Partagez|

Eric Schmitt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Eric Schmitt Mer 15 Juin - 10:00

۩ Eric Schmitt ۩



avatar © copyright
Qui marche droit marche étroit

Fiche d'identité

Né(e) : 27 ème levant du mois de l'astre de feu.( 27 juin )
Age : 19 printemps
Sexe : Protecteur (quoi ? hein...Masculin)
Nationalité : Japonais
Groupe voulu : 2nd Class
Poste : (réservé aux scénarii)
Animal/ Talent/Arme : Double lame
Situation amoureuse :[/b ]seul désespérément seul
[b]Surnoms :

Chanson thème :Thème

Votre caractère

Hypersensible<->Insensible

La moindre chose l'atteint, la moindre remarque, la cible de cette dernière importe peu : une remarque a fusé. Le sang, les pleurs, les mots et les expressions l'oppressent, de même que le regard de l'Autre. Vivant tout évènement tel un tourbillon de sentiment dans lequel il ne peu que tenter de survivre... De garder ne serais-ce qu'une once de raison dans cette tourmente qu'est l'existence...La Vie. Refusant de voir ou d'entendre ce qu'il entend il veut toujours chercher une raison, une justification aux actes perpétré par autrui...On ne blesse pas par plaisir, on ne tue pas "parce que l'on en a envie"... Son sens commun présent ne peut que se briser devant des révélations parfois...Diabolique.

Et pourtant son visage ne bouge jamais d'un cil : Si tout est extrême pour lui alors rien ne l'est tout en le restant. Paradoxe ? Normalité ? Peur, Horreur, Amitié, Amour il vit tout à une force telle qu'un esprit normal se serait purement et simplement brisé ne devenant que folie mais...Il est toujours là, bien vivant...Ensemble de refus d’abandon de ses enseignements passés et dureté obtenue avec le temps. Il est à la fois le cœur tendre de l'amant
et le roc de l'assassin.

Placide<->Furie

D'un calme déconcertant en toute circonstance et ce peu importe la quantité d'évènement et leur force. Voir quelqu'un se faire découper en apéricube ne lui ferait même pas verser une larme. Pour rester sain d'esprit il a créé un immense barrage intérieure à l'image d'un gigantesque réservoir qui se remplit peu à peu sous les évènements et tant que ce dernier ni ne débordera ni ne se brisera il restera de marbre devant les pires atrocités, restant maitre de lui-même, se gardant de toute intervention irraisonnée même si cela le dégoûte au plus profond de son être. Il est cependant déjà arrivé que le réservoir déborde quelque peu, déversant une infime partie de son infâme contenu. Le tout débouchant sur une colère véritable, une colère noire et froide telle une nuit sans lune. Brisant les plus résistantes forteresses à la force de ses seuls mots forts d'une Vérité indéniable.

Une fois que l'on a vu quelque chose d'aussi froid d'aussi véritable que l'on veuille l'admettre ou non et surtout quelque chose d'aussi...Inhumain... Allant à la fois dans le sens de la société mais également à 180 degré de façon absolue...L'on pourrait croire qu'il s'agit du paroxysme de la colère, même de la haine ou de l'absence de conscience mais non...Car si le réservoir peut déborder il peut aussi...Céder purement et simplement déversant par la même occasion un concentré de rancœur, de haine, de peur, de vengeance et de bien d'autres sentiments d'une infinie noirceur et là...Vous ne verrez plus X Mais une parodie sanglante, dépourvue de la moindre humanité...Ses paroles, ses rires, son sourire même sa démarche prennent des allures de démons. Amis ? Ennemi ? Haine ? Amour ? Mais tout ceci n'est qu'invention de l'homme...Il n'y a que le désir et la force de l'assouvir...Lorsqu'il se trouve dans cet état non seulement son esprit et son instinct sont en parfaite symbiose, faisant de lui déjà un adversaire coriace, mais en plus de cela sa force est décuplée...Une véritable furie que rien ne peut arrêter...Absolument...Rien....Ou peut-être que...Non...Trop risqué...

Mais le pire est qu'il est parfaitement conscient. Il ne s'agit pas d'une deuxième personnalité mais bien de lui. Ce n'est qu'une de ses facettes. Un visage de l'humanité occulté par le conditionnement que nous subissons tous à travers l'éducation : celui d'une personne agissant selon ses envies et ayant les ressources et le pouvoir de le faire. Cela veut-il dire qu'il n'a pas de morale ? Non, il sait qu'il agit en meurtrier, un démon mais...C'EST SI GRISANT ! TENIR LA VIE D'AUTRUI ENTRE TES MAINS, LES ENTENDRE CRIER, PLEURER, IMPLORER POUR LEUR VIE HAAAA ! QUEL PLAISIR DE MALTRAITER LES MAL-TRAITEURS, DE DOMINER LES " DOMINANTS ", D’ÉCRASER LES BRUTES, DE DÉCOUPER CES PETITES CHOSES MAIS AUSSI DE S'OCTROYER UN OU DEUX DÉLICES.

Individualiste<->Altruiste

D'une froideur hivernale au premier contact avec tous. Peu avenant, prenant toujours soin d'être dans les coins sombres des pièces et d'un ton le plus souvent aussi sec que le désert du Sahara il évite de se mêler à quelque groupe particulier que ce soit ne voulant pas prendre ouvertement parti pour son propre bien. Il ne s'engage dans rien vis a vis d'autrui et préfère se concentrer sur lui-même ce qui est aussi une façon pour lui d'éviter d'être présent dans des scènes pouvant être forte en émotion...C'est ainsi, il ne veut pas se lier aux gens que ce soit à travers une promesse, une amitié, même un contrat. Pourquoi ? Non il n'a absolument aucun remord de ses moments de furie mais ça ne veut pas dire qu'il soit assez bête pour SE mettre en danger juste par fierté et si un jour... Un jour cette barrière se brise alors il sait qu'il finira capturer et très certainement exécuter et ça... Il ne veut pas...Forcément...

Paradoxalement les gens qui passe outre le tout premier dialogue et reviennent ne seront, certes, pas accueilli les bras ouvert une fleur dans une main et une boite de chocolat dans l'autre. Cependant, il partira d'une impression plus positive car sa froideur hivernale n'est pas uniquement pour rester seul mais lui sert également de filtre pour ses relations pour superficielle qu'elle soit car il sait qu'affronter seul le monde n'est pas possible. Ceci est donc encore une manœuvre nombriliste...Les gens ne seraient-ils que des outils ? Des marche-pieds ?

Non. Dans ses véritables liens, qu'il le veuille ou non, il est des gens qui ne se laisse pas refroidir qui veulent le connaître pour rare qu'ils soient et, bien qu'il n'en montrera rien, il est même possible qu'il devienne un vrai salop avec eux pour les repousser mais il finira par s'attacher à eux, à s'octroyer des sourires, fugaces certes, mais des sourires tout de même. Si une personne parvient à atteindre ce stade de relation avec lui, ce dernier n'aura pas l'idée que ce n'est pas un lien qu'il a tissé mais plutôt une chaîne qu'il a fabriqué. La plus fortes des tempêtes ne la briserait pas, le temps n'aurait pas d'emprise pas plus que la distance : ses colères noires auront parfois pour cible cette personne, mettant les choses aux claires et perçant les abcès mais jamais il ne lèvera la main sur cette personne peu importe les pressions que l'on lui ferait supporter et pourtant il serait capable de mettre une bonne baffe pour remettre les idées en place. S'attaquer à cette (Ces ?!) personne serait un moyen non pas de pression mais de suicide plutôt efficace pour l'assaillant. L'on parle ici d'agression physique avec réel possibilité de tuer cette personne ou de le/la traumatiser pour une très longue durée voire à vie. Être encerclé par quatre personnes et être laissé pour KO ne le fera pas intervenir. En revanche, une tentative de meurtre ou de viol par contre...Je ne voudrais pas être vous à ce moment-là même en imaginant que vous soyez un quintuple champion du monde marine orné de la médaille du mérite...Vous finirez démembré pour seul forme de procès.

Préjugé<-> Sans cela

De façon générale il n'a pas d'idée préconçues que ce soit pour la belle blondes aux courbes généreuse que pour l'armoire à glace. First ou Second, quelle importance ? Il y a des fous, des courageux, des pleurnichards, des forts, des faibles dans les deux camps et il est bien placé pour le savoir. Sadisme et immoralité ne sont l'apanage d'aucun de ces deux camps et, de ce fait, aucun ne mérite d'être vu plus négativement que l'autre. Ce sont deux camps d'imbéciles qui se tapent dessus pour des raisons aussi logique qu'immature : la vengeance, l'argent, l'envie sont les trois "raisons" les plus souvent évoquées bien qu'elles prennent souvent des formes très diverses et variées et...Ah oui " l'infériorité " ou la " non-humanité " revienne souvent...Des critères qui à la fois le déchire et lui font pitié. De tels raisons sont la preuve d'un manque cruel de maturité et de prise de distance voir de remise en question de soi...Menant le tout à un conflit sans cesse grandissant. D'une certaine façon tout les first class ET second class sont dans le même panier à savoir celui de grand enfant car des gens guidés par une raison unique et simpliste ou faisant des généralisations outrancières ne guère plus que cela. Il serait en contradiction avec son absence de préjugé s'il était ainsi et c'est pourtant le cas mais lui émet une réserve, sorte d'auto-critique de son paralogisme : Lui-même a du officiellement choisir un camp et, dans une zone aussi vaste que le Cinderrella, il ne peut pas être le seul à refuser de prendre parti. A cause de cette pensée sans nul doute vraie il se refuse tout avis négatif ou positif sur quelqu'un avant d'avoir appliqué son filtre, tout en étant toujours (ou presque) prêt à changer d'opinion si jamais la personne lui montre qu'il s'est trompé, qu'il a mal jugé, que les circonstances des actions qu'il avait jugé avait été spéciale pour cette personne...Bien qu'il n'en montrera rien : il n'ira jamais au devant de la personne lui dire : " ah excuse moi je me suis trompé sur ton compte. Si on reprenait sur de bonne bases ? " ou quoi que ce soit de ce genre. Cependant si jamais cette dernière venait lui reparler par la suite, il le lui dirait car cette personne ne se serait pas laissée refroidir par un jugement ou un comportement déplaisant. " Te connaître pourrait s'avérer intéressant " se rapprocherait plus ou moins de ce qu'il dirait.


Belle histoire, histoire ancienne. Votre passé.

Moi ? Vous pensez que l'on peut parler d'histoire à mon sujet ? Hé bien puisque je n'ai d'autre choix que de vous répondre voici une part de mes souvenirs :

Mon premier souvenir marquant eu lieu un jeudi parfait, un ciel azur sans un seul nuage pour faire de l'ombre à ce noble et flamboyant astre. Je rentrais à pieds comme tout les jours mais en ce jour je percevais que quelque chose clochait. Les oiseaux ne chantaient pas avec la même joie ni le même entrain qu'a l'accoutumée... Il y a avait même une pointe d'hésitation : un sentiment froid, effroyable s’immisçait en moi à cette époque et je n'avais pas mon self-control d'aujourd'hui aussi je me mis à courir comme si un shinigami me poursuivait en direction de mon chez moi Plus je courais et plus je ressentais l'inutilité de mon acte comme si une voix me murmurait sans cesse qu'il était trop tard et je courais de plus belle, je sprintais, je bouscula tant de gens, se sentait leur regard inquisiteur se poser sur moi et je ne voulais que les fuir poussé encore de l'avant ? Non je fonçais droit sur un gouffre, un abyme, quelque part je le sentais, je le savais mais j'y suis quand même allé, en incrédule de mes propres sens...

J'aurais bien tenté d'ouvrir la porte d'entrée à la volée si....Elle n'avait pas été détruite, éventré. Il n'en restait que quelque morceaux éparses...Je ne fis plus le moindre pas j'étais comme pétrifié à l'idée de ce que je risquais d'y trouver...J'imaginais les tableaux déchirés, le bois dévasté, la cuisine démantelée, les chambres purement et simplement anéanties...Et pourtant...Je finis par entrer...Comment étais-je parvenu à bouger ? Je ne sais plus, peut-être que je refusais de croire ce que je voyais et ce que cela impliquait, avais-je perdu tout sens du danger ?....JE NE SAIS PAS ! JE SUIS TOUT AUTANT PERDU QUE VOUS !

J'appela père aussi fort que je le pus tandis que je le cherchais avec l'envahissant sentiment que ça ne servirait à rien...J'étais bouleversé et pourtant je continuais inlassablement : PÈRE ! PÈRE ! Criais-je, j'avais mal à la gorge à force de hurler, aux mains à force de soulever tout ce que je pouvais dans l'espoir de le trouver là endormi...J'avais même soulevé une petite planche dans un coin où c'était objectivement impossible de le trouver . Ce n'est qu'une fois tout le rez-de-chaussé exploré que je monta à l'étage où une odeur que jamais je n'avais sentie embaumait l'air c'était âcre et surtout cela me rendait encore plus nerveux à tel point que je dus m'y reprendre à plusieurs fois pour gravir certaines marches qui prenaient des allures de montagne alors que la veille je les montais en quatrième vitesse en riant.

Même si je n'avais encore rien vu je savais que plus jamais je ne rirais que plus jamais je ne sourirais, au plus profond de moi j'avais déjà accepté , sans la moindre preuve, les évènements. J'entra dans ce temple interdit, la chambre de mes parents et tout ce que je vis fut mère qui était prostré devant un corps...Je ne vis ni le sang ni ne fit attention à cette étrange atmosphère qui embaumait la pièce, je ne fis que courir, tel un imbécile, vers ma mère les bras grands ouverts et ce n'est qu'une fois dans ses bras que je perçus l'horreur...Ses bras avaient perdu leur douceur maternelle qui les caractérisaient tant, ils n'avaient plus ce mélange subtile de tendresse et de fermeté si sécurisant...Que s'était-il passé ? Pourquoi je ne ressens aucun bouleversement en elle ? C'est alors que l'immonde vérité se frayait une chemin en mon frêle esprit...Je leva lentement la tête et regarda, horrifié, cette personne qui avait toujours été là pour moi...Cette personne qui m'avait élevé neuf ans durant avec toute l'attention, l'amour...Je la revis, elle et père, en des jours plus heureux durant lesquels ils riaient ensemble, disaient parfois des choses que je ne comprenais pas. Je ré-entendais leur remarque acerbe lors de mes erreurs, les encouragements lorsque je pliais sous leur espoir que je percevais déjà...Rien avoir avec le regard de prédateur qu'elle arborait...Je tenta dans un élan de désespoir de m'extirper de son étreinte mortelle...En vain bien entendu...Combien de temps restais-je là résigner tel un agneau que l'on amène à l'abattoir ? Je ne sais pas...Je ne sais plus...Mon esprit était brumeux, instable...

Je fus sorti de ce cauchemars par un bruit très puissant ressemblant à un coup de feu....C’ÉTAIT UN COUP DE FEU ! D'un coup la prison de chair perdit de sa force et, alors que tout esprit sain se serait écarté immédiatement, ce fut à mon tour de la serrer de mes fragiles bras, hurlant de toutes mes forces sans aucun respect pour ma dignité, valeur qu'ils m'avaient apprise. Que s'était-il passé ? Pourquoi ? Ces quelques mots résonnaient dans ma tête tandis qu'au final je fus séparé de ma mère par des hommes dont je ne pus voir le visage...Je ne lutta pas...Je n'en avais plus la force ni même la volonté...Ils parlaient à voix basse pour la plupart mais malgré tout je crus comprendre que ma mère n'était pas une humaine "normale" que ce n'était pas ma mère...Qu'est-ce que cela voulait dire !?...

Ce n'est que des années plus tard que j'étais le fruit d'une union entre mon père et d'une autre femme, morte en couche, et que ma présumée mère n'était autre que sa deuxième épouse prise, à croire ceux qui me le dirent, pour combler un vide dans le cœur de mon père.

L'autre évènement eu lieu alors que j'avais 13 ans, j'avais été recueilli par mon oncle et je suivais une scolarité exemplaire. Élevé sans histoire, toujours dans les meilleurs, je n'avais pas beaucoup d'amis car je commençais déjà à être froid à l'image de maintenant. Je tenais les gens à distances, je n'étais toujours pas remis des évènements d'il y avait 4 ans. Conscient du chamboulement que mon esprit avait subi, mon oncle fut intraitable, exigeant de moi le meilleur, et, surtout, m'obligea à pratiquer un art martial afin de me forger un corps, un esprit et une philosophie qui me permettrait de surmonter ce terrible évènement une bonne fois pour toute.

Et pour donner le meilleur de moi-même je le faisais, je ne sortais pas si je n'étudiais pas je m'entrainais que ce soit au sabre, au bâton ou à la lance...Mon oncle me faisait me battre sur absolument tout les fronts en même temps, sans doute étais-ce pour garder mon esprit occupé, et cela fonctionna d'autant que les évènements avaient de moins en moins d'emprise sur mes réactions...Bien que je restais moi-même dans le fond.

Et parmi tous les autres qui, comme moi, pratiquaient cet art qu'est le Wing Chun. Art créé par une femme basé sur la vitesse et des actions alliant attaque et défense ceci dis. Il y avait une fille qui se trouvait souvent être ma partenaire en cas d'entraînement par duo, tout étions tout deux aussi zélés l'un que l'autre et cela nous arrangeait bien...Nous faisions tous les deux un travail magnifique mais jamais je ne la vainquis lors d'un échange de coups jamais...En fait elle était la meilleur et cela ne plaisait pas à tout le monde.

Et ce qui devait arriver arriva, des manœuvres d'intimidation, des menaces, des battues en groupe tout ça par jalousie, sentiment d'impuissance ou impossibilité d'auto-satisfaction étaient sans doute des raisons plausibles. J’étais ignorant de tout cela et ce fut donc un choc que de la voir venir couverte de bleu...Choqué je ne pus que lui poser la question, j'avais, et j'ai toujours, un profond respect pour elle...Talentueuse, ne lésinant pas sur les efforts, toujours sincère et franche en un mot : intègre. Voila ce qui la caractérisait et m'amena à la suivre de loin afin de comprendre...

Je n'avais pas la moindre idée de ce qui m'attendait bien que j'étais d'ors et déjà entrain de me faire un film des plus noirs. Film que j'aurai la décence de ne pas vous décrire. Toujours est-il que je la suivis avec une appréhension bien présente comme si mon corps était tendu à son maximum, prêt à se déchirer. Et mes peurs furent vérifiée un groupe de cinq membre de l'école d'art martial l'encerclait, la menaçant, la frappant mais elle ne se défendait pas...Comment étais-ce possible ? N’était-elle pas LA meilleur ? La voir comme ça subir un tel traitement me révulsait. J'avais envie de les ruer de coups, de les étriper d'en faire des sushis mais d'un autre coté si je cédais à cette envie je ne vaudrais pas mieux qu'eux, je ne serais qu'une brute...Ce que j’exécrais aussi, sans compter qu'en agissant ainsi je prenais le risque de m'attirer des ennuis et d'intensifier les siens... Je mordais sur ma chique, observant ce spectacle que je devais dévoiler et non stopper par moi-même je restais pourtant figé sur place...Ces déchets s'en prenait à une personne de valeur et, si je ne me souviens pas de qui me passa par la tête, je sais que leur fonça dans le tas sans crier gare.

Je cassa le bras du premier avec une facilité déconcertante, dont le bruit me fit savourer une intense satisfaction, avant de me servir de lui comme d'un bouclier contre un coup de pied qui m'était destiné après...C'est le flou, le combat c'est déchaîné mais ce dont je suis sur c'est que de lire la peur prendre forme dans leur yeux me donnait une immense satisfaction. Ce fut un massacre et même lorsque ces derniers furent hors combat je continua à les ruer de coups, me délectant de leurs suppliques et lorsque l'un deux ose dire "on ne recommencera plus"...Ma seule fut un sourire mauvais de mettre fin à ces jours, lui donnant ainsi raison.

Vous voila prévenu.

Les enquêtes sur mon meurtre ne menèrent à rien tant les autres garçons avaient retenu la leçon que je leur avais donné. Aussi je continua ma scolarité de la façon de la plus normale au monde...A la différence que je ne fus plus jamais partenaire d'exercice avec la meilleur. Peut-être me haïssait-elle d'avoir tué ? Avais-je bafoué ses principes ? Peu importe j'avais fait le choix de m'interposer pour des raisons évidentes et je ne regretterais pas mon geste.

Ce n'est que des années plus tard, j'avais alors 17 hivers, que l'enquête reprit mais je n'en avais aucune idée bien trop occupé à m'entraîner, étudier envers et contre tout sans me soucier du reste et des autres. J’étais convoqué par mon oncle de façon plutôt cérémonials. J’étais loin de me douter de la suite des évènements. J'avais imaginer quelque chose d'important bien sur : une naissance, une mort, un présent particulier, une annonce à faire...Je ne pouvais être plus éloigné de la vérité. Il me montra la photo d'un garçon ensanglanté jonchant le sol...Il me fallu quelques secondes pour faire le lien...Le garcon que j'avais T U E...Oui c'était lui aucun doute la dessus...Pourquoi mon oncle me montrait-il cela si soudainement ? La discutions devint bizarre comme s'il savait alors que moi je jouais le jeu de celui qui ne savait rien, bien que marqué par l'évènement. Son ton se durcit au fur et a mesure jusqu'à ce qu'il explose en une colère noire...Il m'avait découvert et me sommait d'aller me rendre à la police et je lui répondis par un simple "non" sans émotion. Sa réaction ? Se lever vivement et aller décrocher l'arme familiale...Manifestement c'était une question d'honneur pour lui car il déblatérait une mélange concentré d'invectives, insulte et sermons.

Je me leva conscient que mon propre oncle s'apprêtait à au moins tenter de me blesser gravement si pas de me tuer. Qu'il me considère indigne et me congédie de la résidence je l'aurais admis mais ça...J'allais partir mais pas sans lui laisser un souvenir. J'étais obligé de reculer à chaque attaque tandis qu'il faisait tournoyé cette arme mortelle entre ses mains...Je ne pouvais m'approcher entre deux coups en étant à main nue...Il était juste trop rapide Aussi je recula encore...Et encore... jusqu'à me retrouver dos au mur. Je dus exécuter une roulade pour éviter le fer rédempteur et attrapa au passage la première arme du râtelier qui se trouvait non loin de moi...Petite, légère et double...Je ne m'étais jamais entraîné avec ça mais cela ne devait guère être difficile à manier...Il restait un problème à résoudre : la différence de portée. Je devais trouver le moyen de passer juste après un coup et je le trouva en forçant mon oncle à surélevé son pied en me positionnant en retrait mais proche d'un rebord. Ce fut rapide : je lui entailla le poignet, le désarmant par la même occasion. Je mis mon oncle en joue, écartant son arme d'un coup de pied. Je lui fis comprendre qu'il restait mon oncle mais que plus jamais il ne tente de m'approcher. Et je partis, ne réalisant qu'au dernier moment que toute la famille avait observé la scène...Je fis la sourde oreille à leur anathème pour les uns et pleurs pour les autres.

Vous savez pourquoi.


Train Station ▼ A bord du Cinderella

La vie des rues n'avait rien d'une sinécure, pas de diplôme, potentiellement recherché sans parler du fait qu'obtenir même des petits boulots pouvait s'avérer ardu tant les gens ne pouvait faire confiance à un inconnu ne briguant pas tel ou tel nom de société. Il fut donc parfois vendeur au marché, même s'il n'aimait pas cela, maçon, il failli tout faire rater d'ailleurs, ou encore piquier-poubelle.

A force de faire tout ces petits travaux de ci de là avec minutie sans jamais se plaindre, les gens faisaient davantage appel à lui et certains tentaient d'engager la conversation, chose quelques peu ardue avec lui, en vain. Il était apprécié pour son efficacité et son honnêteté, s'il n'avait aucune idée de comment faire il l'admettait ouvertement sans tenter d'arnaquer, mais aussi parce qu'il écoutait toujours même s'il ne répondait pas forcément.

C'est lors d'un de ces nombreux travaux qu'il surprit le moineau de la maisonnée tenter d'ouvrir un placard..Ce qui n'avait rien d'un comportement logique et il fit bien vite le douloureux lien avec son expérience passée. Mais au lieu de devenir fou et de s'en prendre à l'oisillon il ouvrit le placard et lui donna ce qu'il demandait...Un cookie aux pépites de chocolat ?!...Devant la bêtise de l'acte il sourît un instant...Heureusement pour cet enfant animal il n'était pas aveuglé par sa colère ou une quelconque émotion. La naïveté de l'enfant lui fit même lâché un petit "idiote, va". Pendant un bref instant il avait tout simplement fondu.

Bien plus tard il eu une discussion avec son employeur , l'attitude de cette dernière était étrange, mais de rien spécial ne se passa il fût payé et s'apprêtait à repartir lorsqu'elle lui proposa un "refuge"...Il ne comprit pas cela et fit mine de n'avoir rien demandé mais il entendu cependant "Cinderella". Pendant de nombreux mois il continua à faire des petits mais cette histoire le travaillait et, bien qu'il n'avait pas l'impression d'être recherché, commença à vouloir se poser dans un lieu à peu près confortable sans tout cette peur qui le rongeait.

Il réalisa donc des recherches dans les cybercafés, en demandant de temps à autres à ses employeurs à propos de ce fameux Cinderella. Tout le monde en avait entendu parlé mais personne ne savait quand ni comment s'y rendre. Il semblait s''agir d'un immense train qui ne s'arrêtait qu'une fois tout les X mois parfois une seule fois dans l'année mais avant tout et surtout qui n'était soumis à aucune loi même international semblait-il. Il n'eut d'autres choix que de retourner voir son ancienne employeur à propos de ce fameux train. Elle le prévint quant à la guerre qui ferait rage à l'intérieure et lui indiqua où et quand le trouver sans rien lui demander en retour se contentant de dire qu'il payerait bien assez tôt ce service.

Ainsi il trouva l'imposant train dont les ticket était valable 3 ans et il prit un ticket dis seconde classe sans savoir que cela allait déterminé son camp dans cette petite ville mouvante. Tout dans le train lui parurent irréel : des traductions en temps réel avaient lieu partout dans le train, Un bar était présent de même que des magasins ou encore un restaurant...Il n'en croyait pas ses yeux. Il découvrit avec un émerveillement fort bien dissimulé les lieux sans prêter attention à ce qui se passait autour de lui, chose rare. Jusqu'à ce qu'il soit abordé par une personne qui lui fit un discours sur les first class et second class, très élogieux pour les uns et diffamant pour les autres. Il ne répondit même pas à cet énergumène dégoutant dont l'extrémisme ne faisait aucun doute. Mais pas assez extrémiste pour en venir au main après l'affront d'être ignoré semblait-il.

D'autres personnes tentèrent de l'aborder mais se refroidir immédiatement compte tenu du fait qu'il n'avait aucune conversation...Enfin sauf un prédicateur qui allait dans le sens opposé du précédent qui reçu le même traitement: ignoré ou plutô ignoréE...Sauf que cette dernière, elle, décida de vouloir s'imposer par la force...Elle alla faire un bisou au mur son katana en main tandis qu'il quittait le wagon calmement.

Ces évènements eurent lieu 1 ans plus tôt, ses relations avec les gens sont particulièrement froide et tendue d'autant plus que tous savent qu'il n'est avec personne et considère tout ceux qui participent à cette guerre pour quelque raison que ce soit comme des enfants bref des gens sans intérêts. Certains voudraient lui faire ravaler son arrogance d'autres voudraient comprendre et la majeure partie n'en a rien à cirer de lui et ne comprend pas que l'on puisse s'intéresse à lui ce qui l'arrange d'ailleurs.


Apparence

Couleur des yeux : D'un bleu royal
Couleur des cheveux : D'un mauve...NATUREL !? Non bien entendu c'est teinté de façon dites permanente.
Taille : 1m 87
Poids : 75kg
Style vestimentaire : Eric c'est ancien, c'est traditionnel, classique : Kimono noir ou bleu parfois rouge et paré de dorure.
Maitrise

Animal/Arme/Talent : Double lame
Quoi qu'est-ce ? Contrairement à une lame normale celle part des deux cotés du manche et est donc sans garde. La longueur totale bien que légèrement supérieure à une épée habituelle donne au final moins de portées cette longueur était répartie de part et d'autre.
Maitrise : Ayant devellopé souplesse, rapidité et précision de part le passé et continuant de pratiqué Eric se sert de sa double lame avec une efficacité mortelle. Cependant n'ayant reçu aucun entraînement visant à manier cette arme il reste le plus souvent à des mouvements de bases ou des variantes de ce qu'il pouvait faire avec ce qu'il a appris à manier de ce fait sa maîtrise est encore fortement perfectible bien que déjà suffisante pour se battre.




Dernière édition par Eric Schmitt le Sam 11 Fév - 4:05, édité 15 fois
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mer 15 Juin - 12:32

    Bienvenue à toi ! ^^

    Bon courage pour la suite. =)
Controllers
 Controllers


« Ambre Patterson »

Messages : 47

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 27 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Jeu 16 Juin - 7:49

    Bonjour & BIENVENUE à bord du Cinderella Eric !

    J'ai commencé à lire ton Caractère (fort intéressant *o*), malheureusement, je manque de temps actuellement et je vais être absent d'ici 2 jours. Aussi vais-je laisser le soin à l'1 de mes collègues de s'occuper de toi et de tes Armes Wink
    Merci d'avance pour ta patience ! Je te souhaite BON COURAGE pour la suite de ta Fiche et te dis à bientôt <3
    -code validé-

__________________________________________

J'en suis FAN :
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Aaron Olivier »

Messages : 223

Boarding Pass
Nationalité: Franco-Canadienne
Age du personnage: 22 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Dim 19 Juin - 7:25

Merci (bien que j'aie déjà répondu à Aaron sur la cb ^^").

Ce up n'est pas seulement pour moi : Alyson Moore a semble-t-il terminé sa fiche et n'a toujours aucune réponse.

Quant à moi j'ai encore un morceau de l'histoire à faire ainsi que l'explication pour le train mais avant cela j'aimerais mon arme afin de l'intégrer à l'histoire.
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Ven 1 Juil - 8:37

Hello ! Le staff ne se connectant pas beaucoup en ce moment suites à de diverses raison je vais devoir te demander de patienter encore un peu ! Merci de ta compréhension n_n ♥

__________________________________________
--- ---
• Allan L. Hawkins; Né pour tuer •
Je suis fan de tout ça ! o/

Spoiler:
 
Modérateur CB

Modérateur CB


« Allan L. Hawkins »

Messages : 251

Boarding Pass
Nationalité: Anglaise
Age du personnage: 14 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mer 3 Aoû - 11:28

Hey Eric !

Ta fiche est presque terminée, tu ne veux pas revenir pour la finir ? Ce serait bien, même si les admins ne sont toujours pas là et qu'on ne pourra pas te valider tout de suite.
1st Class
1st Class


« Athéna P. Sélès »

Messages : 198

Boarding Pass
Nationalité: Grecque
Age du personnage: 20 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mer 10 Aoû - 5:13

Je continuais de passer de temps à autres mais bon vu qu'on dirait que je dois me connecter alors voila.

Je suis là et toujours en attente d'une proposition d'arme. Je n'avancerai pas davantage sans cela. (de plus je vais devoir relire ma fiche pour ne pas me foirer)
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mer 10 Aoû - 7:35

Y'en a beaucoup comme toi, qui attendent une arme ou un animal...
Mais vu qu'il n'y a pas d'admins ni modos... Ben on peut pas t'en donner nous, donc il va falloir patienter encore un peu ^^
1st Class
1st Class


« Athéna P. Sélès »

Messages : 198

Boarding Pass
Nationalité: Grecque
Age du personnage: 20 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mer 10 Aoû - 8:48

Arme, animal... Ou talent xD C'est la grosse faiblesse de ce système consistant à l'attribution du pouvoir par le Staff, dès qu'il est absent, toute la machinerie de validation des nouveaux est bloquée. Edna aurait dû nommer des modos spéciaux pour les cas comme ça, c'est ce que j'ai fait sur un vieux forum où j'étais co-fondateur et ça marchait comme sur des roulettes.



Bref x) Bienvenue, Eric =D Dès que nous seront validés j'aimerais beaucoup faire un RP avec toi parce que je sent que Saul va vouloir ton perso comme oreiller pour la sieste
Controllers
 Controllers


« Saul Rosenberg »

Messages : 30

Boarding Pass
Nationalité: Polonaise/Anglaise
Age du personnage: 19 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Ven 9 Sep - 15:24

Oh la la, mille excuses pour le retard ! J'espère qu'il n'est pas trop tard...
Je te propose
    - Le Couteau suisse multitâches
    - L'Écharpe constrictor
    - Le Parapluie à champ électrique


En espérant que ça te conviendra. Je m'excuse encore pour le retard intolérable.
PNJ
 PNJ


« Conducteur »

Messages : 217

Voir le profil de l'utilisateur http://train-station.forumgratuit.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mar 13 Sep - 13:11

Heu je tiens à dire que je suis d'abord surpris de ces propositions même si quelques pars j'en comprends l'idée pour le parapluie.

Ensuite heu multi tache....quoi qu'est-ce ? pas un couteau-suisse j'espère è.é

Echarpe constrictor heu d'accord mais heu...La j'ai pas compris le lien avec mon perso @_@

Parapluie à champ electrique : alors ca colle bien mais heu...Le champ électrique ah hum...C'est à quel point et à quelle portée ?

Idées qui me paraissent plutôt bizzaroïde c'est normal docteur ?_?

edit : j'ai été lire la liste d'arme la demande d'explication du parapluie n'est pas nécessaire...En tant joueur ca ne me convient pas mais j'aimerais d'abord comprendre la logique derrière chaque arme proposée car apars le parapluie je ne vois aucun lien.
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Ven 16 Sep - 20:27

Eh bien, personnellement je trouvais que ça collait. Ou tout du moins que ça sortait du cliché du mec froid et violent, inébranlable et solitaire avec une arme classique et très efficace. Mais j'avoue avoir une logique souvent déficiente ce qui pose parfois problème lorsque je fais les choix pour les présentations ; ;
- Le Couteau suisse multitâches est un couteau spécial qui remplit toutes les fonctions, allant de la clé de serrure à la hache de guerre en passant par la fourchette de table, la scie, la sarbacane, ... Tout ce qui est arme blanche en fait, à la différence que ces "armes" sont plus petites que la moyenne sachant qu'elle sortent de ton Couteau suisse (ce qui semble logique en somme). J'aurai du préciser en le proposant, ça n'était pas très clair.

Je suppose que je n'ai pas besoin de décrire les autres armes.
Et vu que ça n'a pas l'air de te convenir, je fais une dernière proposition. Si celle-ci non plus ne va pas, je laisse la main à un modérateur ou à Matthew. Je pense à l'Épée à double lame. (C'est une épée plus légère que la traditionnelle qui permet ainsi un maniement plus simple et plus souple. Elle se tient au milieu car à chaque extrémités se trouve une lame à double tranchant)

(je précise que les choix d'armes se font en se basant uniquement sur le caractère des personnages)

__________________________________________
Fondatrice ▬ Soul to squeeze.

Fondatrice ▬ Soul to squeeze.


« Edna C. Callaghan »

Messages : 300

Boarding Pass
Nationalité: Irlando-Russe
Age du personnage: 21 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Sam 17 Sep - 3:44

Je sais que c'est basé sur le caractère et justement : Je n'avais pas compris le lien pour le couteau car c'est un personnage de paradoxe et non juste un mec froid parce qu'il est froid...Il est devenu froid pour sa propre santé mentale. Son naturel est l’hyperémotivité mais pas con et conscient que ça en devient du tourment il a appris à relativiser à penser à froid à se retenir en somme à se maîtriser mais quoiqu'on fasse on reste ce que l'on est.

Quelqu'un d'un naturel peu confiant peut passer son temps à être grande gueule et donc se force quelque pars à être confiant. C'est la différence entre les apparences et la réalité. Ici les deux sont réels et parties intégrante du personnage : il est froid en surface et passe son temps à se refroidir pour éviter d'exploser.(par exemple) Ce qui donne un comportement plutôt glacial et aride même si au fond il verse une larme. Si tu as vu un stéréotype dans mon personnage j'avoue ne pas comprendre...J'avais pourtant fait lire le caractère par plusieurs personnes et toutes avaient, à peu près, comprit l'idée du paradoxe.

J'espère que cette mini explication supplémentaire sur le caractère aura suffit auquel cas n'hesitez pas en poser. Clef de lecture : Il est toujours les deux faces de la pièce en même temps, l'une naturelle l'autre développée pour son propre bien.

couteau multi tache : intéressant vu comme ça. Il y a de quoi faire s'arracher leurs cheveux à ses ennemis.

l'écharpe : Je ne voyais pas ce personnage en assassin navré.

le parapluie : Même si l'idée du filtre comparé à un bouclier ou à la barrière mental contre son emotivité colle parfaitement je le vois mal sortir un parapluie, assommer et partir...Son arme principal est son verbe. Les poings, tasers et autres "armes" dissuasives n'ont pas lieu d'être avec lui. C'est soit son verbe soit il s'assure que tu passes de vie à trépas. donc non. (et quand je dis qu'il s'en assure...c'est pas je laisse pour mort c'est je coupe la tête et des trucs du style)

double lame : colle à son enseignement et l'idée de l'usage de la violence extrême en cas de pique de folie. double lame : double tranchant : les deux faces de la pièce...

double lame versus couteau suisse magique : L'un est bourrin et l'autre plus marrant d'usage....

L'une en ferait un tueur trop dangereux et l'autre transformerait ce personnage en homme à tout faire heu........Je vais prendre l’extrême des double-lames et empêcher ce perso de pouvoir devenir trop facilement un assassin s'il se retrouve dans le cas de figure. Navré d'ajouter de l'eau à ton moulin du stéréotype.
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Mer 4 Jan - 6:00

Bonjour Eric !

Bienvenue parmi nous ! Smile

Je suis heureux de t'annoncer que le forum a rouvert ses portes, je me permets donc de t'écrire pour voir si tu es toujours prête à nous rejoindre.

Peut-être à bientôt ! Wink

__________________________________________


Modérateur RP

Modérateur RP


« William Grant »

Messages : 219

Boarding Pass
Nationalité: Ecossais
Age du personnage: 19 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Jeu 26 Jan - 11:31

Je suis là. Je croyais le forum mort en fait (mais le marque était toujours là).
Je m'y attèle dés demain.
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Ven 27 Jan - 6:04

Contente de te revoir parmi nous.
Je re-déplace ta fiche. Tu as deux semaines pour terminer se qui devrai largement suffire vu ce qui reste ^^

Bonne chance

__________________________________________
• Beauté :
Pouvoir qui permet à la femme de charmer un amoureux et de terrifier un mari.


Signature par Liliana
1st Class
1st Class


« Belle A. Starsky »

Messages : 152

Boarding Pass
Nationalité: Africaine (Rwanda)
Age du personnage: 22 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Sam 4 Fév - 3:46

Bon je vaism'amuser . En editant pour rajouter la dernière partie de l'histoire j'ai foutu en l'air tout le codage. Ca va être "génial" de refaire toute la mise en page etc... je suis "heureux" cheers
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Sam 11 Fév - 4:06

Double post pour dire que c'est fini. Un peu fait à la va vite je le concède jocolor
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Sam 11 Fév - 9:05

Ok pas de problème

Il me faut juste le nom de la personne sur ton avatar et son auteur stp.

__________________________________________
• Beauté :
Pouvoir qui permet à la femme de charmer un amoureux et de terrifier un mari.


Signature par Liliana
1st Class
1st Class


« Belle A. Starsky »

Messages : 152

Boarding Pass
Nationalité: Africaine (Rwanda)
Age du personnage: 22 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Sam 11 Fév - 11:28

Il s'agit de Saito Hajime de l'anime Hakuôki: Shinsengumi kitan.(Que je recommande d'ailleurs) Je n'ai malheureusement pas le nom de l'auteur de l'image tout simplement parce que l'image était rassemblée avec un tas d'autre sur un site dont je n'ai d'ailleurs plus l'adresse.
2nd Class
2nd Class


« Eric Schmitt »

Messages : 31

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Sam 11 Fév - 12:47

Ok.
Arme et avatar recensé.
Direction Boarding Pass et Carte d'embarquement.
Bon rp

__________________________________________
• Beauté :
Pouvoir qui permet à la femme de charmer un amoureux et de terrifier un mari.


Signature par Liliana
1st Class
1st Class


« Belle A. Starsky »

Messages : 152

Boarding Pass
Nationalité: Africaine (Rwanda)
Age du personnage: 22 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eric Schmitt Aujourd'hui à 5:26




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

Eric Schmitt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
En attendant le train,
découvre notre monde.
 :: → TICKET RESERVATION :: → OUR PASSENGERS
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit