tu rages car le tabac sera plus fort que toi. Tu n'auras pas réussis à me tuer avant lui. Et sinon, t'es potable mais rien d'extraordinaire...

    C'est à côté de la blonde qu'il marchait en direction du wagon bar. Sur le chemin, il finit sa clope et l'écrasa dans un cendrier à l'entrée du restaurant. Plutôt chic comme endroit, il n'avait du y passer que rarement. Les personnes dans la salle était en tenue de bal. Jesper ne pu retenir un sourire d'ailleurs. Car sincèrement, tous les deux faisaient tâche dans ce décor. Mais ça lui plaisait bien. Les femmes étaient habillées de belles robes en général. Sans compter les hommes dans leur costume. Avec Drathir, ils allaient sûrement mettre un peu d'ambiance, connaissant les conséquences de leur discussion. C'est alors qu'un pingouin vint les accueillir. La demoiselle prit un air qui ne lui connaissait pas et l'entendit demander au serveur, une table pour deux dans un coin tranquille. C'est quoi cette connerie ? Approchant sa bouche de l'oreille de l'autre, il lui murmura.

    - T'aurais pu enfiler une de ces robes sexy que ces femmes portent. Et sinon, le coin intime... C'est pour me faire ta demande officielle ? Ce que tu es romantique...

    Arrivé devant la table, l'homme de service les quitta et s'éloigna. Drathir restait debout à côté de son siège en lui demandant de le lui tirer pour qu'elle s'assoit. En temps normal, avec une femme normale, il l'aurait fait, oui. Jesper était un homme galant et respectueux. Souriant, la fixant, il tira son propre siège et s'y assit lourdement. Il s'approcha de la table et dans un dernier regard provocateur, il prit en main la carte de menu. Profitant que le menu le cache, il ajouta assez fort pour qu'elle l'entende.

    - Toi et tes fesses peuvent s'asseoir seuls. Je suis là pour manger, pas pour te faire la cour, t'as oublié ?

    Une fois en tête à tête, tout se déroulait dans les normes. Jesper était en train de lire consciencieusement le menu, à première vue. En fait, il regardait surtout les prix pour repérer ce qu'il y a de plus cher. Une fois fait, il ferma la carte et la posa devant lui, regardant un peu les alentours. On aurait pu croire que son œil se posait sur les belles femmes mais c'était sur leur plat qu'il louchait. Bah ouais, pour voir ce qui était le plus appétissant. S'étirant doucement en ouvrant grand les bras, il finit par regarder Drathir dans les yeux. Que pouvait bien préparer la blonde ? C'est sûr, elle avait un plan. Pourquoi cette mise en scène sinon ? Avec l'habitude, il avait tendance à voir quelque chose de malsain dans chaque geste de la belle.

    - Je me demande à quel point, c'est difficile pour toi de m'inviter. Tu dois te sentir perdante non ? Tant de bonté d'un coup, c'est bien parce que t'as encore risqué de mourir aujourd'hui.

    En fait, l'infirmier adore la voir énervé. Il y a certaine femme qui s’embellisse en s'énervant. C'est un peu le cas de Drathir. C'est peut être la raison pour laquelle, il se comporte comme cela. Ou pas. C'est juste pour l'emmerder car elle l'emmerde. Son œil glissait sur la jeune femme face à lui. Bientôt, il la connaîtrait par cœur. Mais surtout,il guettait la moindre réaction et le moindre geste violent qui pourraient fuser vers lui. Mais attention, il peut aussi venir en dessous de la table. Vicieuse comme elle est... Ce serait ses parties génitales qu'elle viserait en premier. Et ouais, il commence à la connaître la petite. C'est alors que le serveur revint vers eux et annonça fièrement qu'il était prêt à prendre leur commande. Sourire aux lèvres, le jeune homme regarda Drathir.

    - Oui, que commandes-tu ? Je prendrais la même chose que toi... Tu as de si bon goût. Regardes, tu m'as choisis.

