Partagez|

Balade en Lieu Saint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Balade en Lieu Saint Mar 1 Mai - 13:16

Balade en Lieu Saint


« Le Théâtre est né de l’Église.
Elle ne lui pardonnera jamais.
Jalousie de métier.
»
Sacha Guitry

Pv Saul Rosenberg & Angelo Di Verruchio

Ouvrant les yeux paresseusement, Angelo se réveilla. Fixant le plafond de la petite cabine qui lui servait d'appartement, il resta de longues minutes sans bouger, entre à moitié endormi, envahit par une flemme monumentale de se lever et même, de bouger. Se retournant dans son lit, il finit par se rendormir, décrétant qu'il était trop tôt pour se lever, après tout, il n'avait rien à faire aujourd'hui, alors autant en profiter pour "larver" joyeusement dans ses draps.

Le soleil était bien haut dans le ciel lorsque le jeune homme se réveilla pour de bon. Quelle heure était-il? Aucune importance. De toutes façons, il ne regardait presque jamais l'heure; il considérait cette notion comme obsolète, l'unique notion qu'il avait vraiment de temps était juste s'il faisait jour ou nuit. Tout le reste quantifiant le temps, ces heures, ces minutes et ces secondes, il s'en fichait comme de sa première chaussette.
Se levant d'un pas lent, trainant la patte, il se dirigea vers sa salle de bain, faisant un brin de toilette, s'habillant d'un jean sombre et d'une chemise blanche, le tout complété par des converses noires. Il passa, comme à son habitude, quelques longues minutes devant son miroir a dompter ses cheveux qui ne voulaient définitivement pas se faire coiffés aujourd'hui. Finalement, il se résigna à les faire ressembler à quelque chose, les laissant cascader librement sur ses épaules attachés en une simple catogan.
Regardant son petit appartement, le jeune homme compléta sa tenue par l'une de ses millier de cravate avant de passer son long manteau en cuir par dessus. Embrassant la pièce du regard, ses yeux vairons se posèrent sur Duca qui attendait tranquillement que son maitre bouge, près à le suivre à tout instant. D'un geste lent, l'italien déploya le bras à l'horizontal du sol et ce simple geste se vit accompagné d'un bruissement d'ailes ; en une fraction de seconde, le grand-duc fut sur le bras de son maitre, ce dernier caressant affectueusement le col de son éternel allié ailé.

Petits pas par petits pas, le hibou vint de nicher sur l'épaule du jeune adulte et le bras de celui-ci redescendit alors. Tournant le dos à son petit lieu de vie, Angelo se saisit de son trident, le rétractant jusqu'à ce qu'il atteigne la plus petite taille qui soit avant de le fourrer dans l'une des poches intérieur de son manteau puis, il sortit finalement.
Marchant sans but à travers le train fantastique, il n'avait pas d'objectif précis et ce fut par un hasard total des choses qu'il se retrouva dans le wagon culturel. Il passa devant la salle de musique que ses hôtes semblaient animer d'une flamme jazzy avant de se retrouver, plusieurs minutes et partitions de saxo plus tard, face à une chapelle.
De son vivant sur terre, il n'avait quasiment jamais mit les pieds dans un endroit saint et c'était une occasion en or de le faire. Poussant les portes de l'endroit, il entra dans ce lieu qui, bien qu'il n'y avait pas une seule âme vivante, ne semblait pas avoir subit les outrages du temps. Les colonnes de pierres étaient d'une majestueuse splendeur et les vitraux filtraient avec douceur la lumière extérieure.
Un véritable havre de paix et de tranquillité.

Déambulant tout en admirant l'endroit qu'il trouvait de toute beauté, le ténébreux finit par se figer sur place.
A l'étage, au sommet d'un escalier en colimaçon fait de vielles pierres, trônait majestueusement un orgue massif. Restant quelques secondes à contempler cette merveille architecturale et musicale, il ne fallut pas longtemps à l'italien avant de gravir les marches pour se mettre derrière la grande console. L'orgue n'était rien d'autre qu'un grand piano après tout, il devrait donc être capable de savoir en jouer...
Duca, quand à lui, avait délaisser l'épaule de son maitre au moment où celui-ci s'était mit à monter les escaliers en trombe. Voletant dans la chapelle, il s'était finalement posé sur le dossier de l'un des banc, regardant attentivement les alentours.
Et ce fut dans un silence religieux que le saint instrument se mit à chanter avec douceur sous les doigts connaisseurs du Second Class...



2nd Class
2nd Class


« Angelo Di Verruchio »

Messages : 20

Boarding Pass
Nationalité: Italienne
Age du personnage: Inconnu, mais probablement entre 25 et 30 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Balade en Lieu Saint Dim 6 Mai - 15:48

Papa et maman étaient juifs, et je juif aussi. On a jamais été pratiquants, certes, même pas croyants, mais un tel détail semble ne pas avoir d’importance. Il ne semble pas y avoir de degré de juiverie. Hitler l’a bien prouvé…

Enfin. Tout ça pour dire que les gens étaient toujours très étonnés de ma fréquentation des églises, de mes lectures de la Bible, de mes connaissances en théologie. Mais moi, ça m’intéresse tout ça, c’est juste de la culture générale ! C’est toujours utile de connaître au maximum quelque chose d’aussi fascinant, complexe et controversé que la religion. Alors quand j’ai découvert qu’il y avait des chapelles et des temples sur le Cinderella, je me suis dit qu’il fallait que j’aille y jeter un œil.

Après ma sieste, bien sûr.

D’ailleurs, je viens juste de me lever. J’ai dormi à peu près quatre heures, d’après mon réveil. Et oui, maintenant que j’ai un post à responsabilités, je dors moins souvent et moins longtemps pour ne pas faire mauvaise impression ! Mais ce rythme va me tuer d’épuisement ! Ne dormir que seize heures par jour, c’est suicidaire. La seule solution est d’optimiser mon temps de sommeil pour dormir vraiment bien et être moins fatigué. J’ai testé plein d’oreillers depuis que j’ai découvert mon pouvoir, mais les Swan Premium restent les meilleurs.

Être Controller à bord de ce train, c’est assez étrange comme boulot. Ça consiste surtout à calmer ce conflit entre 1st et 2nd Class que je ne saisis par forcément. Je me suis engagé à faire ce boulot, alors j’essaye d’éviter les effusions de sang avec mes oreillers en attendant qu’un collègue plus puissant vienne calmer le jeu. C’est vraiment épuisant… Nyah, vivement mes jours de congés ! Je me demande si un de mes oreillers favoris sera libre pour une journée passée à dormir…

Ah ! Non, si je pense à ça, je vais me rendormir aussi sec. On devrait interdire au lever d’être aussi douloureux. Je proposerai ça si je deviens président, un jour. Ma couchette abandonnée à regret, je frotte mon visage à l’eau froide pour me réveiller un peu plus avant de me regarder dans le miroir. J’ai les plis de l’oreiller sur la joue droite, mes cheveux sont tout ébouriffés et mes yeux embrumés. Kyu, il paraît que c’est mignon… Et puis j’ai vraiment trop la flemme de m’arranger mieux que ça. Et j’ai aussi la flemme de m’habiller. Oh, les passagers et le personnel ont l’habitude de me voir en peignoir et en pantoufles, aucune raison de changer.

C’est ainsi que c’est vêtu d’un caleçon et d’une grande chemise trop grande de trois tailles, avec un peignoir violet et des chaussons assortis, que je sors dans le couloir en baillant. Je cligne des yeux, ayant totalement oublié que j’avais fermé les volets. Il fait grand soleil sur la campagne que le train traverse et je contemple le paysage quelques instants, en souriant. C’est tellement paisible que j’ai envie de m’endormir avec ces belles images dans la tête, pour faire de beaux rêves…

Je me réveille environ une heure après, allongé dans le couloir, environné de coussins que j’ai du matérialiser dans mon sommeil. Deux jeunes filles habillées en écolières me regardent en chuchotant tandis que je m’étire, mais en voyant mon badge de Controller elles pouffent et s’éloignent en chuchotant. Je comprends mon nom. Oh, je suis aussi populaire que ça ? Nyah… Révoquant mes oreillers d’un geste de la main, je me souviens de mon projet de visiter la chapelle. Je demande mon chemin et c’est parti !

Le wagon culturel est toujours aussi animé, ça fait plaisir. Je renseigne quelques nouveaux du mieux que je le puis, sachant que je ne suis pas à bord depuis très longtemps non plus… Mais ça va, la plupart sont compréhensifs. Ça doit être ma bouille, on dit toujours que je suis mignon. J’aime le penser aussi, mais mon avis est un peu trop subjectif. Tiens, les membres de club de musique sont en train de jouer du jazz, une musique de j’aime bien ! J’aimerais savoir jouer d’un piano ou chanter juste. Peut-être que mes ronflements pourraient servir de métronome ? Ah non, c’est vrai que je ne ronfle pas. Tant pis.

Les mains dans les poches, j’arrive devant l’objet de ma quête. Les portes sont discrètes, en bois sombre. J’attache mon peignoir autour de ma taille pour avoir une tenue décente et pousse le battant. Il y a un bénitier dans un coin et je fais rapidement le signe de croix, comme c’est la coutume de le faire. On met bien son chapeau dans une synagogue, même quand on visite, alors pourquoi ne pas respecter les traditions catholiques ?

L’architecture du lieu est magnifique. Les colonnes de pierre, élancées, sont de style baroque, et les vitraux représentent le Christ portant la Croix sur le Golgotha. Je repère Sainte Véronique et le Saint-Suaire du coin de l’œil. Le sol est tout plein d’éclats de lumière colorée. C’est une belle chapelle, intime, tranquille, paisible.

Souriant, je vais m’asseoir sur un banc et me laisse aller à mes pensées. Mes parents me manquent… J’espère que maman va bien. Dans sa dernière lettre, elle avait des problèmes avec sa chaise roulante et papa comptait lui ne offrir une électrique pour son anniversaire. Je ne sais pas vraiment si c’est du meilleur goût, mais mon père a toujours été un peu décalé par rapport aux normes civiques. Et maman s’en fiche, elle le prendra bien.

Un hibou apparaît de nulle part et s’installe sur le banc en face de moi, me fixant de ses grands yeux perçants. Peut-être un autre de ces animorphes. Je lui fais un petit signe de main avant de retourner à ma contemplation. L’orgue retentit tout d’un coup et je sursaute. Je commençais à m’endormir s’en m’en rendre compte, moi ! Je frotte mes yeux et me tourne vers le superbe instrument qui résonne de toute sa structure. Un morceau profane… Hum, ça doit être un amateur qui joue, pas un responsable. Je me lève et me dirige vers l’escalier en colimaçon qui monte au siège de l’instrument. Le hibou me suit en voletant. Peut-être que lui aussi aime la musique ?

Il y a un garçon au clavier de l’orgue, qui semble jouer avec une certaine aisance. Enfin, on sent quand même qu’il n’a pas trop l’habitude de l’orgue et de ses doubles claviers. Le son surtout est très différent. Un pianiste, peut-être. Je m’appuie à un mur et ferme les yeux, attendant que l’artiste finisse pour le complimenter. Sauf que fatalement, je m’endors.

Merci à mon Talent, j’atterris sur des coussins au lieu de heurter le sol, mais le choc me réveille quand même. Le piano s’est arrêté, alors je saute sur mes pieds et rajuste un peu ma tenue qui se débraille vraiment trop vite. Dieu, si vous existez, ne me foudroyez pas s’il-vous-plaît.

Je lève les yeux et souris au jeune homme, toujours assis sur le tabouret. C’est un ténébreux, dans tous les sens du terme. Son air comme ses superbes cheveux aile de corbeau, avec de beaux reflets bleutés. Tiens, il a les yeux bleus aussi.

Ah, au temps pour moi. L’un des deux est rouge.

Je glisse une main dans mes cheveux de gêne et fait disparaître les oreillers répandus au sol en claquant des doigts.

« Ah, désolé… Je me suis endormi sans le vouloir. Je m’appelle Saul Rosenberg, je suis Controller. Ah, ne vous inquiétez pas, je ne viens pas vous sanctionner ! Je sais pas si c’est interdit de toucher à l’orgue. En tout cas, félicitations. Vous êtes un pianiste hors-pair ! »
Controllers
 Controllers


« Saul Rosenberg »

Messages : 30

Boarding Pass
Nationalité: Polonaise/Anglaise
Age du personnage: 19 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Balade en Lieu Saint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Le Cinderella ;
c'est toute ma vie !
 :: Le Wagon Culturel :: Chapelle & Temple
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit