Partagez|

Fête de bienvenue [Sujet commun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Fête de bienvenue [Sujet commun] Mer 13 Avr - 15:17

Voici la première animation de Train Station. Pour s'inscrire, direction ce sujet.


Let's go PARTY
Prenez une coupe de champagne
et entrez dans la danse !

Il est des jours où le Conducteur laisse filer le temps devant ses yeux et partir en fumée. Elle ne sait que faire et se surprend à flâner en fixant des papillons danser et tourbillonner devant la vitre épaisse de sa cabine. C'est durant ces moments de flottement que lui viennent des idées de génie. Ou tout du moins le croit-elle. Mais qui pourrait la contredire après tout sur ce Train ? Elle y est tout et rien, les murs sont ses oreilles, chaque boulon lui murmure des rumeurs, chaque porte qui se ferme lui annonce vos faits et gestes. Tout au fond de la tête du train, tapie, elle rêve et réfléchit. Ou essaye. 

Inspiration divine ou maline, elle a trouvé comment se distraire en ce beau jour de Printemps : en buvant. C'est donc une bouteille de rosé à la main qu'elle manipule les multiples manettes du monstre en ferraille que représente le Cinderella. Mais qu'est donc l'ivresse lorsqu'elle n'est pas partagée ? De l'ivrognerie, de la décadence, de la déchéance. Et ces quelques mots résonnent dans sa tête, l'assommant et surtout l'agaçant. Car quiconque oserait mettre en doute sa toute puissance et sa perfection, en particulier elle-même, subira son courroux.
Elle agitait donc l'alcool translucide dans son verre de cristal en jetant de temps en temps un coup d'œil à la route bordée d'arbres en tout genre. Pourquoi ne pas boire à deux ? Kidnapper un des passagers et le forcer à se saouler avec elle. Triste et pitoyable. En capturer deux ? Conflictuel et elle n'avait pas assez d'alcool dans sa cabine, elle aurait du aller dans le wagon bar se réapprovisionner et cela, elle n'en avait pas envie. En séquestrer trois, deux qui boiraient et un qui irait chercher une nouvelle bouteille ? Cela semblait correct... bien qu'injuste au possible.
    Es-tu si égoïste ? Se murmure-t-elle à elle-même en fixant le fond de son verre, le millésime se tarissant peu à peu dans son lit.

Oui, elle l'est.

Enfin pas tant que cela car finalement, elle pense à vous, parfois, dans un coin reclus de son esprit. Elle se dit que vous devez vous sentir ennuyés, petits passagers. Qu'il faudrait vous amuser un peu plus ? Non, qu'il faudrait que vous buviez un peu plus. Alors elle choisit de réunir toute l'équipe des waiters autour d'elle dans une réunion improvisée. Elle leur exige alors une fête immense au bord de la piscine, supervisée par les quelques controllers qui daigneraient se montrer dans un tel endroit de débauche sans piquer une crise. Car oui, elle attend bien que ce moment soit un instant libre de règles, libre de contraintes. Car elle souhaite partager son vin avec vous.

Sa raison ? Fêter l'arrivée des nouveaux passagers, montés en gare de New York. Sa fausse raison ? Que vous vous enivriez de joie, de bonheur et de plaisanteries.

Les waiters se sont alors activés en s'amusant comme des petits fous. Ce n'était pas tout les jours que le Conducteur lui-même venait leur exiger d'organiser quelque chose. Des petits arbustes décorés ont orné la piscine, des tapis rouges et verts ont orné le sol, les baies vitrés ont été entrouvertes pour dévoiler un magnifique paysage en fleur. Le printemps est là et éclaire la pièce de ses rayons. Et une sono dernier cri a été intégrée au murs pour vous délivrer les derniers tubes de l'hiver, rien que pour votre bon plaisir. Ayant déplacé le bar à cocktail, il se trouve désormais au milieu de l'endroit et vous fournit en boissons en tout genre, n'hésitez pas à demander. Joueurs, ils ont choisit un buffet sucré-salé des plus délicieux et se sont revêtus de leurs plus beaux vêtements. Ils portent tous une rose orangée accrochée au niveau du coeur sur leur tenue, vous ne pouvez pas les rater.

La Conductrice est ravie par leur travail. Elle a siroté son deuxième, et troisième verre en maillot de bain, barbotant dans l'eau, tout en observant l'équipe à l'oeuvre.

L'après-midi commence à peine, et les premiers arrivant sont à la porte. Bienvenue à la fête en l'honneur de Invité ! Prenez une coupe de champagne et entrez dans la danse !
PNJ
 PNJ


« Conducteur »

Messages : 217

Voir le profil de l'utilisateur http://train-station.forumgratuit.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Jeu 14 Avr - 9:13

Ce n'était pas tous les jours que la conductrice du train en personne nous demandait d'organiser un évènement dans le stress et la rapidité. Pourtant, bien loin de nous plaindre, nous avions accueilli l'occasion avec un réel plaisir et un délice non dissimulé, nous mettant directement à la tâche. J'étais dans ce train depuis plusieurs années déjà, j'en connaissais les codes, les eus et les coutumes. J'appréciai cette ambiance bon-enfant qui régnait à chaque fois que nous, les serveurs, nous activions dans l'organisation d'un quelconque évènement. Les verres qui s'entrechoquaient, les plats qui se bousculaient et les idées qui fusaient. La pièce, cette fois-ci, avait été imposée par notre cheffe à tous. La piscine serait notre lieu de prédestination, et ce n'était pas pour me déplaire. J'aidais mes comparses dans la tâche qui nous avait été incombée, j'œuvrai toute la journée dans le seul but de rendre cette pièce la plus approprié possible à telle occasion. Pendant que mes camarades s'activaient en cuisine, je trouvai l'exaltation dans l'installation des tables, de la décoration. En compagnie de certaines de mes amies les plus proches dans ce train, je m'activai pour donner à cette piscine une ambiance agréable et charmante. C'était dans ces conditions un peu stressantes, mais tellement amusantes, que se déroula la moitié de ma journée. Le sourire aux coins des lèvres, les mains posées sur mes hanches, j'observai le résultat avec une certaine malice, comme une enfant devant un stand de bonbon. J'étais fière du travail accompli, plus encore, j'étais impressionnée. Nous avions fait un très bon travail, c'était vraiment charmant. Alors, lorsque tout fut terminé, j'eus enfin la chance de pouvoir quitter les lieux pour me rendre directement dans ma chambre où m'attendait la tenue que nous porterions durant cette soirée. Je n'avais pas congé et ne tenais pas à obtenir du repos. J'aimais mon travail, plus encore, j'aimais le rythme de vie que nous imposait notre existence à bord du Cinderella. Voir défiler ses paysages, les observer sans pour autant nous les approprier était exaltant. J'aimais savoir que ma vie n'était pas fixe, que je pouvais être hier à NYC et demain à San Francisco, j'aimais savoir que je n'avais d'attache que sur ce train, mais j'aimais aussi savoir que j'étais libre, complètement libre.

L'air un peu rêveur, j'enfilai ma mini-jupe bleue sans faire vraiment attention. L'ensemble que nous portions mettait en valeur mes longues jambes, fines. La marinière que j'enfilai se mariait parfaitement avec ma mini-jupe et pour couronner le tout, nous devions accrocher une énorme fleur orange sur l'avant de notre costume, ce qui nous donnait un air un peu décalé, loufoque, mais qui me plaisait énormément. J'optai pour une paire de ballerines bleues foncées confortables. Comme je savais, par avance, que je devrais courir d'un bout à l'autre de la pièce pour servir, je ne tenais pas à devoir ôter mes escarpins tant mes pieds me feraient souffrir. Prête, je quittai à nouveau mon wagon-couchette et me dirigeai vers la piscine, avec beaucoup d'entrain. J'y retrouvai d'autres serveurs, avec qui j'avais déjà travaillé au moins une fois. Les saluant rapidement, je m'installai près d'un buffet sur lequel nous avions mis quelques encas en attendant que les passagers arrivent. Notre mission, à nous les serveurs, était d'animer la soirée, de rendre les choses attrayantes et plaisantes. Je ne faiblirai pas ce soir encore, je ferai honneur à ma tâche et à mon rôle ici, je serai une serveuse modèle. Le sourire figé sur mon visage, j'ajustai alors ma jupe en entendant les premiers passagers arriver… La fête ne faisait que commencer et déjà, je me sentais de parfaite humeur, prête à l'affronter.
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Jeu 14 Avr - 13:02

Le temps, à l’extérieur -bien sûr- était magnifique... Prémonition ?! Daisy s'ennuyait E-NOR-ME-MENT ce jour-ci. Autant dire que c'était rare -ou pas-, mais quand ça arrivait, fallait pas roder dans les parages. Donc, la blondinette errait dans les wagons à la recherche d'un peu d'action, et de baston ne le nions pas. Là, pleine d'espoir, elle se décida à... Aller au wagon bar ! Il y a TOUJOURS quelque chose là-bas ! Mais plouf, que dalle. Là, dégoûtée, elle fila boudeuse dans sa 'maison', ainsi elle appelait le zoo. Elle s'y réfugia, s'endormit ainsi... Si si, elle PEUT dormir ! Épatant, hein ? La bonne enfant dormait paisiblement, le sourire aux lèvres, avec un petit air de bienfaisance. Et ses rêves... Oh oui, ses beaux rêves. Elle s'y voyait souvent, enfant, avec ses parents. Ils sont si souriants, dans ses rêves. Il l'aime tellement, et la câline, et la cajole... Mais quand elle se réveille, elle laisse souvent échapper une ou deux larmes, se mangeant terriblement la dure réalité qu'est que ses parents la déteste, et qu'elle est bien loin d'eux. M'enfin, elle est très bien loin d'eux. Trèèèès bien. Ici, on l'aime pour ce qu'elle est... Ici, elle est heureuse, et se sent chez elle. Elle dort encore, la petite enfant. Dans son monde coloré, parmi ses zèbres et éléphants colorés, elle rêve et rêve encore, à ne plus pouvoir s'arrêter. Mais... Il y a une fin à tout ! Et malheureusement pour tous les petits passagers de ce cher train, il faut bien qu'elle se réveille ! Se redressant, frottant avec ses mains sur ses yeux irrités, elle baille. "Déjà midi...?" Elle se relève et fait quelques petits échauffements puis... "Bon, qu'est-ce qu'il y a de nouveau ?? J'arriiiiiiiiive !" Elle laisse apparaître un méga sourire sur ses lèvres qui a tendance à faire très très peur puis repart à l'aventure.

Mais malgré tout, elle s'ennuie encore, ne trouvant toujours pas d'activité. Là, elle entend parler de la fête de bienvenue du wagon piscine... Enfin une activité ! La gamine se précipite donc à ce fameux wagon... Hm, lieu peu recherché, mais mieux vaut pas se plaindre... Il y a quelque chose à faire au moins ! Elle entre et voit... De l'alcool... Mais c'est une vraie alcoolo, c'te conductrice ?! Elle regarde passer un waiter avec des coupes, puis elle prend un air de déterré. Ne rien dire, ne rien penser. Alcoolo, certes, mais grand manitou, ne rien dire, ne rien penser. La gamine entre donc, d'un pas -très- peu hésitant. Elle chope une coupe, même si certaines lois humaines l'interdisent, au passage puis boit tout d'une traite.

-"Je sens que je vais pas rester sobre longtemps moi !"


Spoiler:
 
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Dim 17 Avr - 16:01

La nuit avait été courte, malgré les multiples pauses que j'avais effectuées pour allonger mon temps d'un bon quart d'heure. Un mal de tête poignait au-dessus de ma tempe gauche, mais c'était une piètre gène comparé à la satisfaction d'un travail bien accompli. Pendant que les passagers du Cinderella étaient emmitouflés dans leurs couvertures, susurrant à l'oreille de Morphée de doux rêves, j'avais combattu le manque de sommeil accumulé ces derniers jours pour coller des affiches dans tout le train, jusque dans la salle de réunion des contrôleurs. Je me doutais que peu d'entre eux iraient poser un seul orteil dans le wagon piscine, car se montrer à moins de trois mètres d'un lieu public voué à la frivolité était synonyme de se discréditer auprès de leurs collègues. Il n'empêche, redécorer les murs de leur quartier général de piscines en forme de verres à cocktails multicolores m'avait fait un bien fou. J'étais également passé par les chambres à coucher, la chapelle, la machinerie, le zoo, le cinéma, les toilettes... La plus grande affiche avait été destinée à l'entrée du quartier des bars, endroit stratégique pour faire de la propagande.

Je ne savais pas combien de kilomètres j'avais parcouru en vadrouillant dans le train, dazibaos sur un bras et seau de colle liquide dans l'autre, mais j'étais éreinté. Faire l'équilibriste sur une chaise pour atteindre le toit du bar à cocktail pour y coller des fleurs oranges, cadeau personnel destiné à Aaron, m'avait donné le coup de grâce. Je m'étais permis de me revigorer en buvant un liquide qui m'avait brûlé la gorge mais remis toutes les idées en place. J'avais collé quatre ou cinq affiches de plus puis je m'étais jeté tout habillé sur mon lit.

•••

J'ajustai la rose orangée sur la poche de ma veste et contemplai le résultat dans le miroir. Cette touche de couleur rehaussait la nuance dorée de mes iris et donnait un aspect plus gai, plus festif à ma tenue noire habituelle. Pour souligner mon statut de serveur, j'enfilai des gants blancs que je portais d'ordinaire pour protéger mes doigts fragiles en hiver. Un dernier rajustement de ma cravate et je quittai la chambre commune.

Je souris à chaque passager que je croisais dans les couloirs. Arrivé au niveau du wagon multimédia, la vieille madame Thym se joignit à moi et commença à poser ses recommandations, qui relevaient plus de remontrances.

« Comment une jeune fille comme notre Conducteur peut tolérer que même les mineurs touchent à un seul verre d'une boisson alcoolisée ! De mon temps, les règles étaient plus sévères et nous nous amusions très bien quand même.

Vous savez, Madame Thym, ma génération ne recherche tant pas l'ivresse de l'alcool, mais plutôt celle du plaisir. Et pour atteindre une telle exaltation, il faut parfois dévisser certains boulons de notre cerveau pour laisser la machine tourner d'elle-même. »
Au regard qu'elle me lança, je sus tout de suite que madame Thym n'était pas vraiment convaincue. Nous nous séparâmes à l'entrée du wagon piscine. Ma petite équipe avait fait du bon travail pour qu'il ressemble à un véritable lieu de réjouissance. Les décorations bigarrées prêtaient à la gaieté et le placement des installations était tout à fait adéquat. Nous nous étions auparavant réunis tous ensemble pour convenir des dispositions et j'avais coordonné le tout. Je constatai avec ravissement que chacun des membres du personnel avait rempli la mission que je leur avais désignée avec succès. Je pris soin de penser à les en féliciter. Mais plus tard. Il était temps pour tout autre chose.

Je sortis la caméra que j'avais fourrée dans la poche de mon pantalon et commençai à filmer le wagon piscine avec ses passagers déjà arrivés, ses enfants qui plongeaient, ses serveurs tout sourire qui se pliaient avec professionnalisme au moindre désir des clients et ses quelques contrôleurs qui faisaient la moue. Je tournai mon objectif vers le prochain passager à entrer dans le wagon et lui souhaitai :

« Bienvenue à la fête ! Veuillez vous délester de vos soucis et enfiler les chaussons de l'allégresse, vous êtes embarqués pour vivre une journée frénétique ! »

__________________________________________

Waiter à votre service.


Waiters
 Waiters


« Lucas Drummer »

Messages : 174

Boarding Pass
Nationalité: Franco-allemande.
Age du personnage: Inconnu.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Lun 18 Avr - 11:56

Will était encore dans sa cabine en train de chercher son short de bain. Ce qu'on appelait "cabine" dans le Cinderella était un véritable petit studio avec tout ce dont avait besoin un jeune homme comme Will. Mais alors, question entretien et ménage, ce n'était vraiment pas son fort et trouver un vêtement ou quoique soit d'autre chez lui devenait alors une véritable chasse au trésor. Le jeune 1st Class farfouillait dans les vêtements en vrac au bout de son lit et finit par trouver l'objet de sa quête: un magnifique short de bain bleu avec des fleurs hawaïennes blanches.