    Pourquoi la même chose pour l'entrée ? Et bien pour ne pas qu'elle commande pour lui avant lui. Et elle ne pourrait pas prendre un aliment étrange car sinon, elle devrait le manger aussi. C'était plutôt intelligent non ? Enfin... Il espérait.
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Lun 13 Juin - 5:26

    « Je réserve la robe sexy pour quelqu’un qui le mériterait vraiment. On n’est pas encore assez intime. »

    Elle avait murmuré ces quelques mots au creux de l’oreille du rouquin, avant de se diriger vers la tabler qui leur avait été désigné. Au passage elle capta le regard des personnes présentes dans le restaurant. Des regards amusés, outrés, moqueurs. Tout ça parce qu’elle n’était pas vêtue d’une robe et Jesper d’un magnifique costard. Je vous jure. C’était un restaurant les gars, pas un bal réunissant des dizaines de célébrités. Ignorant avec superbe les passagers, la blonde attendait tranquillement que Jesper l’aide à s’installer, ce dernier se contenta de la fixer, provocateur, avant de se s’asseoir sans se soucier d’elle. Il alla même jusqu’à se cacher derrière le menu, le lâche, pour lui annoncer qu’elle avait qu’à se débrouiller toute seule, qu’il n’était pas là pour lui faire la cour. La jeune femme esquissa un sourire narquois et s’installa sur sa chaise, seule, se rapprochant de la table avant de daigner répliquer, moqueuse.

    « ça viendra bien un jour, tu réclames suffisamment ma présence pour ça. »

    A son tour elle s’empara du menu, jetant un coup d’œil dedans. Sincèrement, tout l’intéressait et la mettait en appétit. Seulement il fallait bien trouver un moyen d’emmerder son prétendu sauveur, sinon ce repas serait dépourvu du moindre intérêt. Levant les yeux vers l’infirmier, la demoiselle esquissa un sourire en le voyant loucher sur les plats. A moins qu’il ne mate les belles femmes présentes dans cette salle. Drathir décida tout de même de s’abstenir du moindre commentaire, se replongeant dans son menu tout en sentant le regard émeraude de son compagnon sur elle. Ce qu’il était méfiant. Oh non elle ne l’en blâmait pas, il avait au contraire bien raison. Il commençait à comprendre. Et c’était bien, pour lui. La blonde finit alors par refermer la carte du menu, croisant le regard de son interlocuteur qui, bien évidemment, sautait sur l’occasion pour lui rappeler qu’il venait encore de lui sauver la vie. Pour sa part, la jeune femme estimait qu’il y allait un peu fort. Elle ne s’était pas sentit en danger de mort, pas comme la première fois… Quoi qu’il en soit, il avait réussit, cela suffisait pour l’énerver. Il s’agissait vraiment du point sensible. Ce fut pour cela qu’elle répliqua moqueuse au possible.

    « Il faut bien que certains exterminent les first. Si on devait compter sur toi pour le faire, on ne serait pas sortit de l’auberge. »

    Tout en observant Jesper, elle remarqua que ce dernier guettait le moindre de ses gestes, craignant probablement une réaction violente de la part de la blonde. Elle aurait pu oui. Et elle en avait d’ailleurs très envie. Mais elle préféra patienter, attendre qu’il baisse sa garde pour ensuite lui faire un sale coup, un coup qu’il n’aurait pas prévu. Elle n’en sera que plus fière et lui plus énervé. Elle fut tirée de sa rêverie par le serveur qui revenait déjà vers eux, poli, leur demandant ce qu’ils désiraient. Ce fut de nouveau un sourire rayonnant aux lèvres qu’elle se tourna vers l’homme, faisant mine de réfléchir encore un peu. Bon, Jesper venait de l’avoir, elle ne pouvait pas commander un truc dégueulasse car elle devrait le manger aussi… Et puis pas trop cher non plus, elle savait parfaitement qu’il n’aurait pas hésité à prendre ce qui était de plus cher, alors maintenant que c’était elle qui choisissait, autant éviter de faire cette erreur. Drathir finit par avoir une autre idée, bon mais avant ça il fallait bien évidemment se moquer quelque peu de son compagnon. Ce fut pour cela qu’elle demanda, innocente.

    « Alors pour lui se sera le menu enfant et… »
    « Hum, excusez moi mademoiselle mais… »
    « Ah, trop vieux ? oui je comprends … alors dans ce cas on va prendre les 6 escargots. »

    Oui, oui, six escargots. Pas douze. Rendant les cartes au serveur elle se tourna de nouveau vers le rouquin, lui adressant un sourire amusé. Crois moi, même après être passé ici, tu crèveras la dalle. La demoiselle s’assurait juste de prendre les plats les plus petits, quitte à mourir de faim elle même, afin d’emmerder son interlocuteur. La blonde finit par croiser ses mains devant elle, posant sa tête sur ces dernières, fixant le jeune homme qui lui faisait face. Elle était franchement flippante. Et, tout en espérant qu’elle parviendrait vraiment à l’énerver, elle demanda, moqueuse.

    « Parle moi de toi. »

    Elle avait l’impression de faire un mini saut dans le temps, lorsqu’ils étaient tous les deux à la piscine et qu’elle s’était alors intéressée à lui, posant des questions de l’ordre du privé. Il avait tout simplement piqué une crise, soudainement froid au possible. Même si c’était également à ce moment là qu’il lui avait fait comprendre qu’il tenait à elle, avant de lui énoncer quelques qualités. Trop gentil. Continuerait-il sur cette voie ? Aucune idée. Mais à l’ultime minute, elle se ravisa, prenant conscience qu’elle ne se posait qu’une seule question : comment avait-il perdu l’usage de son œil ? Il lui avait fait comprendre, à l’infirmerie, que ce n’était pas dans un combat. Alors comment ? Ce fut pour cela que, après quelques minutes de réflexion, elle reformula sa pensée, soudainement sérieuse au possible.

    « En fait non. J’aimerais juste savoir comment tu as perdu ton œil… Si tu me réponds, je te laisse ensuite me poser la question de ton choix, et j’y répondrais sincèrement. »

    Et oui. Drathir était capable de faire des concessions. Mais après rien ne lui disait qu’il accepterait ce marché. Après tout il en avait peut être rien à foutre de ce qu’elle pourrait lui dire… Même si elle n’y croyait pas trop. N’étais ce pas lui qui, depuis le début, se plaignait qu’elle ne s’ouvrait pas assez et n’exprimait pas ses sentiments ? Bah, on verrait bien. Ce fut alors à ce moment là que le serveur revint, déposant leurs entrées tout en leur souhaitant un bon appétit. Drathir ne se donna même pas la peine de le remercier, trop occupé à surveiller l’infirmier, guettant ses réactions et surtout … guettant une réponse.
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Lun 13 Juin - 12:50

  • Putain mais elle cherchait vraiment l'embrouille celle-là. Six... Six ! Qu'est-ce que Jesper allait bien pouvoir faire de six escargots ? Non mais je te jure. C'est même pas ce qu'il prend en apéritif. L'infirmier observait le sourire satisfait de la blonde en face de lui lors de la commande. Elle n'avait pas hésité à l'humilier en public en demandant un menu enfant. Je vous jure, elle est capable de tout. Heureusement que le jeune homme est indifférent à ce genre d'attaque. Car en effet, ce que pense les autre de sa personne, il s'en fous. Ce n'est pas le cas de Drathir selon ses souvenirs alors qu'elle se méfie. Il se promit de les déguster ces escargots et élaboré déjà quelques plans pour piquer les siens, au cas où. Dans une heure, le restaurant sera devenu un immense champ de bataille. Cette image l'amusait drôlement.

    - Et bien, on va pas s'étouffer.

    La remarque était sortit de sa bouche presque naturellement. Il n'était pas genre radin alors voir les autres comme ça, il ne pouvait s'empêcher de le faire remarquer. De toute façon, c'était pour l'embêter qu'elle avait commandé ça. Jesper aime tout, en ce qui concerne les aliments. C'était pas mauvais les escargots voir très bon. Mais bon, ce qu'il souhaitait en ce moment, c'était un immense plat de pâtes. Son ventre laissa échapper un bruit sourd. Alors que l'infirmier bavait intérieurement en fantasmant sur des plats, la blonde devant lui s'avança sur la table. Posant sa tête entre ses mains, son regard le transperçait. Il l'ignorait, regardant ailleurs. Mais quand il entendit ses paroles, son œil s'abattit sur elle comme un éclair. Ce foutage de gueule n'était pas permis entre eux, elle avait oublié comme ça avait terminé l'autre fois. Il lui dit alors sérieusement, comme un avertissement.

    - Tu t'aventures en terrain glissant Drathir...

    Heureusement, elle était plutôt intelligente pour une blonde. Peut-être avait-elle quelques neurones finalement. Rapidement, la belle se rendit compte que c'était pas correct comme demande. Elle retira alors son ancien questionnement et lui demanda comment il avait perdu son œil. Pourquoi tout le monde voulait savoir ça. Bon d'accord, c'est voyant comme handicap mais personne ne se dit que c'est pas plaisant d'en parler ? Que ça doit être un sujet taboo pour lui ? Merde quoi. Alors que Jesper allait envoyait balader la blonde, elle lui proposa quelque chose d'intéressant en échange. Il sourit doucement, pensant déjà à ce qu'il allait lui demander. Une question qui la ferait ragé intérieurement. Malheureusement, avant qu'il ne réponde, le serveur amena les escargots aux deux jeunes gens. Remontant ses manches, il remercia l'homme et prit un escargot en main et le pique dans l'autre.

    - C'est arrivé dans ma vie antérieure. J'ai subis l'assaut de trois First. Je n'ai pas que perdu mon œil ce jour là, j'ai une multitude de cicatrices sur le corps. Je parie que je te bats d'ailleurs. Depuis, j'ai encore jamais été blessé... Pas comme certaines...

    Alors qu'il lui lançait un sourire moqueur, il sortit avec un peu de mal l'escargot de sa coquille. En fait, il y avait été un peu fort. Drathir l'écoutait attentivement et elle ne vit sûrement pas arriver l'escargot imbibé de sauce au beurre s'écraser sur son débardeur blanc, au niveau de sa poitrine. Sur le coup, il se sentait vraiment con. Car c'était pas calculé, c'était un vrai accident. Il avait du blêmir sur le coup. Mais rapidement, il se rendait compte de la situation et s'il avait voulu le faire, il n'aurait pas réussis. Il sourit alors avant de laisser un échapper un rire non contrôlé. C'était trop marrant mais elle allait le tuer. Doucement, il se recula mais lui tendit tout de même sa serviette, ne pouvant retirer le sourire sur son visage.

    - Excuses moi ! J'ai vraiment pas fait exprès. Je crois bien que tu aurais dû garder mon t-shirt ! Un peu plus haut et j'aurai été le chercher.

    Il parlait bien sûr, de son décolleté. En espérant que la demoiselle s'en rend compte, que c'était qu'une erreur. Décidément, il était plus doué pour faire des pansements que de manger proprement. Faut dire, il avait tellement faim. Du coup, il n'avait plus que cinq escargots à manger. Non, il n'aurait pas été jusqu'à Drathir pour manger ce qu'il lui avait lancé dessus. Tout en guettant la réaction de la blonde, il mangea un escargot en faisant attention cette fois-ci. Son estomac était heureux de recevoir quelque chose. Prenant le troisième en main, il regardait la belle avec son œil émeraude.

    - A moi de poser une question non ? Que pensais-tu sincèrement de moi avant que je ne tâche malencontreusement ?

    La vilaine question. Si jamais elle l’appréciait, Drathir devrait souffrir en les sortant de sa bouche pour lui. A moins qu'elle ne lui réponde pas en vengeance de ce petit accident ? Qui sait...
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Lun 13 Juin - 13:39

    Il n’avait pas aimé. C’était prévisible, et c’est bien pour cela qu’elle s’était finalement rattrapée. Parce que bon, après tout elle voulait une réponse, pas l’entendre gueuler en prenant un air outré. Et, aussi surprenant que cela puisse être, il daigna lui répondre. Un combat, contre trois firsts. Et il en avait conservé pas mal de cicatrices… Tu m’étonnes. Et, évidemment, il n’avait pu s’empêcher de faire remarquer qu’il n’avait plus été blessé depuis, contrairement à elle. Ouais bah en attendant lui il était borgne, et pas elle. Il était largement plus à plaindre qu’elle. Mais ce qui fit tiquer la jeune femme, ce fut bien les premiers mots qu’il prononça. Et elle se ne gêna pas pour le lui faire remarquer, sérieuse mais également légèrement agacée. C’était toujours la même rengaine.

    « "ma vie antérieure" ... La bonne blague. Tu penses sincèrement qu’il y a un énorme gouffre entre le jour où tu as perdu ton œil et maintenant ? Peu importe qui tu as pu perdre, les proches que tu aurais pu voir mourir, t’as qu’une seule vie mon grand… T’es pas le petit jésus qui a ressuscité à plusieurs reprises. »

    Du moins c’était la vision des choses de la belle. Comment pouvait-on parler de vie antérieure ? C’est pas comme si il était mort entre temps. Rah et qu’on ne lui parle pas d’une quelconque « forme de mort » à cause de la perte d’un être cher. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle ne s’attache pas aux gens, pour pas entendre ou même subir ce genre de conneries. Mais peu importe, elle pouvait paraître méchante en cet instant, mais c’était bien pour répondre au rouquin, et pour lui faire ravaler ses sarcasmes. Qui des deux étaient incapable d’être sérieux maintenant hein ? Quoi qu’il en soit ce fut à ce moment là qu’un des escargots de l’infirmier vola dans les airs, pour atterrir sur son débardeur. Elle le vit blêmir, puis éclater de rire. Connard. Serrant les poings, la blonde se retenait de sauter par-dessus la table pour le tuer sur place. A la place, elle se contenta d’un violent coup de pied, explosant le genou de son compagnon. Tiens, j’espère que t’auras mal crétin. Dans un grognement rageur elle s’empara de sa propre serviette, ignorant celle que lui tendait son interlocuteur, pour tentait de nettoyer un peu la tâche. Récupérant l’escargot, elle l’expédia aussitôt à la tête de son compagnon, furieuse. Un peu plus haut et il serait allait le chercher hein ? Tsss.

    Et le voila qui continuait de manger, en faisant attention cette fois, comme si de rien n’était. Et là, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Il lui posa la question ultime. Ce qu’elle pensait de lui. Bah là sur le coup elle l’insultait mentalement de tous les noms possibles et inimaginables – allant même jusqu’à en inventer – mais en vérité, avant cet accident, il en était tout autre. Mais comment lui avouer un truc pareil maintenant hein ? Rah, elle n’avait pas le choix. Oui, elle lui avait dit qu’elle répondrait sincèrement, et elle ne reviendrait sur ce qu’elle considérée comme étant sa parole. Elle conservait un minimum d’honneur, oui. Cependant elle se donna quelques minutes en mangeant ses escargots, en quelque bouchée. Ouais, ce n’était vraiment pas nourrissant ces machins et ça se finissait bien trop vite à son goût. Tant pis. Ce ne fut qu’une fois son entrée terminée, et une fois que le rouquin eu également finit de son côté, qu’elle daigna lui répondre. Sérieuse, malgré ses prunelles vertes qui jetaient des éclairs. Elle était furieuse.


    « Ce que je pensais de toi… Et bien que t’es un emmerdeur de première, un véritable crétin que j’ai envie de tuer toutes les secondes, surtout en ce moment en fait. Mais pourtant ça ne m’empêche pas de supporter ta présence et même de l’apprécier par moment. Tu m’as également l’air d’un mec intelligent, mais paradoxalement je trouve tes raisonnements parfois cons au possible. A part ça je te trouve également plutôt beau gosse mais je préférerais qu’un first m’arrache les boyaux plutôt que de t’épouser un jour. »

    A ces derniers mots, l’ombre d’un sourire narquois avait fait son apparition sur le visage de la belle. Mine de rien c’était absolument vrai ce qu’elle venait de lui dire. Evidemment qu’elle ne se contentait pas d’apprécier la compagnie du rouquin, c’était également un chieur de première quand il voulait mais bon, il voulait entendre la vérité, il l’avait eu. Bien qu’elle aurait préférait ne rien dire suite à ce petit accident d’escargots. Quoi qu’il en soit le serveur revint bien vite pour récupérer les plats et demander ce qu’ils désiraient ensuite. La blonde réfléchit une minute à peine puis soupira. Ok, son plan tombait à l’eau, elle avait vraiment trop faim pour continuer à commander des plats riquiqui. Ce fut donc pour cela qu’elle se tourna vers le serveur et demanda, après avoir jeté un coup d’œil à Jesper comme pour guetter son approbation.

    « Spaghetti bolognaise pour moi et pour lui aussi… vu son appétit d’ogre. »

    Levant les yeux au ciel, elle observa l’homme s ‘éloigner une fois qu’il eu prit note de leurs commandes. Se remettant droite sur sa chaise, la blonde jeta un coup d’œil à son débardeur tâché et lâcha en grognement agacé, ce fut dans un geste brusque qu’elle ferma sa veste. Du noir c’est plus facile à nettoyer que du blanc. Elle ajouta alors, dans un sifflement.

    « J’ai oublié de signaler que t’étais un gros porc aussi. »
2nd Class
2nd Class


« Drathir Linath »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Irlandaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Ven 23 Sep - 12:39

  • Rapidement, la demoiselle le saoula. Pour qui, elle se prenait ? C'est facile de jouer la rationalité. Juger une situation que l'on a pas vécu, n'est-ce pas simple ? Une chance pour Drathir, il n'aimait pas cette discussion alors il ne s'étendrait pas sur le sujet, préférant passer à autre chose. Souriant à sa remarque sur le petit Jésus, il la regarda dans les yeux. C'est étrange comme chaque parole de la belle le faisait réagir au quart de tour. Il aimait tellement ce petit jeu entre eux.

    - En effet, dans mon cas, il vaut mieux me comparer à Dieu.

    Suite à cela, l'incident de l'escargot se déroula. Bien évidemment, elle n'accepta en rien son excuse et sa serviette. Préférant lui répondre par un regard monstrueux et d'un violent coup de pied au genoux. Jesper se mordit la lèvre inférieure et passa sa main sur sa rotule pour atténuer la douleur. Mais bon, il ne pouvait lui répondre, il avait tous les torts. Alors que la demoiselle tentait d'effacer la tâche de son débardeur, l'infirmier finit son plat d'escargot assez rapidement. Son estomac n'arrivait pas du tout à se satisfaire de cette minuscule entrée mais bon. Alors qu'il levait les yeux de temps à autre, il ne pouvait s'empêcher de sourire en voyant le résultat de sa maladresse. Puis vint son tour de poser une question. Il avait pas mal réfléchit pour la coincée et la mettre mal à l'aise. Drathir prit un moment pour lui répondre. Ses yeux émeraude croisant les siens, elle lui débita sa pensée.

    Jesper sourit à la fin de son petit discours. Étrangement, la demoiselle l'avait touché avec ses paroles. Il faut dire qu'avec le temps, il s'était attaché à elle mais la blonde ne lui renvoyait que de la méprise la plupart du temps. Et là, elle avouait timidement son attachement, elle aussi. Bien sûr, il avait eu le droit à plusieurs reproche dans la figure au passage mais rien d'alarmant. Il savait déjà tout ça. Mais sa dernière phrase attira son attention, il fut même étonné.

    - Merci merci... Je sais que je suis extraordinaire. Mais je ne savais pas que tu avais déjà penser au mariage avec moi...

    Puis en imaginant à son tour ce que ça donnerait, il fit une légère grimace. Bien sûr, c'était plus pour provoquer Drathir qu'autre chose. De son côté, l'infirmier n'avait pas repensé au mariage depuis un bon nombre d'années... Mais vaut mieux ne pas évoquer cette période. D'ailleurs, il faudrait rapidement changer de sujet avant que cela se recentre sur lui, une fois de plus. Mais avant même qu'il ne pu ajouter un mot, le serveur les débarrassa et leur demanda ce qu'il prenait en plat principal. Jes' laissa le choix à son amie. Ses yeux s'écarquillèrent quand il entendit ce qui allait venir. Des pâtes ! Haha, il n'était pas venu pour rien. Il adressa un grand sourire à Drathir et ne pu s'empêcher de lâcher son commentaire.

    - Super choix ! Mais ne penses pas que tu me mettras dans ton lit en m'offrant un plat que j'aime.

    Ni une, ni deux, elle lui balança en pleine figure qu'il était un gros porc. Ça fait toujours plaisir. Jesper soupirait alors qu'elle refermait sa veste. Dommage, c'était plutôt agréable comme vu. Mais il se tus, cela aurait été la remarque de trop sur le moment. Quelques minutes après, alors qu'ils échangeaient quelques regards, le plat de spaghettis arriva sous leur nez. Remerciant le serveur, se frottant les mains, il attrapa vivement sa fourchette.

    - Je vais faire honneur à notre premier repas ! Sinon, ça va ton dos ? Il faudra que je jette un coup d’œil ce soir d'accord ? J'ai peur que tu bouges un peu trop et que ça ne tienne pas...

    L'infirmier est comme ça. D'une minute à l'autre, il devient très sérieux en repensant à son boulot. Mais son inquiétude était tout à fait sincère ce qui devrait persuadé Drathir qu'il ne rigole plus. Ses yeux plongèrent dans ceux de la belle alors qu'il avalait sa première bouchée. Son estomac ronronnait de plaisir. Le plat était délicieux. Merci Drathir. Mais dans on esprit, il attendait sa réponse avec impatience...
2nd Class
2nd Class


« Jesper Pederson »

Messages : 69

Boarding Pass
Nationalité: Danoise
Age du personnage: 29 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper] Aujourd'hui à 10:57




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

◄ Plutôt crever que de revenir ici... ahah [Pv Jesper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Le Cinderella ;
c'est toute ma vie !
 :: Le wagon bar :: Restaurants
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com