Aujourd'hui, on fêtait la bienvenue aux nouveaux passagers du Train. Et la fête avait été organisée dans le Wagon Bar comme il se devait, avec sa gigantesque piscine, sa piste de danse, son restaurant... et son bar bien entendu. William n'espérait plus que l'évènement soit réussi. Eh oui, ce serait mal connaître les Waiters sinon, véritables maîtres des animations en tout genre. Parmi les organisateurs, il y avait bien entendu Lucas Drummer, leur boss et Will se faisait un honneur de le connaître. Non pas qu'ils soient de grands amis mais ils avaient déjà eu plusieurs fois l'occasion de partager des sujets communs autour d'un verre, avec le soleil couchant éclairant le wagon par ses fenêtres panoramiques comme arrière plan.

Will marchait maintenant en direction du Wagon bar, habillé de manière plutôt décontractée: chemise blanche entrouverte et bermuda en toile beige. Il portait un sac en bandoulière dans lequel il avait mis maillot et serviette de plage. Comme le chemin était un peu long de sa cabine au wagon, il décida de prendre un "raccourci".

Ouvrant la porte du wagon qui donnait sur l'extérieur, Will admira le paysage américain qui filait à pleine vitesse devant ses yeux. Il sourit. Ferma les yeux. Et sauta du Train. Quelqu'un l'aurait vu à ce moment aurait cru à une tentative de suicide. Mais non. Will avait sauté, certes. Mais l'humain avait alors disparu laissant place à un magnifique rapace blanc tacheté de noir. Nul doute que c'était Will avec le sac pendu autour du cou puissant de l'oiseau. Nul doute que c'était un 1st Class. Nul doute que c'était le talent de Will: le Faucon gerfaut.

Depuis le temps que Will était sur le Cinderella, il le connaissait comme sa poche. Comptant le nombre de wagons qu'il dépassait, le faucon filait à toute vitesse au dessus du Train. Pour atterrir enfin de façon maîtrisée par le toit ouvert sur Wagon Bar. Reprenant sa forme humaine, Will s'amusa à observer certains regards étonnés d'adultes ou admiratifs d'enfants. Alors qu'il se retournait pour se diriger vers le bar, ce fut à son tour d'être surpris en découvrant une caméra de poche braquée sur lui tenue par un jeune homme fort bien habillé qui lui dit:

- Bienvenue à la fête ! Veuillez vous délester de vos soucis et enfiler les chaussons de l'allégresse, vous êtes embarqués pour vivre une journée frénétique !

D'abord concentré sur la caméra devant laquelle il resta bouche bée, Will finit par reconnaître le fameux Lucas, l'Orateur, son camarade de soirée. Le Waiter s'était mis sur son 31 avec sa tenue très chic, ses gants blancs et la rose agrafée sur son torse. Une chevelure blonde à la fois coiffée et déstructurée... Monsieur avait assurément un charisme fou. Là dessus, le 1st Class fit une moue désabusée et répondit:

- Ah génial. Je vais avoir une de ces tronches sur ton film...

Puis il se mit à rire en imaginant la tête qu'il avait du faire et continua d'un air faussement sérieux, le regard bien tourné vers l'objectif:

- Bien le bonjour cher Waiter et merci de m'accueillir de manière si chaleureuse. Vous avez une de ces classes!

Sur ces mots, Will tendit la main pour saluer son camarade. Puis il jeta un regard alentours pour voir si Luce était arrivée.


Dernière édition par William Grant le Sam 23 Avr - 14:33, édité 6 fois
Modérateur RP

Modérateur RP


« William Grant »

Messages : 219

Boarding Pass
Nationalité: Ecossais
Age du personnage: 19 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Lun 18 Avr - 12:29


Plic. Ploc. Quel son répétitif. Avec difficulté, Sivilotti se retourna sur sa couchette. Alors que sa tête disparaissait dans l’oreiller, elle cherchait à tâtons le réveil, il devait être tard. L’heure de se changer. Après avoir consacré sa matinée et sa nuit pour aider de son mieux à préparer la fête, tout en jubilant chaque instant, Sivilotti avait pensé à une sieste. Une courte mais reposante sieste. Une demi-heure à peine. Il était 12:30. La Waiter soupira. Il était l’heure de se lever, de pousser ses méninges à fonctionner… D’aller s’amuser. Parfois, cette idée pouvait être lassante, vraiment lassante. Mais Waiter n’est pas Waiter pour rien. Sivilotti sauta précipitamment de sa couchette, manqua de peu de s’étaler contre le mur, puis couru devant sa glace. Une mise au point était obligatoire, il lui fallait être présentable, même si se présenter en T-shirt et petite culotte ne la dérangeait pas plus que ça. Un coup de brosse, mais pas de maquillage, rien de superficiel, cette fois. La jeune fille revint vers son coin un tant soit peu présentable, mais il lui manquait toujours ce déguisement. Retirant avec soin une pile de vêtement d’un tiroir, elle en tira un T-shirt décontracté bleu marine et un leggings blanc. Après avoir enfilé le tout, une grande grimace s’afficha sur son visage. Aigrelette qu’elle était, le leggings comme le haut étaient grands, trop grands pour elle. Elle ne mit pas longtemps à se convaincre que cette tenue ne lui allait pas, mais la fleur orange finit par lui plaire. Elle l’accrocha avec soin, comme une médaille, la mettant plus qu’en valeur, pour faire oublier au monde son immonde maigreur et prouver qu’elle était aussi saine qu’une autre… Ou qu’elle avait autant de gout.

Après un nouveau court instant devant son miroir, elle sortit de son coin, pour rejoindre les autres, à l’autre bout du train. Alors qu’elle entamait le trajet, son imagination vint se troubler, elle suivit un papillon imaginaire, se mit à parler avec son ami imaginaire, lui expliquant qu’il y avait en effet des complémentaires dans sa tenue, mais qu’un rappel orange manquait. Elle s’arrêta pour lui raconter son histoire de la matinée, ainsi que du trois quart de la nuit, pour lui expliquer comment elle avait récupéré en une demi-heure, pour lui prouver qu’elle avait bien de la chaire sur ses os, pour lui montrer sa jolie fleur, pour lui raconter une blague, pour lui explique sa nouvelle théorie mathématique… En bref, même si elle était à l’heure, elle se retardait. Ce n’était pas encore le début de l’après-midi, mais, tout en parcourant les wagons, la jeune fille avait terrorisé plus d’un passager, surpris nombre d’entre eux, et même accompagné certain jusqu’à un wagon suivant.

New York. C’était donc cette étape que la conductrice avait trouvée assez importante pour célébrer une fête, pour inviter tout le monde… A moins que ce ne soit un prétexte. Comme ceux que trouve Ravy pour s’amuser, comme ceux que trouve Cassy pour draguer, comme ceux que trouve Ravel pour aider. Mais en plus grand. Et plus pratique. Plus chouette, plus drôle. Alors que son approche du wagon à toit-ouvert se faisait, la jeune fille commençait à sourire, à l’idée de voir la conductrice s’amuser, ainsi qu’un bon nombre d’autres personnes, des enfants, des animaux… Tout le monde. Et pas de bagarre, cette fois. C’était un événement. Le Conducteur lui-même avait dit de faire ça, ça et ça. Ce n’était pas n’importe qui. Ce n’était pas n’importe quoi. Cette fête allait être surprenante, enthousiasme et manifestement esquisse. Enfin. L’importance n’était pas si grande. Ou peut être que si. Tout le Cinderella se devait d’être présent.

Ravy poussa la porte pour redécouvrir le petit monde, même si celui-ci venait de changer, un peu. Il y avait plus de gens, cette fois-ci. Les Waiters du matin étaient bien sûr toujours là, mais d’autres personnes avaient fait leur apparition. D’autres classes. Malgré le nombre de personne qui augmentait, la gamine ne mit pas longtemps à faire son repérage ; le Conducteur, ou la Conductrice, était dans les parages, ainsi qu’une waiter qu’elle ne connaissait que de vue, quelques 1st et 2nd class, et puis le chef. Des enfants étaient là, aussi. Ravy poussa un petit soupire, puis entra dans le wagon, la tête haute et les épaules carrées, même si sa démarche restait un peu fourbe. Sans vraiment prendre garde, elle se dirigea vers le bar et chopa une boisson, puis fonça vers la piscine.

Elle fut alors attirée par une chose qu’elle ne voyait pas souvent, quelque chose de nouveau, de beau, de sympa, de drôle et d’amusant ; la camera. Toujours si charmante, elle gambada jusqu’au point recherché tout en buvant un peu de son verre, qui contenait quelque chose dont elle ignorait le nom, elle n’avait pas prit la peine de vérifier. Alors que le chef tenait l’objectif, elle vit un autre blond s’approcher avant elle, ce qui la refourra quelque peu, mais elle n’en fit rien ; elle voulait jouer. Alors qu’il tendait la main vers l’autre, Sivilotti intervint, sans prendre connaissance de la personne. A vrai dire, elle n’avait pas prit la peine de regarder son visage. Le poussant d’un coup de hanche bien callé, elle se pointa devant l’objectif et entama toutes sortes de grimaces, avant de lancer un « Héh, héh, chef ! ».

Puis, après une dernière courbette devant la caméra, elle recula et adressa un grand sourire au reste de l’assemblée, même si personne ne semblait vraiment la voir, ou la remarquer. Ce pour quoi elle se mit à crier « Bienvenue, Biiennvenue ! Bienv’nuuue ! Bienvenue ! Welcome ! » en serrant la main de toutes les personnes passantes. Ravy était ravie. Encore.

__________________________________________
Spoiler:
 
Modérateur RP

Modérateur RP


« Sivilotti Cassoli Ravel »

Messages : 119

Boarding Pass
Nationalité: Lithuanienne
Age du personnage: 24 ans.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Mar 19 Avr - 5:41

Jack avait passé sa matinée dans la bibliothèque, parcourant au hasard les différents rayons envahis d’herbes sauvages d’un pat lent, s’arrêtant devant certains qu’il trouvait plus intéressants que d’autres. En ce moment, il profitait de la fraîcheur ambiante pour déguster la boîte de gâteaux secs composant son déjeuner.

Il avait décidé depuis une semaine d’explorer de fond en comble le Train, histoire d’arrêter de se perdre tout le temps en cherchant une destination imaginaire. Il avait déjà réussi à parcourir une partie du wagon multimédia et s’était émerveillé devant la grandiose Salle Pokémon, dont il saluait l’idée révolutionnaire mise en place. Il s’était fait une ou deux séances cinéma, mais ne s’était pas plus amusé que ça, les films n’étant pas les meilleurs existants. Il avait passé aussi quelques soirées dans des bars mais n’avait rencontré que peu de gens, aussi il préférait attendre avant de renouveler l’expérience. Il en était maintenant à la bibliothèque. Jack n’aimait pas spécialement lire, alors il ne savait pas s’il allait souvent y revenir, mais le calme du lieu et l’étendue de la nature dans les étagères lui inspiraient une certaine tranquillité qu’il appréciait tout particulièrement. Plus il s’enfonçait dans le Train, plus il le trouvait merveilleux.

Son endroit préféré devait être le wagon à toit ouvrant. Là-bas, il retrouvait la même sensation de vitesse que quand il courait, simplement en parcourant des yeux le paysage qui défilait devant ses yeux à toute allure. Il avait fait un tour à la piscine, sans plonger car il n’avait pas son maillot de bain, mais avait trouvé l’endroit charmant. C’est vers cet endroit qu’il retournait justement, après avoir délaissé les livres et passé une chemise repassée, la seule qui soit encore présentable. Il se dirigea donc vers la fête de bienvenue qui se tenait là-bas, dont il n’avait appris l’existence que quelques temps plus tôt, malgré les tonnes d’affiches qu’il ne remarquait que maintenant et qui étaient placardées un peu partout, même dans les endroits les plus farfelus.

C’est donc ainsi qu’il arriva près de la piscine, un short de bain en guise de pantalon -on ne sait jamais. La salle avait été magnifiquement aménagée, et les baies vitrées étaient entrouvertes. Heureusement, le soleil montrait le bout de son nez, contrairement aux derniers jours où il n’avait cessé de bruiner et pleuvoir par intermittence. Pas mal de Waiters étaient déjà rassemblés, mais encore peu de passagers étaient arrivés, une magnifique rose orange piquée sur le cœur, même si la pièce commençait à se remplir. Jack se dirigea derechef vers le bar, situé en plein milieu de l’arrangement, mais fut intercepté par une folle tête brune toute souriante, qui lui prit la main violemment pour lui crier "Bienvenue !" dessus. Devant cette attaque aussi soudaine qu’inattendue, Jack resta bouche bée quelques instants, se laissant secouer le bras, puis répondit :

"Hem… Merci, fit-il avec un air curieux peint sur le visage. On ne se serait pas déjà vu quelque part ?"

Ne vous méprenez pas, ce n’était pas une technique de drague désuète, il avait vraiment l’impression d’avoir déjà vu la brunette quelque part. Quand à savoir où… Ce ne fut qu’après qu’il remarqua la caméra quelques pas derrière elle.
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Jeu 21 Avr - 13:28

Anastasiy, petite fille de son état, avait bien applaudit lorsque le Chef avait annoncé la grande nouvelle. Une fêteeee ! Une fête ?! Oui, une grande fête de bienvenue pour elle ne savais quel passager...Et en fait elle s'en foutait un peu. Résultat elle n'avait pas dormi de la nuit et de grosses cernes cernaient ses yeux bleus. Cernes effacé grâce à une légère touche de maquillage. Tout en brossant ses longs cheveux dorés, ce matin-là, elle avait repensé à son enfance. Les fêtes, en Russie. Elle se souvenait particulièrement de la grande fête du village. A cette époque elle avait sept ans. Et il faisait froid. Quelques fois Ana' se surprenait à penser avec nostalgie à la neige. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui c'était fête ! Repassons donc à cette grande fête du village. Comme dit plus loin, il faisait froids, trèèès froid. On était en hiver a l'époque. Et l'hiver, en Russie, ce n'est pas rien. Donc, comme à chaque fête, on se réchauffait comme on pouvait. Danse, feu de joie... alcool. Vodka plus précisément... Bon bref. Ana' admira son reflet dans le miroir. Pour une fois, elle ressemblait a quelque chose... Elle était même plutôt jolie. Ses grands yeux bleus entourés de noir, les longs cil légèrement maquillés. Elle passa rapidement du gloss sur ses lèvres et enfila sa robe bleue, sa préférée. Mhhh... Oui. Mais avec quo--. Son regard fut attiré par des bas noirs rayés de blanc. Pourquoi pas... Un gros nœud dans ses cheveux blonds et c'est partiiiiiiiiii ! Dérapage plus ou moins controlé a la sortie de son wagon et... elle se prit le mur. Bon, ne pas pleurer, et surtout ne plus courir dans les couloirs. Non, c'est pas bien UU. En entrant il lui avait fallu éviter une jeune fille... déja complètement saoule en train de dire bonjour a tout le monde.
Arrivée devant la piscine Ana' écarquilla grand les yeux :

-Ouaaaaaaaaaa ! Ça c'est de la piscine !

Attrapant son tablier elle commença alors son service. Passant entre les gens en souriant, rigolant aussi :

-Ehhh Ana', apporte un saké !

Elle sourit et s'invisibilita. Encore. Et hop, un verre de saké volant, un ! Regardant tout le monde rire elle lança un concours, une animation -totalement- stupide :

-Une tournée pour celui qui en avale le plus !

Elle rit et plusieurs personnes, dont certains waiters et des controllers, se regroupèrent autours d'elle et la petite blondinette servit des coktails "spécial maison"... C'est à dire des expérimentations foireuses. Des trucs bizarroïdes, quelques fois ce n'était même pas de l'alcool... Mr. Treaman vomit après un superbe mélange de jus de chaussette, appartenant a un waiters trèèès gentil/Papaye, le tout sans alcool. Rayé de la liste des participants aussi Mme. Machi et Mlle. Manchedepell'. La première ne résista pas au ponch chocolat/brocolis/rhum/jet27 et le Vodka/Gin/Kai/Saké/Vinaigre balsamique ne plut pas beaucoup a la seconde. A la fin du jeu, gagné par Mme. Armetia et les nombreux piments/rhum et pastis pur, la plupart des joueurs étaient affalés sur les tables, complètements bourrés/dégoutés... Ou alors riaient bruyament. Puis un imbécile lui demanda, à elle le petit ange, de boire. En riant elle s'enfila les trois premiers verres de saké... sans broncher, totalement sobre. Ben oui, quand vous habitez en Russie et qu'on vous fait avaler une bouteille de Vodka a sept ans vous avez un peu de mal a prendre une cuite. Cependant égayée par la boisson alcoolisée elle s'invibilisationa (Je sais, ça n'existe pas... et aloors ?) et, avec seul son grand sourire visible, s'approcha lentement dans le dos d'une petite passagère blonde de première classe, déja complètement bourrée :

-Bonjouuuuuuuur Daisyyy !

Parce que oui, c'était la jeune Daisy qu'elle venait de prendre pour proie. Et dans un grand rire cristallin elle la poussa a l'eau. Toujours invisible.
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Dim 24 Avr - 6:14

Des cris. Ou peut-être des rires plutôt ? C'était du pareil au même...

Des fleurs oranges déambulaient dans le train pour forcer les passagers encore absents à se joindre à la fête. Difficile d'ignorer l'évènement : les Waiters s'étaient donnés bien du mal pour mettre des affiches dans chaque recoin de ce train. Luce n'était pas encore parvenue à la salle de réunion qu'elle imaginait ce qu'elle y trouverait. Elle n'avait pas vraiment envie d'y aller. Il y aurait du monde. Enfin, ce genre de fête était plutôt chose commune dans le Cinderella. Les Waiters étaient là pour ça. Pour mettre de l'ambiance.
Aujourd'hui c'est différent ? Parce que c'est sur demande du Conducteur ? Bah, ce mystérieux personnage... Il pouvait bien faire ce qu'il voulait, c'est son train. Luce était presque sûre de ne jamais l'avoir vu. Quoique des rumeurs circulaient. Ce serait une jeune fille paraît-il. Luce eut l'idée pendant une fraction de secondes de se rendre à la piscine uniquement pour tenter de mettre un visage sur ce fameux Conducteur.

Mais non. Elle n'avait pas la tête à ça. Et puis son boulot à elle, c'était de contrôler. S'amuser... Ce mot résonnait étrangement aux oreilles de la demoiselle. Elle ne connaissait pas vraiment le principe. Vous voyez, quand on a vécu une enfance comme la sienne, ce genre de choses semble plus ou moins inconnu. Pire encore pour Luce, voir toutes ces personnes faire n'importe quoi, ça l'effrayait presque. William lui avait pourtant dit plus d'une fois de se lâcher. Will. Il serait probablement à la fête. Viendrait-il chercher sa sœur si celle-ci ne venait pas de son plein gré ?

Finalement, à force de marcher dans les couloirs en réfléchissant à tout ça, ses pas la conduisaient peu à peu au Wagon à toit ouvrant. Elle passait à travers les portes instinctivement, comme à son habitude, en silence. Les bruits, la musique, les effluves de boissons lui parvenaient de plus en plus distinctement. Elle approchait du lieu fatidique. Qu'allait-on penser en voyant l'Imprévisible se pointer dans une fiesta pareille ? Bah, ce ne serait sans doute qu'une nouvelle surprise à lui attribuer. Luce, celle qui réussissait toujours à surprendre. Pour le meilleur...et bien souvent le pire en ce qui concernait les Passagers.
Et donc la voilà. La jeune fille de 17 ans, du haut de son 1 mètre 56, dans sa robe courte blanche, la figure inexpressive, qui vient de faire un pas au milieu de cette foule de déments en train de danser, de boire et de...chanter si on peut appeler ça comme ça. L'endroit est joliment décoré et on aperçoit quelques morceaux de ciel bleu. Luce s'est figée sur place. Les gens ne font pas attention à elle. Son talent activé, elle ne risque pas de se faire bousculer ou cogner.

La jeune Controller jette des regards autour d'elle. Elle avance au hasard. Elle débouche bientôt sur la piscine et, à sa droite, le mini-bar. Y trônent des verres remplis de liquides de toutes les couleurs. Les Waiters les plus connus du Cinderella sont certainement aux alentours. Surtout celui qui fait les cocktails, Aaron. Luce ne le connaît pas personnellement. Et il faut dire qu'à cet instant, il lui semble ne connaître personne. En même temps, elle ne se lie pas beaucoup avec les gens. Mais est-ce elle qui ne veut pas nouer des relations, ou bien ce sont les autres qui, peut-être, ont peur d'elle ?
William n'est pas loin mais Luce ne le sait pas, elle ne l'a pas encore vu. Des fleurs oranges, encore. Les maîtres de la fête savent se faire reconnaître. On a l'impression qu'ils sont partout. Et la Conductrice ? Où est-elle ? Luce aimerait bien la voir maintenant qu'elle est là.
Administrateur

Administrateur


« Luce A. Harter »

Messages : 402

Boarding Pass
Nationalité: Française
Age du personnage: 17 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Dim 1 Mai - 14:14

[HRP : bon, je me lance, ne me lancer pas des pierres, je sais que c'est nul TT]


Ah quelle belle journée ensoleillé. Le printemps est de retour. Les températures qui vont avec aussi. Du coup, elle avait aussi ressortit ses robes de printemps voltigeant au rythme de ses pas … de danse ou bien de ces pas sautillant ou encore de ses pas d’athlète de course. Toujours. Ne jamais faire comme les autres c’était bien non ? Elle passait dans les couloirs, souriant et papotant gaiement avec les clients ou bien les employés, parfois au plus grand damne de ses collègues qui levaient parfois les yeux au ciel, la menaçant de partir sans elle mais, généralement, ils ne faisaient jamais ce qu’ils disaient. Ils l’attendaient toujours et puis, elle ne restait généralement pas longtemps avec les clients qui allaient par-ci par-là ou avec les autres employés qui avaient aussi leur service à faire.

Mais, aujourd’hui, ce n’était pas le cas car tout le train des rêves –ou presque, il y avait toujours des exceptions à tout n’est-ce pas ?- était en ébullition. En effet, comment passer à côté des affiches qu’il y avait de partout dans les couloirs et les salles du Cinderella. C’était impossible. La personne qui avait fait cela, et elle se doutait bien que c’était leur chef, avait dû avoir beaucoup de mal et surtout mettre beaucoup de temps avant de pouvoir être à court d’affiche. Il aurait dû appeler d’autres Waiters à son aide mais il ne l’avait apparemment pas fait. Dommage. Elle se serait bien amuser à poser les affiches. En plus, si on les regardait correctement, on pouvait voir que c’était le Conducteur qui les invitait à faire cette fête.

Evidemment, Gaïa Elwynn était très excitée et surtout très impatiente de pouvoir entamé cette soirée. Elle qui adorait faire la fête, c’était parfait. Et puis, peut-être verrait-elle quelques-uns de ses amis et amies dans cette fête. Mais en attendant, c’était boulot. Eh bien oui, il fallait bien mettre tout en place non ? Que ce soit le buffet, la buvette, les tapis, la musique, s’assurer que la piscine était à bonne température, vérifier que rien n’était cassé et que rien ne pouvait blesser les passagers. Bref, un vrai boulot de barge. Mais c’était intéressant aussi.

Alors qu’elle venait juste de finir, son frère et son meilleur ami l’interpellèrent. Elle leur sourit tendrement et leur sauta au cou pour déposer un gros bisou sur leur joue :

« Alors, tout va bien du côté Controllers ? »
« Oui frangine, je vois que tu t’amuses ! »
« Comme une folle, j’adore être Waiter ! »
« Cela te va comme un gant ! »
« Héhé ! Merci Innocent ! Vous venez ce soir hein ?! »
« Oui, nous viendrons mais on ne va pas s’amuser, on va veiller sur vous tous ! »
« Rhooo Alix ! Oublie ça et amuse-toi mon petit frère adoré ! »
« Allons El’, tu sais bien que … »
« Hey Gaïa ! Tu viens ou quoi ? »
« Oui j’arrive ! Désolée, je dois aller me préparer moi aussi, il faut qu’on soit un minimum présentable pour cette soirée. A tout à l’heure ! Habillez-vous bien ! »

Et elle partit sans qu’ils puissent dire un mot. Cela ne changeait nullement de d’habitude. Une vraie tornade d’énergie qu’ils suivaient pourtant. En plus, elle semblait bien s’intégrer parmi la communauté ce qui était parfait. Pendant ce temps-là, elle alla prendre une douche bien mérité avant de s’habiller d’une robe sans manche marron et turquoise qui semblait très coûteuse alors qu’il n’en était rien puisque c’était une des femmes travaillant à l’orphelinat qui le lui avait offert en cadeau. Elle pose un léger gloss sur ses lèvres et mit un peu de récil sur ses yeux. Pour finir, elle attacha, du côté du cœur, une rose orangé comme tous les Waiters pour ne pas qu’ils soient confondu avec les passagers. Elle sourit aux filles qui l’accompagnaient. Elles étaient toutes prêtes et elles allèrent rejoindre tout le monde pour commencer à accueillir les passagers mais aussi les Controllers.

Elle était vraiment contente. Elle regarda autour d’elle, observant les Waiters qui faisaient leur devoir avec le sourire mais aussi avec l’énergie qui les caractérisaient. Elle sourit elle aussi et son travail commença réellement. Ses pas, pour une fois normaux bien qu’un peut sautillant l’emmenèrent auprès d’un passager. Elle s’inclina avec grâce et lui demanda :

« Bonsoir Monsieur, puis-je vous être d’une quelconque utilité ? »
« Bonsoir, servez-moi un verre de punch s’il vous plaît »
« Avec plaisir Monsieur »

Et elle s’éloigna avec élégance vers la buvette où elle demanda au barman de lui servir un verre de punch qu’elle ramena près de l’homme qui la remercia d’un signe de tête et d’un petit sourire. Elle s’éloigna par la suite et se positionna près de la porte d’entrée. Elle n’eut pas à attendre très longtemps car, très vite d’autres invités arrivèrent. Elle s’inclina de nouveau et leur dit :

« Bonsoir et bienvenue à la soirée de la piscine. J’espère que vous passerez un agréable moment en notre compagnie. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas à m’appeler. »

Elle se redressa et sourit à la personne présente devant elle.
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Lun 2 Mai - 13:16

  • [Ah, dur d'arriver comme ça, en cours de route ^^ Désolée si je fais quelques fautes de contexte 0.0]

    Athéna se leva péniblement de sa couchette, un petit lit accroché à un mur, douillet et confortable. Elle venait de passer son début d'après-midi couchée, terrassée par une immense fatigue dû à son manque de sommeil croissant. Maintenant qu'elle s'était bien reposée, elle se sentait mieux et elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien faire du restant de sa journée. Assise, seule dans son petit compartiment, la petite déesse se souvint alors qu'il y avait une fête, au wagon piscine. Une fête ? En quel honneur, déjà ? Ah oui. En l'honneur de tous ces petits passagers montés à New York. Une idée de la conductrice... Mais qu'avait-elle, à la fin ? Ce genre de fêtes, ou on en fait tout le temps, ou on en fait jamais. Ce n'était pas juste pour tous les autres, montés à des endroits différents. Mais bon. Après tout, cela ne la dérangeait pas tant que ça. Toute cette foule... Elle n'aimait pas trop cela; c'était tellement plein de bruits, de gens, d'odeurs... Mais... Elle sentait qu'elle se laisserait bien tenter quand même, histoire de voir à quoi tout cela ressemble.

    Quelques minutes plus tard, le temps de se rendre de nouveau présentable (un coup de brosse dans sa chevelure emmêlée, un peu d'eau sur le visage, un changement de pantalon...), Athéna prit la décision de faire un rapide tour par la fête. Après tout, rien ne l'empêchait de juste jeter un coup d’œil par la porte, ou de rentrer pour ensuite ressortir. Non, il n'y avait aucune obligation. Elle prit donc la direction du lieu voulu. Il lui fallut quand même un petit moment pour l'atteindre. Arrivée à proximité, Athéna put constater, au bruit, que la fête battait son plein. Elle hésita un moment, puis se dit, comme quelques minutes plus tôt, qu'elle n'était pas obligée de rester. Elle pouvait toujours repartir après avoir avaler quelques petits gâteaux.

    Athéna poussa la porte du wagon, et se fit presque aussitôt happée par la foule. Des waiters courraient dans tous les sens, des gens se prélassaient, discutaient, dansaient, se baignaient, buvaient, mangeaient. La jeune femme réussit tant bien que mal à se caser dans un coin, et au passage à attraper une flûte de champagne. Athéna adorait cet alcool et elle vida d'un trait sa boisson. Surprise par ce qu'elle venait de faire, ce n'était pas dans ses habitudes, elle eut un petit sourire amer et échangea sa coupe vide contre une autre pleine, alors qu'un waiters passait par là. Ce n'était pas deux petits verres qui allaient la rendre pompette... Athéna tenait bien l'alcool, du moment qu'il n'était pas trop fort.

    Ayant fini son deuxième verre, la froide jeune femme reporta son attention sur le bassin. Cette piscine lui faisait bien envie. Elle se dirigea vers les vestiaires où elle pouvait se changer, et se retrouva en maillot de bain très rapidement. Heureusement qu'elle avait pensé à le prendre... Juste au cas où. La piscine était pleine de personnes qui s'éclaboussaient, se poursuivaient, chahutaient. La petite déesse lui préféra donc le jacuzzi, nettement plus calme. Elle s'allongea avec délectation dans l'eau chaude qui faisait des bulles, laissant ses cheveux flotter autour d'elle. Elle s'était trouvé un coin peu fréquenté, et appréciait cette solitude. Le bruit était étouffé par l'eau, ce qui rendait l'instant encore meilleur.

    Elle ne compta pas les minutes où elle resta dans cette position, les yeux clos. Cela faisait tellement de bien... L'envie de se transformer lui vint soudain à l'esprit. Aussitôt, elle la refoula. Se transformer dans un endroit bondé ? Encore, s'il n'y avait eu que des First Class... Mais ça ne devait sans doute pas être le cas. C'était donc exclu. Trop dangereux... Elle risquait de provoquer des conflits, alors que tout le monde était là pour s'amuser. Quoi que, les gens n'avaient pas besoin d'elle pour se chamailler. Non. Elle se trouvait des excuses, là. Il ne fallait pas. Elle n'aurait qu'à se transformer plus tard... Dans la baignoire par exemple, où là, personne ne risquait de la surprendre. Oui, c'était une bonne idée. Surtout que l'eau gazeuse comme ça, ce n'était peut-être pas très bon pour une loutre.

    Cette idée enfin totalement écartée de son esprit, Athéna s'assit. Aussitôt, ses longs cheveux raides vinrent se coller dans son dos. L'extrémité flottait toujours doucement dans l'eau. Elle s'adossa un mur de carrelage blanc, et observa les gens. Rien n'avait changé depuis qu'elle avait fermé les yeux. Tout à coup, elle se rendit compte que sa vue était obstruée. Quelqu'un se tenait là, devant elle, cachant une majeure partie de son champ de vision. La jeune femme leva un regard assassin vers le visage de cette personne, et lança un froid :

    -Que veux-tu ?
1st Class
1st Class


« Athéna P. Sélès »

Messages : 198

Boarding Pass
Nationalité: Grecque
Age du personnage: 20 ans
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Sam 7 Mai - 9:26

Âme déchue, qu’ils disaient. Maudite. Malsaine. Conscience pervertie.
Deux rubis flambent dans le noir, en quête de désir inassouvi. Ils réclament, ils ont soif. Soif de peur. La quête du désir est un interminable cercle vicieux, dans lequel il est si facile de se perdre. On en devient parfois esclave, la satisfaction projetant inlassablement vers un nouveau désir, les autres fois notre pensée fait barrière. Puis, il y a ceux qui sont perdus, dissous dans les pulsions de leur esprit. Et Pandora. Ballottée d’une envie à une autre, sans point d’ancrage. En proie dans un combat avec elle-même. Schizophrène, disait-il, le médecin. Est-ce donc être malade, différent des autres, qu’être l’objet de ses désirs ? Surgit du néant, de temps en temps, une once de lucidité. Rare, mais présente. Cela suffit à déstabiliser, à effrayer, à achever les barrières d’une conscience se battant contre la folie. On ne saurait distinguer faiblesse de la force chez la contrôleuse, la barrière entre sa clairvoyance et son désir étant si précaire. Vulnérable.

Les prunelles de sang disparaissent dans le noir, en proies à un malaise. Pandora ne pouvait accepter sa fragilité, ses moments de doutes. Après tout n’était-elle plus Boucle d’Or. Elle n’avait que faire des pensées chétives. Ce ne seront pas ses divagations puériles qui la feront chavirer. Un visage pâle à l’image d’une poupée émerge du couvert d’un oreiller, un halo de boucles dorées se forme aussitôt autour. Une ange. Si ce n’est la démence qui brille à nouveau dans son regard. Un fin sourire s’étend à la commissure de ses lèvres. Détruire. C’est si facile, si exaltant. Tout n’était que poussière et reviendra poussière. La jeune femme au corps figé des années auparavant se redresse sur sa couchette et laisse ses pieds se balancer dans le vide. Au fond, son corps n’est plus qu’une coquille vide, meurtrie, brisée. Le temps et l’aliénation de son âme à la folie l’ont paralysée. Pandora n’est plus quelque chose de concret. Elle n’est que marionnette. Un pantin qui se bat pour arracher les fils qui le maîtrisent, le maltraitent, le dominent. Pandora joue, se prouve qu’elle est encore quelque chose. Certes, une chose qui va à l’encontre de l’humanité. On ne nait pas psychopathe, assassin, esclave. On le devient. Destin et Dame Nature liés ensemble dans une funeste tragédie. Psychose, douce psychose. Epineuse psychose. Emporte Pandora, mais d’abord, rend-la plus forte, plus belle, dans sa démence. Détruire, c’est prouver que l’on existe envers et contre tout.

Les jours monotones n’existent pas à bord du Cinderella, tout n’est toujours qui divertissement, que ce soit une ambiance de fêtes ou de conflits. On s’ennuie bien rarement. La ville ambulante ne dort réellement jamais, grouillante d’animation. Le calme appartient à ceux qui se lèvent tôt, comme c’est le cas pour bien des Controllers. Exigences de leur poste obligent. Exceptés les couches-tard et ceux qui ont veillé toute la nuit, Pandora fut dans les premières à découvrir les affiches placardées un peu partout, de sorte que seul un aveugle ne pourrait les voir. La mobilisation des Waiters en ce jour exceptionnel, étant donné que l’évènement se trouvait être sous la demande du Conducteur, était totale. Difficile de rater toutes ces boules d’énergie prêtent à rendre la fête encore plus folle. Pandora traîna toute la journée, fit son boulot et évita toute autre présence humaine. Décidée de se rendre au lieu de l’animation du jour, son but premier était de surveiller. Son but caché, repérer, afin de pouvoir s’amuser plus tard.

Nul besoin d’atteindre l’endroit pour comprendre que la fête battait son plein. Sourire carnassier, toutefois quelque peu atténué par ses traits du visage adoucis, Pandora pénètre dans le wagon à toit ouvrant et se fond aussitôt dans la foule. Son regard se fait amusé, méfiant, mais rassurant pour quiconque oserait lui parler. La Controller se moue avec aisance entre les passagers, récupère un verre sur le plateau d’un Waiter au passage et se glisse quelque peu en retrait, dans l’ombre, afin de pouvoir observer tout le monde. Elle reconnait non loin l’individu dont les songes ont été tourmentés par sa petite personne, lui-même semble la reconnaître, en même temps il est difficile d’oublier le regard flamboyant du démon de ses cauchemars. Pandora lui fait un signe de la main, amusée. Visiblement surpris, il manque de s’étaler et fini par s’éloigner à l’opposé. Le tout sous le sourire moqueur de la contrôleuse. Elle parait si gentille, inoffensive, telle la Boucle d’Or de son enfance et ce n’est pas une trace de folie destructrice qui hante son regard à l’instant. Mais bien la lueur d’une farouche humanité.

HRP Gnee, mille excuses pour la médiocrité ° °
Controllers
 Controllers


« Pandora A. Blackwood »

Messages : 54

Boarding Pass
Nationalité: Franco-anglaise.
Age du personnage: Vingt ans, parait bien plus jeune.
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Mar 10 Mai - 13:16

    Le front de Nathaniel était collé contre l'une des vitre du train. Son visage vibrait et sa tête tapait très légèrement contre la dite vitre. Il regardait d'un air absent le paysage défiler devant lui. Des arbres, des maisons, un ciel sans nuages tinté de rose pâle sous l'effet du soleil qui se levait. Le temps était chaud, dehors. Mais le jeune homme n'avait aucune envie de sortir du Cinderella. Bien entendu, il n'était pas contre pour le faire de temps en temps. Mais cela faisait quatre ans qu'il était ici, et, maintenant, il avait l'impression d'avoir un peu peur du monde extérieur. Autrefois, il aurait trouvé anormale de vivre dans un Train aussi étrange avec des personnes qui l'étaient tout autant à son bord. À présent, c'était la façon d'agir des gens de l'extérieur qui lui semblait anormal. Il se rappelait encore de sa vie antérieur, mais il l'avait enfermé dans une toute petite boîte qu'il avait soigneusement fermée à double tour et rangée dans un coin de sa tête. Nathaniel s'appliquait tout le jour à se qu'elle ne s'ouvre pas afin qu'aucun souvenir n'en s'en échappe ou alors seulement les souvenirs joyeux. Les autres, ils ne devaient plus jamais exister. Le paysage continuait de défiler. Il était toujours le même, les arbres se ressemblaient, les maisons se ressemblaient. Il y a peu de temps, le Cinderella avait fait monter de nouveaux passagers alors qu'ils approchaient des Etats-Unis. Nath' avait entendu dire qu'il y avait une fête de bienvenue pour les nouveaux arrivant. Bah, tant mieux pour eux qu'ils s'amusent ! Le jeune homme avait pris la ferme résolution de ne pas y participer. Quelle joie cela serait pour les Waiters ! Ils allaient s'en donner à cœur joie. On oubliait toujours les controllers dans ce genre de cas. On les associait tellement à des gens sérieux et froid. Ce n'était pas faux, cela dit. Nathaniel eut un sourire sarcastique et il s'arracha à sa contemplation vitreuse et absente.

    Il n'avait aucune idée de quelle heure il pouvait être, il s'était levé peu avant l'aube et c'était collé à cette vitre afin de regarder le soleil se lever et arroser le ciel de ses couleurs chatoyantes. Il passa une main dans ses cheveux bruns. Même s'il ne les coiffait que rarement, il n'en avait pas vraiment besoin, ils faisaient d'eux même le travail. Par contre, ses habits auraient bien besoin d'un petit coup de repassage. En attendant, Nathaniel se contenta de les défroisser avec le plat de sa main. Il n'aimait pas avoir l'air débrailler devant les passagers, on le prendrait top pour un Baba-Cool. Ce qui était loin d'être le cas. Nath' était un contrôleur du Cinderella et il était hors de question qu'on se mette à lui donner une tape dans le dos pour lui dire bonjour et qu'on lui donne de stupides surnoms du genre "Mon Vieux" ou "Mon Pote". Enfin bref. Il ne tolérait même pas qu'on l'appelle Nath'. Le jeune homme se dirigea d'un pas assuré vers la salle de réunion des Controllers. Il y avait sans doute déjà quelques uns de ses collègues -si l'on puis dire- dans cette salle, à prendre un café ou a faire quelques autres petites choses. Il ne lui vint pas à l'idée de regarder les affiches qui avaient été placées sur les murs des wagons, il se doutait de ce que c'était. Sans doute des affiches pour la fête de bienvenue. Nathaniel, en rasant les murs, poussa la porte de la salle de réunion afin de voir un peu ce qu'il y avait de nouveau. Les affiches étaient plutôt tape-à-l'œil. Un Waiter -sans aucun doute- avait affiché de la "propagande" pour la fête de bienvenue jusque dans la salle des controller. Cette personne savait pourtant bien que rares seraient ceux qui viendraient à la fête.

    Nathaniel passa une main dans ses cheveux bruns sans rien dire toutefois. Il n'était pas d'humeur à râler comme il aurait pu le faire certains jours où il était mal luné. Aujourd'hui il ne ressentait qu'une profonde lassitude et il se mit en tête de tout de même participer à cette petite fête en l'honneur des nouveaux venus dans le train. Il n'y allait certainement pas pour s'y amuser, figurez-vous ! Vous y avez cru l'espace d'une seconde, n'est-ce pas ? Hé bien non, vous vous trompiez. Nathaniel ne sait tout simplement plus trop comment s'amuser, et il préférait ne pas le faire. Il a son rôle, un point c'est tout. Le jeune homme voulait surtout y aller afin de surveiller de près cette petite fête. D'après ce qu'il avait entendu, et d'après ce qu'il lisait sur l'affiche dans la salle de réunion, ça se passait dans le Wagon à toit ouvrant, près de la piscine. Il devait bien avouer que ce n'était pas trop mal comme endroit pour une fête. Il ne salua personne qui se trouvait dans la salle, il se contenta de repartir comme il était venu. Il n'irait pas tout de suite, il avait d'abord dans l'idée de traînasser et de surveiller quelques passagers de son œil de faucon avant d'aller à cette fichue fête. C'est ainsi que se déroula sa matinée, sans autre incident majeur.

    Ce fut un peu près à l'heure du déjeuné que Nathaniel se dirigea vers le Wagon à toit ouvrant. Il ne savait pas l'heure exact, et il s'en moquait éperdument à vrai dire. Il comptait juste surveiller tout ça de près et il ne venait certainement pas pour que son visage soit fendu d'un sourire abrutit ! Il se contenterait de regarder dans un coin reculé et il se tairait. Il ne venait même pas pour souhaiter la bienvenue, il ne manquerait plus qu'il se fasse bien voir ! Se que les gens pensait de lui, il s'en moquait bien. Qu'ils pensent se qu'ils veulent, après tout ! Nath' arriva dans le fameux Wagon et il eut une légère grimace de mépris en voyant toute cette agitation. Tout se temps gâché à faire du n'importe quoi. Le contrôleur secoua la tête d'un air navré et, comme il se l'était dit, il se rangea quelque part après s'être faufilé entre quelques passagers et un ou deux Waiters. Il passa les mains derrière son dos en se tenant bien droit et regarda cette petite foule de monde d'un œil froid. Tsss...


[Désolée si ce n'est pas très très cohérent. x_x J'ai fait du mieux ! =S]
Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Dim 15 Mai - 12:03

Alaïs adorait les fêtes, pour la bonne raison qu'elle ne s'y sentait jamais seule. Entourée de dizaines de personnes, inconnus comme connaissances, elle se sentait en sécurité. C'était un sentiment vraiment agréable, comme si une boule de chaleur diffuse s'était logé au creux de sa poitrine.
Elle avait été dans les premiers arrivés, et depuis, elle évoluait gracieusement dans la salle, un sourire vissé sur les lèvres, saluant absolument tous ceux qui passaient à proximité. En général, la réaction ne se faisait pas attendre : un sourire attendri apparaissait sur le visage de son interlocuteur ponctuel, et il lui rendait son bonjour, ajoutant parfois une petite tape amicale sur la tête ou une exclamation telle que "Ooooooh! Elle est trop chooouuu!".
C'était l'effet Alaïs : elle avait le don de vous transformer le plus viril des catcheurs en pseudo mamie-gaga.
La fillette était plutôt fière de son petit effet, et absolument ravie de s'attirer les bonnes grâces de tout ce beau monde.
Oui, au milieu de toute cette joyeuse agitation, Alaïs était plus heureuse que jamais.

Ayant décidé de faire une petite pause dans son numéro de charme, elle s'assit au bord de la piscine, retira ses sandales pour laisser ses petits petons tremper dans l'eau translucide et sortit de la poche de sa robe... une sucette. Mais attention, pas une basique sucette de première zone, une Chupa-Chups, s'il vous plaît. Parfum pomme/fruit de la passion/myrtille. Qu'est-ce qu'on inventait pas, hein...
Un lueur de gourmandise dans les yeux, elle défit l'emballage et admira pendant deux bonnes minutes les couleurs entremêlées de la sucette. Vert, orange, violet, vert, orange, violet... Vraiment trop beau!
Elle finit par mettre la sucrerie dans sa bouche et savoura le mélange des parfums. Rien de mieux qu'une bonne Chupa-Chups pour rendre un instant parfait.
Un sourire béat sur les lèvres, Alaïs ferma les yeux.
Puis les rouvrit. Et faillit s'étrangler avec sa sucette. En face d'elle, de l'autre côté de la piscine, elle venait d'apercevoir la Sorcière! Et elle n'avait ni crucifix, ni ail! Donc aucun moyen de se défendre! Horreur!
Dans ce genre de cas, plus qu'une solution : se cacher, vite, avant que la maléfique jeune femme ne pose ses yeux sur elle.

Alaïs voulut se lever, mais dans son empressement, glissa sur le rebord mouillé de la piscine, et...
PLOUF!
Un poussin à la mer!
Et oui, la gamine effectua un magnifique plongeon tout habillé dans la piscine. Sur le coup, elle en lâcha sa sucette qui, la pauvre, eut un destin tragique et finit noyée au fond de la piscine.
Quant à Alaïs, qui heureusement avait conservé sa forme de petite fille, elle émergea piteusement, crachota, toussota, et pour finir vint s'accrocher au rebord de la piscine en quelques mouvements de brasse.
Dépitée d'avoir perdu une succulente sucette pomme/fruit de la passion/myrtille, elle eut une petite moue mécontente.
D'un autre côté, elle avait prévu de finir la fête par une baignade et avait enfilé par prévention un maillot en dessous de ses vêtements, alors maintenant qu'elle était dans l'eau, autant y rester. Elle se contenta de retirer sa robe trempée qu'elle déposa au bord de l'eau, et se retrouva en maillot de bain jaune poussin, logique.
Tout à coup, elle réalisa que son plongeon improvisé n'avait pas dû passer inaperçu. Et si la sorcière l'avait vu?
Elle jeta des coups d’œil affolés autour d'elle, mais la jeune femme semblait s'être évaporée.
Rassurée, Alaïs se laissa flotter au milieu de la piscine pendant quelques instants, avant de jeter aléatoirement son dévolu sur un ou une inconnue de plus qui flânait autour de la piscine.
S'accrochant de nouveau au rebord, Alaïs lui tapota gentiment le pied pour attirer son attention, avant de sortir son sourire à 2000 watts :

- Bonjouuur! Je m'appelle Alaïs, et toi? En tous cas, ravie de te connaître! Et dis, j'ai perdu ma sucette, t'en aurais pas une autre pour moi; s'il te plaît?

Invité


« Invité »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fête de bienvenue [Sujet commun] Aujourd'hui à 13:26




« Contenu sponsorisé »


Revenir en haut Aller en bas

Fête de bienvenue [Sujet commun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Train Station :: 
Le Cinderella ;
c'est toute ma vie !
 :: Le wagon à toit ouvrant :: Piscine
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit